MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Un blocage ?...

28 ans Tu vois où c'est le Puy de Dome ? Et bah, c'est pas là. 975
Bonjour à tous et à toutes,

Voila, je vais vous exposer mon soucis...
Je pense avoir un problème envers les garçons car lorsque l’un d’eux devient amoureux de moi, je ne parviens  
pas à voir quelqu’un qui m’aime mais plus une sorte de perversion. (le mort est fort)

Je vais plutôt vous raconter.

Je ne suis jamais sortie avec un garçon et mon premier baiser a été désagréable, je m’explique.
Durant une soirée entre amis, il s’avérait que l’un des garçons était très attiré par ma personne, et moi de mon coté, je me suis dit que peut-être je serais tentée de sortir avec lui si au bout de plusieurs semaines, il me plaisait. Auparavant, nous nous étions contactés que par Msn et webcam. Donc, ce fut une journée consacrée à un « rassemblement » de contacts Msn grosso modo pour que l’on passe un bon moment ensemble. Nous avions organisé un laser Quest, ainsi qu’un restau’ vers 20h. Ce garçon, que nous appellerons B, m’a gentiment offert un joli pendentif mauve en forme de goutte. Je l’ai remercié, très touchée de cette attention mais je n’avais pas de sentiments pour lui. Je l’appréciais, tout simplement. Puis, durant la journée, il me m’était très mal à l’aise car il m’embrassait sur la joue, me prenait les épaules à tour de bras, hors, je suis très peu friande de contact, et cette approche me hérissait, mais je ne disais rien car je me disais qu’il fallait un peu que « je me laisse aller » car j’ai beaucoup de principes. Et je me disais qu’il n’allait pas me manger x). Et puis, au laser Quest, vu que c’était dans le noir, nous nous sommes retrouvés tous les deux à « combattre » les ennemis, jusqu’à la fin de la partie (intérieurement, je n’étais pas à l’aise et j’aurai aimé varier mes alliés). Puis, avant de sortir, il m’a collé puis m’a dit : « Mathilde, attends. ». Il s’est retourné vers moi, m’a empoigné le visage et m’a embrassé langoureusement. Cela n’a pas duré plus de 5 secondes avant qu’il parte, me laissant sous le choc. Sur le coup, j’étais paralysée, et j’ai absolument DÉTESTE ce baiser. J’ai eu les larmes qui me montèrent aux yeux, mais je me suis retenue, ce n’était absolument pas réciproque et j’ai eu l’impression que l’on m’a volé mon tout premier baiser que j’aurai préféré eu avoir avec un homme que j’aime. J’étais tellement répugnée que je me suis dirigée dans les toilettes pour me rincer la bouche et cracher. Pour beaucoup d’entre-vous, vous me trouverez surement « coincée », ou « fleur-bleue », « naïve », tout ce que vous voulez, mais sans rechercher une idéalisation, je souhaite toutefois vivre une vraie relation dans laquelle mon couple serait amoureux mutuellement. Ce n’est que plus-tard que je me suis expliquée avec B qui a reconnut avoir été brusque. Et c’est certainement idiot ce que je vais dire, mais c’est un peu ce que je ressens, mais dans ses yeux, je ne voyais pas vraiment de l’amour mais comme je disais, plus une sorte de « possessivité », l’idée qu’il était « fou amoureux » (comme il me le disait), mais sans prendre part de mon propre ressenti. Je ne sais pas si je suis très claire.

Puis, hier, j’ai voulu rencontrer un nouveau garçon que avec qui je parlais depuis un an et demi, et lui également se disait « accro » à moi, donc j’étais déjà un peu mal à l’aise car je ne voulais pas que cela recommence comme avec B. Et pourtant, j’ai eu l’impression que c’était exactement la même chose, il m’embrassait sur la joue, presque les lèvres, me touchait les hanches, passait son bras par-dessus mes épaules. Mais il n’a pas tenté un baiser car de toute façon, je l’aurai repoussé. Mais c’était la même chose, je ne lisais pas de l’amour car il savait parfaitement que je n’aime pas trop la proximité avec les garçons quand c’est le début, et pourtant, il me prenait dans ses bras, moi je n’osais pas répliquer de peur de le vexer et de jeter un froid, car j’avais prévu des trucs sympas durant la journée, visite de ma ville, cinéma... Et durant TOUTE la journée, il n’a cessé de me parler de son ressenti, complètement emballé, c’était limite s’il ne me suppliait pas de tomber amoureuse de lui. Et pourtant, dès le début, sachant qu’il avait des sentiments pour moi, je lui avais dit CLAIREMENT avant que l’on se rencontre que « ce ne serait peut-être pas réciproque et qu’il ne fallait surtout pas qu’il se fasse d’illusions, que pour moi, il me fallait du temps. » Et en fin de soirée, j’ai eu l’impression de passer un interrogatoire, il me posait des questions : « Sinon, tu ne nous vois pas ensemble ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui ne te plait pas en moi ? Je peux évoluer tu sais, dis-moi s’il te plait, parce que je suis vraiment dingue de toi. Je t’offrirai ce que tu désires. Tu es celle qui me plait le plus, on pourra se revoir bientôt ? Elles t’ont plu les fleurs ? (Oui, car en début de journée, il m’a offert 5 roses blanches magnifiques, je lui avais dit que je n’avais pas besoin de cadeaux, mais il vraiment insisté durant trois jours.) Au final, je lui a répondu qu’il était vraiment très gentil, très attentionné, qu’il n’avait absolument rien à se reprocher et que c’était moi qui mettait beaucoup de temps, mais que je n’avais pas envie de sortir avec lui, et que je préférais trouver un petit ami qui soit dans ma ville et non à 3 heures d’ici. J’avais mal au cœur de le rendre triste mais d’un autre coté, je ne voulais pas me forcer à sortir avec lui pour lui faire plaisir car physiquement, il ne me plaisait absolument pas, mais durant la journée, je me forçais à penser « Cesse de voir le physique, cherche au fond de lui. ». Mais je n’ais pas réussi, physiquement, ce n’est absolument pas mon style d’homme, et moralement, je le trouvais étouffant. De plus, il n’a cessé de critiquer tout ce qu’il voyait dans la journée en faisant de l’ironie pour paraitre drôle.

Donc je suis vraiment désolée pour ce pavé, mais je pense avoir un problème avec les garçons, j’ai l’impression d’être un monstre car je ne parviens pas à tomber amoureus. Je précise toutefois que dans mon passé, je n’ais pas subi de violences sexuelles, mais juste un énorme rejet de la part des garçons car j’avais du surpoids à l’âge de 12 ans, je ne plaisais à personne. J’ai juste eu du harcèlement morale et un peu physique durant un stage de 3 semaines avec un odieux directeur de trois fois mon âge qui aimait harceler sexuellement et moralement les stagiaires en les exploitant. Mais mon problème avec les garçons provient de bien avant cela.

Voila, je suis ouverte à toute réflexion, car je suis loin d’être parfaite et j’ai certainement des torts dans mon histoire, j’aimerai obtenir une image claire de moi depuis ce que les autres pourraient voir à travers ces deux situations, quelqu’elle soit. je vous remercie d'avance et vous souhaite une excellente journée.
31 ans Dans le sud ;) 5608
Je crois simplement que tu es tombée sur les mauvais garçons , je ne trouve pas du tout coincée ou bizarre , je trouve normal que tu ressentes le fait qu'il t'ait embrassée comme un vol de premier baiser .

Ce que tu racontes est une réaction normale de ta part , il est normal d'avoir besoin de temps avant de tomber amoureuse et d'avoir envie de contact ou d'aller plus loin dans une relation , ça ne se passe pas au bout de la première rencontre contrairement à ce que t'ont fait croire les deux garçons sur qui tu es tombée

J'ai l'impression que tu t'en veux de ne pas être attirée par ces deux hommes , mais enfin , chacun ses goûts ! Tu as le droit de ne pas les trouver à ton gout et tu sais quoi , tu n'es même pas obligée d'aller chercher la beauté intérieure chez eux si tu n'en as pas envie ! :lol:

Et puis sincèrement quand tu dis ça Citation:


Je pense avoir un problème envers les garçons car lorsque l’un d’eux devient amoureux de moi, je ne parviens pas à voir quelqu’un qui m’aime mais plus une sorte de perversion.


Et qu'ensuite je lis ta description des deux j'ai envie de dire , c'est plutôt eux le souci , DE L'AIR PITIÉ DE L'AIR je n'aurais pas supporté le tiers de ce qu'ils t'ont fait , je les aurais viré à coup de pied , je déteste qu'on me colle , qu'on me touche quand on ne me connait pas ( et même quand on me connait d'ailleurs , on est pas des animaux ) et un type qui répète sans arrêt " je suis fou de toi je t'aime " alors que tu viens de le rencontrer pour la première fois euh... Problème
37 ans 91/45 2454
Citation:
Donc je suis vraiment désolée pour ce pavé, mais je pense avoir un problème avec les garçons, j’ai l’impression d’être un monstre car je ne parviens pas à tomber amoureuse.


On peut pas tomber amoureuse du premier coup lol Laisse le temps faire les choses et tu trouveras ton " premier amour " qui sera certainement pas le " dernier " ;)
28 ans Tu vois où c'est le Puy de Dome ? Et bah, c'est pas là. 975
Je vous remercie de vos réponses, ce que vous me dites est rassurant ^^

D'ailleurs, ça me rappelle que j'avais raconté la première situation à un bon pote en principe très gentil, et il m'a sorti en gros : "C'est de ta faute, t'as qu'à pas jouer la fille facile et rencontrer n'importe quel mec. T'avait qu'à réagir quand il t'a embrassé ! Tu l'as cherché."

J'ai vraiment été...estomaquée. Je lui ai dit que j'étais paralysée, que ça n'a duré que 5 secondes, mais d'après lui, c'est tout ce que je méritais. D' un autre coté, je le soupçonne d'avoir développé une haine envers les femmes car il a eu trois relations, donc deux où il a été trompé plusieurs fois par ses copines... Donc après, j'ignore si ces femmes l'ont trompé car ce sont simplement des garces ou alors parce que dans le couple, il y avait un gros soucis...Même s'il me jure le contraire. Enfin bon.
31 ans Dans le sud ;) 5608
Missoury a écrit:
Je vous remercie de vos réponses, ce que vous me dites est rassurant ^^

D'ailleurs, ça me rappelle que j'avais raconté la première situation à un bon pote en principe très gentil, et il m'a sorti en gros : "C'est de ta faute, t'as qu'à pas jouer la fille facile et rencontrer n'importe quel mec. T'avait qu'à réagir quand il t'a embrassé ! Tu l'as cherché."

J'ai vraiment été...estomaquée. Je lui ai dit que j'étais paralysée, que ça n'a duré que 5 secondes, mais d'après lui, c'est tout ce que je méritais. D' un autre coté, je le soupçonne d'avoir développé une haine envers les femmes car il a eu trois relations, donc deux où il a été trompé plusieurs fois par ses copines... Donc après, j'ignore si ces femmes l'ont trompé car ce sont simplement des garces ou alors parce que dans le couple, il y avait un gros soucis...Même s'il me jure le contraire. Enfin bon.


Sans vouloir t'offenser , ton " bon pote " est un gros con
36 ans 5932
Missoury a écrit:
Je vous remercie de vos réponses, ce que vous me dites est rassurant ^^

D'ailleurs, ça me rappelle que j'avais raconté la première situation à un bon pote en principe très gentil, et il m'a sorti en gros : "C'est de ta faute, t'as qu'à pas jouer la fille facile et rencontrer n'importe quel mec. T'avait qu'à réagir quand il t'a embrassé ! Tu l'as cherché."

J'ai vraiment été...estomaquée. Je lui ai dit que j'étais paralysée, que ça n'a duré que 5 secondes, mais d'après lui, c'est tout ce que je méritais. D' un autre coté, je le soupçonne d'avoir développé une haine envers les femmes car il a eu trois relations, donc deux où il a été trompé plusieurs fois par ses copines... Donc après, j'ignore si ces femmes l'ont trompé car ce sont simplement des garces ou alors parce que dans le couple, il y avait un gros soucis...Même s'il me jure le contraire. Enfin bon.

Entre ça et ce que tu dis sur les deux types, je pense surtout que tu t'entoures mal. Et par là j'entends que tu t'entoures de personnes qui ne sont pas nécessairement en adéquation avec la personne que tu es. Deux types qui vont trop vite, trop fort, par rapport au besoin de temps que tu as pour ressentir des sentiments, et un autre qui, bien que "bon pote", reporte sur toi tes frustrations en te rendant responsable du comportement des deux autres (comme si tu avais besoin de ça).

Alors je ne sais pas quelle est la solution mais pour moi tu n'es pas plus bizarre que quelqu'un d'autre. Tu es juste entourée de gens qui fonctionnent différemment de toi, et qui ne sont pas forcément prêtes à comprendre que tout le monde ne fonctionne pas pareil, et qui te font te sentir bizarre.
31 ans 2571
T'embrasser avant que tu l'aies désiré, c'est nase, ça brise toute magie, tout espoir. Je te comprends parfaitement. Qu'y a-t-il de plus beau qu'un baiser passionné qui arrive après une attente insoutenable, comme un happy end ? Alors que te coller comme ça, sans tenir compte de ta gêne, ni du décalage entre vous, c'est tout simplement nul.

De toutes façons, si un garçon ne prend pas en compte ton envie ou non de l'embrasser, ça laisse imaginer qu'il ne prendra jamais en compte tes envies tout court. Moi ça me fait fuir ce genre de mecs.

Il faut être ferme avec ces boulets, sinon ils vous volent un bon nombre de baisers!!! Je parle par expérience, hélas. Il faut maîtriser l'art de l'esquive, détourner la tête plus vite que son ombre... :lol:
35 ans 1248
Heu.. POurquoi tu aurais un blocage de ne pas apprécier que des hommes qui ne te plaisent pas te sautent dessus?

Non parce qu'il faut être honnête, à partir du moment où on est une femme il y a toujours des tas de gars qui vont se dire transi d'amour (ou transi de désespoir, c'est au choix) pour obtenir ce qu'ils veulent.

Heureusement qu'on a toujours le choix de les remettre à leur place.

Moi j'ai peut être un conseil, mais surtout ne le prends pas mal.. Si tu veux éviter la mésaventure du baiser volé, essaie de mettre plus de distance dès le début et d'être plus ferme. Je sais que ce n'est pas toujours facile, mais à mon avis, face à ce genre de specimens, c'est le seul moyen de te faire respecter..
28 ans Tu vois où c'est le Puy de Dome ? Et bah, c'est pas là. 975
Je tiens à vous remercier du fond du cœur, et j'ai été agréablement surprise d'être autant soutenue ^^

J'ai bien pris en compte vos conseils, si bien que j'ai téléphoné au deuxième garçon pour mettre les points sur les "i" et de ne plus se voir avant un temps. Car malgré ce que je lui avais expliqué, il n'a pas l'air de vouloir abandonner. Mais si c'est le cas, il m'a m'entendre et je couperai complètement les ponts.

Je me fais souvent avoir car les compliments me touchent beaucoup, il faut que je parvienne à m'écouter un peu plus et devenir un peu "égoïste", ça fait pas de mal ^^ C'est vrai que j'ai du mal à dire "non" à un garçon quand il use de gentils mots et d'attentions, quitte à ce qu'il ne soit absolument pas mon genre...

Je vous souhaite un agréable Dimanche !
34 ans 359
Ta première histoire me fait penser à la mienne. Je discutais avec quelqu'un sur internet depuis un petit moment et on se plaisait bien. Je l'ai rencontré peut-être 3 mois après, il est venu dans ma ville, on avait prévu de passer la journée ensemble, que je lui fasse visiter etc.

A peine arrivée à la gare il m'a embrassée direct, j'étais choquée, mais je n'ai rien su dire. Et toute la journée, c'était ça. Avec le recul, je pense que je me sentais coupable de l'avoir fait venir de si loin et de le renvoyer chez lui ou même de l'empêcher de me toucher. Car à vrai dire, la sensation de sa main sur moi me donnait des frissons, pas des frissons agréables.
On a passé la journée ensemble et j'ai fait "semblant" pour ne pas lui faire de mal. Je regrette mon manque de réaction car il y a cru, du coup, mais il faut aussi avouer qu'il était très entreprenant et, du coup, m'intimidait. Je ne savais pas vraiment comment faire pour lui dire qu'il ne me plaisait pas et que ses baisers me mettaient mal à l'aise.
J'ai très mal vécu cette rencontre.
Je l'ai laissé rentrer chez lui en faisant à moitié la tête, il croyait que j'étais triste. Et le lendemain je l'ai appelé pour lui dire que ce n'était pas possible.
J'étais jeune et pas sûre de moi, et le pauvre a du souffrir, mais quand je pense au fait qu'il essayait déjà de me toucher les seins alors qu'on venait juste de se rencontrer :roll:

Bref, j'ai vécu ça presque comme un traumatisme mais je m'en suis remise.

A la limite, ce que je pourrais te conseiller niveau rencontre internet, c'est d'éviter d'attendre trop longtemps avant de rencontrer une personne avec qui tu as un feeling, et d'être très claire dès le départ.
Perso, c'est ce que j'ai fait, et ça a marché puisque j'ai rencontré mon copain actuel (avec qui je suis depuis 3 ans) de cette manière, et dès qu'on s'est avoué "ce petit quelque chose", on a directement décidé de se rencontrer 2 semaines après.
Tu vois, bizarrement, on s'est embrassé très vite, tout est allé très vite entre nous d'ailleurs, mais avec lui, c'était une évidence. La différence aussi, c'est qu'on s'était mis au point tous les deux, on s'était dit qu'on verrait bien et que ni lui ni moi ne pouvions prétendre que ça marcherait "physiquement".

Quand tu te sens mal à l'aise à ce point avec quelqu'un, c'est que quelque chose ne va pas et qu'il ne vaut mieux pas insister.
Ma deuxième impression de ce genre, je l'ai vécue avec une personne avec qui j'étais amie. On a essayé d'être ensemble, mais si lui était accro direct, moi je ne supportais pas qu'il me touche "amoureusement" parlant, alors même que j'en rêvais une semaine avant. J'ai rompu avec lui au bout d'une semaine à peine, je savais que ça n'allait pas marcher, quelque chose me gênait dans sa manière de m'aimer.

Et un mois après, je me suis rendue compte que j'étais passée de peu à côté d'un homme possessif et violent... comme quoi il faut parfois faire confiance à ses impressions.
B I U