MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Soirée de trop : avez-vous des stratégies ?

I
29 ans 3
Bonjour,

Tout d’abord je vous remercie de me lire.

Je ne sais pas trop quoi faire en fait. Je suis fatiguée de me retrouver dans ces situations où je sors avec une  
amie qui correspond plus au standard traditionnel de beauté (mince, etc.) et de me sentir invisible, de sentir que je n’existe pas. Je ressors de ces soirées tellement triste. Je pense que nous sommes beaucoup à avoir vécu cette situation d’indifférence / d’invisibilité et j’aimerais savoir quelles sont vos stratégies.

Il faut savoir que dans d’autres contextes je sens que je peux plaire à des hommes, que j’existe, que je suis vu et entendu et ça fait trop du bien. Parfois je ne me trouve pas moche, je sais que je peux être perçue comme belle / mignonne. Mais souvent il m’arrive aussi de m’entourer d’amies qui… je ne sais pas trop comment définir, qui sont minces certes mais je ne crois pas que cela s’arrête à cela ça car j’ai d’autres amies minces et je ne me sens pas transparente quand je sors avec elles. Mais disons des amies qui sont souvent dans la séduction, qui savent qu’elles plaisent et qui en jouent. Et là en soirée avec, j’ai l’impression d’être immonde ou pire d’avoir aucune importance car vraiment les mecs me renvoient cela, on ne me regarde presque pas, on me parle moins ou pas, on m’écoute pas. Toute l’attention se porte sur elle. Du coup je ne sais pas ce que je suis censée faire pour ma santé mentale car en dehors de cela, ce sont des personnes que j’apprécie.

Du coup hier soir c’était vraiment horrible. On est allée chez une amie commune et il y avait le frère de cette amie commune. Même cette amie commune m’avait dit quelques semaines auparavant qu’elle aurait peut-être aimée présentée notre pote à son frère et elle m’a dit « elle est célibataire, lui aussi et ils ont le même âge et je pense qu’elle peut lui plaire physiquement ». Ça m’a attristée car moi aussi je suis célibataire, moi aussi j’ai à peu près le même âge mais elle a jamais pensé à me présenter à son frère ou à quiconque d’ailleurs car certainement vu que je suis grosse, je leur plairais pas physiquement. Et ça me rend ouf, car cette pote est anti-raciste, féministe etc. mais n’a pas déconstruit sa grossophobie internalisée au point qu’à ses yeux, je ne sois pas présentable.
33 ans Dijon 706
Bonjour Ipsa,

Ton message me touche, car je sais très bien ce que c'est que d'être "la grosse du groupe".
La pote en question semble avoir des valeurs plutôt humanistes, peut-être devrais-tu essayer de lui en glisser un mot, lui dire que ça te blesse qu'elle te parle de présenter des célibataires sans penser à toi, que ça te renvoie une image négative de toi du point de vu des autres. Une simple discussion peut débloquer tellement de choses positives.

Déjà, tu sais t'apprécier et reconnaître ton potentiel de séduction, c'est déjà top.
Même si au sein d'un groupe, la société peut vite attribuer des rôles d'office (la blonde, la sexy, la grosse, la marrante etc...), on peut forcer les choses et déconstruire ça dans certaines situations. Ce que je veux dire est qu'on peut avoir tendance à accepter d'endosser ce rôle, alors qu'avec un peu (ou beaucoup) de confiance en soi et d'audace, on peut se valoriser et mettre en avant d'autres qualités avec finesse. Par exemple, il est possible qu'à côté des copines minces, tu t'effaces un peu ou abandonne le combat (c'est une théorie, hein, en vrai je ne sais pas comment tu agis...). Si c'est le cas, tu pourrais essayer, même si c'est pas forcément facile, de jouer de ton charme, de te dire que tu peux aussi séduire, que tu as autant le droit et le potentiel de rencontrer quelqu'un que tes copines. Le comportement joue et tous les goûts sont dans la nature. Et un mec qui s'intéresse à une nana uniquement parce qu'elle est mince, c'est même pas la peine (ça marche tous les physiques d'ailleurs, un mec qui ne s'intéresse qu'à ton corps ne mérite pas à être connu).

C'est long de déconstruire les standards de beauté d'une époque, mais on dirait que ça se fait petit à petit.
Il y aura toujours des moments difficiles, mais plutôt que de subir, on peut tenter d'essayer de changer la situation en parlant ou sortant de sa coquille. Et si rien n'y fait, que l'atmosphère n'est pas bienveillante, autant partir et se préserver, mais ça n'a pas trop l'air d'être ce que tu décris.

Je ne dis pas que j'ai tout compris et que j'applique mes conseils à merveille, mais parfois, on est surpris, ça marche, et parfois, j'ai même pas me cœur d'insister. La vie en société quand on est différend quoi...

J'espère au moins que ça t'aide un peu.

Courage
39 ans très au sud 7897
Bonjour Ipsa
Pour ton amie et la présentation à un mec tu peux laisser le bénéfice du doute aussi... Peut être que l'amie à qui elle veut le présenter se plaint de son célibat et lui a explicitement demandé si elle pouvait lui présenter des gens? Et que si toi tu ne le fais/demandes pas c'est que tu n'en as pas envie et qu'elle respecte cela tout simplement? Je veux dire qu'il se peut que ça soit un simple malentendu.
Perso je ne présente jamais personne à une personne qui ne me l'a pas explicitement demandé car pour l'avoir vécu dans l'autre sens je trouve ça lourd. Du coup j'impose pas ce que je ne voulais pas moi même.

Pour ce qui est des moments en soirées. Ces amies semblent être dans la séduction directe, je veux dire par là dans la séduction fêtarde des "coups d'un soir", est ce cela que tu veux aussi?
Tu l'as dit toi même tu as les capacités pour plaire. Mais en soirée quand il s'agit de one shot consommer sans rien après les codes ne sont plus les mêmes, ni les attentes, ni les critères. C'est peut être cela qui te déstabilise...? Ou alors es tu toi même dans cette dynamique?
Est il possible aussi que toi même tu t'effaces plus ou moins inconsciemment? Que dans ces situations où il faut briller pour séduire et oser avec peu de retenue tu te places en retrait de celles qui osent? Et qu'au final c'est plus toi qui n'ose pas t'amuser que elles qui t'éclipsent? Oses tu dans tes tenues? te lâcher et danser?
Parce qu'au fond les mecs ne te renvoient pas que t'es immonde, c'est toi qui interprète cela ainsi. Au pire ils ne te calculent pas, au mieux ils te captent mais tu ne le vois pas... ce n'est pas du tout être immonde.
I
29 ans 3
Frenchiefreak a écrit:
Bonjour Ipsa,

Ton message me touche, car je sais très bien ce que c'est que d'être "la grosse du groupe".
La pote en question semble avoir des valeurs plutôt humanistes, peut-être devrais-tu essayer de lui en glisser un mot, lui dire que ça te blesse qu'elle te parle de présenter des célibataires sans penser à toi, que ça te renvoie une image négative de toi du point de vu des autres. Une simple discussion peut débloquer tellement de choses positives.

Déjà, tu sais t'apprécier et reconnaître ton potentiel de séduction, c'est déjà top.
Même si au sein d'un groupe, la société peut vite attribuer des rôles d'office (la blonde, la sexy, la grosse, la marrante etc...), on peut forcer les choses et déconstruire ça dans certaines situations. Ce que je veux dire est qu'on peut avoir tendance à accepter d'endosser ce rôle, alors qu'avec un peu (ou beaucoup) de confiance en soi et d'audace, on peut se valoriser et mettre en avant d'autres qualités avec finesse. Par exemple, il est possible qu'à côté des copines minces, tu t'effaces un peu ou abandonne le combat (c'est une théorie, hein, en vrai je ne sais pas comment tu agis...). Si c'est le cas, tu pourrais essayer, même si c'est pas forcément facile, de jouer de ton charme, de te dire que tu peux aussi séduire, que tu as autant le droit et le potentiel de rencontrer quelqu'un que tes copines. Le comportement joue et tous les goûts sont dans la nature. Et un mec qui s'intéresse à une nana uniquement parce qu'elle est mince, c'est même pas la peine (ça marche tous les physiques d'ailleurs, un mec qui ne s'intéresse qu'à ton corps ne mérite pas à être connu).

C'est long de déconstruire les standards de beauté d'une époque, mais on dirait que ça se fait petit à petit.
Il y aura toujours des moments difficiles, mais plutôt que de subir, on peut tenter d'essayer de changer la situation en parlant ou sortant de sa coquille. Et si rien n'y fait, que l'atmosphère n'est pas bienveillante, autant partir et se préserver, mais ça n'a pas trop l'air d'être ce que tu décris.

Je ne dis pas que j'ai tout compris et que j'applique mes conseils à merveille, mais parfois, on est surpris, ça marche, et parfois, j'ai même pas me cœur d'insister. La vie en société quand on est différend quoi...

J'espère au moins que ça t'aide un peu.

Courage


Oui ma pote A. qui a présenté son frère à notre autre pote B. est humaniste mais je n'ose pas lui en parler car dès que j'essaye de le verbaliser à voix haute, ça paraît ridicule. Et j'ai aussi peur d'entendre des choses que je ne veux pas entendre comme "oui il préfère les minces". Puis je
33 ans Dijon 706
Je crois que ta réponse a été très coupée...
D
33 ans Ile de france 12
C'est tellement ahurissant de savoir que cela est toujours d'actualité en 2020
I
29 ans 3
Mince, le reste du message n'est pas affiché. :(
P
22 ans 2
Salut, honnêtement il n'y a pas vraiment de problèmes de ton côté. Ca n'est pas parcequ'on a un pote qui est plus beau que nous ou plus marrant qu'on est tout de suite moche ou inintéressant. Quand tu vas en soirée, les relations se font en fonctions des codes du lieu ou des personnes qui sont basés sur des choses qui peuvent sembler très bètes. Ton amie doit juste être plus "compatible" avec ces codes là (caractère, style vestimentaire, comportements, etc) et c'est tout. Et si elle est très jolie en plus...

Essaie peut-être de
- ne plus sortir avec cette personne : si elle n'est pas là, les gens ne lui parlent pas ^^
- changer des choses simples dans ton image, pas dans le physique mais sur ce dont je parlais pour t'adapter à ces codes
- sortir dans d'autres endroits
- ne pas chercher à avoir l'attention sur toi.
ou tu peux aussi aller en soirée sans vouloir absolument pecho. C'est pas obligé hein après tout.
B I U