MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Acceptation de soi ?!

A
30 ans Ile de France 101
Je partage une discution que j'ai eu avec un collègue à mon travail concernant mon sur poids (rien de méchant rassurez-vous)

Il sait que je n'aime pas mon corps et que  
je vais commencer le sport d'où cette conversation.

La première étape pour moi à était de sortir de mon déni. Je ne dis pas que tout le monde est comme moi mais il m'arrivait d'être susceptible des qu'on parler de kg même si je n'étais pas du tout concerné ou encore quand j'entendais des gens rire en pensant qu'ils de foutait de moi, j'ai pris conscience que ce n'était pas leur regards ni les commentaires qui me dérangeait mais le mien envers moi même. Je me voilais la face, faisait comme si certains commentaires était injustifié mais dans le fond je pensais comme eux et même pire de moi même.

Ensuite, ça était de comprendre la source du problème. Il faut une vraie psychanalyse de soi pour la trouver surtout quand on la tellement enfui au plus profond de soi qu'on ne sait plus où chercher. Ça a pris du temps, beaucoup de temps mais j'ai enfin pu mettre les mots et les noms sur mes angoisses, mes stress... tout ce qui me poussait à me goinfrer. Dans cette période, il y a eu beaucoup de pleurs, de dispute mais j'ai pu sortir ce que j'avais à dire, ce que je gardais depuis trop longtemps.

L'étape la plus dur après ça, c'est le Regard. Se voir vraiment, se rendre compte des dégâts qu inconsciemment on c'est fait. (Je dis dégâts car je parle de ma propre expérience qui était assez négative mais je ne jugent aucune personne qui est en surpoid et qui s'acceptent) A ce moment là, on se dit d'office "C'est bon j'arrête les chips, les cocas, les bonbons etc..." Bah non, on en est pas encore là ! Il nous faut du temps pour se redecouvrir, voir notre corps ... C'est comme une renaissance, on l'a tellement haï alors qu'en faite on ne le connais même pas.

Je dirais que le reste est ce que je suis en train de faire, d'où mon post précédent. Qu'est ce qu'on voudrais changer mais vraiment ? Au début j'aurais répondu "Tout ! Je ne m'aime pas, je suis moche, grosse, on dirait un thon ..." bref toute sortes de descriptions débiles mais maintenant je suis plus modéré dans mes propos. D'ailleurs c'est grâce à ça que j'ai enfin pu faire la réduction mammaire que je redoutais tant et je peux vous dire que j'adore ma poitrine :)
J'ai arrêter de me voir comme une grosse ou une obèse c'est des termes qui sont devenue tellement négatif que sa me déprime de me décrire comme ça. Je suis une fille avec des formes très genereuse, un peu trop peut-etre ?! Je positive : J'ai un petit bidon ? Bah de toute façons quand j'aurai un bébé il sera pareil. J'ai de grosse cuisses ? C'est mon héritage familiale. J'ai de grosse fesse ? Non sérieusement eux je les adorent. J'ai des grosses joues ? Ça me fais paraître plus jeune :D

Bien sûr chaque personne à une situation différente mais dans mon cas elle a était bénéfique plus de réflexion déplacé par mes proches et les gens qui me regardent dans la rue ..... bah en faite je ne sais même pas si l'on me regarde et je m'en moque.

Qu'on est 10 ans ou 70, homme ou femme, mince ou gros on ne peut pas plaire à tout le monde et ce serait stupide de le vouloir.

Je ne suis qu'une inconnue pour vous, comme ceux qui vous critiquent sans vous connaître ou qui ris de votre physique. Et bien l'inconnue que je suis vous dis qu'il n'y a pas d'homme ou de femme plus beau, plus intelligent ou mieux que l'un d'entre vous. Pourquoi le serait il ?! Posez vous cette question.

Voila, merci de m'avoir lu et désolée j'ai fais des tonnes de fautes d'orthographe mais c'est l'émotion (et le smartphone)

Douce nuits à tous :D
30 ans La Ville Rose 2320
Si cette méthode fonctionne pour toi, tant mieux ! Bon courage pour tes décisions.
B I U


Discussions liées