MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Marre de mes tca

38 ans 4
Bonjour
Je ne sais pas trop par où commencer, je suis nouvelle ici, cela fait des années que je lutte contre ma... ma quoi d'ailleurs? Je ne sais toujours pas si  
je suis hyperphagique ou boulimique non vomitive. Je suis obsédée par la nourriture, j'y pense quasi en permanence, je peux manger d'énormes quantités avant d'être calée, et même quand je suis calée, je continue. Je ne suis pas vraiment en surpoids car je finis toujours par me mettre au régime quand j'ai 5-7 kg de trop, mais même si j'arrive, pour un temps, à me stabiliser, les crises et les excès finissent toujours par revenir, et les kg avec. Malgré tout je n'ai jamais été au-delà des 10 kg en trop.
Je sais que les régimes ne sont pas toujours bien vus sur ce site, mais pour l'instant je n'ai pas trouvé d'autre alternative. Cependant je me rends bien compte qu'il s'agit un peu d'un plâtre sur une jambe de bois, et qu'il va falloir qu'un de ces jours je me motive à attaquer les vraies causes de mes problèmes.
Je ne sais pas du tout vers qui me tourner, psy, comportementaliste? Je me demandais aussi si certaines d'entre vous avaient déjà testé l'hypnose avec un hypnothérapeute, et quels avaient été les résultats?...
38 ans 4
Personne ne m'a répondu mais qu'importe, j'ai parcouru le forum et j'ai eu une révélation qui va s'avérer cruciale pour gérer mes TCA.
Je suis tombée sur un post qui parle de la relation entre viol/inceste/agression sexuelle et TCA.
Jusque là pas de scoop, je sais depuis quelques années que mes problèmes avec la bouffe ont commencé vers mes 15 ans, alors que j'ai subi une agression sexuelle à 14 ans. Je sais que c'est un schéma classique, qu'on bouffe pour se construire une carapace de graisse qui va repousser le regard des hommes, etc.
Je le savais, point. Cela ne m'avait pas fait changer de comportement pour autant.

Et puis il y a donc quelques jours, en tombant sur ce post (je n'ai pas retrouvé le lien), j'y ai réfléchi sous un autre angle et j'ai compris que me faire souffrir avec mes TCA, c'était quelque part me comporter en victime. Continuer à être la victime du mec qui m'a agressée. Continuer à le laisser avoir du pouvoir sur moi, continuer à le laisser me faire souffrir, 15 ans après, alors même que j'ai réussi à régler les putains de blocages sexuels qui m'ont pourri la vie jusqu'à mes 22 ans.
Et je crois que c'est juste IMPOSSIBLE que je continue à accepter ça alors que maintenant je me le suis formulé.
Je me serine comme un mantra:" je ne suis plus une victime, je ne suis pas une victime, je vais arrêter de me comporter comme telle"

Depuis cette révélation je n'ai pas fait de crises, parallèlement j'ai lu les posts qui parlent de RA, et j'ai commencé directement à appliquer ces principes. Ne plus penser en aliments interdits et autorisés, retrouver les sensations: faim, satiété (et c'est moins évident que ça en a l'air), ne plus me gaver, ne plus manger comme si c'était la dernière fois, arriver à me dire "je n'ai plus faim mais cette part de gâteau au chocolat ne va pas disparaitre, je peux la manger plus tard quand j'aurai faim", etc.

Je ne sais pas si tout ça va tenir dans la durée, mais franchement j'en ai l'espoir car je crois avoir fait un pas énorme.

Merci de m'avoir lue.
B I U