MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

La peur de mourir

35 ans 1170
Bonjour les filles,

Pour celles qui n'ont pas suivi ma grossesse, J'ai eu des angoisses morbides liées à mon accouchement imminent il y a peu.

Depuis, j'ai accouché, j'ai survécu :lol:  
et je suis bien plus sereine aujourd'hui.

Cependant il me reste quand même une peur de mourir, mais pas quelque chose d’irrationnel comme il y a quelque temps, c'est une peur qui repose entièrement sur mon obésité morbide. Les médecins ont eu peur que j'ai des caillaux après mon accouchement et j'ai été confronté aux risques liés à mon surpoids.

Vous le savez aussi bien que moi, les médecins sont trop souvent culpabilisant, voir parfois humiliants et je ne me rends pas vraiment compte si du coup j'ai un risque vital ou non à cause de mon poids. Enfin, un risque de raccourcir mon espérance de vie c'est évident, mais avant ?

Je crois que je ne peux pas donner mon poids ici, je sais pas si ça a vraiment un intérêt, disons que je suis entre un quintal et un quintal et demi ;) ...

Pensez vous parfois à ça vous aussi ?

Et à ce niveau d'obésité, avez vous une idée de ce qu'on risque vraiment ?

Es-ce qu'on peut vraiment être "en bonne santé" à ce poids la ?
46 ans Alfortville (94) 649
Bonjour Rouge,
je suis également entre un quintal et un quintal et demi. Pour plaisanter, je dis que je dépasse les 0,1 tonne !
Mon poids n'est pas un souci, je fais du sport, je tente même l'ultra ce semestre ;)
D'ailleurs, en quoi ton poids te gêne dans la vie de tous les jours ?
Crois tu que tu serais plus heureuse avec une taille 36 ?
Personnellement, non !
(et là ma réponse est drôlement narcissique)
39 ans Sous les pins!!! 7782
Je suis dans le même intervalle de poids que toi et oui je suis en bonne santé! Je suis suivie régulièrement je faus du sport bref je vais bien malgré mon obésité!
C
45 ans là 2187
Je n'ai pas peur de mourir parce que je suis en obésité morbide, car ça fait longtemps que je le suis, que je suis toujours en bonne santé, je n'ai aucune comorbidité, je fais du sport, l'essentiel de mon alimentation est base de produits de base que je cuisine moi-même, je suis en meilleure condition physique qu'il y a 10 ans et même sur certains points mieux qu'il y a 25 ans où j'étais juste en petit surpoids, mes analyses de sang sont parfaites. Je fais mon possible pour m'entretenir pour que ça continue ainsi.
Je suis en meilleure santé que beaucoup de personnes minces du même âge.
34 ans 1547
_Rouge_ a écrit:
Pensez vous parfois à ça vous aussi ?

Et à ce niveau d'obésité, avez vous une idée de ce qu'on risque vraiment ?

Es-ce qu'on peut vraiment être "en bonne santé" à ce poids la ?


J'y pense aussi parfois, et ce sont des questions que je me suis aussi posée, même sans avoir été encore confrontée plus directement à des risques majorés par mon obésité.

Par exemple, je peux me dire que si je dois me remettre d'une blessure/chute ça risque d'être plus compliqué pour moi pour récupérer en ayant perdu des muscles ou de la mobilité; que des secouristes peuvent être moins affûtés/efficaces dans leurs gestes avec une morphologie à laquelle ils ne sont pas habitués, ne serait-ce que pour me déplacer ou pour estimer l'effet de certains traitements par rapport à l'assimilation de l'organisme (le dosage peut être lié au poids du corps). Sans compter l'effet "culturel" où certains soignants vont être dans une posture moins bienveillante envers des patients dont ils estiment qu'ils doivent "comprendre" ou simplement qu'ils ne "méritent" pas certains soins. L'effort de devoir solliciter l'empathie des soignants est parfois nécessaire.
Je pense à tout ça parce que je pèse environ 145kg, et c'est curieusement pour moi spécifique à un certain niveau d'obésité. Je ne me sens pas comparable à une personne obèse de 100-120 kg par exemple, j'ai l'impression qu'on ne vit pas la même réalité physique. (Je ne crois pas forcément avoir raison, j'exprime juste comment je pense à cela.)

Un bilan chez le cardiologue m'a tout à fait rassurée quant à mes peurs de risques cardiaques. Et d'une façon générale, à chaque fois que j'ai l'occasion d'expérimenter mon corps, je constate que j'ai des peurs non fondées et que je sous-estime mes capacités.
Physiquement, j'ai des limites niveau postures (croiser les jambes quand je suis assise sur une chaise n'est pas possible, mes cuisses sont trop volumineuses) ou certains mouvements que j'évite comme sauter par exemple, je ne cours pas, logiquement je ne peux pas me mouvoir comme quelqu'un qui fait la moitié de mon poids, j'adapte en fonction de mes sensations. A côté de ça, comme je suis ce qu'on pourrait appeler "très sportive" (pour des non "très sportifs" j'imagine, car tout est toujours relatif) j'ai des capacités physiques qui me satisfont par rapport à celle que je suis, voire qui m'étonnent parfois.

Niveau analyses sanguines, j'ai eu à m'inquiéter de carences vitaminiques.

Je me sens globalement solide au quotidien, car très mobile, relativement forte physiquement et bien mentalement. Le fait d'éprouver régulièrement des bons moments avec mon corps m'a réellement fait le retrouver et me sentir bien mieux avec le fait d'être obèse, m'a permis de beaucoup relativiser ce que je considérais lié à mon obésité uniquement.

Le fait aussi de me sentir dans une démarche active de changement pour améliorer ma qualité de vie globale doit aussi participer à rassurer certaines de mes inquiétudes, moins concernant des risques vitaux mais plutôt les risques de comorbidités en vieillissant par exemple.

Mais tout ce qu'on va citer pour essayer de qualifier ainsi son "état général de santé", ça me semble très très relatif, que ce soit dans mes soucis de santé ou dans ce qui va bien.

Je ne sais pas si je suis en bonne ou mauvaise santé. Cela doit dépendre du contexte et des critères pour le définir et de la période concernée (actuellement ou état actuel prolongé sur 30 ans ?) Pour certains ce sera tout vu. Ben je n'arrive pas à trancher cette question pour moi-même, je repère des difficultés actuelles liées à mon obésité, j'ai en tête des risques futurs éventuels, j'observe aussi le caractère relatif de certaines choses, mais je continue de me poser cette question: à partir de quel moment on est en bonne ou mauvaise santé, au bout de combien de symptômes, de combien de nécessité de soins, de combien de plainte, etc ? Est-on en mauvaise santé à partir du moment où on risque d'avoir des maladies ? (cf sujet "fat shaming et justification santé" qui parle peut-être de ce que tu as dû vivre à l'occasion de ces peurs médicales)
Et est-il nécessaire d'y porter une telle attention pour vivre bien? Est-ce que c'est que je souhaite pour moi ? Est-ce que je peux faire autrement dans la société et l'histoire que j'ai eu?

La peur de mourir, je la ressens relativement régulièrement, mais pas du tout en lien avec mon obésité. Je roule pas mal, régulièrement en situation de nuit+ pluie et à des vitesses élevées, mais même sans ça je mesure souvent à quel point un accident est vite arrivé et que je ne suis jamais à l'abri. Là, vraiment, ça me fiche la trouille parfois car j'ai super envie de vivre.
L'obésité, chez moi, elle me fait plutôt peur de souffrir. J'ai peur d'avoir mal, quand je bouge trop ou plus tard, par mon poids, de ne plus pouvoir bouger comme j'aime le faire, etc.

Pour en revenir à ce que tu as vécu, qu'est-ce que tu en retires aujourd'hui ? Est-ce que la peur des médecins t'a fait peur, comme si ça faisait prendre conscience des risques ? Est-ce que c'est plutôt la violence de leurs mots/attitude qui t'a marqué ?
Est-ce que tu as aujourd'hui des occasions de te sentir solide et bien dans ton corps ?
45 ans région parisienne 5831
_Rouge_ a écrit:
Pensez vous parfois à ça vous aussi ?


Non, j'avoue que la peur de la mort ne me touche pas plus que ça, enfin, un peu plus tout de même depuis que j'ai un peu vieilli. Autrefois, je me croyais immortelle, je pensais qu'absolument rien ne pouvait m'arriver. Maintenant, après quelques ennuis de santé (mineurs), je me dis que je suis comme tout le monde, ça peut m'arriver. :lol:

_Rouge_ a écrit:
Est-ce qu'on peut vraiment être "en bonne santé" à ce poids la ?


Comment te sens-tu toi même? Es-tu mobile? Fais tu du sport? As-tu déjà fait des tests sanguins et qu'ont ils montré?

Perso, je pense que l'IMC tout seul n'est pas suffisant pour juger d'un état de santé, même à des poids importants.
48 ans Lorraine 4326
c'est un sujet qui me parle particulièrement .
Le seul souci que j'ai avec ma petite obésité c'est la santé , l'espèce de culpabilité médicale.

Dans ma tete, être grosse signifiait un arrêt du coeur , j'en suis devenue agoraphobe, marcher dans la rue pouvait me faire mourir . Et bien sûr je ne méritais pas d'être aidée et soignée ( je rejoins les écrits de Papille )
cela a duré 15 ans .

j'ai vu une cardio il y a 18 mois, elle m'a complètement pourrie , m'a promise une mort proche , m'a alarmée sur mes résultats sanguins ( qui sont tous dans la norme ...)
Ma toubib m'a ensuite rassurée .

Meme au sport j'ai tendance à guetter mon pouls .

Je ne sais pas ce que veut dire "être en bonne santé" , je me sens bien psychiquement et physiquement ,je n'ai pas de cholestérol, tension ou diabète . mais je ne sais pas si ça peut résumer une bonne santé ...

Comment tu te sens toi ?
F
32 ans 499
Hello rouge,

Tout d'abord félicitations pour ton garçon !

Je trouve ton sujet interssent.
Oui c'est vrai que l'obésité augmente les risques de certaines maladies, mais l'avantage de le savoir c'est qu'on peut essayer d'améliorer notre condition.
Personnellement, j'essaye de manger sainement et avant la grossesse je faisais 4h d'activité physique par semaine et du vélo le week-end. Ça ne m'a pas rendu hyper svelte, je sais pertinemment que je ne ferais jamais 50 kg, mais je le sens mieux dans ma peau, je me sens plus musclée, plus souple, plus solide. Quelqu'un parlait des chutes dans son message, je me sens capable de m'en remettre grâce au maintien de ma forme physique.
Personnellement, là où je te rejoins en quelques sorte (peur de mourir à cause de mon obésité) c'est à cause des infrastructures qui ne sont pas du tout adaptées à nos statures. Par exemple je me dis qu'un accident d'avion ou de bus me sera plus probablement fatale qu'à une personne mince. Je me dis que j'aurais moins de pouvoir de me mouvoir et de sortir dans ce genre de cas.

Ma maman est décédée d'un cancer en 2012 à l'âge de 60 ans, et depuis je n'ai pas vraiment peur de mourir mais plutôt de vieillir.
Je ne sais pas si son cancer était dû à son obésité (chez nous c'est de famille), mais je me dis qu'on a les mêmes gènes et que je risque peut être d'avoir la même maladie. D'autant plus qu'elle était atteinte aux surrénales et que je suis atteinte de sopk qui augmente le taux de coticoides (hormone produite par les surrénales) du coup je ne peux m'empêcher de faire le rapprochement. J'ai également peur de refiler ces mauvais gènes à ma fille...

Je crois qu'on a tous nos peurs dans la vie, elles font partie de notre histoire et même si elles peuvent être source de stress, elles peuvent aussi nous etre bénéfiques.
C'est ma peur de ne jamais pouvoir tomber enceinte qui m'a fait me bouger et me mette au sport, perdre 30 kg !
C'est aussi ce qui m'a permis d'être enceinte aujourd'hui.
Et d'être fière de le forme physique que j'ai réussi à atteindre !
35 ans 1170
Merci pour vos réponses.

Vous m'avez presque toutes parlé du sport, c'est intéressant, mais je continu de me demandé si même en faisant du sport on ne risque pas davantage de problèmes cardiovasculaire et autres réjouissances ...

Personnellement, non, je ne me sens pas très en forme, mais je sors de deux grossesses successives, d'une énorme plaie au ventre et je ne dors pas beaucoup, bref, c'est normal.

Je vais aussi me remettre à pratiquer une activité sportive car je suis essoufflée d'un rien, j'aimerai progresser de ce côté la.

J'ai arrêté de fumer il y a 5ans avec pour seule motivation le fait que je n'assumerai pas d'être malade d'avoir clopé, je me demande ce qu'il en serait si il m'arrivait quelque chose à cause de mon gros quintal ... Comment pourrais je regarder mes enfants en face si il m'arrivait quelque chose à cause de ça ?

J'aime ton discours Flotch sur ces peurs qui nous pousse vers le haut, je pense que ça doit être ce que je ressens en ce moment, l'envi de me mettre un gros coup de pieds aux fesses :) !
35 ans bretagne 101
je suis persuadé que cette angoisse de mort est lié a l'arrivée des enfants, j'ai peur de la mort depuis que je les ai. ça m'a fait ça assez violement pour mon premier et là ça me le fait de nouveau. On a une nouvelle importance et les consequences sont differentes si ils nous arrivent quelque chose!

Mais laisse toi du temps pour te re approprier ton corps, la cesarienne et les suites ne sont pas evidente et ton bébé est encore tout petit et le sport ne fait pas tout mais permet aussi d'avoir un moment pour soi et se vider la tete.
35 ans 1170
Tu as tout à fait raison nala28, je ne me préocupais pas du tout de ça avant les enfants ...
B I U


Discussions liées