MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

que faire en cas de "raté" ?

D
34 ans paris 27
salut les filles, je voudrai savoir ce que vous pensez de ceci et ce que vous me conseillé de faire:

je suis allée dans un salon de coiffure d'une marque assez  
connu pour me faire défriser les cheveux avec des produits de la plus grande marque francaise de cosmétique et coiffure (une marque qui le vaut bien si vous voyez ce que je veux dire). Sur le coiffage rien à dire. mais le probléme c'est que la coiffeuse à appliqué du produit sur mon cou, et ça m 'avait bien piqué sur le coup, mais ce n'est que lorsque je suis rentré chez moi que je me suis apercu qu'elle m 'avait brulé. c'était assez moche à voir. ça à duré des semaines et j'ai pas pu aller chez la dermato avant que ça ne cicatrise et qu'elle me dise qu'elle ne pouvait plus rien faire. Depuis j'ai toujours la trace de la brulure, j'ai vu une autre dermato et j'ai essayé plusieurs traitement en vain!

Le pire c'est que à peine une semaine aprés, la coiffeuse était partit. Le salon déclinait sa responsabilité et m'a renvoyé vers la grande marque, qui elle dit que ce ne sont pas ses produits qui m'ont brulé mais la mauvaise utilisation qui en a été faite.

Ca fait plus d'un an. J'ai peur d'etre marqué à vie et je trouve ça injuste. Qu'est ce que je peux faire selon vous les filles? Vous avez déjà vécu ça?
34 ans 78 861
Salut

Désolée de te dire cela mais je pense que ça ne partira pas!
Et ils ont raison c'est une mauvaise utilisation, elle n'aurait jamais du te toucher la peau avec le produit, ou ,l'essuiyer très vite et mette du gras dessus.
37 ans Paris 69
Il faut te retourner contre la coiffeuse (ou le salon) qui a fait une faute professionnelle grave.

Pour cela il faut que tu constitue un dossier complet, c'est à dire :
1) montrer le préjudice
2) montrer la faute
3) prouver le lien entre les deux.

1) Tu fais des photos de ta brûlure, et demande un ou plusieurs certificats de dermato (n'hésite pas à aller en voir plusieur tant que tu n'as pas le certificat qui va strictement dans ton sens)

2) Renseigne toi sur la situation au salon durant les faits.
Exige auprès du salon le nom de l'ex employée et ses actuelles coordonnées (ou les dernières qu'elle a laissée et tu remontes la file), sa situation professionnelle au moment des faits (quels diplômes avait elle, etc, ceci est important car parfois ce sont des apprenties et elles ne doivent pas travailler seule auquel cas la responsabilité de leur faute incombe à leur responsable), enfin, bref tu glane le plus d'info, tu l'écris au moment où on te le dis (en prenant des notes claires et nettes (genre Madame Truc était titulaire de tel diplome et travaillait sans tuteur) et fait signer le papier par le responsable du salon. Dis lui pour faire passer la pilule que c'est pour le dégager de sa responsabilité.
Si c'était quelqu'un qui devait travailler sous surveillance, tu dois retrouver cette personne et lui demander de prouver cela (date de l'emploi avec photocopie des convention de stage ou d'apprentissage etc) et dis lui (idem !) que c'est pour la décharger de toute action judiciaire.

Je sais c'est long, mais ça va te permettre d'aller voir un avocat avec un dosier ultra complet (donc de gagner du temps et éventuellement de l'argent si tu n'es pas concernée par l'aide juridictionnelle), d'attaquer, de gagner et de te faire dédommager et éventuellement de bénéficier de soins.

Bon courage, c'est long mais ça vaut le coup.
Je peux te citer un salon de coiffure sur Nevers dont je tairai le nom mais qui faisait partie d'une grande chaîne, qui a fermé suite à une sanction judiciaire car une cliente avait porté plainte : une employée, qui devait travailler sous surveillance avait mal utilisé certains produit et la femme, gravement brûlée, avait dû subir des greffes de peau et est désormais chauve à vie. Ok, cela semble plus graveque ton histoire, mais le principe est le même donc j'ai bon espoir pour toi. Cependant, tout repose sur un dossier bien ficelé.

Sois patiente, tiens le coup et tu obtiendra gain de cause !

bise (ps : tu auras comprirs, je travaille dans le juridique ;) ... ce qui ne veut pas dire que j'ai parole d'évangile !)
37 ans Paris 69
oups j'ai fais des fautes d'orthographe, et je sais pas comment éditer mon message pour corriger !! :oops:
D
34 ans paris 27
ange gabrielle, merci beaucoup.
Tes conseils sont trés précieux. Je vois bien maintenant ce que je dois faire. Le truc de leur dire que c'est pour les décharger pour faire passer la pilule c'est vraiment bien pensé!T'es vraiment géniale!
Mais encore une chose: les faits se sont produit il y un a bon moment, est ce qu'il n'est pas trop tard pour agir? De combien de temps je dispose encore? Et est ce que tu peux me dire environ le montant de la réparation que je peux obtenir ( pour savoir si ça recouvre les frais pour l'avocat et tout)?

Et encore merci!
39 ans Poitiers 186
Salut
Et oui les produit défrisants sont dangeureux et doivent être appliqués avac professionalisme( B.P. on M.C. obligatoire), mais bon ...

En se qui conserne la brulure, elle devvrait estomper progressivement sur plusieur années jusqu'a être pratiquement invisible. Naienmoin si tu vas au soleil protége cette zone devenu super fragile mais le dermato a dù te le dire

Effectivement c'est une faute grave voir lourde, le responssable c'est l'employeur. Tu ne peux attaquer l'employée sauf si il est exacte que l'acte fut volontaire;

Là où j'ai un doute et peut être que AngeGabrielle peut répondre c'est au sujet de la prescription des fait , ça fait 1 an je croit ?

Sinon il est clair que face à une grande chaine ça vas être laborieux, et surrement trés cher d'avocat mais tu peux demande si tu as droit à l'aide juridictionelle .
donc courrage
[/b]
37 ans Paris 69
Je t'en prie.

Pour la prescription, je ne saurai trop te dire car cela dépend de la qualification de l'acte, si c'est une contavention (1 an) ou un délit (3 ans). Et encore, ça c'est en matière pénale, mais là je sais même pas si c'est pas de la matière commerciale ... ? (j'avoue que là, tout de suite, j'ia pas le temps de chercher ...)
Bref, demande à un avocat ! c'est le mieux !

La réparation inclut :
- le dommage physique (évalué en terme de coûts de soins à faire, d'éventuels préjudices corporels, etc)
- le dommage moral (très aléatoire, on essaye d'estimer "combien" cette historie t'as couté et te coute en matière d'energie, de soucis présent et à venir, de perte de chance car ton physique a été altéré...etc.)
- la prise en charge eventuelle des frais de procédure

voilà tout ce que je sais ! peut etre en ai-je oublié ?
D
34 ans paris 27
C'est déjà pas mal.
Je vais quand meme essayer de savoir si il y a prescription ou pas avant d'aller voir un avocat et je vais essayer de collecter tout ce que tu m'a dit. Si jamais tu as d'autres informations, met moi au courant, mais je te remercie déjà pour toutes celles que tu m'a déjà fournies.
Bon courage pour ton travail. Bises.
B I U


Discussions liées