MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
L
48 ans Picardie 50
Notre petit garçon de 3ans et demi nous tanne depuis septembre (ce qui correspond à sa première rentrée) pour avoir un petit frère, ou plus généralement un bébé. Après deux  
fausses couches ces six derniers mois (qui l'ont très perturbé puisqu'il avait recommencé le pipi le soir), il a quand même fallu lui expliquer qu'il serait sans doute seul et qu'il n'y aurait pas de bébé.
Soit les explications étaient nulles, soit le bébé est devenu une obsession pour lui (encore que, sa maîtresse leur a annoncé dernièrement qu'elle allait avoir un bébé, ce qui explique le retour de l'envie). Doit-on lui dire que nous essayons de nouveau? Et si je devais être encore enceinte, dois-je le lui dire au risque de refaire une FC? Et de manière plus réaliste, comment lui faire comprendre qu'il n'aura pas de fratrie?
Si certain(e)s sont dans ce cas, merci de me répondre. :)
34 ans 4879
Coucou!

Je suis fille unique et je m'en suis très bien portée... :lol: mais je n'ai jamais été très en phase avec les gens de mon age donc...

Peut être que ton fils est très social et que le fait d'avoir un petit frère ou une petite soeur, ce serait pour lui comme avoir un copain ou une copine à la maison...

Invite tu souvent des copains à lui le mercredi ou le week end?

Peut être qu'il se sent juste un peu seul chez vous, sans personne de son age...

Après, cela n'est que mon avis personnel hein ;) ...il y a peut être d'autres raisons.
42 ans brest 3644
j'ai pas aimé être fille unique, mais j'ai pas été malheureuse non plus.
Ca va surtout dépendre de vous, c'est pas parce qu'il est fils unique que c'est un enfant roi, comme ça ce fait beaucoup chez les enfants uniques.

J'avoue que parfois ça me pèse encore surtout avec ma mère, car c'est moi qui subit toute ses névroses, et ça me pourrit parfois la vie.
55 ans sud sarthe 1290
je ne sais pas si tu dois lui annoncer ta grossesse trop tôt, car à cet a^ge les enfants ont uen notion du temps très différente de la nôtre. je crois qu'il vaudrait mieux attendre que le bébé soit bien éaccroché" et peut-être même assez tard dans ta grossesse afin que cela ne représente pas une éternité pour ton fils...

par contre tu peux lui expliquer avec des mots simples qu'un enfant ne se fait pas "sur commande", même si on le désire très fort, que la nature (le bébé ou dieu selon vos convictions si vous voulez) a SON chemin et que parfois ce chemin est plein de virages ou qu'il ne va pas forcément où on voudrait aller, nous...enfin je sais pas si tu me suis là, je dois pas être très claire!

et il faut avoir les idées claires (vous parents) sur votre envie ou non de refaire un autre bébé: dire que non, il n'aura pas de frère/soeur alors que vous essayez, ce n'est peut-être pas idéal...ou l'inverse, lui dire que oui, ça va venir alors que ça ne vient pas (parce que ça ne marche pas ou que vous ne voulez pas) c'est pas top non plus (cf la notion du temps, plus haut)!

je suis fille unique et mon mari est fils unique; je ne peux pas dire que j'en ai souffert mais j'aurais bien aimé parfois ne pas être seule et pouvoir partager. mais d'un autre côté, ma vie familiale n'a pas été simple (divorce pénible de mes parents, violence etc) et je me dis aussi qu'heureusement, il n'y a eu que moi pour souffrir de tout ça (et encore c'est bien plus compliqué que ça!). quant à mon mari, il est un enfant du distilbène et sa mère n'en a jamais eu d'autre, son père n'en voulait pas.
45 ans 17521
je suis fille unique et je m'en portais très bien... je me félicitais d'ailleurs d'être seule, avec personne pour venir faire le cirque dans mes affaires, et j'avais ainsi toute l'attention de ma mère... :lol:

vers l'âge de 12 ans, j'ai néanmoins eu furtivement envie d'un "petit frêre", car une de mes amies allait en avoir un, ça m'est tombé dessus d'un seul coup.... du coup, pour mes 13 ans, j'ai eu un chat, et j'ai jamais plus eu envie d'un petit frêre... :lol:

le fait que la maitresse attende un enfant doit jouer sans doute... mais peut être aussi que vous transmettez votre angoisse à votre enfant par rapport à votre problême... :-k lui avez vous annoncé très (trop ?) tôt ces deux grossesses qui n'ont malheureusement pas abouti ?

sinon, il y a un tas d'avantages à être enfant unique, il suffit de les mettre en avant, peut-être ?

courage, en tout cas... :kiss:
52 ans 9077
Ma fille est fille unique...enfin.... elle le restera jusqu'à ses 12 ans :lol: puisque je n'accoucherais qu'un mois après son anniversaire...
Pour l'instant je n'ai pas l'impression du tout qu'elle ai souffert de la situation.
Je n'ai pas souvenir qu'elle ai demandé un frère ou une soeur en fait....
J'ai subi deux fausse couches alors qu'elle était petite. On lui a malheureusement parlé de ma grossesse bien trop tôt et j'avoue qu'on regrette .... car il a fallu lui expliquer qu'il n'y avait plus de bébé dans le ventre de sa maman...ce fut un moment très dur pour moi et pour elle...car le surlendemain elle était aux urgences pédiatriques recouverte de boutons bizarres sur tout le corps...

A mon avis pour des enfants en bas âge il faut attendre pour leur dire que maman est enceinte.... et concernant le fait qu'il réclame un frère ou une soeur je suis comme eolo...expliquer avec des mots simples qu'un bébé ne se fait pas sur commande en 5 mn :lol:
2
38 ans brest 1
bonjour je voulais vous dire que j'ai énorement souffert d'etre fille unique. C'est très dure de n'avoir personne avec qui parler, rigoler, pleurer, chahuter, ... Je n'ai jamais pu en parler avec mes parents car je ne voulais pas les faire souffrir. Ma mere etant normalement stérile, si je lui disait que je voulais un petit fere elle se serait senti encore plus coupable. Alors je pleurais toute seule dans mon lit. oui j'aurais pu en parler avec des copines mais comment voulais vous qu'elles comprennent elles qui en avaient marre de leur freres qui les embetaient. Pour elle j'avais de la chance j'avais mes parents pour moi toute seule.
Etre fille unique est quelque chose de très lourd pour l'enfant car les espoires des parents reposent sur les epaules d'un seul enfant.
J'en ai marre d'entendre que les enfants uniques sont des enfants gater ce n'est pa stoujours vrai. Je n'ai vraiment pas eu l'impression d'avoir plus de choses que mes copines. Je pense que c'est meme le contraire dans mon cas car je ne voulais pas que l'on voit que je suis fille unique alors je ne demande pas grand choses .
Le faite d'être fille unique m'a également rendu très timide avec les personnes de mon age je ne sais pas quoi leur dire. je suis beaucoup plus a l'aise avec les adultes.
Mais par chance après 21 ans de solitude, mes parents mon donné un fere. C'est que du bonheur. Ayant connu les statuts de unique et de soeur je peux vous dire que pour moi il n'y a pas de comparaison 2 c'est mieux. J'en veux aux personnes qui m'ont dit tu as de la chance d'être fille unique. ils ne savent vraiment pas ce que c'est.
En tout cas pour moi les choses sont claires se sera 0 ou 2 enfants au minimum mais surtout pas un
50 ans Belgique 3287
J'ai énormément souffert d'avoir une soeur.

34 ans après sa naissance je ne la supporte toujours pas.

J'ai vécu sa naissance comme un abandon de la part de mes parents... et j'ai toujours un manque de ce côté-là.

Quoi qu'en disent les parents, seul ou à deux, il y a une différence... Un enfant qui a été seul 2 ans 1/2 et se retrouve soudain à devoir tout partager peut ne pas l'encaisser.

De toutes façons un petit frère ne sera pas pour ton fils un compagnon de jeu : à la naissance du petit la différence d'âge sera de plus de 4 ans... il risque donc d'être très déçu.

Pour lui faire passer l'envie, mieux vaut inviter souvent des copains, favoriser les rencontres entre cousins, etc.
B I U