MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Rêve répétitif

46 ans Paris 307
Vous en faites vous des rêves répétitifs ?

Parce que moi oui et depuis des années !

Toujours le même. Enfin la même "intrigue" mais les paysages et les pesonnages changent.

L'intrigue  
en trois actes :

Je suis dans un bâtiment (une adminstration, un hôpital, une société) inconnu, mais je m'y retrouve, je rencontre des personnes qui y travaillent, parfois il y a de la nourriture en vente, je n'ai pas toujours le temps de manger parce qu'après c'est la fameuse course poursuite.

Je vous explique : je pars en courant parce que je dois fuir quelque chose (ou quelqu'un) et je me faufile dans le bâtiment, j'ouvre des portes, je cours à travers les couloirs, j'arrive toujours à m'en sortir.

Ensuite je me retrouve dehors, à ciel ouvert, il y a un paysage, et là souvent je rencontre des membres de ma famille. Ensuite un chambardement arrive et il faut prendre un transport (voiture, avion, hélico, RER, Train), parfois c'est moi qui conduit. Et là c'est le presque-drame : l'avion va se scratcher mais juste à temps juste avant de s'écraser au sol, il se transforme en train et on est partis sur les rails.

Et ça, c'est toutes les nuits !!! :shock: Je n'arrive à me souvenir que du squelette de mon rêve, pas des conversations ou détails.

Y'a-t-il un interprète de rêve parmis vous ?

Dois-je postuler pour le prochain James Bond ? :lol:
937
depuis que je suis toute petite, j'ai deux rêves qui me poursuivent:

Le premier:

Je suis petite 6ans grand maximum et je me revois dans un ancien appartement de mes parents, ma mére me gronde et me dit d'aller au coin dans la cuisine et je e l'écoute pas, je boude et je m'assois sur le panier à linge sale! :roll:
Et là...je tombe dans le panier mais y a pas de fond, pas de linges, mais je tombe dans le noir et au bout d'un moment je suis entourée d'os humain, de partie de squelettes :shock: ....tout ce que je sais c'est que je n'ai pas peur mais je n'arrive jamais dans le fond, c un trou sans fin! et cela peut durée toute la nuit!!! ça fait presque 20 ans que je fais ce rêve et je n'en connais pas la signification.


Le deuxiéme:

Il peut ressembler un peu au tien.
Je suis dans un bâtiment mais ça peut changer (un hopital, école, administration et parfois batiment futuriste) le seul point commun entre tous ce sont des éscaliers et de longs couloirs.
Je ne sais pas pourquoi mais je sais que je suis poursuivi par quelqu'un voire plusieurs personne trés sombre (un peu comme des moines avec une robe noire, sans visage, c'est l'impression qu'ils me donnent!) et je passe donc toute ma nuit à courir, vers la fin je trouve une cachette ou une sortie secréte (par exemple dans un vieux tronc d'arbre qui sert en quelque sorte d'ascenseur, ou je m'évade grace à un hélicoptére) mais l'endroit ou je finit par me retrouver est complétement détruit, ce sont des ruines, mais c pas triste car la végétation a repris le dessus et m'offre un paysage magnifique.


ce sont deux réves que je fais trés réguliérement, si quelqu'un s'y connait en interprétation je veux bien savoir ce que tout ça veut dire! :?
32 ans limoges 17
je peu vous dire une chose à propo des rêves répétitifs : soit c'est quelque chose qui vous à marqué, un truck choquant, ou alors c que quelque chose vous frustre, vous voulez ou deviez faire dire quelquechose mais vous avez loupez loccase et maintenant ça vous rumine. Souvant le fait dans parler à quelqun (amis, proche ...) ça aide pour pouvoir maitriser ce rêve et éventuellement pour qu'il cesse, mais c'est très aléatoire ; ça dépendan de vous avant tout.

[ personnellement depuis que jai deux ans (très bizard) je fais souvent un rêve ou mon père est un squelette et ma mère un sorcière et qu'il me traque dans l'hospital à la tête de leur armé ; juste parceque jai u une méningite assez carabiné et que mon séjour nétait pas kool du tout...]

Parcontre il ya un truc vraiment bizard c'est que le rêve ne durerait même pas une seconde (selon professionnels) ; certains scinetifique pensent même qu'il néxiste pas, se serait l'activité de tri de notre cerveau au moment ou lon va se rêveiller et dont on se rend compte ... :?
C'est assez bizard parceqsue généralement on voit et vit une histoire, sans queue ni tête quand on est réveillé mais avec beaucoup de logique lorsque on y est plongé.

après c'est chaqun qui voit. même si je suis très terre à terre ya beaucoup de chose auxquelles je crois comme les reves (dont les reve prémonitoire ; mais c'est une autre histoire !!! ;) ).
V
46 ans dans l'est de la France 1353
Il me semble que sur le site de DOCTOSSIMO y'a quelqu'un qui peut répondre à l'interprétation des rêves.
Allez y faire un tour
V
46 ans dans l'est de la France 1353
VALILOU a écrit:
Il me semble que sur le site de DOCTOSSIMO


C'est DOCTISSIMO qu'il faut lire

Voici le lien vers le forum. Posez-y votre question.
Vous y aurez une réponse.

http://forum.doctissim...ves-cauchemars/liste_sujet.htm


Sinon, à lire :
http://www.doctissimo....ie/bien_dormir/index_reves.htm

;) Valilou
46 ans Paris 307
Merci Valilou,
J'ai mis mon rêve sur le site, j'espère que quelqu'un va éclairer ma lanterne.
V
46 ans dans l'est de la France 1353
De rien, j'espère que tu auras une réponse
Mais il y doit y avoir plusieurs interprétation possibles

Dès-fois la signification est inverse à la situation
Tu écris, t'enfuir mais en réalité c'est peut-être pas la fuite mais autre chose qui n'a rien à voir avec le fait de fuir
J'suis pas clair, :( Désolée
46 ans Paris 307
J'ai eu une première réponse, apparemment je souhaite un changement dans ma vie ce qui n'est pas faux. Je dirais même plus, c'est vrai. Peut-être que ça veut dire que pour l'instant je fuis le changement ? Wait and see...
A
51 ans là ou là... peut-être ici 451
Moi je monte en haut d'une tour, par un escalier en collimaçon, qui devient de plus en plus étroit, et je reste coincée, je ne peux ni avancer, ni reculer... tellement je suis GROSSE :oops:
M
31 ans 11
moi aussi j'avais un cauchemard repetitif, tres angoissant et je le faisait regulierement, mais au bout de quelques annes il s'est arrete sans que je sache pourquoi..peut etre le fait d'en avoir parle a qq..
39 ans Weßling 320
brunette_rondelette a écrit:

Parcontre il ya un truc vraiment bizard c'est que le rêve ne durerait même pas une seconde (selon professionnels) ; certains scinetifique pensent même qu'il néxiste pas, se serait l'activité de tri de notre cerveau au moment ou lon va se rêveiller et dont on se rend compte ... :?
C'est assez bizard parceqsue généralement on voit et vit une histoire, sans queue ni tête quand on est réveillé mais avec beaucoup de logique lorsque on y est plongé.


Oui, tu vis une histoire. Et ce qui est formidable, c'est qu'elle se déroule extrêmement rapidement. Je ne sais pas si tu utilises un appareil intrusif pour te réveiller le matin (Du genre alarme de radio-réveil), mais du temps ou j'utilisais ce genre d'apareillage, il m'est assez souvent arrivé des expériences troublantes de "synchronisation" avec la réalité, en l'occurence les événements logiques de mon rêves qui me conduisaient vers un appareil possédant une sonnerie. Je voyais donc par exemple une radio sur une table, qui semblait ne servir à rien, et au moment ou j'appuie sur le bouton de lecture, la radio sonne. Et mon réveil aussi, en même temps. D'où ma question pendant longtemps: Comment mon rêve pouvait-il anticiper ainsi la sonnerie ?

Après recherches (C'était il y a fort longtemps, je serais incapable de retrouver les sources), j'ai compris que le cerveau n'anticipe pas, mais il intègre rapidement. Entre le moment où l'oreille transmet les stimuli au cerveau, et le moment où le cerveau les propage aux destinataires appropriés, il cherche intuitivement à leur donner un sens, et les intègre donc dans sa logique de rêve. Donctout ce processus d'apparition de la radio, de mouvement vers elle, d'appui sur le bouton avant d'entendre la sonnerie a été "rêvé" dans cette fraction de seconde entre la réception et la transmission du signal sonore. Du coup, si le cerveau peut travailler à cette vitesse, il ne me semblerait pas impossible que les rêves en eux-mêmes soient extrêmement brefs avant le réveil, pendant le processus de réorganisation du cerveau.
B I U