MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je me sens impuissante devant les problèmes de cette ado

110 ans 2475
Là où j'habite, il y a une grand-mère au rez-de-chaussée qui héberge sa petite fille, une adolescente de 15 ans, que ni le père ni la mère n'ont voulu prendre  
en charge après leur divorce.

Cette "gamine" j'allais dire... Cette ado, donc, pour une raison que j'ignore, a tout de suite accroché avec moi. Elle me parle tout le temps sur msn, sort mon chien avec moi... Seulement voilà, elle part à la dérive et je me sens totalement impuissante face à elle. Je sais que je ne suis pas sa mère et que finalement je n'ai aucun lien avec elle, mais je ne cesse pas un instant de m'inquiéter et il y a de quoi :

- à 15 ans, elle ne va plus à l'école (il me semblait que c'était obligatoire jusque 16 ans pourtant, non ?) :?

- l'autre soir, elle a piqué la voiture de sa grand-mère pour venir me rejoindre dans un bar où je lui avais dit que je sortais (quelle idiote je suis) :shock: Conduire à 15 ans pour entrer dans un bar, qu'est-ce que je pouvais faire ??? Quand elle a vu que j'allais lui prendre les clés de la voiture elle s'est sauvée et j'ai rien pu faire pour la rattraper.

- elle a un petit ami que je trouvais limite violent quand elle me racontait certains trucs et malgré mes mises en garde, elle est retournée le voir. Il l'a battue et elle a des bleus partout sur le visage, le cou... Et bien entendu refuse de m'écouter quand je lui dis d'aller porter plainte (ben oui, quoi, il regrette ! :evil: :evil: :evil: )

Je sens que cette ado se met de plus en plus en danger et je panique. Je ne suis qu'une voisine de l'immeuble qui panique... Le manque de responsabilité de sa grand-mère (qui d'après l'ado en question est alcoolique, mais ça j'en sais rien), la totale irresponsabilité des parents... Tout ça me choque et me trouble énormément. Que puis-je faire ??? J'en arrive à me demander si je ne dois pas prévenir les services sociaux ou je ne sais quoi, mais elle me fait confiance, elle se confie à moi. Mais au risque de perdre cette confiance, n'est-il pas de mon devoir d'agir avant qu'il n'arrive quelque chose d'encore plus grave ???

[edit modo : Discussion déplacée depuis le forum Discussions, débats ]
70 ans 3528
mon avis d'ex-ado qui se mettait dans des situations a risque, et de soeur et cousine d'ados qui font de meme (voire pire.. :( )

je pense que la confiance que t'accorde cette jeune fille n'est pas sans raison, elle trouve un adulte dans son entourage qui ne la rejette pas, et meme qui l'ecoute. malgre tout ce qu'elle peut dire, et malgre que tu risques de te la mettre a dos en faisant cela, je t'encourage a continuer dans ta position d'adulte responsable... qui doit tout faire pour la proteger, parce qu'a 15 ans, quoi qu'on en dise, on a encore besoin d'une certaine protection.

Par exemple, pour son copain, tu peux la prevenir que tu vas deposer une main courante a la gendarmerie s'il continue a etre violent avec elle (c'est ce que ma tante a fait pour ma cousine de 14 ans, qui persiste a vouloir voir sa copine, par contre j'espere que c'est possible meme si tu n'es pas un membre de la famille).
de meme, tu peux la prevenir que tu entameras de telles demarches "officielles" a chaque fois que tu le jugeras necessaire.
Je pense qu'il est important d'en discuter avec elle avant, et de lui expliquer que c'est fait dans un souci de protection, parce qu'elle merite cette protection et cette attention, et que si ses tuteurs legaux (parents, grand-mere) ne la lui apporte pas, il y a un systeme qui est la pour la proteger.

ensuite, peut etre qu'il serait interessant de l'orienter vers un centre pour les jeunes. je me souviens qu'il y en avait des pas mal dans ma ville, avec bureau d'orientation, assistante sociale, psy, infos et prevention en tous genre etc.

ou alors, si tu t'en sens capable, tu peux passer un "contrat" avec elle. T'engager vis a vis d'elle, un peu comme le ferait un educateur, un parrain, bref, un adulte qui se sentirait de prendre cette responsabilite de lui montrer que tout le monde n'est pas aussi lache et irresponsable que les adultes qu'elle a rencontres jusqu'a present...

par contre ca risque de ne pas etre facile... pour avoir ete moi meme dans cette situation, puis y avoir ete confrontee avec mes cousins/cousines... mensonges, conneries, etc. des fois on a l'impression de pedaler dans le vide, de faire plus de mal que de bien... mais voir quelqu'un qui se bat pour soi, dans une periode difficile, meme si on rejette cette personne a ce moment la, ca laisse des marques d'amour qui peuvent changer une vie. :)
49 ans strasbourg 6049
à 15 ans on est plus un enfant mais on est pas encore un adulte. toute la difficulté consiste à expliquer cela à la personne concernée.

surtout ne lui mens pas : si tu as l'intention d'aller voir les services sociaux préviens là, mais sache aussi qu'il y a plus de chances qu'autre chose qu'elle t'en veuille. sinon tu peux tenter le cmpp aussi. il y a des psys et c'est gratuit pour les mineurs... on sait jamais des fois que ca l'aide.

pour la violence je ne suis pas d'accord mamisha. elle risque de prendre ca pour une intrusion dans sa vie privée. c'est à la jeune fille elle mm de poser cette main courante. si quelqu'un le fait pour elle, elle se sentira peut être toujours comme une enfant, alors que le but serait plutot de la rendre plus "responsable" (dans le sens savoir ce qui est bien pour soi mm). de même je ne sais pas trop si faire un contrat avec elle sera possible, quand on est émotionnellement impliqué c'est très difficile de passer du côté de l'autorité et du "vieux con d'adulte".

par contre, tu peux aussi lui proposer de voir le juge des enfants afin qu'elle ne soit plus dans l'environnement de la grand mère. ce juge peut la placer en foyer en attendant ses 16 ans et s'il la juge assez responsable, l'émanciper par la suite (les démarches et tout je les connais pas, je sais juste que c'est possible).

il est bon d'avoir un adulte qui écoute et ne fait pas la sourde oreille, mais n'oublie pas que si elle fait des conneries (voler la voiture de m-re grand etc) et qu'elle est avec toi, c'est toi qui écopera... alors garder sa confiance c'est bien, trop s'impliquer c'est pas forcément l'aider (ca c'est que mon avis). à 15 ans ^pour moi la première chose qu'on doit apprendre c'est qu'il faut assumer ses conneries, et réussir à y survivre ( :roll: je sais de quoi je parle). toujours avoir quelqu'un est essentiel, mais faudra impérativement pourqu'elle s'en sorte, qu'elle le veuille. et ca tu ne peux pas le faire à sa place.
70 ans 3528
louis_cyfer a écrit:

pour la violence je ne suis pas d'accord mamisha. elle risque de prendre ca pour une intrusion dans sa vie privée. c'est à la jeune fille elle mm de poser cette main courante. si quelqu'un le fait pour elle, elle se sentira peut être toujours comme une enfant, alors que le but serait plutot de la rendre plus "responsable" (dans le sens savoir ce qui est bien pour soi mm).


desolee, mais ca, c'est une chose que je ne peux pas laisser passer. Si a 15 ans elle se faisait taper dessus par ses parents, il serait de notre DEVOIR d'informer les services sociaux.
Si a 15 ans elle se faisait taper dans la rue, il serait de notre DEVOIR d'appeler les flics.
alors, parce qu'a 15 ans, celui qui la tape est son mec, il faut la laisser sans rien faire, jusqu'a ce qu'elle se bouge elle meme?! :shock: ce genre de situation s'accompagne de violences psychiques qui empechent bien souvent la victime de se declarer... avant qu'il ne soit trop tard.
Une femme meurt, un jour sur deux de suites de violences conjugales. Alors je ne conseille a personne de "sauver" cette jeune fille de ces violence, pour l'avoir vecu, je sais qu'il est extremement difficile de le faire. Mais d'assumer ses responsabilites en allant a la gendarmerie faire une main courante. En notifiant a la jeune fille que ces violences sont illegales, et bien je trouve que c'est un devoir minimum.
De plus, en cas de grave probleme, l'existence d'une precedente main courante jouera.
49 ans strasbourg 6049
je me suis mal exprimée.

ce n'était pas "ne rien faire" mais la convaincre de le faire. je sais très bien qu'il ne faut pas laisser faire... fut un temps j'aurais bien aimé qu'on me croit sur ce genre de choses. je voulais dire par là que si elle ne le fait pas elle même, elle se sentira extrémement trahie (ou pas, d'ailleurs, ca dépend des personnalités) et risque du même coup de tout nier en bloc...

(suis je plus claire?)
49 ans strasbourg 6049
cliqué trop vite ;)
elle est mineure, donc c'est sur, il faut réussir à la convaincre.
70 ans 3528
oui, beaucoup plus claire ;) et ca me rassure! :) pardon d'avoir reagi au quart de tour, mais j'en ai tellement entendu sur ce sujet :roll:

sinon, effectivement, je pense aussi qu'il est essentiel de lui en parler et d'essayer de la convaincre de le faire elle-meme. Mais a mon avis, si elle ne le fait pas, il faut la prevenir et le faire soi-meme, en lui expliquant qu'on ne la laisserait pas non plus se faire taper dans la rue, par exemple, et que c'est un devoir.
110 ans 2475
J'ai à nouveau "essayé" de lui expliquer qu'il était plus qu'important pour elle d'aller au moins faire un main courante au commissariat concernant son petit ami... Mais elle ne veut rien entendre. La seule chose que j'ai réussi à lui faire comprendre, c'est qu'elle ne doit PLUS JAMAIS le revoir, et apparemment c'est ce qu'elle fait depuis. J'espère que c'est définitif.

Je sais que dans quelques temps elle va passer devant le juge des enfants. Elle fait des démarches pour que ce soit sa grand-mère qui touche la pension alimentaire que son père verse à sa mère. Je l'ai incitée à parler de tous ses problèmes, noçtamment familiaux, ce jour là. Elle semble bien décidée à le faire, mais elle a la trouille d'aller en foyer.

Ce qu'elle veut me dit-elle, c'est trouver un contrat d'apprentissage, apprendre un vrai métier pour prendre son indépendance à sa majorité. Seulement ça laisse encore présager 3 années de galère... Et 3 ans ça me paraît vachement long, c'est qu'il peut en arriver des choses en une si longue période... Au moins elle sait que je suis là... Même si je ne fais pas de miracle.
70 ans 3528
ton deuxieme post me semble plus rassurant. :)

Je comprends sa peur d'aller en foyer, peut etre que la vie chez sa grand mere peut encore lui convenir le temps qu'elle fasse une formation?

elle peut effectivement faire un apprentissage, qui lui rapportera tout de meme un petit peu d'argent. Peut etre que si elle etait anticipee a 16 ans elle aurait droit a plus d'aides? Il y a forcement un moyen pour que sa formation soit prise en charge ou qu'elle soit soutenue durant cette periode. Sait-elle ce qu'elle veut faire?

J'espere que le juge saura l'orienter correctement, sinon contacter une assistante sociale pourrait aussi l'aider.

quand a son ami, tant mieux si elle ne le revoit plus. J'insiste encore lourdement, mais n'hesite plus a aller deposer une main courante toi meme si les violences se reproduisent
49 ans strasbourg 6049
elle a été plus vite ;)

alors y'a un truc dont j'avais entendu parlé à l'époque je ne sais pas si ca existe encore... il y avait (je te parle de ca y'a plus 15 ans), un moyen d'obtenir des appartements pour les jeunes émancipés, qui étaient du coup sous la "tutelle" d'un éducateur. c'était une formule pas mal, étant donné que ce ne n'est ni le foyer, ni la famille, et chapeauté par un professionnel sans qu'il soit intrusif. je ne sais pas du tout par contre si ca existe encore ou si c'était seulement sur une zone test ou quelque chose comme ca...

y aurait il une assistante sociale ou un éducateur (trice) dans la salle?
1007
Aller voir une assistance sociale est une bonne solution, une autre serait d'aller de prendre RV dans une mission locale car les conseillers sont là pour le suivi social et professionnel mais le hic, c'est que c'est à partir de 16 ans :
http://www.mission-locale.fr
Qu'elle en parle au juge pour enfant peut être bien aussi mais il faudrait qu'elle "prépare" cette entretien avec quelqu'un.
Bon courage à toi, c'est vraiment bien ce que tu fais pour elle! :kiss:
38 ans 639
Il y'a aussi des choses à savoir (de mon point de vue d'educatrice) : est-ce que cette demoiselle est chez sa gd-mère après decision du juge pour enfant? Est-ce qu'il y'a un référent ASE (Aide Sociale à l'Enfance) (educateur) qui fait le suivi en AEMO (millieu ouvert)? C'est délicat sans ses éléments. Il faut que tu discutes un peu pour connaitre sa situation officielle. Tiens nous au courant ;)
46 ans albertville 1799
J'ai plusieurs remarques à apporter:

1) En ce qui concerne avertir les services sociaux, quels qu'il soient, ne devraient pas être un dilemme face à une perte de confiance de la part de cette ado. Qu'est ce qui est le moins grave, que cette ado n'ait plus confiance en sa voisine ou qu'elle finisse sous les ponts?

2) Ce qui me touche le plus dans cette histoire, c'est que l'on débate tous ensemble pour voir quelles pourraient être les solutions adéquates à cette situation alors que ce dont manque le plus cette fille, visiblement, c'est de repères.
Pour ma part, j'ai un peu peur que, si on lui trouve une formation type apprentissage, elle finisse par se rendre compte que travailler...........c'est dur, qu'il faut se lever tous les matins et pas question de resquiller.

Je me souviens de quelques copains de collège me dire (pas moi, je ne voulais que faire des études et rester chez mes parents..........le genre Tanguy quoi!): vivement 18 ans, je pourrai travailler pour gagner de l'argent et m'acheter ce que je veux et vivre dans un appart etc....

Quand on rêve, on ne rêve qu'aux bonnes choses, on ne rêve pas de payer son loyer, recevoir une facture de gaz déroutante parce qu'on est en plein hiver et qu'on a chauffé à mort et qu'il n'y a déjà plus de sous sur le compte, aller faire les courses et cuisiner plutôt que manger Macdo tous les jours, suivre ses comptes pour éviter d'être trop dans le rouge, se restreindre quand il y a moins d'argent etc...

Désolé d'être long mais ce que je veux dire par là c'est que sans tous ces repères, il sera difficile pour cette fille de tenir et ce qui m'inquiète c'est que pour inculquer des règles à un enfant, il faut des années et qu'elle sera majeure dans 3 ans et que c'est loin d'être suffisant pour s'en sortir si l'on doit lui apprendre une bonne partie des règles de la vie (d'autant plus que c'est soumis à son bon vouloir, à 15 ans, si elle n'a pas envie d'apprendre, elle ne le fera pas).

Bref, voilà ce que j'avais à dire, c'est peut-être un peu abrupte mais ça me met en boule de voir des gens qui ont des enfants et qui n'assume plus leur éducation, même si ces gens n'ont pas une vie facile je le reconnais.
110 ans 2475
Je reviens vers vous au sujet de cette gamine parce que je me sens de plus en plus dépassée par les évènements.

Elle a cessé de fréquenter cet abr*ti qui la battait. C'est le seul point positif...

Seulement ce week-end, les choses ont plus que dérapé... Elle a à nouveau piqué la voiture de sa grand-mère, est allée picoler dans un bar où quelqu'un a eu la bonne idée de lui piquer son sac... Résultat, adieu les clés de mamie, sans compter le reste. Du coup elle est venue me rejoindre là où je sors à passé 2 heures du mat pour que je lui vienne en aide. A part la ramener chez elle et l'obliger à dire la vérité à sa grand-mère, je n'ai pas pu faire grand chose. Si, lui remonter les bretelles un bon coup...

J'ai jamais vu quelqu'un d'aussi perdu qu'elle. Ce qui ne pardonne pas les conneries, mais bon, à 16 ans, difficile d'avoir toujours la tête sur les épaules...

Mais les services sociaux ont été avertis par quelqu'un (mais pas moi !) de sa petite "virée", sans oublier beaucoup de détails pas très jolis jolis sur la vie qu'elle mène chez sa grand-mère. L'assistante sociale est passée chez sa grand-mère en début d'après-midi. Pour l'instant je n'en sais pas plus, mais je m'inquiète vraiment pour elle. Normalement elle devait retourner vivre chez sa mère, mais de ce fait, j'ignore comment vont évoluer les choses pour elle (ah oui, sa grand-mère n'a en aucun cas eu la "garde officielle"). Selon moi que les services sociaux soient au courant de tout ça est une très bonne chose. Mais la connaissant, si on la met en foyer, ça va mal tourner.

Maintenant qu'elle a 16 ans, que puis-je lui conseiller de faire ? N'est-il pas trop tard... Ce qui m'attriste, c'est qu'elle avait cessé ses conneries... Comme quoi il lui aura suffit d'une fois...
49 ans strasbourg 6049
ben y'a plus vraiment de choix à vrai dire... faudra bien qu'elle accepte le placement si c'est décidé ainsi. sinon elle va finir dehors et ca c'est vraiment pas top qu'on ait 16 ou 50 ans ca change rien. après toi je vois pas bien ce que tu peux faire de plus, la balle est plutot dans son camp à elle là... non?
B I U