MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

S'accepter

S
31 ans 5
Bonjour,

Je suis obèse et je ne m'assume pas du tout.
J'ai le parcours classique de la fille qui avait un poids normal selon son IMC et qui a force de se  
faire rabaisser au sujet de son poids a enchaîné les régimes yoyos.
J'ai beau savoir que les régimes ça ne marche pas à long-terme, que même en réessayant j'ai 95% de chances de finir encore plus grosse qu'à l'heure actuelle, je ne peux pas me résoudre à l'idée que je vais ressembler à "ça" toute ma vie.
Est-ce qu'il y a des gens dans la même situation que moi ?
Merci.
C
45 ans là 2187
S'accepter ne signifie pas végéter et ne rien faire. Tu peux trouver une activité physique qui sculptera ton corps, te sortira et te fera rencontrer des gens. Ce qui aura de bons effets sur ton mental. Tu peux te chercher un nouveau style, t'amuser avec ton corps comme avec une oeuvre d'art que tu créerais.

J'ai arrêté les régimes yoyo y'a 20 ans après avoir doublé mon poids de départ. Les régimes c'est 97% voir 98% d'échecs. Je suis arrivée à me stabiliser. Et ne plus être dans les régimes, de me mettre à l'écoute de mes sensations alimentaires après les avoir perdues à cause des régimes, m'a permis de les différencier de mes émotions. Ainsi aujourd'hui, je sais quand j'ai vraiment faim et je ne confonds plus cela avec telle ou telle émotion.

J'espère t'avoir encourager et donner quelques pistes.

Les régimes ne sont absolument pas l'unique solution pour être mieux avec soi (ils sont en fait le contraire).
S
31 ans 5
Bonjour Cool40,

Merci pour ta réponse.
Depuis que je suis obèse, le simple fait de prendre conscience de mon corps et de mon surpoids me fait souffrir. Quand j'essaie de me confronter à mon poids et de penser à des stratégies pour me sentir mieux dans mon corps, cette souffrance revient, et elle passe quand j'arrête d'y penser.

Alors le sport, changer de look, Zermati et Apfeldorfer, tout ça je connais bien, ça fait des mois que je me dis que je devrais me lancer mais j'appréhende tellement...
C
45 ans là 2187
Pourquoi appréhendes-tu ?

J'ai découvert tout ça il y a une dizaine d'années, j'ai commencé à une période de chomage le travail sur les sensations alimentaires, et crois-moi j'ai vite vu les progrès, et le bien-être et la confiance en moi réapparaitre.

Tout ça peut vraiment aider à se sortir du mal être entretenu par les régimes (des conséquences sur le métabolisme, mais aussi sur l'état d'esprit négatif que ça provoque).
C
45 ans là 2187
Tu es mal quand tu penses à ton obésité, mais justement se concentrer sur tout ce que je te conseille, te permettra de moins y penser. Tu ne te confrontes pas à ton obésité, tu es en recherche de bien-être, d'être mieux dans ton corps et avec les autres. Ces aspirations ne concernent pas seulement les personnes avec du poids en trop ;-)

Je suis dans une asso de gym, et la seule obèse, et bien crois-moi bien, les minces et les femmes de taille moyenne, recherchent aussi cela.
S
31 ans 5
Cool40 merci pour ces conseils.
Si tu me dis que ça vaut le coup d'essayer je vais prendre sur moi et me chercher une salle de sport.
Je reviendrai vous le dire si j'ai finalement passé le cap :)
Encore merci
H
37 ans Région Parisienne 302
Je sais que ma réponse peut paraître cliché, mais il faut apprendre à aimer son corps pour avancer.
Facile à dire! Oui, je sais.
Je le sais, parce que pendant des années, j'ai voué une haine terrible envers ce corps que je jugeais monstrueux. J'étais constamment en guerre contre moi-même.
Personnellement, j'ai choisi la thérapie (mais tout le monde n'a pas besoin de thérapeute... ;)) et ça m'a aidé à lâcher prise.
Aujourd'hui, je commence une rééducation alimentaire et le plus important, je commence à me foutre royalement du regard des autres. Je vois les regards négatifs et ça me fait rire plutôt qu'autre chose. Et surtout, je vois aussi les regards positifs.
Et petit à petit, j'avance! :D
Accroche-toi, ça vaut le coup!
S
31 ans 5
Bonjour Hope7,
Merci pour ta réponse.
Quel genre de thérapie suis-tu ?
J'ai été suivi par différents psys depuis l'âge de 8 ans, je suis moins timide mais sur mes troubles alimentaires ça n'a pas beaucoup marché.
H
37 ans Région Parisienne 302
Bonjour Serayah,

Je crois que ça s'appelle une thérapie comportementale (mais je ne suis pas très calée sur le sujet... :D ).

En fait la différence avec la thérapie analytique(freudienne) c'est qu'il y a des mises en situation et une vision très concrète pour que tu puisses avancer rapidement.

Après, je sais qu'il existe des psy spécialisés dans les troubles alimentaires.
P
46 ans Sens (89) 126
Si je peux me permettre... S'il existe effectivement des psy spécialisés, dans ton cas je ne crois pas que cela soit le fond de ton problème.

L'efficacité d'une thérapie dépend très souvent de la relation établie entre le professionnel et son patient, si tu es en confiance avec ton thérapeute, il n'y a pas de raison que tu n'ailles pas mieux. Attention, ça n'est pas non plus de la magie, ça ne viendra pas comme ça en 1 semaine ^^

Apprendre à s'aimer lorsque tout ce que l'on voit nous répugne n'est évidemment pas chose aisée, c'est un travail de longue haleine, qu'on peut entreprendre seul(e), en groupe, ou avec un psy... ou tout ça mélé!

La finalité, comme le dis Hope, c'est d'avancer pas à pas, prendre tout ce qu'il y a comme progrès et en faire de petites victoires, et surtout faire que ces victoires occultent de plus en plus les aspects sombres de ton état psychologique actuel. :)
S
31 ans 5
Hope, ah oui je connais de nom les TCC ! Je cherche un psy dans le public pour en faire une mais c'est pas facile...

promethe, ce serait peut-être plus facile si je demandais de l'aide ? C'est ce que je compte faire.

Merci pour vos messages :)
P
46 ans Sens (89) 126
c'est déja ce que tu fais ici non? ;)

Demander de l'aide, c'est déja faire un pas...

Donc effectivement, je pense que c'est une bonne démarche. Quoi qu'il arrive, cela ne peut pas te desservir, au pire ça ne te sert à rien (ce dont je doute), au mieux c'est une arme de plus dans ton combat :)
B I U


Discussions liées