MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Ecole publique/ Ecole privée??

38 ans 2362
Je viens de voir une pub pour un reportage d'envoyé spécial sur les écoles publiques et privées et j'avoue que ce débat me laisse perplexe...
Etant fille de prof et  
profondément républicaine, je suis complètement pour l'école publique et ayant pu tester les deux, je peux dire les avantages et défauts de chaucunes...
Je pense que l'avantage du privé est , justement, sa non-gratuité: lorsque les gens paient, ils ont tendance à plus responsabiliser leurs enfants
Cependant, contrairement à ce que j'ai entendu dire, il y a souvent les mêmes problèmes que dans le public : ma mère a enseigné dans un lycée catholique et l'un de ses élèves a fumé un joint pendant le cours (ma pauvre mère en était choquée :lol: )
Les problèmes du public, quand à eux, sont bien connus et je n'ai pas besoin de m'étendre dessus
Pour ma part, j'ai été dans un lycée international et c'est la formule que je choisirai si je peux à mes enfants

Qu'avez-vous fait comme choix pour vos enfants?
41 ans 2883
On habitait dans un village avec deux lycées, un public et un privé, quand j'étais petite. La plupart des gens de la boite de mon père inscrivaient leurs enfants dans le privé, soit disant que c'était mieux.
Le privé était à 200m de chez nous, le public était à 1 ou 2 kilomètres.
Mes parents ont mis un point d'honneur à nous inscrire au public, alors que mon père est trés pratiquant niveau religion catho et qu'on lui conseillait le privé (tous les dimanches à la messe).

Pour mon père, vivant en France, état laïc, et il n'était pas question de nous envoyer dans le privé, quasi uniquement entourés d'enfants de cadres et employés de la boite de mon père, ou de gens assez riches pour payer les études. D'aprés lui, le public, c'était le meilleur moyen de garder notre ouverture d'esprit.

Concernant le privé, certains élèves du public étaient envoyés au privé, parce qu'ils avaient des mauvais résultats scolaires, ou faisaient des conneries, et les élèves du privé étaient beaucoup plus surveillés que ceux du public, pour l'étude, les devoirs, etc.

Moi je pense que mes gamins iront à l'école publique, comme beaucoup de gens.
Aprés, j'imagine que si ils ont des problèmes spécifiques, ben on envisagera les solutions qui nous paraitront les meilleures. On est pas fermés, mais je suis pas fan du privé. Pour les écoles internationnales, je ne connais pas.
2812
J'ai toujours été scolarisée dans le privé pour la simple raison que ma mère y enseignait.

Si un jour, j'ai des enfants, je ferai en fonction des écoles à proximité. Public, privé, peu importe. Du moment que l'enseignement soit correct et que les enfants s'y sentent bien.
42 ans ici et ailleurs 4571
j'ai ete dans le privé, de ma 6eme à ma terminale sincèrement je ne regrette pas... j'ai eu de l'enseignement sur les autres religions en 6 eme (sans plus) et rien n'interdisaient aux enfants d'autres religions d'etre inscrits!
d'autre part pour les gens les plus démunis, ils n'avaient pas à payer ou une trés faible participation.

etant externe je ne mangeais pas là bas donc ca ne ruinait pas non plus mes parents...
la qualité de l'enseignement et l'encadrement des éleves etait vraiment super appréciable, les profs etaient à notre écoute les classes n'etaient pas surchargées et honnetement on a toujours eu de trés bon résultats au bac...
je n'ai jamais voulu quitter le privé pour aller en public
et je n'ai jamais vu de religion imposée, ni de cours de religion systematique...
on nous impliquait un peu plus dans les projet humanitaires comme le ccfd, et c'est vrai que pour nous c'etait important de participer au concours de la résistance (une rédaction sur le sujet siu vous preferez)
mais on n'a jamais eu de coté stric vestimentaire, on avait une cours pour les 1ere terminale ou on pouvait etre entre nous et aller fumer (oui à l'epoque on pouvait je sais ce n'etait pas bien mais quand meme)

pas d'uniforme, pas de prison quoi...on etait juste un peu pkus surveillés niveau sorties...

je me rappelle que le lycee publique etait entièrement ouvert, donc n'importe qui pouvait entrer ou sortir... alors que nous on devait passer devant le bureau d'accueil... mais c'est tout...
46 ans Wizernes 2630
Pour ma part mes filles sont en public jusqu'a la prochaine rentrée ou j'ai decidée de les changer d'ecole pour les mettre en privé, pourquoi, et bien surement pour le coté plus "surveillé" qu'en public, l'ecole ou sont mes filles sont horribles, j'apprehende surtout pour la grande, qui a eu pas mal de soucis et pas de suivi enorme, par exemple elle mange a la cantine depuis septembre, on a appris seulement ce mios-ci qu'elle n'y mangeait rien.....soit 5 mois a payer la cantine pour rien mais le pire sans que personne nous avertis que notre fille ne se nourrit pas!!!!
Ensuite, dans la cour de récré, elle se fait racketée, on lui a meme proposer de l'argent pour qu'elle baisser sa culotte....oui oui vous lisez bien...evidemment elle ne l'a pas fait, evidemment le prof est venu nous e dire....mais depuis on ne sait pas ce qu'il s'est passé pour ces gamins.ALors pour ces raisons je veux la mettre en privée, ce sera peut etre pareil, peut etre mieux peut etre pire...mais là pour le moment je ne veux meme pas chercher a y reflechir.
37 ans ???? 553
Perso ce sera le privée!

Du moin à partir du collége.
J'ai trop souffert dans le public, entre les profs que ne fessaient que acte de présence, ou ceux qu'ils laissaient le bordel s'installer en cours car s'était plus facile que de crié pour avoir du calme, les nuls (désoler, mais pas d'autre mots) qui fessaient tous pour que ceux qui voulaient s'en sortir, ne puissent pas le faire (s'était plus marrant!) et les profs jamais là pour x raisons (principalement grève!), durant mon année de 3éme, j'ai passer plus de 2 mois 1/2 à la maison, car ils fessait grève juste avant les épreuves du brevet! et le pire, c'est qu'ils ont arrêter de faire grève 1 semaine avant, et quand on à raller, ils nous on dit que s'était de notre fautes s'y ils fessaient grève, pour que l'on est un meilleure avenir!!! :shock: et pour le brevet, bé s'était à nous de nous démerder!!! :x super un!!!!! :evil:

J'en passe et des meilleures, mais rien que pour cela, le privé me convient le mieux, je ne veut pas que mes (futures) enfants vivent ce que j'ai vécus... :cry:
2812
la_succube a écrit:
j'ai ete dans le privé, de ma 6eme à ma terminale sincèrement je ne regrette pas... j'ai eu de l'enseignement sur les autres religions en 6 eme (sans plus) et rien n'interdisaient aux enfants d'autres religions d'etre inscrits!
d'autre part pour les gens les plus démunis, ils n'avaient pas à payer ou une trés faible participation.

etant externe je ne mangeais pas là bas donc ca ne ruinait pas non plus mes parents...
la qualité de l'enseignement et l'encadrement des éleves etait vraiment super appréciable, les profs etaient à notre écoute les classes n'etaient pas surchargées et honnetement on a toujours eu de trés bon résultats au bac...
je n'ai jamais voulu quitter le privé pour aller en public
et je n'ai jamais vu de religion imposée, ni de cours de religion systematique...
on nous impliquait un peu plus dans les projet humanitaires comme le ccfd, et c'est vrai que pour nous c'etait important de participer au concours de la résistance (une rédaction sur le sujet siu vous preferez)
mais on n'a jamais eu de coté stric vestimentaire, on avait une cours pour les 1ere terminale ou on pouvait etre entre nous et aller fumer (oui à l'epoque on pouvait je sais ce n'etait pas bien mais quand meme)

pas d'uniforme, pas de prison quoi...on etait juste un peu pkus surveillés niveau sorties...

je me rappelle que le lycee publique etait entièrement ouvert, donc n'importe qui pouvait entrer ou sortir... alors que nous on devait passer devant le bureau d'accueil... mais c'est tout...


Cela me rappelle des souvenirs :)
Concernant le coût de la scolarité dans le privé, tout dépend des régions. En région parisienne, il y a une vraie différence. Dans une région comme la Bretagne, le coût est sensiblement le même.
Pour l'enseignement, l'ouverture d'esprit..., je ne peux pas comparer.
42 ans ici et ailleurs 4571
SoleilMoon a écrit:
la_succube a écrit:
j'ai ete dans le privé, de ma 6eme à ma terminale sincèrement je ne regrette pas... j'ai eu de l'enseignement sur les autres religions en 6 eme (sans plus) et rien n'interdisaient aux enfants d'autres religions d'etre inscrits!
d'autre part pour les gens les plus démunis, ils n'avaient pas à payer ou une trés faible participation.

etant externe je ne mangeais pas là bas donc ca ne ruinait pas non plus mes parents...
la qualité de l'enseignement et l'encadrement des éleves etait vraiment super appréciable, les profs etaient à notre écoute les classes n'etaient pas surchargées et honnetement on a toujours eu de trés bon résultats au bac...
je n'ai jamais voulu quitter le privé pour aller en public
et je n'ai jamais vu de religion imposée, ni de cours de religion systematique...
on nous impliquait un peu plus dans les projet humanitaires comme le ccfd, et c'est vrai que pour nous c'etait important de participer au concours de la résistance (une rédaction sur le sujet siu vous preferez)
mais on n'a jamais eu de coté stric vestimentaire, on avait une cours pour les 1ere terminale ou on pouvait etre entre nous et aller fumer (oui à l'epoque on pouvait je sais ce n'etait pas bien mais quand meme)

pas d'uniforme, pas de prison quoi...on etait juste un peu pkus surveillés niveau sorties...

je me rappelle que le lycee publique etait entièrement ouvert, donc n'importe qui pouvait entrer ou sortir... alors que nous on devait passer devant le bureau d'accueil... mais c'est tout...


Cela me rappelle des souvenirs :)
Concernant le coût de la scolarité dans le privé, tout dépend des régions. En région parisienne, il y a une vraie différence. Dans une région comme la Bretagne, le coût est sensiblement le même.
Pour l'enseignement, l'ouverture d'esprit..., je ne peux pas comparer.


je sais que chez nous il n'y avait pas de grande différence le prix etait modifié par rapport aux internes surtout car c'est le repas de midi qui etait cher comparé au public... c'est tout
29 ans Nowhere 933
Very-Irresistible a écrit:
Je viens de voir une pub pour un reportage d'envoyé spécial sur les écoles publiques et privées et j'avoue que ce débat me laisse perplexe...
Etant fille de prof et profondément républicaine, je suis complètement pour l'école publique et ayant pu tester les deux, je peux dire les avantages et défauts de chaucunes...
Je pense que l'avantage du privé est , justement, sa non-gratuité: lorsque les gens paient, ils ont tendance à plus responsabiliser leurs enfants
Cependant, contrairement à ce que j'ai entendu dire, il y a souvent les mêmes problèmes que dans le public : ma mère a enseigné dans un lycée catholique et l'un de ses élèves a fumé un joint pendant le cours (ma pauvre mère en était choquée :lol: )
Les problèmes du public, quand à eux, sont bien connus et je n'ai pas besoin de m'étendre dessus
Pour ma part, j'ai été dans un lycée international et c'est la formule que je choisirai si je peux à mes enfants

Qu'avez-vous fait comme choix pour vos enfants?


Hé bien j'ai été dans le publique,je me suis faite agressée personne n'a réagit même la proviseur du lycee ... Maintenant je suis dans un lycee privé sans contrat avec l'etat (tout à la charge des parents), bah les gamins faut dire ce qu'il en est ce sont des gosses de "riches" qui vivent en suisse, luxembourg, monaco, US, Jamaique, Allemagne ... très peu de français...
Hormis l'ambiance "j'ai 800e d'argent de poche par semaine", c'est vraimant mieux que le publique, les profs sont plus presents, le directeur aussi en cas de problèmes tu es épaulé ... ;) Bon après tout le monde n'a pas les moyens, mais c est un autre sujet
821
Personnellement, j'ai fait toutes mes études dans le privé car mes parents y tenaient absolument. Et ma fois je ne regrette pas. En plus j'ai travaillé pendant 18 ans en tant que secrétaire dans le même établissement scolaire où j'étais scolarisée quand j'étais lycéenne. Et j'ai démissionné car j'ai déménagé pour m'installer avec mon zom.
Et maintenant, je travaille dans un collège public, en contrat pour deux ans, j'ai commencé en janvier donc je ne peux pas trop voir la différence encore, mais je pense quand même qu'il y a plus de "cas" dans le public.
52 ans 9077
J'ai fait toute ma scolarité dans le public. Mon mari toute sa scolarité dans le privé.
"à l'époque" ;) les profs étaient encore maitres de leur classe, on les respectait et c'était pas plus mal.
Maintenant quand un institeur ou un prof ose dire quelque chose à un élève le soir même le père ou la mère raboule furax en protégeant bec et ongle sa progéniture....(alors que ces parents là ne viennent jamais aux réunions ni aux convocations d'habitude...)
Le malaise chez les profs je peux ainsi le comprendre... mais je n'excuse pas ce flot de grève..... voilà pourquoi notre fille est depuis le début de sa scolarité dans le privé et elle le restera je pense.
Certes nous sommes dans un pays qui propose un enseignement gratuit... mais quel enseignement ! La meilleure amie de ma fille est dans le public et depuis le début de l'année scolaire cela fait déjà plusieurs fois qu'elle reste seule la journée chez elle pour cause de grève, de profs absents non remplacés pendant plusieurs semaines etc...
Quand je compare avec ma fille : pas un seul jour manqué, des horaires bien mieux étudiés (on a comparé les emplois du temps), un encadrement bien plus strict...
Certes il y a des débordements mais ma fille ne m'a jamais parlé de disputes au couteau, intervention des flics comme dans le collège de sa copine....
Alors moi je préfère payer pour plus de tranquilité, pour des classes moins surchargées, pour un meilleur encadrement.....
Si les classes, les élèves et les profs étaient restés comme il y a 20 ou 30 ans là j'aurai surement hésité....
42 ans 4830
J'ai fait toute ma scolarité dans le public, et mon zom toute la sienne dans le privé en pension (ou presque, de l'age de 7 ans à la premiere). les deux premieres années, il les a même passé chez des pretres extremistes qui obligeaient les gamins à aller à la messe plusieurs fois par jour, et en latin la messe! lol

N'empeche, ça lui a inculqué des valeurs morales que peu de mecs ont de nos jours (en tous cas, d'après le panel qui m'a été donné de voir), et je suis d'accord avec lui quand il me dit souhaiter que nos futurs enfants aillent également en pension dans le privé.

L'école publique n'assume pas assez son rôle à mon gout. entre les grèves illimitées et répétées des profs, les classes surchargées ou les enfants ne sont pas conseillés et aidés individuellement... lui n'a jamais connu un seul jour de grève, et lorsqu'un prof était malade, il était immédiatement remplacé! et en plus, il avait des heures d'étude obligatoires le soir, avec soutien d'un prof s'il se sentait perdu dans ses cours...

impossible de sècher comme dans le public, direct on se faisait remarquer!! (à côté de lui, je me fais l'effet d'une délinquante.. lol)

bref, pour conclure, privé pensionnat et tout.. mais pas avant le collège! Je pense pas arriver à les laisser toute la semaine loin de moi avant cet age! (et encore, on est en négociations... )
45 ans Madrid 737
je vais quand même mettre mon grain de sel. Je travaille dans le public (prof d maths) et moi je suis mes élève tout dépend de la politique del'établissement. En tant que prof principal je regardais tous les mois les absences de mes élèves et je demandais un compte rendu par semaine à mes élèves et mes collègues faisaiet de même.

Les parents, on arrêtait pas d'en covoquer, mineur ou majeur

j'ai fait toute ma scolarité dans le privé et des cours j'en ai séché j'avais 18 ans je signais mes mots, ils ne pouvaient rien dire.

Je n'ai pas l'impression d'être une glandeuse (bon en ce moment je suis expatriée en Espagne), mais les jours de grêve je ne connais pas et honnêtement je fais mon boulot du mieux que je peux.

Bref je suis un peu désapointée par les commetaires de certaines personnes qui n'arrêtent pas de dénigrer notre travail.

Parce que public comme privé les profs nuls il y en a , sachez que pour tout établissement sous contrat avec l'état le profs sont payés par l'éducation national.

Je vais qd même parler de mon cas pour mes futurs enfants, je suis très attachée aux langues étrangère donc nos enfats iront certainement dans une ecole bilingue ici à Madrid, la petite ( qui va naitre cet été) ira dans l'ecole maternelle anglaise - espagnole pas loin de chez nous.

En France on verra, en tout cas comme on retournera en région parisienne , je sais que plusieurs écoles primaires font cours le mercredi matin et notre choix va s'orienter sur ce type d'ecole.

alex
52 ans 9077
alexounette a écrit:
Les parents, on arrêtait pas d'en covoquer, mineur ou majeur


Voilà.... le truc c'est dans le privé les parents paient.... et donc s'investissent plus (le fric...le nerf de la guerre ;) ) et dans le public certains parents n'en ont rien à faire et prennent l'école pour une garderie et s'immaginent que les profs vont être les éducateurs que eux ne sont pas....

alexounette a écrit:
Je n'ai pas l'impression d'être une glandeuse (bon en ce moment je suis expatriée en Espagne), mais les jours de grêve je ne connais pas et honnêtement je fais mon boulot du mieux que je peux.


Pour ma part je ne veux pas faire une généralité mais si seuls un prof de français et un prof de math font grève dans l'emploi du temps d'un gamin de 6ème ça fait pas mal d'heures qui "sautent" ;)
Même si tous ses autres profs ne font pas grève que vont retenir les parents qui s'énervent de toutes ces grèves ? mon gamin ne va pas à l'école ce matin...ils font encore grève.... certes c'est un raccourci mais c'est comme ça...
Depuis le début de l'année la petite copine de ma fille (en 6ème) a subi déjà 3 grèves. ça fait drôle aux parents qui ne connaissaient pas ça depuis l'entrée de leur fille en maternelle...privée ;). Je sais qu'ils envisagent sérieusement de remettre leur fille dans le privé en grande partie à cause de cela....
Je rejoins l'avis de SoleilMoon, tout dépend de l'endroit où on habite.
A Paris, le choix de l'école privée s'impose, surtout dans le XVIII, comme c'est le cas pour ma fille.
Grégory
B I U