MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Libraire! question etudes

31 ans Nersac 169
finalement aprés avoir reflechise sur pas mal de choses
j'ai compris qu'il faut que je fasse un metier qui me corresponde.je veux être libraire ou au moins pour commencer vendeuse  
dans ce secteur.sur internet il disent que l'on peut etre libraire sans diplome moi je veux neamoins passez le CAP Employé de vente spécialisé option D produits de librairie-papeterie-presse.actuellement j'ai juste un niveau bep vente action marchande(mais pas le diplome)je voulais savoir la realité du metier.Et si il y des formation sur angouleme ou au alentours merci d'avance
46 ans Sur un gros arbre perché 7658
Bonjour.

Je ne connais pas le domaine, en revanche, je remarque le nombre de librairies mettant la clé sous la porte.

Est-ce un choix pertinent dans le contexte actuel ?...
31 ans Nersac 169
je ne sais pas mais même si je ne peux etre que vendeur en librairie sa sera toujours mieux que rien . je ne me vois pas dans un autre domaine.et je suis obligé de faire un niveau cap bep
46 ans Sur un gros arbre perché 7658
Le problème est que si la voie est bouchée, tu auras fait ton CAP pour rien.

Essaie de regarder les formations possibles en fonction de ton niveau initial certes, mais également en fonction des débouchés réels.

Tu vas batailler, t'investir dans l'obtention d'un diplôme, mais cela n'implique pas qu'il y a un poste qui t'attend.

Ce ne sont pas les organismes de formation très lucratifs qui décident du marché du travail...

(Bizarre "50 nuances de gris" après la tarte tatin...)
K
42 ans 728
Secteur bouche depuis fort longtemps, avant meme l explosion du commerce en ligne.

Les diplomes les plus reconnus sont le BP libraire et le DUT metiers du livre option edition-librairie. Ce dernier diplome est niveau bac+2. Meme avec un de ses deux diplomes, il est tres, tres difficile de trouver un travail. Cote salaire : le smic, et pas trop d espoir de le voir augmenter au fil des annees. Les vendeurs en librairie sont souvent qualifies : diplome pro + diplome universitaire en lettres, sciences humaines...

Le CAP dont tu parles semble plutot destine a un futur employe de boutique de presse, pas dans une librairie traditionnelle.
56 ans 91 25732
La réalité du métier, je la connais, j'ai travaillé 3 ans en librairie en tant que vendeuse.

Le quotidien, c'est la manutention et les livres, c'est lourd. Très sincèrement, tu passes 80% de ton temps à mettre les livres en rayon et à les retirer, à ouvrir des cartons de bouquins et à en faire. Du moins quand tu travailles avec ce qu'on appelle "l'office". Les éditeurs t'envoient quasi quotidiennement des cartons de bouquins avec les nouveautés mais aussi pas mal de nanards invendables.

Tu déballes, tu mets la date de réception à un endroit convenu au crayon (souvent la 1e page), parce que tu as 1 an pour vendre le bouquin ou le renvoyer à l'éditeur. Donc régulièrement tu inspectes tes rayons pour repérer tes invendus et les renvoyer avant que la date expire.

L'office ça permet de limiter les commandes et d'avoir quasiment tout en rayon et notamment les nouveautés dès leur sortie. L'inconvénient c'est une avance de fonds importante et quand tu renvoies on ne te rembourse pas, on te fait un avoir sur les envois suivants.

Si tu ne prends pas les offices, tu dois faire tes choix de livres en espérant les vendre, parce que là pas de retour possible.

Tu fais aussi beaucoup de manutention pour la rentrée scolaire et il ne faut pas se tromper, parce que pas de reprise non plus sur les commandes ponctuelles.

Les 20% restants de ton temps, tu ranges tes rayons, tu conseilles les clients (ça c'est bien mais assez rare en fait).

Farnchement j'ai adoré travailler dans les livres (nous faisions aussi presse et papeterie) mais j'y serais restée si j'avais pu être mon propre patron et décider de ce que je voulais vendre et comment.

Actuellement les gens lisent de moins en moins et beaucoup de librairies ferment. Celle où je travaillais, et qui comptait 5 employés + le patron, donc une assez grosse librairie, est devenue un resto chinois... :roll:

Je comprends vraiment que ça te plaise, moi même je le répète j'ai adoré ça, mais actuellement il n'y a quasiment plus aucun débouché dans ce secteur.
31 ans Nersac 169
sa m'a deprimer ce que vous dites j'ai l'impression que finalement apart le social et la restauration (les deux ne me plaisent pas) ya rien d'autres..bon je vais faire fleuriste
C
45 ans là 2187
Je pense comprendre comment tu peux te sentir. A ton âge moi aussi j'ai repris des études dans un domaine qui me plaisait beaucoup, le temps de celles-ci ça a été super, mais après... :(

Malheureusement, de nos jours, comme il y a 15 ans, beaucoup de métiers sont bouchés, et si on n'a pas la vocation pour un métier où y'a des débouchés clairs et nombreux, c'est bien difficile de faire son choix.

Si tu es inscrite au Pôle Emploi, tu pourrais peut-être t'engager dans des procédures d'EMT (d'évaluation en milieu de travail) afin d'avoir l'occasion d'interroger des professionnels et de voir par toi-même le contenu des métiers qui t'attirent.
31 ans Nersac 169
merci c'est gentil,je sus en train de faire cela justement j'attend le rendez vous avec pole emploi.

c'est vrai que les livres sa fait vraiment parti de ma vie
mais bon je peux faire un truck différent.peut etre l’esthe-tique ou maquillieuse..
Ils ont pas mal d'articles sur les secteurs qui recrutent sur letudiant.fr

http://www.letudiant.f...-sur-quels-secteurs-miser.html
B I U


Discussions liées