MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Pourquoi forcer un enfant à manger la viande?

45 ans région parisienne 5831
J'essaye d'éduquer mes beaux-parents à la RA, petit à petit, et je pense qu'ils commencent un peu à comprendre. Ils n'obligent plus ma fille à finir son assiette, ils essayent  
de ne plus être traumatisés si elle mange très peu à un repas, ou si elle mange quelques bonbons. Bref, ils progressent de ce point de vue (même si, je pense, ils se "tiennent" beaucoup mieux devant moi que lorsqu'ils sont seuls avec ma fille... :roll: ).

Bref, ça va mieux, mais il leur reste quand même un gros traumatisme: la viande! Ils arrivent à rester zen si ma fille ne finit pas ses légumes, mais si elle ne finit pas sa viande, je vois que ma belle-mère a beaucoup de mal à se retenir. Aujourd'hui encore, elle a dit à ma fille de manger un peu plus de viande, puis lui a demandé : "pourquoi tu ne finis pas ta viande?". Réponse de ma fillette: "parce que je n'en veux plus". :lol:

Bon, je dis cela, mais ils reviennent de loin: au début, leur "stratégie" était de ne mettre QUE la viande dans l'assiette de ma fille et de rajouter les légumes seulement une fois qu'elle avait terminé la viande! Heureusement, j'ai réussi à leur faire passer cette drôle d'idée. :roll:

J'ai vraiment du mal à comprendre pourquoi, dans leur esprit, la viande a ce caractère tellement particulier... Dans ma famille, les gens ont des tas de soucis avec l'alimentation, mais pas ce rapport à la viande, enfin je crois... Mon mari prétend que c'est parce que la viande coûte plus cher que le reste, mais je ne suis pas convaincue: après tout, on ne jette pas la viande non consommée à un repas, on la garde!

Bref, est-ce que quelqu'un peut m'expliquer pourquoi ils ont ce rapport particulier à la viande? Je crois que pour les faire progresser sur ce point là aussi, il faut que j'arrive à comprendre le pourquoi du comment...
C
45 ans là 2187
Peut-être parce qu'en plus d'être cher, la viande c'est un plat de riches, qui donne de la force, qui fait donc des enfants solides et bien nourris. Un enfant qui peut manger de la viande tous les jours sera donc en bonne santé.

Du moins, c'est probablement ainsi que le conçoivent et l'ont appris tes beaux-parents qui ont probablement connu la guerre ou l'après-guerre avec son lot de privations.

J'espère t'avoir donner une piste.
O
58 ans 4229
c'est une question de génération aussi.

à l'époque où nos parents étaient enfants, les médecins rabâchaient que la viande était indispensable pour bien grandir et être en bonne santé. je sais en tout cas, qu'il y avait l'argument "médical"
du coup, nos parents devenus grands parents gardent cette idée reçue que le plus important, c'est la viande. pas les légumes ou les produits laitiers, mais la viande.

je ne sais pas si c'est lié réellement au prix (donc au fait de paraitre riche) ou au fait que c'était juste après la guerre où les gens avaient eu faim.. et certains enfants étaient malnutrits ou avaient des retards de croissance.. mais en tout cas, la plupart des médecins mettaient la viande sur un piédestal!! et vu que les médecins ont paroles d'or...
C
45 ans là 2187
Dans les années 50 et ou 60, y'avait eu une campagne nationale pour que tous les enfants puissent boire leur verre de lait quotidien. On leur en donnait lors de leur arrivée en classe, donc le lait aussi était très important.
O
58 ans 4229
oui c'est vrai, et il fallait absolument que ce soit du lait entier pour que ce soit bien nourrissant!
chaque époque a eu sa "lubie" nutritionnelle en fait!
C
45 ans là 2187
Cette campagne c'était en 1954 : http://www.live2times....lait-dans-les-ecoles-e--10963/
C
45 ans là 2187
Il faut aussi penser au fait que manger de la viande était moins courant, on en mangeait pas tous les jours, c'était souvent pour les jours de fêtes.

La production de viande a été multiplié par 5 depuis les années 50. Ca en dit long non ?

Alors bien-sûr le temps a passé depuis, mais concernant l'enfant, on a souvent tendance à reproduire ce qu'on nous a apprit comme étant bon pour nous dans notre propre enfance.
C
45 ans là 2187
organic a écrit:
oui c'est vrai, et il fallait absolument que ce soit du lait entier pour que ce soit bien nourrissant!
chaque époque a eu sa "lubie" nutritionnelle en fait!


Bah tu sais, je crois même pas si ça existait dans les années 50 le lait écrémé ou demi-écrémé. Ou alors c'était du luxe. Je me rappelle l'apparition du demi-écrémé et de l'écrémé dans les supermarchés, alors c'est pas si ancien.

Je me rappelle même que je me battais avec ma crème sur mon bol de lait que je ne voulais absolument pas boire.
O
58 ans 4229
c'était artisanal, quand tu fais bouillir du lait cru chez toi; en refroidissant la crème remonte. effectivement, je ne sais pas exactement quand est arrivé dans le commerce le lait écrémé industriel.
et la crème est utilisée depuis bien longtemps dans les recettes, donc le lait plus ou moins écrémé existe depuis bien longtemps!
(mais je vais arrêter d'intervenir sur ce post :) )
31 ans Dans le sud ;) 5608
C'est en effet une question de génération, mon père a connu la guerre d'Algérie, il me racontait que lorsqu'il était enfant, la viande était très très rare, elle était consommée deux voir trois fois par an.

Il en va de même pour les gens de cette génération, la viande étant restée dans les mentalités comme un aliment rare, donc précieux, fortifiant.

Je sais que mes parents ont encore ce réflexe avec mes neveux " mange au moins la viande " . Ils ont simplement peur que la croissance se fasse mal... Il faut être patiente avec eux ;) ce sont des habitudes bien ancrées mais ça finira par rentrer !
45 ans région parisienne 5831
Merci à toutes pour vos réponses. :)

Je crois que vous avez raison, parce qu'effectivement, en y réfléchissant, je me rends compte que c'est pareil avec le lait: quand ma fille ne finit pas son bol de lait, ils font aussi souvent une remarque. Je ne m'en était jamais trop rendu compte, peut-être parce que je prenais cela comme une remarque "anti-gaspi" plutôt que comme une remarque générationnelle.

Ce qui me fait drôle, c'est que je n'ai pas l'impression que ma grand-mère faisait pareil avec la viande, pourtant, elle aussi, ça doit être de sa génération. Mais bon, en réfléchissant, c'est peut-être aussi parce que je n'ai jamais aimé la viande, et que, du coup, je refusais d'en prendre dans mon assiette, ce qui fait qu'elle ne pouvait pas me demander de la terminer! :lol:

Je crois que vous m'avez convaincu: effectivement, c'est une histoire de "culture générationnelle"... Maintenant, il faut que j'essaye de trouver comment leur faire comprendre que la viande n'a pas de statut particulier dans la santé, et qu'il n'y a pas lieu de se traumatiser plus sur la viande que sur autre chose...

merci à toutes! :D
B I U