MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

IAD toujours en cours, IAD et parentalité

P
39 ans calais 186
voila j'avais posté un message pour avoir des renseignement sur le 1er rendez vous au secos concernant une IAD.
ça y est j'y suis allée hier, tous se presente bien (pour  
l'instant), il me faudra etre patiente car 18 mois d'attente environ pour avoir les paillette et commencer les IAD.

Si vous avez besoin de renseignement sur les IAD, je vous repondrez avec plaisir.

Biz a toutes.
56 ans 91 25732
En tout cas, j'espère que ton attente sera couronnée de succès ! :D

J'aurais juste une question, mais si c'est trop indiscret, ne te sens pas obligée de répondre.

Voilà : Indépendamment du fait que nous n'avons pas pu avoir d'enfant, j'ai toujours eu l'impression que si j'avais dû avoir recours à l'IAD, je ne l'aurais pas fait, car je voulais un enfant avec mon mari pas avec un autre homme. En fait j'aurais préféré adopter, pour que notre enfant ne soit biologiquement ni de lui ni de moi et qu'on soit en sorte "à égalité".

Mon mari était pareil. Il dit qu'il aurait peut-être accepté pour moi, pour que j'aie le bonheur de porter et de mettre au monde un enfant, et qu'il l'aurait aimé comme s'il avait été le sien biologiquement, mais qu'il n'aurait pas pu s'empêcher de penser qu'il y avait un père biologique qq part. Il dit aussi qu'il aurait fallu être honnête avec notre enfant et lui dire comment il était né, et qu'il se serait senti mal à ce moment là.

Est ce que c'est un aspect des choses que vous avez évoqué avec ton mari ?
P
39 ans calais 186
Salut patty !

Lorsque l'on a appris la sterilité de mon homme sa a été un grand choc, et je me suis dit que jamais je ne connaitrer les joie de la maternité.

Les medecins nous on dit qu'il y avait 2 choix, comme tu le dit , l'IAD et l'adoption.

Moi je ne voulais pas avoir un enfant avec un donneur, mais au fur et a mesure de parler avec mon homme, il m'a fait comprendre que c'etait le seul moyen qui s'offrere a nous pour pouvoir fonder une famille normalement (en passant par la grossesse, l'accouchement,...) et qu'il aimerait l'enfant a venir comme si il été le pere biologigue. Et que pour lui sa ne changerai rien sa sera son fils ou sa fille.

On en a parler pendant plusieur moi, en parlant des conséquence si on devait le dire a l'enfant a venir comment il a été conçu et on a decider de le dire car vaudra mieux que l'enfant l'apprenne de ces parents que de quelqu'un de la famille ou de l'entourage qui fait une gaffe.
Mon homme sait que ça ne serait pas facile, mais c'est lui qui a voulu que l'on parte dans cette direction. Et maintenant que les choses se concretisent, je suis super heureuse. Mais bon avant de faire tous ça les medecin t'envoi consulter des pasychologue.

C'est sur que si les IAD et FIV par la suite ne marche pas , on passera a l'adoption, mais pour le moment la priorité est a l'IAD.
B I U