MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

travux dans copro après achat

35 ans 2809
APrès une reflexion très pessimiste sur le système francais ( personne ne peut m'apporter de conseils), je vais essayer de garder mon optimisme grâce à vous.

Je vasi essayer de poser  
le tableau.
En fevrier, j'achète le dernier lot d'une copropriété, qui n'en n'est pas encore une. Une gestion immo avait acheter l'ensemble du bien et diviser en lot. Jusqu'à la vente du dernier lot, c'est cette société qui gerait le bien.
Dès mon achat, création d'une "petite copro " bénévole.

Deux mois après, une voisine me contacte car , en résumé, il y a un problème d'étenchéité sur le cheneaux qu'il faut "absoluemnt " changer.
En sachant que j'ai la moitié du batiment, je devrait m'acquitter de la moitié de la dépense.... environ 1000€ pour ma part :roll: :roll: :roll:
Cette même voisine m'a appris qu'il y a un an tout juste, elle avait déjà eu un dégat des eaux, la société à l'époque lui a remis une expertise faisant état de ce défaut d'étanchétié. Depuis tout ce temps, je n'ai aucun element des travaux qui ont été engagé ou non....

Pour moi, il pourrait s'agir d'un vice caché au moment de la vente.
Quand bien même il s'agirait d'une vetusté....

Je ne sais pas comment procéder.
J'envisageais de contacté la société qui m'a vendu le lot afin de demander de fournir des justificatifs des réparations qui ont été faite.
2 solutions:
1/je ne reçois pas de justificatifs: qu'est ce que je fais?
2/ je reçois le justificatifs: est ce normal que ça fuit à nouveau?


MERCI MERCI et encore MERCI de vos conseils
car ma voisine me harcele et ca me stresse comme pas possible ce genre de trucs!
46 ans à la maison ! 10072
Essaye de voir avec ton assurance, explique-leur le cas et eux auront ce qu'il y a à faire. Parce que s'il y a eu dégâts des eaux, une assurance a dû fonctionner à un moment ou à un autre.
61 ans ile de france 7912
si c est une copro récente
il y a une garantie décennale qu' il faut contacter
35 ans 2809
trashrap a écrit:
Essaye de voir avec ton assurance, explique-leur le cas et eux auront ce qu'il y a à faire. Parce que s'il y a eu dégâts des eaux, une assurance a dû fonctionner à un moment ou à un autre.


J'avais pas pensé à contacter l'assurance de la copro. Je vais essayer de le faire pour voir s'ils ont des infos. SUrtout qu'on a pu prendre le relais du même contrat, auprès du même assureur... donc je devrais avoir des infos je pense.

De mon coté, j'ai contacter MON assurance " aide juridique"... merci les conseils qui ne servent à rien et ils me renvoit vers un avocat direct, avec un forfait de 480€... très... très... très utile;...!
55 ans 91 25732
Quand tu achètes un bien immobilier (sauf VEFA ou sur plans), ton acte de vente précise bien que tu acceptes le bien en l'état, ce qui sous entend que tu l'as visité, que tu connais ses qualités et ses défauts, que tu t'es renseignée sur tout et que tu as obtenu des réponses, et que tu fais ton affaire des problèmes pouvant survenir, sans pouvoir te retourner contre le vendeur.

Une seule exception : le vice caché, mais à condition que le vendeur ait délibérément caché le problème. S'il ne le connaissait pas, tu ne pourras pas invoquer le vice caché.

Dans ton cas, si tu dis qu'il faut changer les chéneaux, je doute qu'il s'agisse d'un bâtiment récent (une toiture traditionnelle ça doit tenir 40/50 ans à peu près).

Donc :
- soit la toiture arrive en fin de vie et là on est dans la vétusté, pas dans le vice caché car on te dira que tu ne peux pas ignorer l'âge du bâtiment et que tu avais la possibilité de t'enquérir de l'âge et de l'état de la toiture (sauf à prouver qu'on t'a menti sur l'âge ou l'état de la toiture) - pas de couverture assurance sur la vétusté

- soit la toiture présente un problème d'étanchéité qui n'est plus couvert par une garantie. Ca arrive, une toiture est soumise à des conditions climatiques variées, les composantes peuvent s'abîmer et il faut réparer, quasi tout le monde connait ou a connu ça, c'est de l'entretien courant... Pas de couverture assurance dans ce cas, sauf cas exceptionnel comme une tempête, des chutes de neige inhabituelle... Attention, toutes les assurances ne couvrent pas tout, il y a des indemnisations différentes et des franchises différentes (et souvent très élevées) selon qu'il y a eu reconnaissance de catastrophe naturelle ou pas. S'il n'y en a pas, il faut avoir souscrit la garantie correspondante

- soit la toiture a eu un souci (et c'est apparemment le cas) et les réparations ont été mal faites, ou sont insuffisantes et là tu peux essayer de faire quelque chose. Il faut récupérer la preuve des travaux entrepris (ou une déclaration de sinistre, ou tout ce que tu peux trouver) et l'assurance de la copro devra mandater un expert qui sera capable de dire à quoi les désordres sont dûs et qui doit les prendre en charge. Je préviens, ça peut être long et décevant, voire coûter plus cher que 1000 €, car si le premier expert est pris en charge par l'assurance en général, les contre expertises ne le sont pas et on en a souvent besoin, tout le monde se renvoyant allègrement la balle... :?

- Enfin quelque chose de récent a pu endommager la toiture (quelqu'un qui serait monté sur le toit ou qui y serait tombé). Là on tape dans la responsabilité civile du responsable des faits (si on le trouve... sinon on voit avec son assureur qui répond en général que sans tiers identifié, on peut se brosser... :roll: ).

Tu parles d'un document faisant état d'un défaut d'étanchéité de la toiture. Il peut s'agir du constat fait par un couvreur, venu pour régler le sinistre "dégât des eaux" de ta voisine et qui a constaté que la toiture présentait un problème d'étanchéité (auquel le sinistre n'était d'ailleurs pas forcément lié). Si ton vendeur a eu connaissance de ce constat, tu pourras invoquer le vice caché s'il ne t'a pas prévenue. Mais si le constat ne lui a jamais été transmis, il ne pouvait pas t'informer de ce qu'il ne savait pas.

Donc direction l'assurance de la copropriété au moment des faits et demande de communication du dossier de sinistre.

Et ensuite je te passerai mes commentaires sur les options "aide juridique" des assureurs. Ce n'est pas que leurs juristes sont mauvais ! C'est juste que ce sont LEURS juristes et que ce n'est pas à toi qu'ils sont chargés de faire gagner des sous ! :lol:
55 ans 91 25732
Une petite nuance : je pensais que tu avais acheté à un particulier, or en relisant, il semble que tu aies acheté à un professionnel. Dans ce cas on peut beaucoup plus facilement faire jouer la garantie pour vice caché car il est difficile pour un professionnel de prétendre qu'il n'était pas au courant de certaines choses. Mais il faut prouver qu'il y a bien vice caché. ;)
35 ans 2809
oups.... je viens de me rendre compte que je ne t'avais pas encore remercié ma Patty! Merci beaucoup!

Tes conseils eclairés et très avisés me donnent un peu à mon MOulin.
Ce weekend, j'ai grave envoyé bouler cette voisine, car c'est carrement du harcelement.
maintenant, elle veut que je lui ecrive noir sur blanc que je refuse.
Ce que je vais faire et on verra la suite;
ENtre temps, je vais aller chercher du coté de l'assurance de la copro la suite donné au sinistre de 2015.
35 ans 2809
quelques nouvelles depuis le mois de juin.
Hormis le fait que cette histore m'empeche de dormir depuis un mois, je ne supporte plus le nom ni la tête de cette voisine.

DOnc, je suis aller voir du coté de l'assurance de la copropriété. Ils me disent ne connaitre aucun sinistre pour dégats des eaux: ni en 2015, ni ne 2016!

Un voisin refusait, comme moi, ces travaux, mais à force de harcelement, il a fini par accepter. Cette "gentille" voisine accepte même de lui avancer son montant, qu'il pourra lui payer en plusieurs fois....

du coup, je suis bien minoritaire dans cette affaire maintenant.

Quelques jours apres mon refus net pour entreprendre ces travaux, nous voyons l'entreprise debarqué pour faire qq travaux. ( vu le temps qu'ils sont resté, ils n'ont pas du faire grand chose d'ailleurs...)

J'ai appelé la femme qui avait vendu le bien pour lui expliquer la situation. Elle etait archi enervée contre "la voisine" qui cherche des petites betes depuis le début ( la voisine est même aller jusqu'à exiger des comptes au vendeur car elle estimait que l'appart ne mesurait pas la taille indiquée sur le diagnostique... elle a emmerdé le vendeur pour 1m², en sachant que l'appart ne fait même pas 45m²....)Bref, la vendeuse m'a dit qu'elle allait l'appeler pour remettre les choses à plat.


Le Weekend du 14 juillet: arrivé d'une lettre recommandé!
Dans le cadre de mon travail, je vois souvent des recommandés, et j'ai bien compris que les problèmes ne commencent que lorsque tu vas le chercher... Donc, je ne l'ai pas recuperer.
Ce weekend: Bingo: c'est bien la voisine qui a récuperer son recommandé qui lme le dépose dnas la boite au lettre. Elle m'envoit la facture de reparation avec une jolie lettre que blablabla je ne suis pas solidaire de la copro....blablabla....qu'elle a été dans l'obligation de faire efectuer les travaux en urgences... que moi, je reste redevable d'une dette envers la copro... blablabla.... en gros que je suis responsable de tout.... J'en passe et des meilleurs....

Je vais essayer d'appeler le vendeur pour voir ce qu'on peut faire: est ce qu'il accepte de payer cette facture, pour ma part, sans soucis?
Je n'y crois pas mais qu'est ce uq ej'ai pas envie de rentrer dans des procédures à n'en plus finir, mais qu'est ce que je n'ai pas envie de donner gain de cause à cette voisine.

Cette situation me rend complement anxieuse!!!
D'un coté, je n'ai pas envie de rentrer dasn des procédures judiciaires avec le vendeur
De l'autre coté, je n'ai pas envie de faire plaisir à cette voisine dans le sens où c'est une vrai emmerdeuse. elle va chercher des affaires à tout le monde ( je vous passerais le delire de la rencontre qu'elle a exigé avec le maire pour une histoire de permis de construire sur le terrain qui jouxte le notre.... le fait que comme par hasard, dès qu'on a acheté, la lumière dnas les communs ne marchait et elle nous a accuser,...et un tas d'autres histoires....). cette femme me parait tellement de mauvaise foi que j'arrive pas à croire à son problème de double degat des eaux qui necessite des travaux. EN gros, je n'ai pas envie de payer par ce que ELLE l'a décidé.

En sachant que d'ici octobre/novembre, on va recevoir la cotisation de l'assurance des communs, je suis sure qu'elle va revenir sur le tapis en ne payant pas sa part pour que je l'assume....
35 ans 2809
Je vous donne la suite....
Comme on pouvait s'y attendre, j'ai reçu par courrier la facture des travaux qui ne sont que des travaux "d'urgence" dans le sens ou ce n'est pas suffisant pour durée dans le temps...
Elle me fait une joli lettre dans laquelle elle me repproche le fait de ne pas payer....

Je ne lui ait pas apporter de réponse.
Depuis cette semaine, elle recommence le harcelement téléphonique. Si je ne lui répond pas ou ne paye pas d'ici 15 jours, c'est direction le tribunal. Avec les mêmes menaces, que ce sera à moi de payer les frais de procedure comme je suis dans mon tord..... blabla bla...


J'ai appeler le vendeur ( gestionnaire de biens), qui m'assure que des travaux avat été entrepris en juin 2015, mais elle ne peut pas me faire parvenir les facture avant début octobre ( cause congés). De toute façon, j'ai bien senti que si elle me faisait passer la facture, je ne saurais jamais si c'est une vrai ou pas une vraie.

Don,c j'en suis toujours au même point,..... J'accepte de payer et je ferme ma gueule. Avec la crainte que cette voisine revienne à la charge dans quelques temps pour une autre connerie.

Soit je ne paie pas, mais jusuqu'où ca peut aller, et jusqu'où je peux nerveusement supporter cette situation.

Apres, j'ai envie de lui faire une lettre en recommandé en lui disant qu'elle peut aller se faire foutre ( oui oui, je n'ai pas peur des mots car je le vie hyper mal!). Mais je ne sais pas quels sont les arguments ni comment je pourrais formuler ce courrier. Il faudrait qu'il soit clair et que ma formulaiton soit intransigeante afin qu'elle ne puisse pas aller chercher plus loin. Mais je ne sais même pas si je suis dans mon droit de ne pas payer....
EN sachant qu'il n'y a pas vraiment eu de rencontre ni de vote de la copropriété, est ce que je pourrais jouer sur ça....?
89 ans 9582
prends RDV avec l'avocat conseil de ta mairie ou à l'ADIL. Si rien n'a été voté, elle fait faire des travaux, elle les paie, non mais ! Si ça a été voté avant ton achat, c'est à la charge du vendeur. Si ça a été voté après, ça doit figurer dans le compte rendu d'AG…
B I U