MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Manger, manger, manger ! Au secours ...

27 ans 95
Coucou les VLR,

Voilà, depuis 2011, j'ai eu un double accident. Je m'explique,je suis tombée des escaliers de mon travail me claquant à plusieurs reprises le bassins, les hanches et la  
colonne vertébrale sur les côtés abîmés et en pierre de ces foutus escaliers qui devaient être changés de part leur danger. j'ai eu une première fracture du coccyx, avec 3 mois alitée sans pouvoir bouger ne serait-ce que le petit orteil sans souffrir.

Puis il y a un an, une réouverture forcée de ma fracture ancienne. A nouveau 3 mois alitée.

A mon grand désespoir, pour compenser la douleur atroce et l'ennui, car mon homme travaillait, et j'étais bloquée dans mon lit sans télé ni occupation, j'ai manger, manger et manger.
Je voulais tout, et mon homme, pour combler le moindre de mes désirs tellement il souffrait de me voir ainsi, courait à droite et à gauche me chercher tout et n'importe quoi : Chips, glace à la menthe, pizza, gateaux, etc...

Il est serveur, avec des horaires peu évidents. Donc faire à manger, c'était plutôt mon "dada"...de ce fait, les plats tout fait, c'était tout bénef !

A l'heure d'aujourd'hui, je ne suis pas consolidée, tellement je me suis pas loupé. Et cela à réveiller une maladie en moi, et également déplacé des vertébres qui ne cessent de me pourrir la vie. Je n'arrive plus à marcher autant, ne tenant qu'une heure max sur mes jambes. Bref, c'est pas le top ayant tout fait pour essayer de guérir et de me soulager.

Je me retrouve avec un second soucis: La Bouffe !
Oui je l'appelle Bouffe, parce que ce n'est pas sain ce que je mange. Chaque jour, je ne pense qu'à manger des gâteaux, des chips, des glaces...
Je n'arrive pas à m'arrêter. Mon ventre me réclame non-stop de la nourriture. Je suis complétement dépassée et j'essaie tous les jours en me levant de me dire " Non, aujourd'hui, tu résistes"
ça tient quoi, deux jours..puis je repars de plus belle.

Résultat des 6 mois alitée: 30 kilos.
Et après: ça ne cesse de vouloir grimper.

Je ne sais pas quoi et comment faire pour arrêter. J'aimerais retrouver mes petites formes d'avant, car mon poids m'handicape dans la vie de tous les jours, appuyant sur mes douleurs osseuses.
28 ans Antibes 75
Tu es dans une situation pas terrible, courage.

Durant ton inactivité tu as comblé ton ennui, ta frustration physique avec la nourriture. Ce n'est pas acceptable mais c'est compréhensible.

Aujourd'hui, tu as conservé ce reflexe et cela devient vraiment moche. Il n'y a pas 36 solutions il faut progressivement remplacé ta source de "satisfaction" (nourriture) par autre chose.

Pour commencer transforme ta "bouffe" en quelque chose de plus sain. Quitte à manger autant, ne pas manger "trop sucré, trop salé" comme on dit.

Essais vraiment de développer davantage d'activité autours de toi, ce peut être n'importe quoi, de la lecture, des loisirs créatifs, des nouvelles rencontres etc..


En transformant progressivement ta soif de nourriture en quelque chose de moins fun (pomme etc..) et multipliant les activités afin "d'occuper" ton esprit ailleurs peut certainement aboutir à quelque chose.

Dans tous les cas, tu devrais nécessairement t'en sortir avec le temps, tel que tu nous le décris ça n'a absolument pas l'air viable.
30 ans 350
Tu as dis quelque chose qui mérite d'être approfondi: "cela a réveillé une maladie en moi"...

As tu déjà eu des (mêmes courtes) périodes d'hyperphagie ou d'autres TCA?

D'accord avec Spirouette sur ce point: l'ennui à sûrement provoqué cette envie de Bouffe. Par contre je ne pense pas qu'une pomme soit aussi satisfaisante que de la malbouffe pour combler l'ennui.

Le mieux serait d'aller voir un thérapeute car au delà de la nourriture, un tel alitement prolongé et les répercussions sur ta santé doivent avoir un fort impact sur ton humeur...

Je te souhaite beaucoup de courage pour cette épreuve!
31 ans Toulouse 130
Spirouette a écrit:
Tu es dans une situation pas terrible, courage.

Durant ton inactivité tu as comblé ton ennui, ta frustration physique avec la nourriture. Ce n'est pas acceptable mais c'est compréhensible.

Aujourd'hui, tu as conservé ce reflexe et cela devient vraiment moche. Il n'y a pas 36 solutions il faut progressivement remplacé ta source de "satisfaction" (nourriture) par autre chose.

Pour commencer transforme ta "bouffe" en quelque chose de plus sain. Quitte à manger autant, ne pas manger "trop sucré, trop salé" comme on dit.

Essais vraiment de développer davantage d'activité autours de toi, ce peut être n'importe quoi, de la lecture, des loisirs créatifs, des nouvelles rencontres etc..


En transformant progressivement ta soif de nourriture en quelque chose de moins fun (pomme etc..) et multipliant les activités afin "d'occuper" ton esprit ailleurs peut certainement aboutir à quelque chose.

Dans tous les cas, tu devrais nécessairement t'en sortir avec le temps, tel que tu nous le décris ça n'a absolument pas l'air viable.

C'est un mode de pensée de régime, ça. Et la meilleure des choses à faire pour qu'Oboo creuse encore plus son TCA, s'en veuille de ses échecs et grossisse davantage...

Oboo :
- Est-ce que tu vois un psy ? ;) Tu sembles souffrir d'hyperphagie boulimique et, comme Lovetemptation, je pense vraiment qu'un suivi serait nécessaire pour t'aider à aller mieux.
- Tu connais le site http://www.gros.org/ et la Rééducation Alimentaire (il y a une section dédiée sur le forum pour ça) ?
Personnellement, c'est comme ça que je me suis sortie - en partie, car y'a encore du boulot :lol: - de mes TCA et que j'ai commencé à faire la paix avec la nourriture et à retrouver le plaisir de manger sans culpabilité.

Sache en tout cas que tu n'es pas seule : beaucoup de filles sur ce forum ont traversé ce que tu traverses en ce moment avec la bouffe. Courage, et bonne chance à toi ! :)
Tu devrais peut-être voir un médecin pour commencer puis si besoin un psy & lui parler de cette relation que tu entretiens avec la nourriture ainsi que ta rapide prise de poids !

Tu as pris des habitudes alimentaires en 6 mois donc difficile de chambouler tout ça...

Mais déjà éclaircir la situation sur ce qu'il t'arrive & tenter de repasser à une alimentation plus équilibrée petit à petit.
33 ans 1547
Je rejoins toutes celles qui t'invitent à consulter.

Je me dis aussi qu'il y a peut-être à creuser du côté de ce désespoir dont tu parles, se retrouver alité ce n'est vraiment pas anodin, et peut-être aussi autour de l'avant accident et de l'avant re-fracture.
La douleur est très envahissante, elle fait un peu barrage à tout le reste, peut-être à des choses d'un autre ordre parfois. Et dans ce que tu écris, on dirait que la nourriture est venue la remplacer, occuper le terrain, divertir ton attention d'autre chose.

Surtout, tiens bon et continue de prendre soin de toi même si ce n'est pas à tous les niveaux. Fais le pour ceux sur lesquels tu t'en sens capable.

Un bilan organique serait peut-être pertinent, parles-en à ton médecin traitant ou au centre anti-douleur, peut-être que cette prise de poids rapide est à surveiller quant aux adaptations que ton corps a eu à faire.

Mais je dirais que le suivi psy me semble important, c'est dur à vivre ce que tu décris mais tu peux être aidée, j'en suis sûre.

Bon courage!
B I U