MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je me refuse le droit d'aimer

35 ans Bordeaux 364
Bon, le titre est assez.. évocateur, je suis presque sûre que pas mal d'entre vous se reconnaîtront dans ce que je vais dire.

Il y a de cela quelques temps,  
j'ai rencontré un garçon à un restau entre amis. Comme beaucoup avaient l'habitude d'aller sur le même forum, dont moi, j'ai donc appris à connaître cette personne à la fois sur le net et dans la vie réelle. Disons que je le "croisais" sur le forum sans vraiment lui parler plus que ça. Puis, à ce resto, nous nous sommes bien entendus. Disons que nous partageons le même humour. Notre rythme de vie similaire (je m'endors très tard) nous a en outre permis de discuter sur msn jusque très tard depuis un mois et demi. Nous nous sommes revus seuls plusieurs fois depuis, et nous avons pas mal de points communs. J'ai appris à le connaître au travers de longues discussions, et je ris beaucoup avec lui.
Il était plutôt du genre à ne pas venir spontanément vers les gens, mais il fait, à mon grand étonnement, beaucoup d'efforts vers moi.

Ce que je ressens n'est pas simple, et il est bien là le problème. Physiquement, je suis bien ronde, mais là n'est pas le souci... je ne m'accepte absolument pas, ça j'en ai bien conscience, et j'y travaille, mais surtout, je n'accepte pas que quelqu'un puisse me trouver jolie ou avoir envie de moi. De ce fait, lorsque que quelqu'un me plait, et c'est le cas avec cet homme, j'ai tendance à me sous estimer gravement et à me rabaisser, à me mettre disons directement en mode "amie", le laissant ainsi sûrement croire directement que je ne veux rien de plus.
Je ne me sens pas avoir le droit à l'amour, au respect... susciter l'envie et le désir chez quelqu'un. J'ai l'impression de toujours être cette petite fille qu'on raille sans cesse, le "boudin" risible dont tout le monde se moque. J'ai l'impression de gâcher mes chances d'avenir avec un homme.

Résultat des courses: Zéro histoire réellement sérieuse, une petite tentative l'année dernière avec quelqu'un qui m'a manipulée juste pour le sexe (en me promettant des tas de choses). Notre histoire a duré 2 jours concrètement (on a passé 2 mois à se tourner autour). 2 jours au bout desquels il est allé voir ailleurs, mais manque de pot, il est tombé sur une de mes amies...
Je me sens tout juste "baisable" et encore.. juste pour les desespérés qui ne peuvent pas avoir "mieux" (je précise que je refuse toujours). Lorsque quelqu'un me plait, il finit toujours avec une de mes amies :roll:

J'ignore alors s'il s'agit réellement d'un signal de "manque de confiance" que je renvoie aux autres sans m'en rendre compte, si je ne suis réellement pas désirable pour autre chose que pour un coup d'un soir, ou si simplement je m'empêche d'être aimée et d'aimer, de peur de souffrir, de l'echec, des réflexions sur mon poids...

Alors, oui, je sais, des garçons qui aiment les rondeurs, tout au moins que ça ne dérange pas, qui sont prêts à m'aimer pour ce que je suis, cela existe... mais le problème, c'est qu'à force d'être déçue par les autres et/ou la vie, je m'empêche tout simplement d'y croire, et je passe peut-être à côté.
Je ne sais trop comment changer ça, et je n'ose faire un seul pas envers cet homme qui me plait (mais dont je ne suis pas amoureuse, je me sens juste bien avec lui). J'ai l'impression de ne pas mériter, j'anticipe le moment où il me demandera de maigrir... etc. :cry:

Comment abordez-vous vos relations amoureuses/tentatives de séduction, pour votre part? ;)
40 ans Boulogne sur Mer France 2423
ehhhh bien!!! je sens que les reponses a ce post vont m etre vachement utiles...
je suis exactement dans le meme etat d esprit que toi, et je ne sais vraiment pas comment faire pour m en sortir...
mais les mots que tu as ecris pour decrire tes difficultés relationelles avec les hommes auraient pu etre les miens...
donc voila... je ne pense pas t avoir ete tres utile pour resoudre ton probleme, si ce n est en te montrant que tu n es pas seule a ressentir c genre de choses
39 ans somewhere over the rainbow 1376
Coucou,

Comme tu le dis, être ronde ou pas n'a aucun rapport avec le problème que tu rencontres.

Tu souffres, comme pleeeeeeeiiiiins de filles d'une redoutable maladie : la non confiance en soi .... Je sais d'ailleurs pas si une fille n'a jamais été épargnée par cette épidémie ... ;)

Si tu te dis "de toutes façons, il est pas pour moi, je vais seulement avoir le rôle d'amie", il va être difficile au garçon de te prouver le contraire ...

Donc, pour ma part, tu te refuses le droit de plaire à quelqu'un "de bien"...

Pourquoi ? Mauvaise expérience avec un premier amour ? Image de la femme faussée par une vision tronquée quand tu étais plus jeune ??

A toi de voir d'où te viens cette image dévalorisante que tu as de toi, avant de pouvoir espérer y remedier et enfin revendiquer le droit au bonheur

;)
40 ans 2506
Citation:
Ce que je ressens n'est pas simple, et il est bien là le problème. Physiquement, je suis bien ronde, mais là n'est pas le souci... je ne m'accepte absolument pas, ça j'en ai bien conscience, et j'y travaille, mais surtout, je n'accepte pas que quelqu'un puisse me trouver jolie ou avoir envie de moi. De ce fait, lorsque que quelqu'un me plait, et c'est le cas avec cet homme, j'ai tendance à me sous estimer gravement et à me rabaisser, à me mettre disons directement en mode "amie", le laissant ainsi sûrement croire directement que je ne veux rien de plus.
Je ne me sens pas avoir le droit à l'amour, au respect... susciter l'envie et le désir chez quelqu'un. J'ai l'impression de toujours être cette petite fille qu'on raille sans cesse, le "boudin" risible dont tout le monde se moque. J'ai l'impression de gâcher mes chances d'avenir avec un homme.


Tout pareil...j'aurais pû écrire la même chose, tellement je m'y retrouve :roll:

Je suis d'accord avec Wisou, ça n'a pas grand chose à voir avec le fait que tu sois ronde... La question qui se pose c'est la confiance que tu peux avoir en toi, mais pas seulement, je pense que c'est aussi celle que tu peux avoir en lui, en cet homme qui te plait. Tu as vécu une mauvaise expérience l'an dernier, et forcément ça refroidi, mais ça ne veut pas dire qu'il t'arrivera de nouveau la même chose.

Il est évident que cet homme te plait, tu nous le dis d'ailleurs. Alors laisse toi cette chance de plaire aussi, son regard sur toi doit être évocateur :D
Je ne suis pas une experte en séduction, loin de là, j'ai juste décider de me laisser aller, et même si ce n'est pas toujours facile, c'est la seule manière que j'ai trouvé pour profiter de la vie.

Une dernière chose : tu as le droit au bonheur au même titre que les autres alors FONCE ! ;)
35 ans Bordeaux 364
Bonjour les filles ;)

Je vous remercie pour vos réponses, et vos encouragements. Je suis bien désolée de voir que vous vous reconnaissez dans mon comportement, j'aurais de loin préféré que ça ne soit pas si courant.
La personne qui me plaît est quelqu'un de charmant, ouvert, à l'écoute. Il est différent de toutes les personnes que je rencontre tous les jours lorsque je sors, lorsque je travaille ou vais à la Fac. Cependant, s'il y a bien une chose qui ne change pas dans tout ça, c'est que je ne suis pas son genre de fille. Cela arrive, on ne peut pas plaire à tout le monde. De plus, il n'a pas ou peu d'expérience avec les filles et a l'impression d'avoir à faire ses preuves auprès des autres avec une fille que tout le monde aura envie d'avoir à ses côtés. Alors, non, ce n'est pas un connard parce qu'il ose dire qu'il a ce genre de pensées... il sait qu'il va devoir progresser là dessus, et il regrette d'avoir ce genre de pensées "immature". Le fait est qu'il est loin de me trouver moche, il me rassure sur mon pouvoir de séduction auprès des autres, mais je pense que lui et moi, ça ne sera jamais autre chose que de l'amitié.

Pour en revenir à mon comportement, il est clairement dû à mon manque de confiance, c'est certain. Et ce manque de confiance est lui même dû à des réflexions de la part de ma famille complète sur mon poids et mon incapacité à plaire à des garçons, et ce depuis que j'ai environ 10/11 ans. Alors, j'ai développé des automatismes, des mécanismes de défense pour éviter l'échec, l'humiliation... Ne pas aller vers les autres m'empêche de me prendre en pleine face la vérité: je ne plais pas.
Je n'ai encore jamais entendu quelqu'un que je connais bien me dire que je suis belle. J'ai bien des approches dans la rue, mais ce n'est que pour mon tour de poitrine ou mes fesses.. avouez que ce n'est pas rassurant.

Dans le fond, tout le monde cherche la beauté chez l'autre. Quand on reste avec quelqu'un, on finit toujours par lui trouver quelque chose de beau, quelque chose d'unique... mais ce regard, il faut du temps pour l'adopter. Or, ce temps là me positionne en "amie" auprès des autres.

Il est encore loin, je pense, le temps où j'accepterai mes rondeurs et où je renverrai l'image d'une femme sûre d'elle, qui se fiche pas mal que quelques hommes puissent résister à ses rondeurs.
Pour le moment, jai la désagréable sensation de ne jamais être assez mince ni assez belle pour personne... Toujours celle qu'on choisit en dernier, celle qu'on voit en dernier.. c'est rageant.
Je n'arrive pas à m'affirmer, trouver un style qui soit le mien, être sûre de moi auprès des autres, ne pas douter, ne pas prendre compte des remarques méchantes et gratuites sur mon physique... C'est trop dur :cry:
L
43 ans 126
Citation:
je ne plais pas.


Aurais-tu pu écrire "Je ne ME plais pas"?
Vu la suite de ton message j'aurais tendance à répondre oui et quelque part c'est là le noeud du problème. Comme cela a été souvent dis et écris: On ne peut être ou être aimé si l'on ne s'aime pas soi-même -ne serait-ce qu'un petit peu- ;)

Tous et toutes nous émettons des signaux à longueur de temps et de la même façon nous en recevons. Ces signaux nous les analysons à l'aune de notre propre expérience (ce qui tend généralement à en fausser le sens ou du moins à le déformer).

Aujourd'hui tu envoies (inconsciemment) le signal "je ne suis pas disponible", "je cherche une amitié". Forcément en face cela décrypte et cela te répond sur le même mode. Si tu t'aimes un peu tu vas envoyer un message positif en ce sens et ensuite quand cela sera décrypté tu seras ressenti comme disponible à l'amour.

Tu l'as dis toi-même en préambule "tu te refuses le droit d'aimer". Te refuses tu aussi d'autres choses?

J'étais dans le même cas que toi il y a de cela quelques années. Un jour, quelqu'un m'a été donné le conseil suivant. Quand tu te lèves le matin et que tu vas travailler (à l'époque 35 minutes de voiture), regardes autour de toi et quand tu verras quelque chose qui te plait dis toi "Ca c'est le cadeau que me fait cette journée et cette journée sera belle".
Alors je regardais et ce positivisme acharné (en quelque sorte) a fini par me faire voir la vie autrement. On aime mes cheveux, oki super moi aussi je les trouve même plus brillants que tous les autres et hop super signal "j'ai de beaux cheveux". Petit à petit j'ai envoyé des signaux me mettant en valeur et c'est ainsi que j'ai rencontré mon compagnon ;)

Je ne vais pas te mentir c'est pas le grand amour entre moi et moi tous les jours :D Voire parfois on frolerait la guerre ouverte mais je retourne à mes basiques et cela permet d'apaiser le tout et de reprendre gentiment la route ;)
F
39 ans 67
Je ne pense pas que ce genre de chose n'arrive qu'aux filles vu que j'ai un peu le méme probléme.

Je n'ai jamais eu enormément confiance en moi mais generalement j'arrivais a prendre sur moi, seulement il y a quelques moi j'ai travérsé une assez mauvaise periode: fin d'une relation de 3 ans, sentiment de rejet permanent, l'impression que personne ne me comprend, incapacité de trouvé ma voie (que ce soi professionel ou tout simplement ce que je j'attent de ma vie) et degou de moi.
Méme physiquement, la je me trouve vraiment moche (alors qu'avant je m'acceptais).

J'aimerais bien en théorie avoir quelqu'un (méme si je sais que ça n'arrangerais aps tout), mais j'ai beaucoup + de mal qu'avant a accepter le rejet (ça nourri mon sentiment d'étre nul, moche et ininteressant), donc maintenant si une fille me plait je laisse tomber en me disant que c'est mort d'avance.
35 ans Bordeaux 364
Oui, j'aurais pu (dû?) écrire "Je ne me plais pas". D'un autre côté, je ne plais pas non plus, du moins en ai-je l'impression.
De tous les hommes qui m'ont plu, il a dû y en avoir un seul qui n'a pas fini par sortir avec une de mes amies. C'est aussi ça, ma vie sentimentale: je suis attirée par des personnes qui ne me voient pas (ou pas comme il le faudrait). Cela n'aide pas à se rassurer sur son pouvoir de séduction, sa capacité à plaire... Au fond, je sais bien qu'avec un peu plus de confiance en moi, cela irait certainement mieux, mais je crois qu'à force de ne voir que des gens me tourner le dos, j'ai fini par me dire que je ne trouverai jamais quelqu'un capable de voir en moi autre chose qu'une amie.

Je me refuse le droit d'aimer, mais je ne sais comment changer ça, dans le sens où même les personnes qui m'entourent ne me voient pas avec quelqu'un (par habitude de me voir seule, ou parce que je n'ai pas l'air d'une fille casable? ). Dans le fond, être "casable" ne veut pas dire grand chose. Mais, en regardant les personnes qui m'entourent, je vois bien en elles la capacité à plaire sans trop d'effort, alors que pour ma part, c'est beaucoup plus difficile.
Je ne peux pas vous dire que je suis moche, d'abord parce que c'est assez subjectif, et ensuite parce que je pense que je m'en sors tout de même assez bien, surtout de visage.
Certes, je n'ai que 22 ans, à peine, et toute la vie devant moi. Mais j'ai l'impression d'être entrée dans un cercle vicieux et de me refuser des tas de choses (l'amour, le sexe, tout..) à cause de l'image de moi que les autres me renvoient (une fille pas bien dans sa peau, un peu timide, assez solitaire..).
En société, je suis assez souriante, avenante. En soirée, je parle à presque tout le monde, même si j'ai des petits moments de réserve. Mais jusqu'ici, je n'ai jamais fait de rencontre, pendant que mes amies avaient tous les prétendants à leurs pieds.

Pensez-vous vraiment que le physique ne compte pas? Jusqu'ici j'essayais d'accepter ce fait et de plaire comme je suis, mais actuellement, je me rends compte que ça ne marche pas. Alors, je dois faire quoi au juste? Si même en m'acceptant, je ne plais pas?
Je n'attire pas au premier coup d'oeil, je pense. Il faut me découvrir, je pense aussi, pour m'aimer ou me trouver belle. Seulement, cette "phase de découverte" se transforme 90% du temps en amitié. Je ne sais plus quoi faire pour changer mon comportement.

J'ai conscience que vous n'avez pas de solution miracle, je me demandais juste si quelque part, quelqu'un avait un infime espoir pour moi :roll:
F
39 ans 67
Ce que j'ai remarqué c'est qu'en general, quelqu'un qui n'a pas de complexe plait beaucoup plus facilement que quelqu'un de compléxé, ça jou bien + que le physique en lui méme.

Deja c'est un peu ce que je vis en ce moment, le fait d'étre mal dans ma peau me rend beaucoup moins attirant qu'avant.

Mais j'ai toujours remarqué ça chez les filles de mon entourage, j'en connait des "moches" (je sais, désolé pour ce mot) qui sont sure d'elle, qui osent draguer et qui n'ont jamais eu de probléme pour trouver quelqu'un (je parle de mecs avec qui elles ont une attirance reciproque et peuvent vivre une relation longue, pas de relation d'un soir avec quelqu'un qui se serait tappé la 1ére venu).

Je connais d'autres filles bien plus jolie mais compléxées (que ce soit par le poid ou autre), qui s'auto-persuade de ne pouvoir plaire a personne, elles ne voient pas les signes quand quelqu'un s'interesse a elles, souvent elles n'ont pas l'air dispo ni intéréssée alors le mec laisse tombé.

Aprés il y a aussi des filles qui collectionnent les relations d'un soirs pour se prouver qu'elles peuvent séduire, ce qui ne sert pas a grand chose, vu qu'un mec ça couche trés facilement, méme avec quelqu'un qui ne lui plait pas particuliérement, mais bon, ça reste pour elle un moyen de se sentir désiré par + d'homme que la plupart de leurs amies + jolie (ou plutot moins compléxé).
Enfin je precise je n'ai rien contre les filles qui collectionnent les aventures, je ne les jugent pas, mais si elles font ça juste pour se prouver quelques chose je trouve ça malsain (je susi deja tombé sur ce genre de fille et ça m'a mis trés mal a l'aise).
L
43 ans pariscity or in another world 334
Je suis un peu comme toi.

Je sais que parfois je repousse les femmes par manque de confiance en moi. (en plus je suis dfficile parceque je ne veux qu'une relation serieuse).

La timidité n'aide pas à aller vers l'autre, ça c'est un fait.

Mais depuis que j'apprends à avoir davantage confiance en moi, à m'apprecier tel que je suis je me sens déjà mieux. Je continue à esperer evidemment trouver quelqu'un mais pas quelqu'un à tout prix (je suis de ceux qui pensent qu'il vaut mieux etre seul que d'aller vers le premier venu et qu'il vaut mieux prendre son temps).

Effectivement il n'y a pas de solution miracle mais il y a toujours un espoir! ;)
et la pire chose (comme tu l'as pensé) ça serait de te jeter dans les bras d'une personne qui ne désire que du sexe en esperant y trouver l'amour et la confiance en soi.

(Je ne sais pas si c'est très clair :P lol )

Et puis tu es encore jeune comme on te l'a surement dit...
B I U


Discussions liées