MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

MEDICAMENTS : connaissez vous la DCI ?

55 ans 91 25732
Dans Urgences, jamais les médecins ne prescrivent du Doliprane, ou de l'Efferalgan, ou une autre marque, mais du paracétamol, soit la substance de base du médicament.

Aux Etats Unis, comme aux  
Pays Bas, au Royaume Uni, en Suède...) les prescriptions se font en nom de substance ou en DCI : Dénomination Commune Internationale.
En France, les médecins sont très démarchés par les labos et habituent leurs patients aux noms de marques... Moins de 7% des prescriptions sont rédigées en DCI.

Cette prescription permettra aussi aux médecins d'avoir une indépendance au niveau des labos. Ce n'est pas négligeable...

Un jour il va falloir qu'on s'y mette aussi. Ca pourra éviter des surdosages, car il arrive parfois qu'on prenne par exemple trois médicaments qui semblent différent et qu'on prenne en fait une seule et même substance.

Pour commencer à s'y mettre (avec un exemple de médicament) :

La DCI indique la substance active contenue dans le médicament (par exemple : paroxétine), sous son nom international. Où qu'on soit dans le monde, on est sûr de savoir quel médicament on prend.

Le nom commercial, c'est le nom choisi par la firme pharmaceutique pour mettre le médicament sur le marché (par exemple : Deroxat).

Le générique, c'est une copie de médicament déjà commercialisée, contenant la même substance, la même dose et parfois un nom commercial proche de la DCI mais pas toujours (par exemple Paroxétine Biogaran).

En France il existe 8000 dénominations commerciales pour 1700 DCI. Rien que pour le paracétamol, il y a plus de 90 noms en France.

Il existe aussi des médicaments avec des noms de "fantaisie". Par exemple : Nurofen et Nureflex sont distribués par le même labo, il s'agit de la même chose, de l'ibuprofène 200mg, mais l'un est remboursé par la sécu, l'autre pas, ce qui permet d'en augmenter le prix de vente... :roll:

Pour repérer nos médicaments en DCI, on se servira des suffixes. Par exemple, un principe actif dont le nom finira par "azépam" sera de la famille des tranquillisants et hypnotiques. Exemples : bromazépam (Lexomil), Lorazépam (Témesta), Prazépam (Lysanxia)...

Alors vous vous sentez prêts ? ;) (Je vous rassure, même les médecins ne le sont pas ! :lol: ).

Source : Que Choisir n° 430 - octobre 2005
40 ans Bretagne 1692
Avec la sensibilisation aux génériques de plus en plus de médecins écrivent sur leurs ordonnances le nom du principe actif, je connais quelques médecins qui font ça... Il y aussi les pharmaciens qui systématiquement proposent le générique si le médecin ne l'a pas mentionné sur l'ordonnance (tous les pharamaciens ne font pas ça).

Zom et moi, maintenant pour le paracétamol et l'ibuprofène, on demande les principes actifs à la pharmacie (j'ai remaqrué que ça faisait sourire les pharmaciens :lol: ). Mais la question que je me pose est : par exemple, pour le paracétamol il existe plusieurs génériques, qu'est-ce qui fait que le pharmacien nous donne tel générique plutôt qu'un autre ? Est-ce que tous les génériques d'un même principe actif sont tous au même prix ?????

Paske il pourrait y avoir également un lobbying au niveau des génériques et par exemple, lorsqu'on va demander du paracétamol, le pharmacien nous donne celui du labo avec lequel il a passé un accord où du labo qui proposent le plus d' "avantages"....
40 ans Bretagne 1692
Ahhhh.. encore une chose... :lol:

Je pense qu'il faut que tout le monde s'y mette : les médecins, les pharmaciens et les patients.

Par exemple, dire clairement à son médecin qu'on veut qu'il écrive le nom du principe actif (ou DCI) sur l'ordonnance au lieu du nom commercial..

Si on a oublié de dire au médecin ou que le médecin ne l'a pas fait, demander au pharmacien qu'il nous donne des génériques à la place, etc, etc, etc...

En fait je pense que ce sont des automatismes à prendre pour tout le monde et en particulier pour les patients...
46 ans Sur un gros arbre perché 7658
http://www.prescrire.o.../3/31/51737/0/NewsDetails.aspx
B I U