MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

L'acceptation?

T
36 ans 1012
Bonsoir tout le monde ....

J'ai bien l'impression que je vais le faire huer par certaines personnes mais tant pis, je vais essayer de parler de la façon la plus claire  
possible .

Voilà, a mon plus fort, j'ai pesé 123 kg pour 1m69 .
Alors oui j'ai dit tout haut que jarrivais a maccepter .... A peu près, que dans l'ensemble ca allait . Au final, cetait totalement faux ....

Je voys lis beaucoup et un grand nombre d'entre vous disent saccepter, saimer meme, et ne pas vouloir maigrir. Seulement, au delà Dun certain poids, il y a quand meme des "problèmes" je vais passer outre le regard et les réflexions de certaines personnes car ce sont des abrutis qui devraient s'occuper deux meme plutôt que des autres. Mais quand meme; quand on veut prendre un bon bain, si on a trop de hanches, et bien, on est serrées dans la baignoire !

L'été, lorsqu'on s'assoit sur des chaises de jardins chez des gens, (quand on a pas peur de casser la chaise) on est serrée et surtout, on a marque de la chaise sans la cuisse, le plastique qui cisaille ...
Meme genres de problème au ciné ou autre ....


Bref, ce sont des choses quand meme compliquées a 120 kg alors qua 80 kg cela deviens plus ..... Simple?!


Je ne sais pas, j'essaye de comprendre car c'est vrai que j'ai fait un choix de passer par la chirurgie pour m'aider tour en associant une RA


J'espère n'avoir vexé personne ......
36 ans 382
bonjour,

Comme toi, je me pose des questions sur jusqu'où une personne puisse s'accepter.

j'ai été obèse et même si j'ai essayé plus d'une fois, que j'ai fréquenté vlr pas mal d'années et que j'ai rencontré des gens formidables qui ont essayé de m'aider, bah je n'ai pas réussi à m'accepter. Devant les autres, je faisais semblant et par la même occasion, j'essayais de m'en convaincre...

Vivre avec un surpoids, ça n'a rien de facile. Je pense néanmoins qu'il y en a qui le vivent très bien. ce n'est pas parce que moi, je n'ai pas réussi que d'autres ni arrivent pas... après, il y a ceux qui s'assument réellement et ceux qui font semblant (sans forcément s'en rendre compte d'ailleurs, c'est là, un moyen de se protéger)
42 ans Ouest lyonnais 1301
Personnellement, quand je dis m'accepter comme je suis, c'est en étant sûre à 100% de mes dires.

J'ai été mince, j'ai été maigre même. A cette époque, je me sentais mal dans ma peau, mes molettes étaient trop gros par rapport à mes cuisses de mouches, et ma poitrine déjà plus qu'acceptable (je faisais un bon bonnet D à l'époque) m'empêchait de trouver des vêtements correct. C'est dur de trouver un top taille 36 dans lequel on peut faire entrer une telle poitrine !!! Mes fesses étaient plates, etc.etc.

Alors que maintenant, mon corps est "homogène", bien rond de partout, tout beau !! :mrgreen: Je ne nie pas certains (pas la baignoire ou le ciné par contre...) des soucis que tu dis avoir rencontré (les chaises de jardin parfois, ça arrive oui qu'elles me laissent une marque dans la cuisse). Mais ce n'est qu'un petit prix à payer par rapport à mes avantages.

Alors, sincèrement, je persiste et je signe : je ne me suis jamais aussi bien sentie dans ma peau que maintenant.
2630
Je connais tous les problèmes dont tu parles.

Le stress de se dire qu'on va peut-être avoir du mal à rentrer dans les sièges au ciné, la panique quand on voit que le resto dans lequel on est entré n'a que des chaises avec accoudoirs, et devoir rester debout dans un tram vide parce que tous les sièges sont séparés par des petits accoudoirs en métal (quelle idée, d'ailleurs ...)

Et idem pour les manèges, pour le train, pour l'avion, etc ...

Dernièrement, j'ai commencé un nouveau boulot, et pour accéder à certaines parties de l'entreprise, je dois mettre une combinaison ; ce sont des combinaisons jetables, qui existent en 2 tailles, et j'arrive à peine à rentrer dans la plus grande taille sans la faire craquer ...
On a dû me commander des vêtements de travail spécialement pour moi car ils n'en avaient pas dans ma taille, et même ceux-là sont un peu trop petits (parce que grande taille homme, et les hommes "forts" ont souvent plus de ventre que de fesses et de cuisses)

C'est un stress permanent, et ce n'est pas une question de regard des autres, simplement de constater qu'on est "hors normes", que rien n'est adapté pour nous, on se sent différents, voire rejetés ...


Cela dit, je connais un mec qui fait 2m10, et j'imagine qu'il doit ressentir le même genre de gêne ...
109 ans Bretagne 1920
Je n'ai jamais réussi à m'accepter obèse. j'ai pesé jusqu'à 113 kilos pour 1m71 en 2006 et je me sentais très mal, les vêtements me cisaillaient les hanches et le ventre, ma poitrine débordait, je transpirais, j'avais du mal à me couper les ongles des pieds, impossible de les vernir, j'étais essouflée dans les escaliers et je n'avais aucune énergie, j'étais fatiguée du matin au soir.

Entre RA et régime, je suis à 84 kilos aujourd'hui. Je suis toujours en surpoids mais je me sens incroyablement bien : je refais du sport, ce qui m'aide à ne pas reprendre de poids, je suis à nouveau coquette, je suis plus souriante parce que mieux dans mon corps, mon copain dit que je suis plus agréable au niveau comportement.
B I U


Discussions liées