MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Pourquoi suis-je si désemparée face aux réflexions ??

39 ans Grenoble 87
Je parle ici belliqueux et surtout les belliqueuses, qui te font des remarques (faciles) sur ton physique "imparfait".

Pas plus tard que la semaine dernière, exemple criant :  
dans une boutique, je pars très motivée, m'acheter un short de contension pour le sport, qui permet de transpirer davantage et concentrer l'effort sur une partie du corps en particulier. La vendeuse, que j'avais trouvé fort sympathique la fois d'avant, avait soit passé une très mauvaise soirée la veille, soit était déterminé par l'idée de casser une pauvre jeune fille sans défense.
Pleine de bonne volonté, je me renseigne, et elle commence à vouloir me refourguer la grosse armature, le short qui te prend des genoux jusqu'aux aisselles. Mouaich ... et là elle me sort la fameuse "culotte de cheval" en reluquant mes fesses avec insistance.

Mon homme, présent, était effaré. J'ai essayé de ne pas me laisser abattre, et j'ai choisi un produit, et là, non contente de me vendre quelque chose, elle enchaine en s'adressant directement à moi :
"Jeune fille, faites attention à ce que vous mangez !!" d'un air lourd de reproches.

J'étais effondrée. Mes yeux couraient partout dans la pièce, pour éviter de pleurer comme une madeleine, et elle en rajoutait, d'un air de dire que JE ME LAISSE ALLER, forcément !!! et cette conne ignore tout de ma vie : elle ne sait pas que je ne bouffe que des légumes, que je me bouge autant que je peux (la preuve, j'étais dans son magasin pour acheter un short pour le sport, arfff), bref, j'ai trouvé ça ignoble. Sur la fin, j'ai pris mon sachet, et j'avais une envie irrepressible de lui balancer qu'elle ferait mieux de fermer sa grande bouche et qu'elle n'a rien à me dire, vu sa tronche. Mais je n'ai pas osé, encore une fois.

D'où l'objet de mon message.
Entre la caissière qui te croit enceinte, la collègue qui te sort que tu es "forte", les moqueries au collège pendant des années, les remarques de tes exs assez ignobles, les regards indisposants, et les réflexions à tout bout de champ, la belle-mère qui te prend pour un déchet parce que tu as pris deux kilos, je me rends compte que je n'ai jamais su défendre ma pomme, comme si j'étais en tort, comme si j'étais une coupable débusquée, prise sur le fait, "vous avez raison, enfermez-moi". Tellement empétrée face à la réalité, que l'esprit, le courage, et la foi, n'ont plus aucun sens tout à coup.

Je déplore tellement de ne se pas savoir, et ne pas pouvoir, les envoyer se faire voir bien proprement :cry:
C
50 ans 1965
Ben tout garder pour toi est la pire des solutions.
Exprime tes émotions, envoie les chier, insulte, pique une crise, défoule toi, donne une giffle, mais surtout EXPRIME TOI. Les gens ne vont pas mieux te considérer si tu ne réplique pas. Et toi, tu vas te sentir de plus en plus mal à garder toute cette rage, cette violence, ces émotions en toi.

En fait, on est tjs trop tenté d'agir avec "civilité", sur base des codes sociaux...la violence est mal vue, et qd on se fait agressé, on pense direct que c notre faute, par peur, par tristesse, par choc.

On est ts capable d'oser, de pouvoir... ou alors un jour, tout comme moi, à force de tout contenir, tu ne seras que l'ombre de toi meme et tout sortira : violence verbale et physique, sur le premier passant ou sur la personne que tu chéris le plus... Bref, faut pas tomber dans les extremes, mais faut les approcher pour pouvoir s'équilibrer.

Quand on ose, on n'est pas moins aimé qu'avant... mais on s'aime beaucoup plus car on impose les limites aux autres. Dire "ok la tu dérape, je n'aime pas ta facon de parler, c'est insultant. arrete directement" c'est mieux que de tt garder et puis un jour le frapper de coups pour un oui ou un non... ou c tjs mieux mieux que de se faire du mal et se sentir mal pcq on a pas oser ouvrir sa bouche pr défendre son intégrité.
M
48 ans pauillac à côté des prestigieux châteaux dommage je ne bois pas 81
Je trouve le comportement de la vendeuse de ce magasin particulièrement ignoble mais quelle conne ! Il ne faut pas se laisser faire et riposter. Tu n'as pas à subir les moqueries, les insultes d'ignorants et de crétins. Chacun est comme il est, rond ou non.

Je vais te raconter une petite annecdote.

Je vais chez Z*r* avec une copine particulièrement bien fichue. Ma copine demande à une vendeuse un t-chirt à sa taille. La vendeuse ne lui répond pas et me regarde. Je lui demande donc si elle n'a pas des t-chirt à ma taille ? Elle est devenue rouge pivoine et m'a bafouillée qu'elle ne pensait pas. Je lui ai rétorqué que c'était une plaisanterie et qu'elle manqait cruellement d'humour.

Ma mère ronde aussi a subi ce que j'appelerais plus une humiliation.

Elle rentre dans une parfumerie et demande à la vendeuse son parfum habituel. Elle s'est vue rétorquer : "mais Madame, vous savez le parfum, c'est cher". Elle lui a acheté la bouteille puis est sortie les larmes aux yeux sans rien répondre.

Parce que nous sommes rondes nous n'avons pas le droit de nous parfumer, d'être jolie, de faire du sport ? Nous vivons comme tout un chacun.

Il y aura toujours des personnes pour critiquer mais il ne faut jamais se laisser faire.
48 ans Grenoble 258
Pendant longtemps j'ai été pareille pas moyen de répondre, et puis une fois ça m'a échappé à l'encontre de l'une de mes tantes, la plus gentille, je m'en suis voulu parque je l'avais littéralement rabroué alors que sa remarque était bien minimes ...

Puis à nouveau je n'ai rein osé dire ... et maintenant je suis dans une période charnière ou je fais une thérapie depuis presque un an et ou mon thérapeute est génial et me pousse à réagir ... c'est MA vie !

alors de temps en temps quand je lis vos anecdotes je mes dis tins dans ce cas je pourrais répondre ça etc je ne sais pas encore si je pourrai le faire... à voir ! mais je m'affirme et je crois que les personnes autour de moi s'en rende compte ...

Je me dis que quand on me dira une phrase du style "fais attention" je répondrai "oui toi aussi , tu dépasses mes limites, occupes toi de toi !" "et le c'était pour ton bien" qui va fatalement suivre "oui moi aussi !"

Pas besoin de s'énerver juste les renvoyer à eux mêmes, je n'aime pas être agressive ...

Il faudrait se créer un dictionnaire des réponses !!! MDR :lol:

Pour la vendeuse, il fallait lui demandaer qui elle était pour oser te dire cela et si son employeur apprécierait une plainte pour faute professionnelle, car ça en est une ! et si ton roudoudou bouillonne a coté, donne lui donc le feu vert pour répondre ! si toi tu n'oses pas le faire encore... cela viendra !
B I U