MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

ça pourrait être tellement plus simple !

2
Bonjour,

Je vous écris car je n'arrête pas de pleurer depuis hier, moi qui pensais être plus forte que ça...

J'ai 16 ans, et cela fait à peu près trois mois  
que je sors avec un garçon. Avant ça, je crois que mes parents s'inquiétaient de ne pas me voir avec des garçons. Donc quand je leur ai annoncé ils ont eu l'air soulagés. Comme ils avaient l'air contents, je leur ai aussi avoué qu'il avait 24 ans, qu'il était noir et qu'il habitait en région parisienne (alors que j'habite à Dijon).

C'est là que ça a commencé à se dégrader... surtout avec mon père. Il me fait la gueule en permanence et je ne savais pas pourquoi, au début. Alors je faisais des efforts, des bulletins à coup de félicitations, et vas-y que je rangeais ma chambre du mieux que je pouvais, que je débarrassais, que je mettais la table, rangeais ma chambre, que je l'écoutais me raconter des histoires sur ses anciens collègues aujourd'hui morts que j'ai déjà entendues plusieurs fois, que j'écoutais ses remarques aigries sur tous les sujets sans rien dire pour ne pas le mettre en colère... Alors pendant une heure ou deux il était gentil et me disait que c'était bien. Et puis ça repartait. La gueule. Ma mère a fini par me dire qu'il ne supportait pas ma relation avec mon copain, qu'il espérait que j'arrête de le voir.

Je vois mon copain environ toutes les deux semaines. Un week-end sur deux, il prend le train jusqu'à Dijon, une chambre d'hôtel, paye les sandwichs ou les restaurants...Et on reste ensemble du samedi matin au dimanche midi. Quand je pars le samedi matin, c'est assez difficile avec mon père, au lieu de me dire au revoir (je n'espère même plus qu'il me souhaite bon week-end), il me crie "bonne bourre !" en mimant des coups de reins... Toujours cette ironie à laquelle j'ai de plus en plus de mal à ne plus réagir. Il m'a dit qu'il espérait que maintenant que je m'étais "faite sauter" et que j'avais vu ce que c'était j'arrêterais de le voir.

Comme il est a la retraite, qu'il ne sort jamais, passe son temps à regarder la télé et ne veut recevoir personne, il rumine toute la journée...

Comme je suis en vacances, j'ai réussi à convaincre mes parents de me laisser aller voir mon copain chez lui trois jours. C'était super.. Tellement mieux qu'ici, c'était simple pour une fois. Alors avec mon copain on s'est naïvement dit que ça pourrait être marrant de faire une blague à mes parents et de leur faire croire que je ne rentrais que le lendemain. Évidement c'est très mal passé, ma mère m'a expliqué que mon père avait dit qu'il le savait bien... que mon copain avait tout prévu depuis le début pour que je reste plus longtemps...etc. D'autant plus que j'ai réellement raté mon train et que même si je ne suis pas rentrée le lendemain, je suis rentrée plus tard que prévu..

Je suis rentrée hier soir et depuis je me sens mal, je ne peux pas rester face à mes parents plus de 10 minutes sans avoir envie de pleurer...alors je sors de la pièce en espérant qu'ils ne me posent pas de questions. Là-bas c'était facile, je n'avais pas besoin de réfléchir à ce que je disais, j'ai même rencontré les parents de mon copain et ça s'est très bien passé... Tandis qu'ici c'est tout le contraire. Mon père me pose des questions sur ces trois jours et j'ai beau chercher mes mots pour qu'il ne puisse pas le faire, il tourne toujours ce que j'ai dit au négatif pour mieux me critiquer ou critiquer mon copain...

J'appréhende déjà le repas de ce midi qui va être lourd en questions, en accusations et en sous-entendus humiliants...

Je ne sais pas quoi faire pour que mes parents acceptent cette relation et je m'en veux pour cette histoire de blague... je n'ose même pas espérer qu'un jour mon copain puisse passer un moment chez moi. J'essaye d'être souriante, de leur parler, de passer du temps avec mon père, de faire correctement mes devoirs... mais j'ai de moins en moins le courage de m'ouvrir à eux.

Je n'attends pas forcément de réponses, peut-être des témoignages et des avis, peut-être quelqu'un ici a-t-il vécu quelque chose de similaire ?

Merci pour ceux qui ont lu ces états d'âme qui j'espère ne paraitront pas trop ridicules...
A
28 ans Paris 72
Déjà en lisant ton message, vous semblez amoureux et heureux ensemble avec ton copain. Non ?

Pour un père, c'est parfois difficile d'accepter de voir sa fille grandir et devenir femme. Il a surement peur de te perdre. Et peur aussi qu'un autre homme te fasse souffrir.
De plus, du fait que ton copain soit un peu plus agé (majeur) etc ton père doit encore plus se monter la tête.

Le conseil que je peux te donner, ça serait de rassurer ton père et de lui parler de ce que tu ressens... Lui exprimer que cette situation te rends triste. Que tu aimes ton copain et ton père, différemment, mais que les deux ont une place dans ton cœur.
Je ne sais pas quelle est ta relation avec ton père, mais peut-être que tu pourrais passer un moment rien qu'avec lui (promenade, resto, ou autre) pour en discuter ?

Et ta mère, que dit-elle de cette situation? Tu en parles avec elle?

Courage à toi !
29 ans 1489
Tes états d'âme ne sont pas du tout ridicules!

Que des parents s'inquiètent pour leur très jeune fille qui commence à fréquenter les garçons, c'est normal... Mais là je n'ai pas l'impression que ce soit ça, ou du moins seulement ça.

A ton avis, qu'est ce qui dérange le plus ton père? La différence d'âge où la couleur de sa peau?
On ne choisit pas ses parents, mon père par exemple est raciste et homophobe. ça a été difficile pour moi de l'admettre, enfin de m'en rendre compte réellement, mais maintenant je me dis que je suis fière de ne pas être comme lui et je le laisse ruminer ses saloperies dans son coin. Certes, à ton âge et dans ta situation (tu vis chez eux), c'est plus dur ;)

J'ai une autre question: tes parents ont-ils rencontré ton copain? Visiblement non, ce qui, vu l'attitude de ton papa, est pour le moment peut-être une bonne chose. Mais ta maman, qu'en pense-t-elle? Si son avis est plus modéré, ne pourrait-elle pas rencontrer ton copain pour qu'elle voie qui il est, c'est-à-dire un jeune homme visiblement très sympa?

142890 a écrit:
Je vois mon copain environ toutes les deux semaines. Un week-end sur deux, il prend le train jusqu'à Dijon, une chambre d'hôtel, paye les sandwichs ou les restaurants...Et on reste ensemble du samedi matin au dimanche midi. Quand je pars le samedi matin, c'est assez difficile avec mon père, au lieu de me dire au revoir (je n'espère même plus qu'il me souhaite bon week-end), il me crie "bonne bourre !" en mimant des coups de reins... Toujours cette ironie à laquelle j'ai de plus en plus de mal à ne plus réagir. Il m'a dit qu'il espérait que maintenant que je m'étais "faite sauter" et que j'avais vu ce que c'était j'arrêterais de le voir.


eh ben... super élégant dis donc. Je ne veux pas te blesser ni juger ton papa que je ne connais pas, mais personnellement je trouve tout simplement honteux de parler à sa famille de la sorte!

Je ne sais pas trop quoi te conseiller, tu as l'air de beaucoup prendre sur toi et de vouloir entretenir une bonne relation avec tes parents, ce qui est très bien et est preuve de maturité. N'hésite pas à en parler avec tes ami(e)s pour te défouler, ne pas trop garder à l'intérieur.
31 ans Toulouse 130
L'anecdote de la "bonne bourre" m'a énormément choquée en lisant ton post, je trouve ça vraiment déplacé :shock:
Et j'ai du coup l'impression que, peut-être, ton père a avant tout du mal à digérer que tu aies une sexualité, désormais. C'est quelque chose d'assez classique, malheureusement, mais ça n'est pas pour ça que c'est une situation plaisante à vivre (et que ton père a le droit de te parler de la sorte, c'est tout de même vraiment irrespectueux).

Je t'encourage également à poser tes limites.
Pas forcément méchamment (quoique je comprendrais que tu aies envie de lui crier dessus un bon coup quelques fois :lol: ), mais clairement : dis-lui que son comportement te fait de la peine, que tu l'aimes et que rien n'a changé entre vous pour toi, et que tu aimerais bien qu'il en soit de même de son côté.
(ou toute autre variation qui te paraîtrait meilleure^^)

Quelle que soit ta décision, je te souhaite en tout cas beaucoup de courage.
Et puis, comme dit Lady in Green, tu as l'air de faire preuve de maturité face à la situation (surtout vu ton âge... pardon, ça fait vieille conne de dire ça mais voilà :lol: je ne suis pas certaine que j'aurais été aussi mature que toi face à la même situation à 16 ans).
30 ans La Ville Rose 2320
Euh tu peux lui demander cash quel est son problème, y'a pas de mal.
C'est soit l'âge, soit la couleur selon ce que j'ai compris. ( Personnellement je penche pour la couleur ).

J'aurais pu comprendre ( je suis trop ouverte d'esprit, mon plus grand défaut ) mais le " bonne bourre " mimé en plus c'est juste dégueulasse venant d'un homme, et abjecte quand ça vient d'un père à sa fille. Je m'excuse, c'est ton père, je ne veux pas manquer de respect à ta famille, mais je trouve ça vraiment dégoûtant. ça dépasse mon entendement, j'ai du relire ta phrase trois fois pour être sûre d'avoir bien compris.

M'enfin perso j'aurais demandé cash, je ne vois pas d'autres moyens. Après, c'est mon caractère, je n'ai pas peur de me mettre des membres de ma propre famille à dos selon les causes ( je ne te souhaite pas d'en arriver là ). Mais sans demander afin d'ouvrir la discussion, je ne vois pas comment procéder.

Bon courage en tout cas.
45 ans derrière toi!! 3399
D'accord avec Zouzou-X3Again..

Par contre, je suis curieuse...quelle a été le cheminement pour que tes parents acceptent que tu ailles passer une week-end sur deux entier, à l'hôtel avec ton copain? je demande car, à l'heure actuelle, si ma fille de 16 ans me demandait cela, je ne suis pas sûre de dire oui...peut-être de temps en temps..je ne l'empêcherai pas de le voir, mais pas de découchage à son âge. Mais peut-être que je dis ça car ma fille n'a pas encore eu de copains.
34 ans 359
Quels étaient tes rapports avec ton père avant que tu sois avec ton copain et qu'en pense ta mère?

Tout comme les autres, je suis extrêmement choquée de la violence des propos de ton père à ton égard. Qu'il ne soit pas d'accord c'est une chose, mais qu'il te souhaite bonne bourre en miment l'acte tout en te laissant y aller, c'est non seulement irrespectueux mais aussi assez paradoxal.

S'il voulait te protéger d'un homme adulte alors que tu ne l'es pas (ce qui pourrait se comprendre), il devrait s'y prendre bien autrement.

Si ta mère est plus douce et tolérante sur le sujet, essaie peut-être de passer par elle.

Sinon, il va falloir lui parler franchement et calmement. Que tu comprends ses réticences (si elles sont bien sur la différence d'âge et non la couleur de sa peau), mais que son comportement ne fait que vous éloigner et que tu te sens mal par rapport à ça.

Effectivement, cela pourrait être plus simple, même si de base, sortir avec un homme de 24 ans quand on en a 16 ne l'est de toute façon pas. Il est sûrement plus libre de ses choix et de ses actes que toi, alors que tu dépends encore de tes parents.
30 ans 2571
142890 a écrit:
Je vois mon copain environ toutes les deux semaines. Un week-end sur deux, il prend le train jusqu'à Dijon, une chambre d'hôtel, paye les sandwichs ou les restaurants...Et on reste ensemble du samedi matin au dimanche midi. Quand je pars le samedi matin, c'est assez difficile avec mon père, au lieu de me dire au revoir (je n'espère même plus qu'il me souhaite bon week-end), il me crie "bonne bourre !" en mimant des coups de reins... Toujours cette ironie à laquelle j'ai de plus en plus de mal à ne plus réagir. Il m'a dit qu'il espérait que maintenant que je m'étais "faite sauter" et que j'avais vu ce que c'était j'arrêterais de le voir.


:shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock:

What ???

Je suis vraiment choquée!! C'est totalement déplacé et vraiment malsain comme "blague"...

As-tu essayé de lui dire tout simplement qu'il te mettait mal à l'aise avec ses plaisanteries ?
33 ans 625
Misscolibriii a écrit:
D'accord avec Zouzou-X3Again..

Par contre, je suis curieuse...quelle a été le cheminement pour que tes parents acceptent que tu ailles passer une week-end sur deux entier, à l'hôtel avec ton copain? je demande car, à l'heure actuelle, si ma fille de 16 ans me demandait cela, je ne suis pas sûre de dire oui...peut-être de temps en temps..je ne l'empêcherai pas de le voir, mais pas de découchage à son âge. Mais peut-être que je dis ça car ma fille n'a pas encore eu de copains.


Moi c est ca aussi qui me surprend le plus ! ma mlere ( qui est pourtant hyper a l ecoute a ce sujet ) ne m aurait jamais laissé a 16 ans aller voir mon copain qui habite a 300km pendant 3 jours toute seule ... je l ai fait hein mais je lui ai pas dit XD j allais voir une copine dans son esprit lol !


Je pense que la blague n etait pas une bonne idée tu savais que tes parents etaient braqués au sujet de ton copain, pas la peine d en remette une couche ... apres, pour le franc parler de ton pere ca me choque aussi mais il ne t empeche pas de le voir c est ca qui est " marrant " ( si je puis dire ).

C est qu a mon avis il a conscience qu il peut pas t en empecher mais tu es sa petite fille cherie, c est forcement dur pour lui de te voir avec un autre homme.

Maintenant si c est a cause de l age ... ca passera au fur et a mesure il faut juste leur laisser un peu de temps et leur presenter ton copain ( et ouais il va falloir en passser par là !! ca va pas etre le jour le plus glorieux de ta vie mais faut le faire ) ...

par contre si c est une question de couleur de peau ... ben ... a part la generation de mes parents, je ne onnais personne de mlon entourage qui juge sur la couleur de peau et venant de mes parents pour etre honnete j ecoute meme pas, je trouve ca tellement ridiule que je prete meme pas attention a leurs remarques.


Mais je pense sincerement que pour ton pere ca n a rien a voir avec l age ou la couleur de peau, c est juste sa petite fille qui commence a partir de la maison ... c est la premiere etape !!!! et comme tu dis il vit un peu reclu ... alors voir sa petite fille, son oxygene, sa fraicheur ... qui s en vont, ca fait mal !
P
52 ans 3714
Ton père a l'air d'être un ours qui ne connaît pas le tact, mais au moins il ne te tient pas la bride et c'est le principal.
Alors comme conseil, puisque tu es relativement libre de tes mouvements, fais profil bas avec tes parents, laisse-les dire, n'en rajoute pas car ils pourraient resserrer le collier.
74 ans 2453
A vrai dire, j'aurais été mère, je me demande si je n'aurais pas été aussi blessée comme ton père (car ce qu'il exprime très maladroitement et très irrespectueusement, c'est une blessure).
Oui, peut-être bêtement et à base de préjugés je l'avoue, à 16 ans je n'imagine qu'une belle histoire d'amour à 25% et une histoire qui ne durera pas à 75%. Et ce taux de 25% diminue avec les faits suivants : relation à distance (300km c'est énorme quand on est jeune), se retrouver à l'hôtel (c'est vrai que ça fait un peu "je viens là tirer mon coup" (pour ton copain et pour toi)), la différence d'âge (à 24 et à 16 ans on n'a pas souvent le même état d'esprit, l'une au lycée, l'autre au travail/études/chômage).

Et pour le coup, je trouve tes parents plutôt cool de te laisser vivre ta vie ainsi.

Je pense que la seule chose qui pourrait éventuellement me faire changer d'avis (je me mets encore une fois à la place de tes parents) serait de rencontrer le fameux jeune homme. Si c'est quelqu'un de bien sous tous rapports il devrait facilement convaincre.
74 ans 2453
Ha oui et autre chose qui n'a pas été relevé, ce que tu as dit sur "mes parents s'inquiétaient de ne pas me voir à 16 ans avec des garçons".

Je trouve que cela fait jeune pour s'inquiéter : à 16 ans tu as le droit de n'avoir jamais eu de relation ou avoir eu des relations mais en les conservant dans ton jardin secret.

Là j'ai le sentiment qu'ils t'ont tellement mis la pression sur "quand est-ce que tu nous ramènes un petit copain" (je pense qu'ils entendaient quelqu'un de ton âge, de ton lycée par exemple) que tu leurs as répondu assez violemment en allant chercher tout ce qu'ils ne voulaient pas pour le coup.
Peut-être que tes parents ont le sentiment d'être responsable de cette situation et t'autorisent à sortir pour le coup.
B I U