MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Problèmes de couple

28 ans Villepinte, Seine Saint Denis, France 81
Salut à tous !

D'avance, pardon si le sujet a été abordé, j'ai cherché un peu mais me suis dit que vos conseils sur ma situation perso ne pourrait pas faire  
de mal ...
Egalement, désolée pour le roman !

Voilà, je suis en couple avec Y. depuis plus de 3 ans maintenant. Nous vivons ensemble depuis un peu plus de 2 mois seulement.

J'ai quitté mon ex pour Y. il y a 3 ans, car mon ex était un très grand manipulateur qui m'a laissé avec une estime de moi en dessous du niveau de la mer. Cela fait donc maintenant environ 6 ans que je n'ai pas été célibataire.

Quand nous nous sommes rencontrés, j'étais donc très malheureuse avec mon ex et Y. a été mon chevalier sur son cheval blanc, il m'a toujours beaucoup respecté et m'a redonné énormément confiance en moi. Il n'a jamais eu un mot de travers pour moi, n'a jamais cherché à me blesser intentionnellement et a toujours pris ma défense (notamment auprès de sa mère qui avait du mal à accueillir une ronde dans sa famille au début ...). Son seule tort était le suivant : il n'avait pas de boulot. Il avait bien un travail de bénévolat qui lui rapportais un peu de sous tous les mois, mais jamais assez pour subvenir à ses besoins seul. Mais c'était pas très grave parce que je finissais mes études, on qu'on avait que 19 ans tous les deux à l'époque, donc nous vivions encore chez nos parents respectifs.

On se voyait tous les week-ends, un coup chez les parents de l'un, et un coup chez les parents de l'autre. Seulement voilà, ma mère, qui est plutôt bonne juge de caractère m'a dit dès le début : "Ce n'est pas le bon!". On s'est d'ailleurs beaucoup engueulé sur ce sujet, mais je commence à me dire qu'elle n'avait peut-être pas si tort !

La question du boulot est revenue en force quand seulement 2 mois après mon diplôme, j'ai trouvé du boulot ... mais en cherchant dur ! Lui, son bénévolat lui suffisait amplement (alors que ça ne prenait qu'environ 1 journée par semaine, qu'il pouvait décaler à sa guise selon ses plans). Quand j'ai commencé à aborder le sujet de peut-être vivre ensemble il a été enchanté! Il a commencé à me parler mariage et enfants rapidement, même si ce n'est absolument pas dans mes projets immédiats, ni l'un, ni l'autre. Mais c'était son point de vue, on avait le temps.

Puis au fil des mois, il ne se bougeait toujours pas, et les critiques de mes parents sont arrivées doucement : "Pourquoi il ne cherche pas de boulot?"; "Pourquoi c'est jamais lui qui paie le mcdo?"; "c'est un feignant" etc.
J'étais assez d'accord avec ça, car on m'a éduqué dans le respect du travail et l'accomplissement personnel via le travail. Ce sont des notions dans lesquelles je me retrouve... mais pas lui ! Pour lui, le travail c'est une perte de temps, alors qu'on pourrait s'amuser. Et il est persuadé que l'argent n'est pas un problème, après tout, ses parents vivent à découvert ! Alors que moi, c'est ma hantise d'être en dessous de +100€ sur mon compte déjà ...

Puis j'ai fini par craquer et commencé à envoyer des CV à droite à gauche pour lui. Je lui ai trouvé un CDD de 2 mois dans une enseigne alimentaire. Puis un autre CDD, dans une autre enseigne. Ce contrat aurait du terminer en CDI mais son attitude sur place l'a fait viré avant la fin même du premier CDD. J'ai caché ça à mes parents car je n'en pouvais plus des critiques sur mon homme tous les soirs au dîner. "C'est grâce à toi qu'il a eu du boulot"; "il ne cherche jamais lui".
En plus de ça, c'est aussi moi qui l'ai poussé à passer son permis de conduire, au moment où je passais le mien, en espérant que ça lui ouvrirait des portes niveau boulot. Je lui ai également prêté de l'argent à ce moment là afin qu'il puisse payer ce fameux permis. Qu'il ne m'a toujours pas rendu, au passage ...

Lasse d'attendre après lui, en Novembre j'ai pris un appart, seule. Et là il a commencé à le squatter régulièrement. Il a même fait un double des clés sans mon autorisation. Mais j'ai ravalé ma colère quand il m'a annoncé qu'il avait trouvé du boulot ... Encore grâce à une des candidature que j'avais faites pour lui. Un truc stable cette fois (fonction publique).
Et il m'a annoncé qu'il prévoyait donc d'emménager dans mon appart en Mars, au plus tard. Sans me demander ce que j'en pensais, pour lui c'était naturel que je dise oui.
Et je l'avoue, je n'ai rien dit, c'est donc en partie ma faute si je viens ici aujourd'hui.

En plus de ce que j'ai pu vous raconter (et qui pourrait passer pour un roman de Tolkien, vu la longueur), depuis qu'il a emmenagé, c'est pire.
Il ne fait rien. Rien du tout. Alors oui, il bosse, il donne sa part financière, ok.
Mais à la maison, je me tape tout le ménage, les lessives, la bouffe, tout. Ok, on est que deux, on vit dans un studio, et on a pas d'enfants. Mais quand même.
Et quand je m'énerve de voir sa vaisselle sale dans l'évier quand je rentre le soir et qu'il était de repos toute la journée (dans un petit espace, c'est encore plus flagrant!), je ne suis qu'une hystérique maniaque, et je commence à devenir comme ma mère.
J'ai essayé de lui en parler, il m'a juré qu'il ferait des efforts. Ca a duré une semaine.

Dernièrement, je n'ai même plus envie de lui. Nous n'avons pas eu de rapports depuis plus de deux semaines, ce qui n'était jamais arrivé avant. Lui a une forte libido, et en demande toujours plus. J'ai l'impression d'avoir une pression énorme sur les épaules à cause de ça.

En plus, il me met également la pression pour qu'on se marie, et qu'on ai des enfants (et je ne vous parle même pas de sa mère qui veut absolument des petits enfants bientôt, bientôt !!). Et moi, plus le temps passe, moins j'en ai envie de tout ça. Déjà parce qu'à la base, c'est pas mon truc, mais je me dis surtout que là je n'en ai pas envie avec lui, spécifiquement.

Pour autant, c'est quelqu'un de bien, qui, comme je l'ai dis, s'est toujours bien comporté envers moi, a toujours boosté mon ego et ma confiance en moi quand j'en avais besoin, et a toujours été présent quand j'en avais besoin également. Mais j'ai le sentiment d'être sa deuxième maman (qui au passage, l'a éduqué comme un enfant roi, et on voit le résultat...) et j'aimerais être sa compagne moi.

Bref, c'est assez difficile, et pour répondre à l'éventuelle question, j'ai effectivement énormément d'affection pour lui, mais je ne suis plus sûre d'être amoureuse.
De son côté, il clame haut et fort que je suis la femme de sa vie, et que si un jour nous venions à nous séparer, soit il ne s'en remettrait jamais et continuerait à vouloir me séduire coûte que coûte, soit il deviendrait un vrai connard pour la(les) prochaine(s).

Alors, qu'en pensez-vous?

D'avance merci aux personnes qui auront pris la peine de lire/répondre !
56 ans île de France 1421
J'ai juste envie de dire :
réponds-lui qu'il est déjà un connard avec toi !
49 ans au feu rouge à droite puis au prochain carrefour à gauche ....... 1367
j'en pense que t'a mère avait peut être raison .

c'est peut être un gars bien , mais pas pour toi .

le fait que tu renaclais à vouloir vivre avec lui ,que le coup des cléfs t'a mise en rogne etc , tout cela montre que ce garçon n'est pas pour toi .

il y a trop de petits détails qui te gènent .

quand ces petits détails deviennent trop importants ce n'est pas bon signe .
de plus , tu n'as jamais vécu seule , et je crois que maintenant tu le réclames inconsciemment .

on a toujours besoin d'un "remise à niveau" avant de repartir du bon pied .
26 ans 294
Personnellement, j'admire ta patience. Moi déjà si il avait fait un double des clés de mon appart' sans rien demander, il l'aurait senti passer mais qu'en plus il fasse le prince...

Il est très difficile voire impossible de changer une personne alors est-ce que tu te vois continuer ainsi pendant 5 ans, 10 ans avec des gosses dans les pattes en plus?

Alors il te dit que tu es la femme de sa vie, c'est bien mais est-ce que pour toi, il est l'homme de ta vie? Parce que j'avoue à sa place, je serais bien hein. Tu bosses un jour/semaine, t'as quelqu'un qui s'occupe de tout, un appart, etc. Quand au fait d'être un salaud avec d'autres filles, il l'est déjà avec toi ( à mon sens ) en faisant l'enfant gâte.

Personnellement, je finirais par le tuer :lol: . J'aime pas les malades de travail mais quelqu'un qui est est à ce point là déconnecté des besoins de base et incapable de prendre une initiative, c'est niet.
34 ans 3196
Sans me prononcer sur la personnalité de ton conjoint (car on ne peut le percevoir qu'à travers ton message, donc d'un point de vue biaisé), je dirais que, peu importe qu'il soit "comme ci ou comme ça", puisque manifestement tu ne l'aimes plus. En tout cas, je ne lis pas d'amour et de respect dans la description que tu fais de lui, c'est mauvais signe.

Attention, ça n'empêche pas d'avoir des sentiments forts (vous avez quand même vécu trois ans ensemble) et de continuer à l'estimer en tant qu'individu, mais ça n'a rien à voir avec l'amour.

Par ailleurs, la place que prend (à ce que tu écris) l'avis de tes parents sur ta relation avec ton conjoint n'est pas très saine selon moi. Ma belle-soeur a rompu avec son mec il y a quelques mois, la famille a littéralement lynché le pauvre type. Ils continuent encore aujourd'hui, son ex la première, et ça me choque beaucoup. Une histoire se fait à deux, les deux partenaires ont leur part de responsabilité (celui qui abuse abuse car l'autre le laisse faire), y'a pas de jugement à porter. Et surtout pas de la part de la famille.

Bref, si tu choisis de terminer votre histoire, ce n'est pas la peine d'ergoter cent ans sur ses multiples défauts. Tu le quittes parce que tu as choisi de le faire, parce que l'amour s'est éteint, dans le respect, sans en aviser la famille (en quoi ça les regarde ?) et puis terminé.
31 ans Toulouse 130
J'ai l'impression que tu lui es plus "reconnaissante" (de t'avoir respectée, de t'avoir redonné confiance en toi après une sale relation, etc.) que tu ne l'aimes.
Tu as peut-être été amoureuse de lui à une époque mais, maintenant, cela semble être terminé : vous êtes trop différents sur des points trop importants, ce qui paraît vous rendre incompatibles (du moins incompatibles à tes yeux, ce qui est suffisant^^).

J'avoue que je peux me reconnaître dans certains comportements de ton copain car, comme lui, je n'accorde aucune valeur spéciale au travail et n'y recherche pas d'épanouissement personnel. Mais je peux comprendre que cela soit différent pour d'autres que moi ;)
Et, de même que je pense qu'il serait pour moi un enfer de vivre avec quelqu'un qui enverrait des CV pour moi (désolée, je dis pas ça pour t'enfoncer, hein :lol: ), je comprends que, à tes yeux, vivre avec quelqu'un comme lui en soit un. On peut trouver mille qualités à une personne et la respecter énormément et, pour autant, que cette personne ne soit pas "la bonne" pour nous au final.
J'ai l'impression que ton copain n'est pas "le bon" pour toi, et ton agacement (justifié ou injustifié, peu importe, en fait) à son égard me semble en être la preuve.

En te lisant, ce que j'ai envie de te dire, en fait, c'est que tu ne lui dois rien.
Le respect qu'il t'a donné ne te rend pas redevable envers lui : respecter quelqu'un dans une relation, c'est normal. C'est même un dû.
Quant au fait qu'une rupture avec toi le rendra malheureux, deux choses :
- Tu comptes vraiment sacrifier ton propre bonheur au sien, à vie ? ;)
- Si, comme tu le dis, il a vraiment du respect pour toi, il acceptera ta décision, même si elle lui fait du mal.

Donc voilà... C'est ta vie, ce sont tes sentiments et ce sont tes choix.
Tu n'as pas à t'excuser de ne pas/plus l'aimer et tu ne lui dois rien, sinon le respect. Ce n'est pas parce qu'il t'a aidé et qu'il a été important pour toi à une époque de ta vie que ça t'oblige à quoi que ce soit.
J'insiste un peu là-dessus mais j'ai le sentiment - je peux me tromper, évidemment^^ - que c'est un peu ce que tu as besoin d'entendre.

Bon courage, sinon, parce que ce genre de situation, c'est jamais facile ;)
34 ans 78 6421
Je me retrouve un peu dans ton histoire.
J'ai été victime d'un manipulateur narcissique, qui m'a fait plongé bien bien bas, j'ai même fais une TS quand il m'a quitté.

Et puis j'ai rencontré mon ex, très gentil, serviable, il m'a accepté dans sa vie, il m'a redonné confiance en moi, une grande tendresse et complicité sont nées entre nous.

Mais je me suis rendue compte qu'on était pas sur la même longueur d'ondes.
Lui voulait des enfants tout de suite, pas moi. J'aimais les gens dynamiques et les visites culturelles, lui restait devant son pc ou tv. Et puis côté sexe ça n'allait pas du tout.
Bref je me suis aussi rendu compte que je n'étais pas amoureuse de lui.

Un jour j'ai eu un électrochoc et je l'ai quitté.
ça n'a pas été simple, toute ma famille l'adorait.
En plus, j'étais totalement dépendante de lui financièrement (car j'étais encore en études), j'ai du retourné chez mes parents à 24 ans !
Et puis je me retrouvée toute seule surtout !

J'ai mis vraiment 6 mois, pour couper les ponts, car on s'est bien sûr revus, on n'a pas su se quitter pour de bon. Je me suis souvent demandé si je faisais le bon choix !

Aujourd'hui je ne regrette rien !
J'ai rencontré l'homme de ma vie, avec qui je n'ai plus de doutes et avec qui je suis épanouie.

Poses toi les bonnes questions sur tes sentiments, et si tu vois ton avenir avec lui en étant bien.
Fais peut être une liste de pour et de contre, souvent elle parle d'elle même.
Et tu prendras ta décision en tout connaissant de cause :)

bon courage
45 ans région parisienne 5831
Visiblement, tu lui es reconnaissante d'avoir rebooster ton estime de toi et ta confiance en toi et de t'avoir respecté, mais il semblerait que vous n'êtes pas compatibles pour la vie à 2. Vos façon de percevoir la vie et votre avenir sont trop différentes, et ni l'un, ni l'autre n'avez l'envie ou la volonté de faire des concessions.

Il ne faut pas compter sur le fait qu'il va changer un jour, et il faut que tu te poses la question si tu as envie de vivre avec lui, de construire quelque chose avec lui, en sachant qu'il est comme ça et que tu devras vive avec? Toi seule peut répondre à cette question.

Bref, de toutes façons, vous êtes jeunes, vous n'avez pas d'enfants, autant se séparer à ce stade pour "impossibilité de vie commune", c'est encore ce qui fera le moins de dégats. De plus, cela te permettra de rencontrer quelqu'un qui te correspond vraiment. ;)
45 ans région parisienne 5831
NutNut a écrit:
De son côté, il clame haut et fort que je suis la femme de sa vie, et que si un jour nous venions à nous séparer, soit il ne s'en remettrait jamais et continuerait à vouloir me séduire coûte que coûte, soit il deviendrait un vrai connard pour la(les) prochaine(s).


Ouh là: il te fait une sorte de chantage, alors, si j'ai bien compris. Genre: "si tu me quittes, les prochaines filles souffriront et ce sera de ta faute". :roll:

ben non, ce ne sera pas de ta faute: c'est son problème à lui, leur problème à elles. Toi, tu es libre de faire ce que tu veux, et si la vie avec lui ne te convient pas, c'est comme ça, il devra l'accepter, il n'a pas le choix.

Bref, ce n'est pas parce qu'il considère que tu es la femme de sa vie que tu lui dois quoi que ce soit. Si lui n'est pas l'homme de ta vie, tu es complétement libre de rompre, tu ne lui dois rien.
P
52 ans 3714
Je ne sais pas où va te mener cette relation alors je te conseille de sortir du trou avant qu'il ne soit plus profond. :roll:

Après, la famille, pour moi c'est normal qu'ils s'inquiètent, et les futures de ton futur-ex, ma foi, tu n'es pas responsable des autres. Tu auras bien assez à prendre sur toi-même pour te soucier d'elles.
30 ans La Ville Rose 2320
Au pire, tu lui dis que tu as besoin de revivre seule. Puisque, apparemment, il est sympa et gentil mais pas doué pour la vie à deux.
Comme ça, plus d'engueulades concernant le ménage et peut-être un retour de libido. Tu lui dis aussi qu'un mariage et des enfants, c'est clairement pas prévisible tant que ce soucis n'est pas réglé. Il comprendra peut-être et s'arrangera pour se " mettre à jour " au fil du temps. Vivre à deux ( ou en tous cas, pas tout seul ) n'est pas naturel pour tout le monde, en plus vous êtes tout jeunes ( lui manque de maturité comparé à toi on dirait ), ça s'apprend ...

Bon courage.
28 ans Villepinte, Seine Saint Denis, France 81
Tout d'abord, merci à tous/toutes pour vos réponses :-)

Comme ont pu le dire certains, il manque effectivement peut-être de maturité (j'ai toujours été plus mature que les gens de mon âge, et lui peut-être un moins).

Il est vrai que je me sens peut-être redevable envers lui parce qu'il a malgré tous ses défauts, toujours été présent pour moi.

De plus, je ne suis pas mauvaise et l'idée de lui faire du mal me retourne l'estomac. Il faut dire que je ne me rends pas bien compte mais je ne suis peut-être pas super facile à vivre non plus.

Dans tous les cas, j'estime que ça a été beaucoup trop vite à mon goût, j'aurais aimé vivre seule plus longtemps que quelques mois, au moins pour m'adapter, me créer mon propre rythme de vie en dehors de celui des mes parents.

Le problème principal réside en fait surtout dans le fait qu'on ne voit pas l'avenir de la même façon. Il veut se marier, avoir des enfants tôt et moi je ne pense qu'à voyager, avoir une carrière qui me satisfait et éventuellement, quand j'aurais réalisé ce qui me tient à cœur, me marier et avoir des enfants. Mes parents m'ont eu très tôt et quelque part ça a été un regret pour eux, et ils m'ont toujours poussé à faire passer mes rêves avant le reste, et à me réaliser moi avant d'apporter un petit bout de plus à ce monde. Attention, je ne dis pas que je vis le rêve de mes parents, au contraire. Je dis juste qu'il y a plein de choses qu'ils n'ont pas pu accomplir parce qu'ils ont fait passé mon bonheur et mon bien-être avant tout, et du coup, ils m'ont toujours encouragé à faire ce que je voulais faire moi (et ça aurait pu être devenir maman jeune, après tout). Mais bon, là je m'écarte du sujet.

Quoi qu'il en soit, les avis se rejoignent quand même tous sur le fait que Y. et moi ne sommes peut-être tout simplement pas fait l'un pour l'autre, et puis c'est tout.

Je pense qu'il est grand temps que lui et moi ayons une longue discussion ...
45 ans région parisienne 5831
Tiens nous au courant. ;)
33 ans 625
Je constate que tu as seulement 22 ans, que tu t exprimes magnifiquement bien, a recu une bonne education, est active et reflechie ... du coup je ne comprend pas bien comment, toi meme, tu ne vois pas la réponse toute seule.

Oui il a eté gentil, oui tu as eu de l affection pour lui, oui il a ete une " planche de salut " quand tout allait mal avec ton ex mais tu es suffisamment capable de comprendre que toutes les relations ne sont pas vouées au mariage ( que ce soit a court ou long terme ).

Cet homme est, manifestement, un simple passage dans ta vie ... moi je prefererais surtout te conseiller d essayer de le quitter en douceur pour garder des liens amicaux avec lui mais d arreter les frais tout de suite.

Vous n avez pas la meme vision de votre vie de couple a court, moyen et long terme ... vous n avez pas la meme vision de la vie active ... vous n avez pas la meme vision du partage ( corvée ou financiere )... tout ca, ce ne sont pas des petits details et je suis sure que toi meme tu le sais et le sens parfaitement.

J ai fait comme toi une fois, poussée une relation jusqu a en usée la corde parce que l homme avec lequel je sortais etait vraiment gentil malgre ses defauts assez " pesants", mais le resultat n est jamais bon quand on se force par pur empathie. Tu finiras par le detester ensuite tu te detesteras de le detester et la separation va etre moche.

Tu lui as deja laissé une tonne de possibilites de s ameliorer, tu l as aidé, epaulé, conseillé ( envoyé ses CVs ???? du jamais vu !!! ) soutenu financierement, parlé avec lui, exposé les faits de facon claires et precises.

Je te le dis en toute honnetete : tu n as rien a te reprocher, tu as fais tout ce qu il fallait pour que cela fonctionne, mais vous n etes clairement pas sur la meme longueur d onde. C est dommage, je le concede, mais c est la vie.

Il est vrai aussi que tous les couples traversent des phases difficiles et que ca n est pas au premier probleme qu il faut tout lacher mais là ... son comportement ... ses discours ... c est digne du telenovela !
52 ans 2653
Couple atypique :lui, un moulin à parole... Et toi, la fourmi obéissante..

Je commence sérieusement à me démarquer des jeunes hommes qui claironnent avoir trouvé "la femme de leur vie"..
Tu peux toujours lui rétorquer que ça, il pourra éventuellement en recauser dans 30 ans si vous êtes toujours ensemble... Pour l'instant, tu peux lui préciser en mettant les points sur les i que ça n'en prend pas le chemin!
Je te sens tétanisée face à lui (ah, l'amour..).. Et tu n'oses pas la moindre opposition. Avec toi, il fait ce qu'il veut, et pense avec raison que tout te convient puisque tu ne t'opposes à rien.

On ne sait jamais ce que le futur nous réserve. C'est un homme qui t'as choisie ET que tu as choisi. A toi d'organiser votre mode de vie également à ta convenance.
Si tu as des choses à lui reprocher, non seulement ça sert à rien de ne pas déballer, mais à la fin, ça risque que tu vas accumuler des rancunes (à cause des sous, de la clé, de ses promesses, etc..) et que ça deviendra redhibitoire, par exemple : Le fait que ça ne fonctionne plus intimement te mettrait le pied à l'étrier pour lister et aborder tous les sujets qui fâchent.
Il est normal que dans un couple, il y aie des sujets qui fâchent.
Déjà, le coup du mariage et enfant(s) : Eh Oh!! Réveil!
Y'a que lui qui parle, qui propose, qui décide??

Vous êtes très jeunes et avez tout le temps de mieux vous comprendre : rien ne presse..
PS Et pour le resto, qu'il vise (pour 1 coup) mieux que le mcdo!!
B I U


Discussions liées