MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Comment me comporter avec ma fille de 10 ans ?

W
43 ans Une grande ville du midi 14
Bonsoir,

Je viens de lire 40 pages sur "ce que l'on vous a dit de plus blessant" et je suis simplement sidéré par tant de monstruosités. Et là, maintenant, j'ai un  
gros doute sur la manière de me comporter avec ma fille de 10 ans car j'ai peur de la blesser durablement et de lui faire perdre confiance en elle.

La suite va être un peu confuse car je n'arrive pas séparer mes différentes angoisse je m'en excuse.

Ma fille est considéré par les médecins et ma famille (mes parents, les parents de mon ex, et mon ex) comme étant proche de l'obésité. Du coté de mon ex, ils ont commencé à lui faire faire le tour des établissements spécialisés de prévention de l'obesité, et maintenant elle va être suivi par un médecin. Je trouve que les discours qui lui sont tenus par les différents interlocuteurs (j'ai participé à une séance pour voir et pour éviter de me fâcher avec mon ex) sont culpabilisants tendent insidieusement à rendre ma fille responsable (coupable?) de son poids. En fait, je ne sais pas comment gérer cette situation pour que ma fille n'en sorte pas complexée et se sentant mal aimée. Pour le moment j'essaie de faire comprendre à ma fille qu'elle est adorable comme elle est, et d'éviter de lui faire manger n'importe quoi n'importe quand. J'ai décidé de ne plus rien lui dire sur son poids ( puisqu'en plus je la trouve bien comme elle est ).
Mais j'avoue que je culpabilise, peut-être que c'est moi qui suis dans l'erreur, que je l'idéalise, que je suis en train de saper le travail des professionnels et de l'abimer à jamais, et ce d'autant plus qu'elle commence à être mise de coté à l'école par certains de ses camarades (pour le sport notamment). Je ne sais plus quoi penser.

(en fait d'autres trucs me turlupinent, mais je ferais un message séparé en fin de compte)
48 ans 35 10308
J'essaierai de te répondre plus longuement plus tard, parce que ta situation et celle de ta fille me touche (et me parle), mais je voulais juste te transmettre ce lien concernant l'obésité infantile sur le site du G.R.O.S. (groupe de recherche sur l'obésité et le surpoids, qui ont justement un discours déculpabilisant mais tout à fait cohérent sur le sujet de l'obésité):
http://www.gros.org/sinformer/obesite-infantile

(en particulier ce point-là:http://www.gros.org/sinformer/obesite-infantile/le-point-de-vue-du-gros qui devrait te donner des idées. Peut-être que si le reste de la famille souhaite absolument que ta fille voit un praticien, alors un praticien recommandé par ce groupe - dont tu as la liste sur le site - pourrait être une solution satisfaisante pour tout le monde).

Et pour faire vite, je pense que tu as la bonne approche, et qu'à 10 ans on ne fait pas faire un régime à un enfant (mais on peut lui apprendre à manger en respectant son corps et ses sensations). Et accessoirement, est-ce qu'on sait pourquoi ta fille est en surpoids, et en particulier est-ce que les causes "médicales" (problème thyroïdien ou hormonal, par exemple) ont été écartées?

Bon courage à tous les deux en tout cas.
36 ans Isère 30
je pense que tu as la bonne approche ! ne culpabilise pas !
je dirais que cest du coté de son père qu'on fait mal les choses !!
moi aussi j'étais ronde à cet age la, et notre medecin de famille a toujours dit qu'il fallait pas s'en inquièter, et que surtout !! il ne fallait pas me faire faire de régime !

elle n'a pas fini sa croissance, elle peut tres bien ne plus grossir, ou le faire normalement, mais grandir et donc s'affiner !

après voui, de la prévention, la guider dans ses choix de nourritures, lui expliquer pourquoi tel aliment est meilleur qu'un autre, qu'on a le droit de se faire plaisir mais en quantité limitée etc..
45 ans 1090
wataru a écrit:

Ma fille est considéré par les médecins et ma famille (mes parents, les parents de mon ex, et mon ex) comme étant proche de l'obésité.


Par rapport à la courbe de poids sur son carnet de santé? Parce que c'est une indication, mais cela dépend aussi de sa taille.
30 ans 300
Pink_pearl a écrit:
je pense que tu as la bonne approche ! ne culpabilise pas !
je dirais que cest du coté de son père qu'on fait mal les choses !!
moi aussi j'étais ronde à cet age la, et notre medecin de famille a toujours dit qu'il fallait pas s'en inquièter, et que surtout !! il ne fallait pas me faire faire de régime !

elle n'a pas fini sa croissance, elle peut tres bien ne plus grossir, ou le faire normalement, mais grandir et donc s'affiner !

après voui, de la prévention, la guider dans ses choix de nourritures, lui expliquer pourquoi tel aliment est meilleur qu'un autre, qu'on a le droit de se faire plaisir mais en quantité limitée etc..


Voilà, c'est aussi ce que je pense. Il faut l'éduquer à manger sainement, mais plus par rapport à la santé en général, pas lui faire penser "tavu t'es grosse donc tu manges que des légumes point barre" ou la trimballer chez plein de médecins. Fin je pense qu'une petite fille de 10 ans ne peut pas forcément prendre cette responsabilité, elle elle a envie de manger des sucreries, ne pas devoir faire des sacrifices (surtout pas "parce que tu es presque obèse!". En plus, il faut savoir que beaucoup d'enfants sont un peu enrobés dans l'enfance et perdent tout à l'adolescence, si peu qu'on les ai laissé grandir tranquillement sans les faire culpabiliser.

Je trouve ta facon de réagir adéquate, et meme si je suis jeune et que j'ai pas de gosses, je te félicite quand meme de te poser ces questions!

Je trouverais cela aussi important de parler avec ton ex et sa famille pour que tout le monde aient la meme facon d'agir/réagir ...

Mes parents se sont toujours disputés pour mon poids, alors que le médecin disait simplement de me laisser grandir, ma mère me faisait culpabiliser à mort, maintenant j'ai un sacré problème avec la nouriture et je pense que si elle m'avait foutu la paix j'en serais peut etre pas là aujourd hui.
50 ans Dans le Sud 484
J'ai le même soucis avec un de mes fils. Il est en dessus de la courbe maxi autant en taille qu'en poids. Allergique il est suivit par un pneumologue qui l'a fait pleurer l'an dernier. Là on vient d'y retourner pour son bilan. Heureusement ce n'était pas le meme médecin elle était en vacances. Lorsuqe le sujet du poids a été abordé voici ce que j'ai répondu : malheureusement je n'ai pas le meme dalaire mensule que vous donc effectivement je veille à ce qu'il mange équilibré mais lorsque mon compte est vide car petits salaires ben on mange ce que l'on a et c'est souvent des féculents car moins chers que les légumes. Le toubib est passé à autre chose. Ordonner un régime a un enfant est une connerie monumentale...j'en suis le témoin...alors perso que l'on ne me gonfle pas avec ca pour mon fils car je rue dans les brancards. Nous sommes 4 à la maison on a fait l'experience un jour on s'est pesé puis on a mangé la meme chose mais alors exactement pareil durant 3 jours et memes activités...au final mon second et moi avions pris du poids que l'ainé et zhom rien....Donc on est tous différents et faut faire avec. Pour chouchou fait du rugby, il est bien musclé...l'a un bidounou mais c'est comme ca....hihi...
W
43 ans Une grande ville du midi 14
Angia a écrit:
(...)
http://www.gros.org/sinformer/obesite-infantile

(en particulier ce point-là:http://www.gros.org/sinformer/obesite-infantile/le-point-de-vue-du-gros qui devrait te donner des idées. Peut-être que si le reste de la famille souhaite absolument que ta fille voit un praticien, alors un praticien recommandé par ce groupe - dont tu as la liste sur le site - pourrait être une solution satisfaisante pour tout le monde).

Je suis aller voir, c'est interressant. Il va me falloir trouver comment amener ça sur le tapis
Angia a écrit:

Et accessoirement, est-ce qu'on sait pourquoi ta fille est en surpoids, et en particulier est-ce que les causes "médicales" (problème thyroïdien ou hormonal, par exemple) ont été écartées?
(...)

Non. De mon coté je n'ai pas envie de lui faire le tour des médecins pour cela car j'estime qu'elle n'est pas grosse, que j'ai juste un modèle plus costaud. Et puis ma fille est terrorisée par les prises de sang et c'était le préalable pour aller voir un endocrinologue.
W
43 ans Une grande ville du midi 14
Pink_pearl a écrit:
je pense que tu as la bonne approche ! ne culpabilise pas !
je dirais que cest du coté de son père qu'on fait mal les choses !!limitée etc..

C'est moi son papa :D mais ça fait quand même plaisir.
W
43 ans Une grande ville du midi 14
Pink_pearl a écrit:

après voui, de la prévention, la guider dans ses choix de nourritures, lui expliquer pourquoi tel aliment est meilleur qu'un autre, qu'on a le droit de se faire plaisir mais en quantité limitée etc..


Sur le principe je n'ai rien contre la prévention, mais dans les faits ma gamine connait toutes ces infos par coeur, et tant qu'elle ne rentre pas dans la norme on lui fait faire le tour des "sachants". Sur le carnet de santé, elle reste encore dans la limite de poids (supérieur certe), mais pour éviter "pire", on lui fait quand-même faire le tour des médecins. C'est lassant pour moi, et c'est vexant pour elle.
W
43 ans Une grande ville du midi 14
Thirteen a écrit:

Je trouverais cela aussi important de parler avec ton ex et sa famille pour que tout le monde aient la meme facon d'agir/réagir ...

Mes parents se sont toujours disputés pour mon poids, alors que le médecin disait simplement de me laisser grandir, ma mère me faisait culpabiliser à mort, maintenant j'ai un sacré problème avec la nouriture et je pense que si elle m'avait foutu la paix j'en serais peut etre pas là aujourd hui.


Malheureusement c'est particulièrement compliqué, nous n'avons pas divorcé pour rien...
44 ans 1896
wataru a écrit:
Pink_pearl a écrit:

après voui, de la prévention, la guider dans ses choix de nourritures, lui expliquer pourquoi tel aliment est meilleur qu'un autre, qu'on a le droit de se faire plaisir mais en quantité limitée etc..


Sur le principe je n'ai rien contre la prévention, mais dans les faits ma gamine connait toutes ces infos par coeur, et tant qu'elle ne rentre pas dans la norme on lui fait faire le tour des "sachants". Sur le carnet de santé, elle reste encore dans la limite de poids (supérieur certe), mais pour éviter "pire", on lui fait quand-même faire le tour des médecins. C'est lassant pour moi, et c'est vexant pour elle.

Connaître les infos nutritionnelles par coeur, c'est le lot de beaucoup de gros.

On me disait petite de limiter les sucreries et de finir mes légumes (je n'étais pas grosse, je crois que ça avait plus à voir avec le fait de manger du fait maison plutôt que de l'acheté). Plus tard, quand j'ai commencé à prendre les formes normales d'une ado, je me suis renseignée sur la diététique dans des livres et des magazines. Je sais tout. Ca ne m'a pas empêchée de prendre plus de trente kilos depuis que j'ai fini ma croissance.

Je trouve ta réaction très saine, wataru. Mais j'imagine aussi comme ça doit être difficile de dialoguer avec des gens qui croient dur comme fer à la vulgate diététique. Je ne peux qu'approuver les conseils d'Angia et te souhaiter bon courage.
45 ans 1090
wataru a écrit:
Sur le principe je n'ai rien contre la prévention, mais dans les faits ma gamine connait toutes ces infos par coeur, et tant qu'elle ne rentre pas dans la norme on lui fait faire le tour des "sachants". Sur le carnet de santé, elle reste encore dans la limite de poids (supérieur certe), mais pour éviter "pire", on lui fait quand-même faire le tour des médecins. C'est lassant pour moi, et c'est vexant pour elle.


C'est surtout qu'il faut maintenir son poids car elle va grandir et donc s'affiner. Ce sera bien moins nocif que les régimes que certains voudraient lui imposer...

Lui faire subir tout ça risque de créer plus de problèmes que d'en résoudre un qui n'en est pas vraiment un. Comme ta fille, j'étais dans le haut de la courbe de poids mais également de taille et mon tout premier régime s'est fait entre 10 et 11 ans, résultat des courses, j'ai multiplié un nombre inclaculable de régimes, développé des TCA, et obtenu des supers bonus à chaque reprise de poids et aujourd'hui j'ai même beaucoup de mal à en perdre car mon corps est habitué à vivre avec peu et fait de la résisitance... Voilà ce que j'ai gagné, comme d'autres membres du forum, à vouloir rentrer coûte que coûte dans le moule.
35 ans Avignon 420
J'ai moi même été, à l'âge de ta fille, dans la même situation qu'elle....

Dés l'âge de 4 ans, je suis aller voir des psychiatres, j'étais faire des semaines à l'hôpital pour cause d'obésité, on me faisait faire des régimes.
Dans ma famille, tout le monde se moquait de moi et remplissaient la tête à mes parents comme quoi il fallais me faire maigrir.
Quand j'avais 8ans, ma marraine faisait le régime W...W....
J'avais passé 2 semaines chez elle à faire le même régime... c'est abbérent car pas adapté à des enfants !

Ensuite à 9ans, tous les médecins devenais fou et ma famille aussi.
J'ai été internée 6mois dans un genre d'hopital pour enfants malades, et dans ce hôpital ils traitaient également l'obésité.
J'avais 56kg et je suis passée à 38kg au grand plaisir de tout le monde...

sauf de moi........


L'acharnement à continué jusqu'à mes 15ans, jour où j'ai dis STOP ! :bad-words:

J'étais fatiguée de tout ça, et ça m'avais "bouffé" toute ma jeunesse, toute mon enfance !!!

J'étais complexée, je me sentais archi mal dans ma peau...

Jusqu'au jour (à environ 22ans) où je suis arrivée sur ce forum et que j'ai vu que je n'étais pas la seule à être ronde et que ce n'est pas une tare... J'ai commencer à faire un trvail sur moi pour m'accepter plus ou moins avec ces kg en plus....


Toute ma vie j'ai été rabaissée, on me faisai comprendre que, vu que je suis grosse, je suis une moins que rien, que je suis une tare de la nature.
Heureusement ce n'est pas le cas.

Si j'ai un conseil à donner, c'est de pas faire culpabiliser la gosse, ce n'estr pas de sa faute. Certaines personne ont tendance à être plus fortes que d'autres et ainsi va la vie.

Mais il faut lui apprendre à manger bien et lui expliquer que c'est pour sa santé etc... et pas la bassiner tous les jours à restreindre la nouriture, à lui faire la pesée et l'engueulée quand elle n'a rien perdue...
Je connais trop cela, et ça marque, ça choque et traumatise...

Désolé pour le pavé mais je voulais faire part de mon témoignage parce que c'est quelque chose qui m'a vraiment marqué durant ma jeunesse, et qui me suivra tout au long de ma vie..........
51 ans 735
wataru a écrit:
elle commence à être mise de coté à l'école par certains de ses camarades (pour le sport notamment).


en plus de tout ce qu'ont dit les autres et à part ça : j'étais tout à fait mince à l'époque, mais toujours choisie en "poussin libre" à tous les jeux :lol: juste pas capable de sauter à l'élastique aussi haut les autres, ou de courir aussi vite etc.

j'avais pas trouvé le truc, et je crois que je m'en foutais bien pas mal ;) je crois aussi que je n'étais pas très à l'aise dans mon corps, et que ça se ressentait fortement sur mes "aptitudes" :lol:

rien à voir avec le poids, vraiment !

c'est déjà une bonne idée de ne pas l'embêter avec ce qu'elle mange ou pas ! sinon peut-être : allez jouer dehors tous les deux ? trottinette, vélo, roller : que sais-je ? des trucs rigolos à faire et qui la feront bouger, se défouler et s'amuser ! elle y gagnera d'être plus à l'aise avec son corps, quel qu'il soit ;)
W
43 ans Une grande ville du midi 14
Je vous remercie pour vos réponses ! Si je résume :
- Manger équilibré
- Ne pas faire de régime
- Ne pas lui prendre la tête avec la surveillance (ça m'arrange...) (juste la peser 1 fois par mois pour vérifier s'il n'y a pas décrochage ?)
B I U