MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Un enfant préféré ?

48 ans De retour à Strasbourg ! 154
Je voudrais rebondir sur la question de ChloéeCamille sur les chouchous des grands-parents :
Je me demandez si vous, parents vous avez des préférés parmi vos enfants ?
Pourquoi ?
Et si  
oui, est-il possible de ne pas le montrer ?
Et faut-il ne pas le montrer ?

J'ai pas d'enfants donc c'est juste par curiosité ! :D
55 ans sud sarthe 1290
difficile comme question; mais je suppose que malgré nous nous avons une préférence. maintenant elle n'est pas forcément (en ce qui me concerne) toujours pour le même enfant. je m'explique: à certains moments, je vais en préférer un plutôt que l'autre parce qu'à ce moment-là il aura peut-être su me toucher avec un mot ou une attitude qui me vont droit au coeur.
avec l'un, j'ai une grande connivence parce qu'il a beaucoup de maturité, avec l'autre nous avons une passion en commun, avec le troisième, c'est une relation plus tendue mais c'est le plus câlin, donc chacun leur tour, ils vont avoir la position du "favori" pour des raisons différentes.

on les aime tous autant, mais pas de la même façon; on leur donne les mêmes conditions d'éducation (environnement familial par exemple) mais pas la même éducation (par leur position dans la fratrie, nos exigences, notre vision des priorités changent forcément au fur et à mesure de nos expériences passées). et les mêmes exigences ne sont pas perçues par eux de la même façon, pas comprises ou pas
interprétées pareil...

est-il possible de ne pas le montrer?....je pense qu'un observateur attentif le verra. et les enfants sont très attentifs et observateurs!
faut-il ne pas le montrer? ...là aussi, délicat sujet! j'essaye de ne pas exacerber leur sentiment de jalousie, c'est déjà très difficile! alors si en plus je leur laisse voir ouvertement que j'en préfère un plutôt qu'un autre, bonjour la zizanie!!! mais peut-être que d'autres ont d'autres expériences...
41 ans solesmes 59 289
en ce qui concerne mon vecu personnel, nous sommes 4 chez moi (2 freres et 1 soeur), et perso, je n ai jamais senti de preference de la part de mes parents. maintenant, je crois que chacun a sa vision des choses : ma soeur a tjs ete persuadee que ma mere a une preference pour nos deux freres. Le dernier a ete super couve c est vrai mais bon, il a failli mourir a la naissance et lorsque je l ai vu pour la premiere fois, c etait a l hopital et il avait deja quelques mois donc, ce "surcouvage", je peux le comprendre. tout ca pour dire que si il y a ou y a eu des preferences, moi, je ne les ai pas vues.

maintenant, je prends le cas de mon mari. Ils sont a 3, 3 garcons. Au debut que nous nous frequentions mon mari et moi, je lui ai demande si c etait une impression ou si ses parents ne vivaient que pour son frere, le deuxieme. Il m a repondu que j avais raison et que cela avait tjs ete ainsi, meme quand ils etaient tout petits, celui la etait deja le favori et tout le monde le sait. C est simple, vous rencontrez mes beaux parents pour la premiere fois, au bout de 10 min vous le savez aussi.
Mon mari me dit qu il s en fout royalement, quant a l aine, il est bcp touche et fait tout ce qu il peut depuis des annees pour etre l egal de ce fameux fils prodige mais il me fait pitie : ses parents n en ont rien a foutre de lui et il refuse de le voir le pauvre !

le pire c est que forcement, tout se ressent ! les enfants de ce fils prodige sont forcement les preferes, ils sont mieux que les notres etc etc...
perso, je ne m entends pas du tout avec mes beaux parents donc je ne cherche pas le contact avec eux et encore moins qu ils mettent leurs pattes sur ma fille donc je m en fous completement.
Mais l aine qui a un fils, premeir petit enfant de surcroit dans la famille, voit son gamin traine dans la boue depuis 7 ans, traite comme un chien par rapport a sa cousine et je trouve cela scandaleux !
48 ans De retour à Strasbourg ! 154
Eolo et Clainie, merci pour vos réponses très complètes, chacune différente.
L'opinion "à priori" que je me fais ressemble beaucoup à ce que pense Eolo, à savoir que c'est inévitable, qu'on ne peut pas parler de préférence pour un seul enfant mais plutôt de variations en fonction du moment, de l'humeur, des activités etc.
Je pense que mon frère est un peu plus le chouchou de mes parents, c'est mon copain qui me le dit de temps en temps. Je le vis bien, puisque ça m'est totalement égale ! On est 2 personnes tellement différentes que les choses qu'ils "admirent" chez lui, je n'ai pas du tout envie de les reproduire.
;) ;)
47 ans 76 10598
je vais répondre en deux temps:

:arrow: mon avis de maman: je dois reconnaitre que j'ai, pour l'instant, une micro-preference pour ma seconde fille. Avec dans le même temps, un sentiment de remords atroce car je me dis que je ne devrais pas.

Pourquoi cette préférence? Je pense que l'age joue beaucoup ( c'est encore un bébé alors que ma grande a déjà 6 ans et je prends un immense plaisir à repouponner) et peut-être le fait que je l'ai allaité alors que je n'ai pas pu le faire pour la première. En fait, je ne sais pas.

:arrow: en tant que fille : je viens d'une famille nombreuse et chacun de mes frères et soeur est persuadé que mes parents ont ou avaient un chouchou mùais chose étrange.....ce n'est jamais le même pour chacun.
De même, le frère de mon doudou est persuadé que ses parents ont une préference pour lui ( premier né de la famille au sens large) alors que ma belle-mère m'a avoué avoir eu une grosse période où elle préférait mon doudou ( un peu pour les mêmes raisons que moi: gros écart d'age entre les deux et plaisir intense de repouponner).

Donc en fait, je pense que c'est inevitable que par moment, on prefere l'un ou l'autre de nos enfants mais cela n'a rien à voir avec l'amour qu'on leur porte. :D
48 ans De retour à Strasbourg ! 154
Merci pour ta réponse Chloeecamille :D
50 ans 5519
Alors moi petite, j'avais l'impression que ma soeur était la chouchoute de ma soeur (soeur qui vit toujours avec ma mère à 31 ans :lol: ). En fait, avec le recul, je pense que c'était faux. En fait ma mère nous aime toutes les deux autant, MAIS de manière différente, PCQ nous sommes différentes...

Et pour mes enfants, c'est pareil. Je les aime je pense autant tous les deux, mais pas pour les mêmes "raisons" même si j'aime pas ce terme... Le petit (2 ans et demi), il est hyper calin se marre tout le temps, on est très complices. Ma grande (5 ans et demi), elle est vive, maline comme tout, charmeuse... mais vu son âge, aussi un caractère bien trempé, moins "maléable" que son frère. Mais le petit ne parle toujours pas, ce qui fait que nous communiquons moins qu'avec la grande par ex.

Bref, ce sont mes 2 amours, mais pas pour la même chose...
A
51 ans là ou là... peut-être ici 451
Pour ma part, j'ai deux garçons 5 et 12 ans... je ne dirais pas que j'ai une préférence, mais je les aime différement, en fait non, pas différement, mais pour des raisons différentes...
Je m'explique :
J'aime le grand pour son intelligence, sa curiosité, sa fragilité, son calme, sa réserve, ses coups de gueules contre l'injustice...
J'aime le petit pour sa joie de vivre, son sourire omniprésent, son dynamisme, sa percevérance, sa spontanéité...
Et tous les deux pour l'amour qu'ils me portent, pour la joie et les peines qu'ils me procurent et pour les calins que l'on ne cesse de se faire, pour nos discutions (ce sont des vrais piplettes)
En fait certaines choses, je ne les supporterai pas pour un alors que je les adore pour l'autre... mais cela vient peut-être aussi de leur différence d'age...
48 ans Belgique 115
Ca c'était ma grande question quand j'était enceinte de mon deuxième enfant. :)

Je n'arrivais pas à imaginer que je puisse aimer mon deuxième autant que j'aimais ma première. Ca me faisait peur. Et cette peur n'a disparu que lorsque l'on ma mis mon fils dans les bas juste après l'accouchement. A ce moment là, toute peur a disparu et je l'ai aimé très très fort :)
Et si je devais avoir un troisième, je ne poserais plus cette question ;)

Maintenant, c'est comme le dit eolo, je les aime tous les deux mais de temps en temps, j'ai une petite préférence pour l'un ou l'autre en fonction des circonstances, de ce qu'ils disent, de ce qu'ils font.
Et cette préférence va de l'un à l'autre et peut durer une minute comme elle peut durer un jour.
B I U