MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Annoncer une séparation

52 ans à la montagne 704
Bonjour à toutes et tous, j'amerais savoir pour celles et ceux qui l'ont déjà vécu,comment vous avez annoncé votre intention de quitter votre partenaire de longue date.....et comment vous l'avez  
fait avec vos enfants???Les réactions de chacun et si c'était à revivre changeriez vous les choses??????
Comment matériellemnt les choses s'organisent pour celles,qui comme moi,ont élevés leurs enfants et n'avaient pas de job au moment de la séparation....enfin voilà .....
Je suis actuellement en pleine prise de décision et j'aimerai avoir quelques témoignages...pas de conseils car dans ces situations chaque histoire est différente mais juste comprendre comment ça se passe ailleurs,peut etre pour avoir aussi un peu de soutien car pour l'instant j'en parle trés trés peu autour de moi. merci d'avance. ;)
44 ans 17521
n'ayant pas d'enfant, et n'ayant jusqu'ici pas été assez établie dans une relation pour avoir de gros problêmes (financiers ou d'organisation) à tout quitter (juste les habituels problêmes de conscience qui sont omniprésents chez moi :roll:), je ne te serai pas d'un grand secours...

mais concernant l'entourage, ce n'est pas toujorus facile d'annoncer une séparation, d'autant que l'entourage ne vit pas avec vous et ne sait pas vraiment comment ça pouvait se passer dans l'intimité... quand j'ai quitté il y a quelques années mon ami avec qui je vivais depuis 5 ans, j'ai eu droit à : "mais pourquoi ??? il gagne super bien sa vie !!!" ou "tu fais une connerie, vous allez trop bien ensemble"... :roll: l'entourage devrait être là pour nous soutenir quand on prend une décision aussi difficile, ce n'est généralement pas de gaieté de coeur, et on a besoin plus d'être conforté que destabilisé... m'enfin...

je te souhaite beaucoup de courage en tout cas... :kiss:
52 ans à la montagne 704
Merci beaucoups pour ta reponse..le sujet doit effrayer un peu pour que personne ne se lance..pour ma part je suis en couple depuis bientot 20 ans;nous nous sommes mariés il ya 3 ans et nous avons deux enfants de 10 et 14 ans........je pense que nous avons traversé tout ce qu'un couple peut rencontrer au cours de son éxistence et que nous avons su nous donner les moyens pour ressortir chaque fois plus forts ..Mais voilà nous avons aussi beaucoups changé depuis nos 17 ans...nous n'aspirons plus aux memes choses.....je n'ai plus le courage d'éssayer à nouveau.....cela fait quelques années que c'est en "ballotage" mais c'est difficile d'y croire vraiment,de se dire "allez cette fois il faut se séparer"..parceque l'histoire est longue et que la tendresse est là mais ça ne suffit plus.....mon coeur ne bat pas pour un autre....mais je ne suis plus en accord avec moi meme;si je me regarde dans une glace je sais que la femme qui est là en ce moment n'est plus heureuse avec l'homme présent;j'aspire à etre seule;je ne veux plus faire comme si..je ne veux pas me contenter des apparences.peut etre suis je trop éxigeante??
alors voilà le chemin va etre long et parceque notre histoire a été une belle histoire j'espere que nous aurons encore assez d'amour au fond de nous pour que tout se passe le mieux possible...
58 ans Québec, Canada 1664
Nous voila rendu au bout du chemin
Je vois s'inscrire le mot "fin"
Notre histoire se termine
Pas de quoi faire grise mine

Nous ne serons pas les premiers
A ainsi s'entre-déchirer
Pourquoi faut-il en arriver-la ?
Nous nous aimions tant autrefois

Que s'est-il passé ?
En quoi ai-je manqué ?
Je t'ai perdu
Je suis déçu

Pourtant hier encore tu étais-la
Tu m'appuyais et croyais en moi
Voila que tu pars
Sans un regard

J'ai peur, j'ai mal
Et comme un animal
J'ai le goût de hurler
Je suis blessé

Je pleure mes espérances perdues
Je pleure sur nos vies déchues
Je t'en veux de tout de rien
Je m'en veux pour des riens

Pourront nous finir en beauté
Sans tout détruire, sans tout casser
Sans détruire le peu qui reste
S.V.P. encore un peu de tendresse

Oublions les "qui a tort, qui a raison"
Cela ne nous mènera nulle part de toute façon
Finissons en puisqu'il le faut
Doucement, sans dire un mot

Lili 2003
47 ans Paris 129
nat26 a écrit:
Bonjour à toutes et tous, j'amerais savoir pour celles et ceux qui l'ont déjà vécu,comment vous avez annoncé votre intention de quitter votre partenaire de longue date.....et comment vous l'avez fait avec vos enfants???Les réactions de chacun et si c'était à revivre changeriez vous les choses??????


Bonjour nat26, je pense que quasiment personne n'a osé te répondre (à part les courageuses Karen et PouletteBBQ ;) ), car se sont des moments très personnels et toujours difficiles...

En ce qui me concerne, 11 ans de vie commune, marié depuis 3 ans à l'époque et une petite fille de 2 ans...

Ma situation était proche de la tienne dans la mesure où nous étions ensemble depuis la fin de notre adolescence, que nous avions traversé tout ce qu'il est possible d'affronter dans un couple... et que finalement nos aspirations, nos envies nous ont séparées.

Arrive un moment où ne reste plus que de la tendresse, de l'attachement, mais plus vraiment d'amour... et le quotidien devient difficile, et finalement insupportable. Cela faisait quelques mois que nous couple allait mal, et contrairement aux fois précedentes, pas de perspectives de sortie de crise...
La décision de nous séparer a été commune (bien que retrospectivement je pense que ma compagne n'y croyait pas vraiment...), à l'issue d'une dispute. Puis nous en avons reparlé à tête reposée... et nous avons convenu que c'était la meilleure décision. Autant se séparer tant que nous gardions une certaine estime l'un envers l'autre...
Je devais quitter l'appartement, et nous avions décidé de l'aide financière que je devais lui apporter...

A priori, une séparation propre, d'un commun accord...

Mais bon... entre la théorie et la pratique...
D'un point de vue matériel, rien à dire, j'ai respecté mes engagements et cela c'est toujours bien passé...
Par contre... comment décrire l'avalanche de sentiments déchirant que l'on ressent ?
Entre libération et culpabilité...
Les doutes... les remords... les questions sans réponses... c'est dur, très dur... inimaginable avant...

On ne reste pas avec quelqu'un si longtemps sans ressentir un profond attachement... sans se poser des questions, surtout si la raison de la séparation n'est pas comme c'est souvent le cas, un coup de coeur ou un déchirement au sein du couple.

En plus à l'époque j'ai rapidement rencontré quelqu'un (pas ma meilleure idée), et cela n'a fait d'exacerber les sentiments...

Nous avons vécu deux années difficiles (c'est rien de le dire, on en a chi*), alors que nous avons toujours gardé des relations cordiales et un parfait accord en ce qui concerne notre fille... mais heureusement le temps fait son oeuvre doucement.
Nos relations se sont "normalisées", nous conservons l'un pour l'autre une profonde tendresse, et une sorte de relation fraternelle c'est établie entre nous...
Nous sommes satisfait de notre séparation, nous n'avons aucune envie de revenir ensemble, et en ce qui me concerne, si c'était à refaire, je recommencerais sans hésiter, mais en évitant quelques bêtises...

Nous sommes sûr d'avoir fait le bon choix. Même si tout n'est pas rose.
Notre principale satisfaction ? Nous avons épargné à notre fille les déchirements habituels propres aux divorces...
Nous avons eu de la chance, elle n'avait que deux ans, et elle considère cette situation comme normale... en ce qui te concerne, cela va être beaucoup plus difficile... et il faut te préparer à affronter les reproches et la culpabilité de tes enfants (ce serait sympa que des enfants de divorcés témoignent aussi...).

Voilà à peu près tout ce que je peux te dire...

Le pire des choix est de ne pas choisir.
Prends une décision et agis, dans un sens ou un autre.
Le plus important et de faire ses choix de vie, et de s'y tenir.

Bon courage à toi...
48 ans dans mes baskets 635
Des séparations, j'en ai vu plusieurs autour de moi, chacune différentes mais toutes douloureuses...

Bien que n'ayant jamais vécu cette situation, je peux te dire pour l'avoir observé que bien que ce soit dure, tu surmonteras cette épreuve, il te faudra du temps et beaucoup de courage, tu auras besoin de tes amis mais la vie prendra le dessus et tu partiras vers de nouveaux horizons... On ne sait jamais ce que nous réserve la vie !

Tu aura la force de prendre les décisions si il le faut, de redémarrer une vie professionnelle, de réapprendre à vivre sans lui... même si tout cela te parait insurmontable pour l'instant, tu y arrivera, pour toi et pour tes enfants qui seront alors une grande motivation.

Pour ce qui est de l'apprendre à ton entourage, dis leur le plus simplement possible, en leur demandant de ne pas prendre partie et de respecter ce que votre couple a été et surtout de ne pas critiquer leur père devant tes enfants.
52 ans à la montagne 704
Je suis trés touchée par vos témoignages,surtout celui de Breogan dans lequel je me retrouve beaucoups....je pense qu'à un moment donné dans un couple ,lorsque plus rien ne va,lorsque tout à été fait et dit,il faut savoir prendre la décision;meme si ça n'est pas simple....on peut toujours se conforter en se rassurant avec les bons moments passés,les souvenirs mais aujourd'hui cela ne suffit plus....
Pour les enfants ça va etre difficile,d'autant que leur papa et moi leur avons presque toujours montrés l'amour que nous avions l'un pour l'autre.....mais mon fils de 14 ans sent le vent tourné,il m'a demandé l'autre jour si nous allions nous séparer.........pour l'entourage je ne l'inquietes pas trop;j'ai déjà eu l'occasion de "tester" leur réaction à une époque où notre couple traversait la crise d'une "infidélité"........l'entourage n'est pas ma priorité,je sais sur qui je peux compter...et les autres pouront penser et dire ce qu'ils voudront........
quand au matériel,puisqu'il faut y penser,c'est bien là que le bas blesse;j'ai repris depuis deux ans une petite activité à temps plus que partiel,mais dés la rentrés je cherche du temps plein;j'ai déjà quelques pistes......nous vivons avec des revenus trés modestes;c'est pour ça que la situation va etre plus longue que je ne le souhaite.....mais ça ira.....
J'espere simplement que le "papa" réagirat assez calmement à l'annonce de ma décision;de toute façon il va falloir que nous en parlions prochainement.En tout cas merci beaucoups pour vos témoignages. ;)
B I U