MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

TDAH chez l'adulte.

M
44 ans Ici et là... 1903
Bonjour,

Je recherche des personnes qui souffrent de TDAH ou qui vivent avec des personnes qui en souffrent pour échanger.

Mon compagnon est quelqu'un à l'humeur changeante, qui a beaucoup  
de mal à se concentrer, qui ne finit que rarement ce qu'il commence et qui a 100 000 idées à la seconde. Il me faisait penser à ce que j'avais pu entendre sur les enfants hyperactifs alors je me suis renseignée et j'ai découvert que les adultes pouvaient en être atteints, soit parce que ça durait depuis l'enfance soit cela se manifestait à l'âge adulte.

J'ai beaucoup de mal à le comprendre, parfois beaucoup de mal à le suivre et je ne sais pas toujours comment l'aider sans qu'il le prenne mal : il a souvent l'impression que je me prends pour sa mère à lui rappeler des choses, mais si je ne lui rappelle pas, il oublie et c'est parfois compliqué de rattraper alors que moi j'y pensais en temps et en heure...
44 ans essonne 1770
Coucou
En couple avec un tdah et on a un ado qui l’est aussi et un ado qui ne l’est pas.

Je comprends tout à fait ce que tu décris.

J’ai eu du mal à comprendre mon conjoint avant le diagnostic de notre fils, une fois qu’on a eu le diagnostic et que j’ai eu la méthode éducative pour lui, ça m’a permis d’avoir le décodeur pour mon mari.

Est-ce qu’il y a un diagnostic officiel ? Est-ce qu’il s’est renseigné sur le tdah ? Qu’il voit qu’il n’est pas seul
Je suis sur un groupe de tdah adulte sur Facebook, si ça t'intéresse
L
36 ans ile de france 88
Il ya un an j'ai été diagnostiqué TDAH, seul un diagnostique pourra affirmer si ton mari l'est car cela peut etre des tas d'autres raison qu'il le font agir ainsi.
ça se fait a auprès d'un psychatre en hopital c'est assez long pour avoir un rdv puis il faut plusieur consultat pour que le psy donne son avis environs dans les 6 mois si il n'est pas TDAH le psy pourra l'orienter vers un confrer adapté au trouble de ton mari
M
44 ans Ici et là... 1903
Alors pour le moment il n'est pas diagnostiqué, il doit faire un courrier pour demander un rdv dans un hôpital parisien mais il procrastine et ne sait pas vraiment comment le rédiger, du coup ça traîne...

J'ai consulté un site internet où ils donnent une liste de symptômes, autant négatifs que positifs, et je le reconnais bien dedans. Il a également fait un test conseillé sur ce site et d'après les réponses que nous avons donné, et qui se ressemblent beaucoup, il aurait effectivement des troubles.

Il est actuellement suivi par un psychiatre et lui en a donc parlé : le psy pense que c'est une mode, qu'il a peut être quelques symptômes mais que ce n'est pas une raison pour poser ce diagnostic et refuse de traiter les symptômes en question... Le psy dit que ça se traite uniquement avec de la ritaline et qu'il ne lui en prescrira pas. D'après ce que j'ai lu sur le site, il n'y a pas forcément besoin de ça, surtout chez l'adulte... Je pense qu'il va changer de psy car un psy n'est pas compétent s'il ne prend pas en compte votre souffrance... En fait, c'est ma psy qui m'aide car elle a une patiente qui avait des difficultés et pour laquelle elle pensait à ce diagnostic, elle a donc fait des recherches pour elle et m'en fait profiter. C'est comme ça que j'ai eu les coordonnées de l’hôpital.

A la base il ne voulait pas se renseigner car pour lui seul le diagnostic d'un médecin a une valeur, il a quand même fini par accepter de consulter le site dont j'ai parlé plus haut mais je ne pense pas qu'il ira plus loin.

En attendant c'est très compliqué à vivre, pour lui comme pour moi. Je sais qu'il en souffre et je suis quelqu'un de très empathique donc savoir qu'il souffre me fait souffrir, surtout que je ne parvient pas à l'aider... Si vous avez des conseils/astuces pour savoir comment l'aider à s'organiser, à terminer les choses, à se souvenir, pour lui éviter les sautes d'humeur, je suis preneuse...
44 ans essonne 1770
Qu’il change de psy, ce n’est pas une mode, ça existe depuis toujours sauf qu’on ne savait pas que c’était un trouble.

Le traitement médicamenteux n’est pas obligatoire, surtout qu’il ne soigne pas, il aide uniquement mais ça ne résoud pas tout.

Pour aider, qu’il utilise un max son téléphone pour lui rappeler ses rdvs, qu’il mette en place des rituels pour compenser : par exemple, toujours mettre ses clefs de voiture au même endroit pour être sûr de les retrouver, les post-it collés sur le frigo...

Qu’il se donne des objectifs dans le temps en notant ce qu’il a à faire sur une liste : faire la lettre pour le rdv à l’hôpital avant telle date et cocher quand c’est fait.
Toi tu encourages sans le gronder que ça ne soit pas fait, et si besoin une récompense (comme pour les enfants) quand c’est fait (dans un couple, les récompenses peuvent être coquines ;) )

Tu vas devoir l’aider, les tdah manquent de confiance en eux et se sous-estiment bcp donc renforcement positif à fond : lui faire remarquer tout ce qu’il fait bien et ne pas relever ou tourner en dérision ce qui ne va pas en mode il vaut mieux en rire qu’en pleurer, pour t’aider, dis-toi « y a pas mort d’homme » sous-entendu rien n’est grave donc on fait avec.

Déjà avec lui qui met en place des rituels et toi qui relativise, votre relation va s’apaiser.

Ce n’est pas simple, parfois tu te décourageras donc il faut que tu te ménages des soupapes de sécurité : sortie entre copines, ciné sans lui, hammam, shopping, balade en forêt bref un truc qui te plaît et que tu feras pour toi, sans lui.
44 ans essonne 1770
Il peut aussi se défouler en faisant du sport et pratiquer la méditation pour s’apaiser
M
44 ans Ici et là... 1903
Depuis septembre nous faisons tous les 2 du Qi Gong, ça déstresse et le fait d'y aller à 2 ça motive.

Le gros problème c'est les choses qu'il commence et ne finit pas, c'est dur de relativiser. Je vois 2 solutions, soit je lui fait remarquer gentillement ou j'essaie de lui rappeler qu'il était en train de... vider le lave vaisselle, mettre la table, préparer son sac, vider les poubelles... soit je le fais moi-même. Dans les 2 cas ça l'énerve, je peux comprendre que ce soit très énervant pour lui de ne pas pouvoir se rappeler un truc qu'il fait et d'avoir l'esprit qui papillonne comme ça, mais c'est également très énervant pour moi d'avoir le lave vaisselle à moitié vider et de ne rien pouvoir faire, même pas le remplir avec la vaisselle sale qui attend. J'ai parfois l'impression de faire de gros effort pour le comprendre et l'excuser mais que lui n'en fait aucun, du coup je dois penser à tout, faire tout, repasser derrière lui sans qu'il le sache... C'est épuisant !

Les rituels oui on a essayé, mais il n'arrive pas à les tenir, probablement parce qu'ils viennent de moi. Par exemple pour ses papiers/porte-feuille/carte de transport/clés... avant il les changeait de poches tous les jours et du coup tous les matins c'était galère, il s'énervait car il les trouvait plus... J'ai proposé de lui acheter une petite sacoche (pour les petits objets indispensables) à glisser quand il le souhaite dans une sacoche plus grande qui peut contenir sa tablette et/ou un bouquin et/ou des papiers médicaux... Il a trouvé l'idée très bonne, mais il n'arrive pas à la mettre en place de manière rituelle et il arrive encore que son portefeuille traine dans la cuisine ou dans la salle de bain.

Pour les listes il trouve cela stressant d'en faire, il faut se poser et réfléchir, c'est difficile et là encore si je veux l'aider, il dit que je lui mets la pression, alors que pour moi c'est de l'organisation qui m'évitera de stresser plus tard...

Et c'est difficile de faire la part entre son caractère et son trouble.
44 ans essonne 1770
super le Qi Gong :D

essayez de trouver une solution ensemble, il ne fait pas exprès de passer d'une tache à l'autre, il faut que vous l'acceptiez tous les 2. Vous vous posez et vous voyez toutes les solutions qui existent pour ce soucis :
- tu lui rappelles ce qu'il est en train de faire
- son téléphone lui rappelle ce qu'il est en train de faire toutes les 5 ou 10 min
- tu le fais (bon, ça c'est la solution de facilité, j'ai testé, ça va un temps, t'en as ras le bol de tout faire)
- vous vous repartissez les tâches et l'autre n'a rien à dire si ce n'est pas fait
...

pour les rituels, c'est pareil, vous vous posez et vous réfléchissez à ce qui lui conviendrait le mieux, effectivement si ça vient de lui, ce sera plus efficace. et ensuite pour réussir à ce que ça devienne automatique, il faut rabâcher, et le plus simple pour rabâcher c'est le téléphone.

le téléphone va lui servir de "cerveau" de compensation le temps que ça devienne automatique.

il faut qu'il comprenne que ce n'est pas pour l'embêter mais bien pour l'aider lui et apprendre à vivre à 2 sans que toi tu en pâtisses aussi.

ah aussi, c'est très difficile pour les tda/h de faire 2 choses à la fois.
donc pour qu'il finisse un truc, il ne faut pas lui donner un autre truc à faire.
M
44 ans Ici et là... 1903
Je vais essayer de lui proposer d'utiliser son téléphone de manière plus poussée pour l'aider mais j'ai peur qu'il perde du temps à trouver l'appli parfaite.

Je ne sais pas si c'est lié au TDAH mais il passe beaucoup (trop selon moi) de temps à chercher des avis, des conseils, la configuration parfaite, l'outil idéal... et a du mal à se faire sa propre opinion sur la manière de faire ou d'utiliser les choses : prendre sa douche le matin ou le soir ? Comment configurer se jeu vidéo pour qu'il soit beau à regarder mais ne plante pas l'ordi ? Quelle appli utiliser pour gérer son agenda ? ... Plein de questions qui n'ont en fait aucune bonne réponse, c'est à chacun de faire comme il préfère...
B I U