MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Acheter des oeuvres.....collectionner

K
75 ans ouest (Bretagne) 166
Votre relation à la culture ou au patrimoine vous pousse-t-elle à faire le pas : acheter des oeuvres.
L'idée de la collection vous semble-t-elle réservée aux autres ?
Entrer dans une galerie  
est-ce pour vous un plaisir ? >Vous y sentez vous mal à l'aise?
45 ans 17521
si je pouvais j'acheterais parfois des oeuvres... pas pour l'esprit d'accumulation, mais parfois parce que j'ai une réelle accroche avec l'oeuvre, parfois parce que j'ai envie d'encourager un jeune artiste... mais vu l'état de mes moyens... :roll:

j'ai acheté quelques trucs à de jeunes artistes ou créateurs, des trucs dans les 50 euros maxi... jamais plus, et ça me semblait déja abuser, parce que ça me foutait dans la merde au niveau de mon budget...

je vais souvent dans les galeries, j'aime bien découvrir visuellement plein de choses... j'aime bien aller aux vernissages aussi,n pour avoir l'occasion de rencontrer les artistes et de discuter avec eux de leur création...
50 ans Belgique 3287
En tant que modèle, je reçois des esquisses, des croquis, des photos... J'ai donc à la maison un musée un peu différent puisqu'il est consacré non pas à un artiste mais à un modèle ;)

Acheter une oeuvre d'art, désolée, j'ai pas les moyens (tous les galléristes du monde peuvent adresser leurs réclamations à ce sujet à mon contrôleur des impôts, d'avance merci :lol: )
34 ans 92 / 69 5897
karen a écrit:
si je pouvais j'acheterais parfois des oeuvres... pas pour l'esprit d'accumulation, mais parfois parce que j'ai une réelle accroche avec l'oeuvre, parfois parce que j'ai envie d'encourager un jeune artiste... mais vu l'état de mes moyens... :roll:

j'ai acheté quelques trucs à de jeunes artistes ou créateurs, des trucs dans les 50 euros maxi... jamais plus, et ça me semblait déja abuser, parce que ça me foutait dans la merde au niveau de mon budget...

je vais souvent dans les galeries, j'aime bien découvrir visuellement plein de choses... j'aime bien aller aux vernissages aussi,n pour avoir l'occasion de rencontrer les artistes et de discuter avec eux de leur création...


Tout pareil...

Et encore une fois, pas pour collectionner.. mais vraiment parce que c'est mes études, ma passion, ma vie en fait...

Donc forcément certaines m'attirent plus que d'autrres...
J'aimerais pouvoir garder une trace..

Dans une gallerie : au vernissage ça va...
Pour aller voir une expo de quelqu'un de connu, oui
par contre pour les petits artistes: j'avoue avoir du mal avec le concept argent lié à l'art et au patrimoine...
J'ai une vision sans doute un peu trop romantique de l'art... :roll:
K
75 ans ouest (Bretagne) 166
Merci de vos contributions, elles m'indiquent d'ailleurs que le sujet est en réalité très mal posé...
Je pense qu'au fil des habitudes (de visites) il arrive parfois que l'on est en arrêt devant une oeuvre, peu importe qu'elle soit classée par les institutions majeure ou mineure, à mon sens c'est sa qualité intrinsèque qui en fait la valeur, pas l'argent.... Et tant mieux si trente ans après elle est bien cotée...
Mais le fait de suivre l'évolution des choses de comparer d'année en année les tendances et les cracks du marché de l'art me conforte dans l'idée que le système marche mal...( voir les options de la FIAC chaque année qui repose à mon avis sur des artifices)
La référence que j'avais en tête n'est pas l'argent mais l'amour, il m'arrive quelquefoisde vivre des passions de cet ordre et je ne me ruine pas.
De ce point de vue Je viens de découvrir sur le site le travail de votre ami JFL, il est de la belle lignée et je n'imagine pas ses oeuvres inaccessibles.
La "collection" ( au sens d'objets rassemblés (non, pas de fétichisme)) est donc à mon sens un rassemblement d'instants d'émotion dont on est heureux qu'ils perdurent au gré du temps qui passe, je compare cela aussi aux poêmes qui nous sont inséparables et qui reviennent en mémoire lorsque la mélancolie nous guette et qui redonne de la brillance au temps.
Il est cependant vrai que l'environnement culturel peut être décevant, mais dans cette cacophonie on trouve parfois la mélodie et dans ce cas c'est un moment plaisant, quand bien même il serait romantique. Pas de honte à l'être m'enfin! ;)
Pour terminer je pense que les galleristes sont des commerçants, sans plus, certains font des grandes marques, ils ont des clients qui spéculent, qui placent, c'est un aspect important de la corporation et d'autres proposent au coup de coeur des oeuvres qui leur paraissent honnètes, dans tous les cas ils empochent 50% de la vente...
En revanche dans les salons, parfois pénibles par l'indigence, on peut trouver des choses accessibles et parfois négocier (de moins en moins)
Quant aux concepts contemporains, vaste débat... chacun voit midi à sa porte! Dison seulement que la France en quarant ans a perdu la place qu'elle avait...Nous étions "leader"
50 ans Belgique 3287
J'ai du mal à accepter la spéculation (déjà tout court lol) mais encore plus au niveau artistique : le prix d'un Modigliani aujourd'hui quand on sait comment il a vécu et dans quel dénuement il est mort, c'est pire que honteux ! (Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres).

C'est la spéculation qui fait de l'art une activité "snobiste" et qui le dénature... Les rats de vernissages me font en général bien marrer avec leurs avis pointus sur tout sans rien n'y connaître (mais et moi qu'y fais-je ? rien je viens juste me rincer l'oeil en buvant et en mangeant gratos mais au moins moi je le dis et je l'assume ;) )
K
75 ans ouest (Bretagne) 166
Excuses moi mais qui aurait l'idée de spéculer sur de la merde ?
Le principe de la spéculation est une idée récente inventée par les nouveaux riches qui pensent s'en mettre plein la panse , comme les ventouses de vernissages!
la question n'est pas là ça serait simplissime!!!!!!

Alors comment expliques-tu que les services officiels chargés de l'achat d'oeuvres aux artistes contemporains n'ont pas été capables ( pour investir) de déceler des oeuvres durables..... Et qu'l faille faire appel a une participation de fonds privés pour éviter parfois la fuite d'oeuvres majeures vers des pays étrangers??
Le pognon des F.R.A.C ( Fonds régionaux d'art contemporain ) se concentrent sur le politiquement jouissif, histoire de se dédommager d'un devoir résultat légitimement attendu....Le jouissif par définition ne dure qu'une branlette !!!!!!!!!
Quant aux "misères" d'Amédéo(Modigliani) elles étaient plus de l'ordre mental , de même van gogh, entretenu par le docteur Gachet et Théo... De même Gauguin , jamais cet homme n'a été dans la misère.... Je termine par Cézanne, même topo......
Alors pourquoi?....
Je n'aspire pas au repos...........
La parole circule..................
34 ans 92 / 69 5897
Kinou29 a écrit:
Excuses moi mais qui aurait l'idée de spéculer sur de la merde ?
Le principe de la spéculation est une idée récente inventée par les nouveaux riches qui pensent s'en mettre plein la panse , comme les ventouses de vernissages!
la question n'est pas là ça serait simplissime!!!!!!

Alors comment expliques-tu que les services officiels chargés de l'achat d'oeuvres aux artistes contemporains n'ont pas été capables ( pour investir) de déceler des oeuvres durables..... Et qu'l faille faire appel a une participation de fonds privés pour éviter parfois la fuite d'oeuvres majeures vers des pays étrangers??
Le pognon des F.R.A.C ( Fonds régionaux d'art contemporain ) se concentrent sur le politiquement jouissif, histoire de se dédommager d'un devoir résultat légitimement attendu....Le jouissif par définition ne dure qu'une branlette !!!!!!!!!
Quant aux "misères" d'Amédéo(Modigliani) elles étaient plus de l'ordre mental , de même van gogh, entretenu par le docteur Gachet et Théo... De même Gauguin , jamais cet homme n'a été dans la misère.... Je termine par Cézanne, même topo......
Alors pourquoi?....
Je n'aspire pas au repos...........
La parole circule..................


tu peux developper ton avis sur les FRAC .. ?????


Concernant la deuxième partie : j'aimerais te demander tes sources ?
K
75 ans ouest (Bretagne) 166
Je ne souhaite pas glisser sur le H.S, je pense simplement que les FRAC ont quelque peu dérivées de leurs objecifs initiaux....Mais ces dérives s'expliquent et sont malheureusemenr inéluctables....Il faut bien que les insrirtutions assument leur politique, normal non :? ?

Mes sources quant au reste sont universitaires.....on ne va pas empoisonner tout :shock: le monde avec des bibliographies ou des thèses d'histoire de l'art...
B I U