MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Mois de préavis et congé pour convenances personnelles ?

55 ans Région parisienne 2154
J'envisage sérieusement de changer d'emploi. Seulement voilà : admettons qu'au bout du mois d'essai je ne fasse pas l'affaire (ça ne m'est jamais arrivé en trois emplois mais il suffit  
d'une fois) je ne peux pas me permettre de rester sans boulot, avec deux enfants jeunes et un conjoint malade.
Si je demande mettons un ou deux mois pour convenances personnelles, soit je réintégre mon ancien job en cas d'échec soit non. Auquel cas, le mois de congé peut-il être assimilé à un préavis, ou pas ?
En gros, j'ai un nouveau travail, je dois prendre le risque de démissionner de l'ancien ? Ou y a une autre solution ?
37 ans Toulouse 817
Je pense pas que tu ais le choix, tu es obligé de démissionner de ton emploi actuel pour être embauché dans un nouveau, c'est la loi.
Tu dois même avoir fini ton prévis avant de pouvoir commencer dans ton nouvel emploi. Tu peux négocier la période de prévis pour la rendre plus courte mais tu ne peux pas faire se chevaucher les deux emplois. Tu dois même fournir une attestation à ton nouvel employeur.
De plus, prendre des vacances en période de prévis allonge d'autant ton prévis.
55 ans Région parisienne 2154
Merci pour ta réponse. Je m'en doutais un peu mais bon... En fait, c'est la 1ère fois que je ne suis pas la seule impliquée. Avant, je changeais de job, ça n'engageait que moi.
34 ans 278
Une ancienne collègue a profité d'un congé sans solde pour travailler dans ma boite.

J'ai fais une recherche sur internet, cela peut peut-être t’intéresser.

http://travail-emploi..../le-conge-sans-solde,1043.html
99 ans 20875
Ce qui est plus approprié est l'année sabatique et non le congé sans solde.

http://vosdroits.service-public.fr/F2381.xhtml
Citation:
Bénéficiaires

Tout salarié du secteur privé peut bénéficier d'un congé sabbatique s'il remplit toutes les conditions suivantes :

une ancienneté de 36 mois minimum dans l'entreprise, consécutifs ou non,

6 ans d'expérience professionnelle,

ne pas avoir bénéficié, au cours des 6 années précédentes dans l'entreprise, d'un congé individuel de formation (Cif) d'une durée au moins égale à 6 mois, d'un congé de création d'entreprise ou d'un autre congé sabbatique.

Haut
Demande

Le salarié adresse sa demande à son employeur par lettre recommandée avec accusé de réception ou remise en main propre contre décharge au moins 3 mois avant le départ en congé. La lettre doit préciser la date de départ choisie et la durée du congé demandée.
Haut
Réponse de l'employeur

Principe

L'employeur doit communiquer sa réponse au salarié (accord, report ou refus) par lettre recommandée avec accusé de réception ou remise en main propre contre décharge.

L'absence de réponse de l'employeur dans un délai de 30 jours vaut acceptation.

Le report et le refus d'accorder le congé sont soumis à conditions.

Report du congé

L'employeur peut reporter le congé dans les cas suivants :

dans la limite de 9 mois à compter de la présentation de la lettre recommandée, sans que l'employeur ait à se justifier,

pour limiter les absences simultanées dans l'entreprise, dans les entreprises de moins de 200 salariés, jusqu'à ce que le nombre de jours d'absence prévu dans l'entreprise ne dépasse pas 2% du nombre total des jours de travail effectués dans les 12 mois précédant le départ en congé, que ce soit au titre du congé pour la création d'entreprise, du congé sabbatique ou du congé pour diriger une jeune entreprise innovante (ce taux est limité à 1,5 % lorsqu'il s'agit du seul congé sabbatique),. Pour permettre le départ en congé d'un salarié, la période de 12 mois peut être prolongée jusqu'à 48 mois.

ou, dans les entreprises de 200 salariés et plus, jusqu'à ce que le nombre de jours d'absence prévu dans l'entreprise ne dépasse pas 2% du nombre total des jours de travail effectués dans les 12 mois précédant le départ en congé, que ce soit au titre du congé pour la création d'entreprise, du congé sabbatique ou du congé pour diriger une jeune entreprise innovante (ce taux est limité à 1,5 % lorsqu'il s'agit du seul congé sabbatique).

Refus du congé

L'employeur peut refuser d'accorder le congé sabbatique si le salarié ne respecte pas les conditions permettant d'en bénéficier (ancienneté insuffisante, demande de départ en congé dans un délai inférieur à 3 mois...).

Dans les entreprises de moins de 200 salariés uniquement, l'employeur peut également refuser le congé s'il estime qu'il est préjudiciable à la bonne marche de l'entreprise. Il doit recueillir l'avis du comité d'entreprise ou, à défaut, des délégués du personnel sur ce point. Le refus de l'employeur doit être motivé et notifié par lettre recommandée avec accusé de réception, ou par lettre remise en mains propres contre décharge.

Le salarié a 15 jours pour contester ce refus devant le bureau de jugement du conseil des prud'hommes.
Haut
Durée

La durée du congé varie de 6 mois minimum à 11 mois maximum.
Haut
Situation du salarié pendant le congé sabbatique

Conséquences sur le contrat de travail

Pendant la durée du congé le contrat de travail est suspendu.

Rémunération

Ce congé n'est pas rémunéré (sauf dispositions conventionnelle, contractuelle ou usage contraire).

Cependant, pour compenser l'absence de rémunération, le salarié peut reporter ses droits à la 5ème semaine de congés payés pendant les 6 ans précédant le congé (soit 36 jours ouvrables au maximum). Dès lors, le salarié reçoit, au moment de son départ en congé sabbatique, une indemnité compensatrice correspondant au total des jours de congés cumulés.

Activité professionnelle pendant le congé

Pendant ce congé, le salarié peut exercer une autre activité professionnelle, salariée ou non. Cependant, il doit respecter envers son employeur les obligations de loyauté et de non-concurrence.
Haut

À la fin du congé

Après un congé sabbatique, le salarié retrouve son emploi précédent ou un emploi similaire dans l'entreprise, assorti d'une rémunération au moins équivalente à celle qu'il percevait au moment du départ en congé.

Le salarié ne peut invoquer aucun droit à être réemployé avant l'expiration du congé.
55 ans Région parisienne 2154
Merci pour vos infos ! J'aurais dû penser au congé sabbatique ! Surtout si on change de région. 3 mois, c'est trop long comme délai. Dommage.
Je vais potasser tout ça tranquille. Encore merci :)
B I U


Discussions liées