MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

laisser aller d'une maman...

N
45 ans Région parisienne 343
bonjour,
ça fait longtemps que je n'ai pas posté...
je me lance: je me laisse aller !!!!
39 ans , 2 enfants de 3 ans et demi et 1 an et demi, en  
congé parental: les enfants sont toujours avec moi, peu de moyen de garde. en rencontrant mon mari il y a 6 ans, j'étais blonde, brushé, ongles manucurés tout le temps, 75 kgs environ pour 1m65 (surpoids qui ne me dérangeait pas), très souvent en jupe et talons.
là après 2 grossesses rapprochées, un arret pour congé parental (3 ans), je me retrouve avec 25 kgs de plus, chaussures limite méphisto aux pieds, toujours en noir,toujours tachée par les petites d'ailleurs, les mains (mon dieu, j'en ai honte!), les cheveux plats toujours ramassés,et fatiguée!!! (ma dernière ne fait toujours pas ses nuits)
c'est bien simple, je me dégoute! j'ai entamé un régime (plutot un rééquilibrage alimentaire) que je n'arrive pas à tenir, j'ai l'impression de ne plus avoir de volonté!
Qui est passé par là????

Dites moi que cela va passer!!
S
85 ans 4896
j'ai passé par là, il suffit de revoir les vidéos de quand mes enfants étaient petits, j'étais claquée et effectivement je mettais que des habits pas dommage à cause des taches. Mon second fils avait du reflux donc j'avais toujours des taches de vomi sur mes habits.

J'avais pris du poids aussi et toutes mes tentatives de régime se sont soldés par le fait qu'au lieu des 25 kilos qu'il me restait en plus, j'en ai pris 50.

Je te conseille d'aller faire un tour du coté du site www.gros.org, tu pourras y lire plein de choses intéressantes.

J'avais laissé pousser mes cheveux que j'attachais, je ne maquillais plus.

Paradoxalement, cette période m'a aidé à avancer au final. En effet, j'ai pu lâcher un peu prise sur mon apparence et me rencentrer sur le principal qui était pour moi, la qualité de la relation que je pouvais avoir avec mes proches.

Avant je me prenais énormément la tete pour mon habillement, coiffure, maquillage etc,,,, pour au final n'etre pas plus heureuse que cela.

Je ne vois donc plus cela comme un laisser aller, j'ai eu des réflexions dans ce style "oh non, mais c'est dommage, toi si coquette etcc.. et ton mari il en pense quoi ?"

Ben justement mon mari, je l'aime aussi parce qu'il m'a fichu la paix avec cela, il comprenait très bien que cela ne soit plus ma priorité sur le moment et a continué à m'apprécier telle que j'étais.

Au fur et a mesure que mes enfants ont grandi, j'ai eu plus de temps pour moi, et j'ai repris du temps pour cela, mais plus jamais comme avant.

Pendant mes dépressions j ai connu des moments ou l'idée meme de me laver me paraissait insurmontable, c'était différent.
38 ans paris 1304
idem j'ai eu ici apres la naisance du 3eme un grand moment de laisser aller ..cheveux en vrac fringues informes tennis au pied et parka d'homme facon DDE sur le dos
meme pour les fetes 0 coiffure cheveux tjs attachés 0 maquillage ... et idem mon homme a accepté ca ....j'avais plus de temps plus d'envie plus de gout ... je restais a la maison on avait qu'une voiture

c'est passé doucement ... j'ai repris gout ... j'ai perdu qq kilos aussi ... donc je me suis rachetée qq jolies choses .. je suis allée chez le coiffeur .. j'ai fait une tite colo ... j'ai ressorti mon mascara


toi tu as en plus le souci de pas bien dormir ... et ca c'est terrible pour la forme et le moral ...et du coup normal que t'ais envie de rien
pourquoi elle dort mal ta puce ?

ton homme le WE il pourrait pas te relayer un peu ? que tu retrouves un peud e temps pou toi ?
N
45 ans Région parisienne 343
Merci pour vos réponses
Ma petite s'est toujours réveillée la nuit
1fois ça va mais entre les maladies, les dents, c'est infernal. Mon mari se lève mais on se réveille tous les 2
En plus on est en plein travaux, donc le we c'est bricolage, donc difficile de se libérer
44 ans 1896
Ça ne m'a pas l'air d'être du laisser-aller, juste du manque de temps. Une personne qui fait tout ça n'est pas en train de se laisser aller!
N
45 ans Région parisienne 343
Par laisser aller, j'entends un manque de féminité, de soin au quotidien
S
85 ans 4896
nanou74 a écrit:
Par laisser aller, j'entends un manque de féminité, de soin au quotidien


oui mais franchement dans tes journées, il n'y a pas beaucoup de temps pour cela si en plus t'as des travaux ARGHHHH et tout cela avec un sommeil pourri!

Vois cette période comme une étape, un jour tu auras plus de temps, un jour cela sera plus simple.

Comment vont tes relations avec ton mari ?
38 ans paris 1304
je suis ok avec saralou 'cest juste que etre feminine en ce moment ben t'as pas le temps car vous faites autres choses !! ton mari se leve avec toi la nuit en plus ...

vois ca comme une periode apres ca reviendra ... et mon homme qui kiffait pas trop le maquillage tout ca bah il aime quand je me pomponne ponctuellement pour lui
N
45 ans Région parisienne 343
avec mon mari tout va bien: il aide la nuit et le soir, mais il rentre tard et part tot.
En fait je compare avec des femmes que je vois dans la rue avec des enfants en bas age ou encore à l'ecole le matin, certaines mamans sont pomponnées, tu sens qu'elles font ça naturellement.
Moi maintenant quand je dois me maquiller ou me préparer pour une sortie (rare), j'ai l'impression d'etre déguisée et j'ai du mal à le faire (je ne sais plus le faire en fait
S
30 ans 3465
Si ça peut te rassurer, je n'en vois pas beaucoup des femmes avec deux enfants en bas-âges, qui sont en top au quotidien. Et celles qui le sont, ce sont en général des femmes qui n'ont pas le choix, à cause du boulot.

J'ai une amie qui se plaint souvent du temps qu'elle perd à devoir se maquiller le matin, avant d'aller au boulot. C'est du temps qu'elle pourrait passer avec ses enfants, mais elle n'a pas le choix, elle travaille dans le cosmétique, donc présentation tip-top la semaine. Par contre le week-end, elle s'en fiche royalement de son allure...

Enfin tout ça pour dire que quand on devient maman, je pense que les priorités changent et c'est normal. On manque de temps et à moins d'y être forcée ou (aidée par une nourrice), on privilégie les choses importantes.
B I U