MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Troubles du comportement alimentaire. Je n'ai que 28 ans...

T
46 ans Gard 10
Bonjour a tous et toutes,
En lisant un peu vos messages, je me suis aperçue que je n'etais pas seule a souffrir de troubles du comportement alimentaire. Si vous avez un  
peu de temps a me consacrer, je vais vous raconter mon histoire...
Mon premier souvenir de crise de boulimie (non vomisseuse), je l'ai a l'age 7 ans. J'ai tjrs aimé manger, je ne souviens que mes parents etaient obligés de me refuser de reprendre 2 fois voir 3 fois du plat. Trés vite j'ai compris que je pouvais manger en cachette. Comme bcp d'enfants vous allez me repondre mais moi je savais que l'effet" ventre" plein me faisait du bien mais a cet age là, on ne preoccupe pas encore bcp de son corp meme quand il grossi.
Souvenir de mes premiers regimes a l'age de 11 ans...L'enfer! Je me cachais pour manger en plus des repas, mes parents me repeter sans cesse que je manquais de volonté...Je n'en suis plus sure aujourd'hui et vous comprendrez plus tard pourquoi.
Les années ont passée...bercée par mes crises de boulimie et par les moqueries des mes camarades...L'adolescence...periode affreuse de ma vie. Je commençais a prendre conscience de la mochetté de mon corp et du degout qu'il me poccurait...mais les crises etaient la encore et encore... J'ai veçu avec, me raisiniant. Et au fils des années je me disais que j'etais une femme forte et puis s'etait comme ça. Je vivais bien je crois. Je n'ai pas vu ces années passées, je n'ai pas voulu m'apercevoir que je gachais ma vie et personne ne pouvais m'aider puisque je le cachais. Puis malgrés mon poids, j'ai rencontrer l'amour, un homme merveilleux qui m'a fait un bel enfant adorable. Un homme trés "meritant" car un plus d'avoir une femme forte, il a du supporter mes sautes d'humeurs, mon mal etre que je ne voualais pas admettre. Bien sur ma grossesse n'a rien arrangé a mon poids...mais les mois ont quand meme passés tjrs au rythme de mes crises...puis nous avons demenagé...et là un jour il m'a fait comprendre que j'etais un peu trop ronde. La colere, la blessure...6 mois se sont eccoulés avant que je me prenne en main. J'ai rencontré un super medecin. Et j'ai fondu...j'ai perdu presque 45kg en 9 mois...Plus de crise, une volonté d'enfer! L'euphorie de passer de la taille 52 a la taille 36...mais ce bonheur a ete de courte durée. Tout s'est effondré! Plus je maigrissais, plus j'avais l'impression d'etre maitre de moi et de mon corp. Mais j'etais de plus en plus mal ds ma peau. Paradoxal non me diriez vous?.
Puis depression severe, anorexie. La sensation de vite etait presque "jouissive". Puis nous avons encore redemenager, j'ai repris le travail. Mes crises sont revenues.
Je dois vous preciser que nous etions aux Antilles au moment de mon regime et quand nous sommes revenus en France je n'etais pas prete a faire face a ce monde de "fous". J'ai eu l'impression de me reconstruire la bas. Oh non je n'est pas de la nostalgie du pays mais plustot comme si le fait d'etre loin de la famille etait apaisant. C' un peu culpabilisant de dire ça car je les aime bcp mais....
Enfin bref, nous sommes rentrés depuis 11 mois et c' trés dur depuis. Il y a des moments ou j'ai des idées trés noires. Je passe de crises de boulimie a crises d'anorexie. Je deteste mon corp. Mon couple en patie meme si comme je vous l'ai dit j'ai un mari adorable mais je dois avouer que si je tiens le coups c' grace a mon fils car je sais qu'une maman ne se remplace pas. Mais ma souffrance est telle que parfois lorsque je me dis que je n'ai que 28 ans je ne sais pas si je pourrais tenir le coup trés longtemps. J'essais d'avoir d'autres centres d'interets que la nourriture mais c' tres dur. J'essais de mener au mieux la tenue de la maison et de faire face au quotidient sans pouvoir me projeter ds l'avenir. La pluspart du temps quand je fais mes crises je vomi par culpabilité, je me sens triste et melancolique. Je peux avoir des moments ou j'ai envie de faire la fete et m'enivrer de musique, de dance et d'alccol pour le plaisir mais aussi parce que j'ai la sensation que je n'ai plus le temps....Que le temps est trop court et surtout que je veux laisser la meilleur image de moi. Genereuse, souriante, bonne vivante. Cette image que je veux donner de moi qui n'est qu'une façade a ma souffrance. Et Surtout je voudrais etre belle sur mon lit de mort...tel une enfant, une poupée calme et delivrée...mais je ne m'enterdit de me laisser aller a ces pensées pour mon mari et mon petit et pourtant ces pensées me font tellement de bien...Enfin le calme pour moi, pour tous. Car il faut bien l'avouer je sais que je fais souffrir autour de moi.
Je vois un psychiatre depuis le moi d'Aout et j'ai entrepris une therapie cet apres midi. C'etait trés violent emotionnellement. J'espere m'en sortir. Je le veux de toute mes forces pour que je puisse lire un jour de belles histoires a mes petits enfants..............

Merci d'avoir pris le temps de me lire. A bientot. Bises
Tipunch
36 ans Pau (64) 56
Je viens de lire ton "histoire"... Les mots me manquent pour exprimer ce que je ressens! ...Bouleversant, tout simplement! De tout coeur, j'espère que tu vas te sortir de là, arrêter de te faire souffrir, et en premier lieu surtout chasser tes idées noires, car la vie vaut vraiment la peine d'être vécue pour la simple et bonne raison, que la vie c'est quelque chose de merveilleux, même s'il n'y a malheureusement pas que du bonheur et que dans cette société impittoyable c'est loin d'être évident... Et puis, tu as fondée une famille, et ça c'est le plus beau cadeau de la vie! J'espère donc que tu vas retrouver goût à la vie; accroche toi, même si je sais que c'est difficile! COURAGE!
Viens faire un tour par ici dès que tu as besoin de parler, il y aura toujours quelqu'un!... ;)
Je t'envoie de gros bisous! A bientôt!
38 ans paris 106
coucou

j'ai vraiment était boulversé par ton histoire , je ressent exactement la même chose ke toi ( mise a part ke je ne suis ni mariée et pas d'enfant) ....

tu a dit les mots ke je n 'arrivé pas a dire , moi ossi tout a commencé vers 6/7 ans....

je ne sait pas koi faire pour t'aider ( vu ke moi je né pas trouvé de solution a mon pb) ; je peut te dire ke tu as tout mon soutien..... ç virtuelle :D )

accroche toi ma puce , tu y arrriveras

et pense a ton homme et a ton ptit bou de chou , ça te donneras plein plein d'nrj...


gros bisous


donne ns de tes nouvelles
49 ans 77 (seine et marne) 654
bisous ti-punch, soit la bienvenue dans le paradis de vlr ;)
56 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
[quote="tipunch"
Je dois vous preciser que nous etions aux Antilles au moment de mon regime et quand nous sommes revenus en France je n'etais pas prete a faire face a ce monde de "fous". J'ai eu l'impression de me reconstruire la bas. Oh non je n'est pas de la nostalgie du pays mais plustot comme si le fait d'etre loin de la famille etait apaisant. C' un peu culpabilisant de dire ça car je les aime bcp mais....
Tipunch

bonjour tipunch

tu vois de ce que tu as dis j'ai retenu ça
le fait d'etre loin de ma famille est apaisant

tu n'as pas a culpabiliser de dire ça

on peut aimer sa famille et avoir besoin de s'en eloigner pour respirer pour soi meme

je ne connais pas ton histoire familiale mais c'est assez revelateur ce que tu dis et tu devrais certainement voir du coté des relations avec chacun des membres de ta famille ce qui te poses un pb a toi
pour reprendre confiance en toi

bisous
B I U