MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Six ans, son 1er chagrin d'amour.

56 ans Région parisienne 2154
La chérie de mon fils depuis l'entrée en maternelle déménage. Ses parents ont acheté une maison. Pas trop trop loin, ils pourront s'inviter, continuer à se fréquenter. Mais ils ne  
seront plus dans la même école, la même classe, ne feront plus front commun contre les gros durs, auront des amis différents...
Loulou m'a demandé si on pouvait pas acheter une maison au même endroit. Outre que c'est un coin paumé où j'irai pas vivre non, on n'a pas les moyens d'acheter une maison. Et je me suis sentie nulle, de pas pouvoir leur offrir ça, à lui et son frère.

Ce soir, jour de sortie des classes, il a fondu en larmes, mon "grand" si pudique. J'aurais donné la lune pour le consoler. Je n'ai pu " que" lui ouvrir mes bras.

Je me souviens encore de mon 1er chagrin d'amour. J'avais presque son âge. Je veux croire qu'il y a des blessures qui aident à grandir, mais je le trouve si petit pour une si grande peine. J'avais envie de pleurer avec lui.
R
35 ans 15384
J'ai aussi connu ca au même age,comme j'ai pu être triste...
C'est passé rapidement,bien sur,avec de nouveaux amis,l'école,mais il n'empêche que c'est difficile a vivre a cet âge.
En tant que maman tu agis très bien,malheureusement,tu ne peux guère faire plus que l'écouter et lui ouvrir tes bras!
Mets en avant les aspects positifs "tu sera encore plus heureux de la retrouver" "vous ferez des jeux,des gouters super" ...
S
85 ans 4914
comme je te comprends pomdereinette :kiss:

J'aurais tellement voulu leur épargner toutes les peines du genre, mais comme l'a dit owlie, on ne peut pas, d'ailleurs si on avait ce pouvoir réellement, notre enfant ne pourrait pas s'intégrer dans la vie réelle. La seule chose à faire c'est ouvrir les bras, consoler. C'est vrai que 6 ans c'est encore petit. :cry:


C'est encore difficile pour moi, quand mes enfants ont des soucis ou qu'ils se ramassent des "claques" de la vie, j'aurais encore envie de chercher une solution, pourtant ils sont grands.

:kiss:
31 ans 2571
Pomdereinette je trouve ta réaction de maman adorable :kiss:
C'est malheureusement "normal" ce faire cet apprentissage des déceptions de la vie, et c'est aussi une bonne chose qu'il apprenne à gérer ça, pour plus tard... Ça lui servira, tu sais...
Essaye peut-être de minimiser la séparation au début, en l'invitant souvent, et peu à peu il s'en détachera doucement, non ?
Quand j'ai eu mon premier chagrin d'amour, ma mère m'a consolée et fait couler un bain. Elle a fait ça pour le second, le troisième, le quatrième... Et ça faisait du bien. Jusqu'à ce que je sache gérer moi-même ;)
56 ans Région parisienne 2154
Merci à vous. Je suis émue par vos retours positifs.

Salammbo, je me vois mal faire couler un bain à mes garçons à l'adolescence mais comme j'aurais aimé que ma mère fasse ça pour moi !

Saralou, je suppose que nos petits le restent même grands
:-)) Et que même si 6 ans c'est petit je haïrais celles qui briseraient le coeur de mes garçons à 16, 18, 20... ans !

Quand l'aîné est né j'ai découvert cet amour incommensurable, inconditionnel, qu'on porte à nos bbs. Je découvre que ça ne cesse jamais !
J'ai déjà dû apprendre à les laisser vivre leur vie, s'autonomiser. Avoir de la peine en fait partie. Quand même...

Owlie, il s'est trouvé sa solution : avoir un portrait de sa chérie, avec son N° de tél au dos. Pour être sûr de pouvoir la joindre.


Il y a un truc que je me suis mordue les lèvres pour pas lui dire, et c'est que toutes les peines passent avec le temps, qu'il retombera amoureux. Mais ça, il n'y a qu'en le vivant qu'il le comprendra.
31 ans 2571
J'adore la solution du portrait, les images et les symboles peuvent avoir un si grand effet apaisant sur les enfants!

Pomdereinette a écrit:

Il y a un truc que je me suis mordue les lèvres pour pas lui dire, et c'est que toutes les peines passent avec le temps, qu'il retombera amoureux. Mais ça, il n'y a qu'en le vivant qu'il le comprendra.


Je trouve que tu réagis vraiment de la meilleure des manières. Tu as bien fait d'éviter de lui dire ça. Il n'y a rien de plus énervant et blessant pour un enfant que de voir son chagrin "rabaissé" à une passade : il faut, comme tu le dis, le vivre soi-même, le ressentir (et plus d'une fois!), pour le croire un peu...
S
85 ans 4914
Salammbo a écrit:
J'adore la solution du portrait, les images et les symboles peuvent avoir un si grand effet apaisant sur les enfants!

Pomdereinette a écrit:

Il y a un truc que je me suis mordue les lèvres pour pas lui dire, et c'est que toutes les peines passent avec le temps, qu'il retombera amoureux. Mais ça, il n'y a qu'en le vivant qu'il le comprendra.


Je trouve que tu réagis vraiment de la meilleure des manières. Tu as bien fait d'éviter de lui dire ça. Il n'y a rien de plus énervant et blessant pour un enfant que de voir son chagrin "rabaissé" à une passade : il faut, comme tu le dis, le vivre soi-même, le ressentir (et plus d'une fois!), pour le croire un peu...


Entièrement d'accord avec cela.
B I U