MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

cette force en moi qui refuse que je me laisse maigrir...

40 ans 77 5703
juste une simple pensée, une reflexion qui me vient à l'esprit...

je viens de mettre des mots sur ce combat sans fin qui se déroule en moi depuis tant d'années...

je suis  
une tête de lard, en moi, je sens que je refuse de perdre du poids (pas devenir mince mais jsute quelques kilos) tant que je ne serai pas acceptée comme tout le monde, par tout le monde...

tant qu'on me mettra à l'écart de plein de choses quotidiennes normales comme des regards non malveillants, ou simplement une vie amoureuse sans les craintes liées au poids, je ne pourrai pas maigrir...


c'est plus fort que moi, je n'arrive pas à lutter autrement...


jusqu'à present je pensai que c'était de la lacheté et la peur de quitter LA chose qui a forgé ma personnalité : ma différence : mon surpoids.


oui ces kilos font parti de moi, il y a eu de nombreux posts qui traitaient de ce sujet...


simplement, ce soir, les choses me sont apparues un peu differement car je pensai manquer de volonté pour arriver à maigrir. et partant de ça, je me sous estime... me "desestime"...

mais en fait, de la volonté j'en ai! et féroce même!!!!! la volonté d'être acceptée comme je suis!!! ce n'est pas rien et ça demande des efforts considerables!!!!!!! d'avoir la tête haute et se battre chaque minute contre l"ignorance, l'insolence et la violence...

certes j'ai une chance folle d'être "bien née" , d'avoir un toit, de ne pas être malade, de jouir de tous mes membres et mes sens, etc...
mais tout de même, ceux qui me disent que je ne suis "pas capable" de me bouger pour maigrir auront pour réponse maintenant que si, de la volonté j'en ai, mon esprit est plus fort qu'il n'y parait car moi je ne me cache pas, je ne me depersonnalise pas pour être docile et acceptée des "autres"... ce ne sera pas pour les autres que ma taille s'affinera.. ce sera pour moi, suivant les evenements que je vivrai...


de la volonté, j'en ai!
il en faut plus pour s'accepter tel(le) que l'on est que pour se noyer dans la masse...
S
49 ans suisse 993
Juste une réaction subjective comme ca en passant. A la lecture de ton post pas de doutes, de la volonté tu en as, à t'accepter, à ne pas de couler dans un moule etc.

Mais en même temps quelles résistances, quelle force quelquepart pour "faire bloc". Tout plutôt que se couler dans un moule? être accpetée de tous telle que l'on est pour moic'est impossible. Il y aura toujours quelqu'un pour penser que je suis trop ceci, pas assez cela. Etre acceptée par SOI OUI!

En te lisant je me disais respire, lâche du lest.....cette force en toi qui refuse que tu te laisses maigrir abandonne là quelques moments, transforme là peut être? en même temps que je te dis ca je me rends compte que c'est parce que j'ai envie de cela et que je ne souhaite plus être acceptée de tous, je ne le rêve plus. Par contre je travaille à m'accepter et à accepter aussi la possibilté que je puisse changer mes habitudes et ma manière de vivre et...........maigrir.
40 ans 77 5703
Sirelle, depuis ma naissance je travaille constament à m'accepter.
je pense que si je ne m'acceptai pas, j'en serai pas la.

je dois avoir un côté rebel assez puissant aussi lol

mais les toubibs etc m'ont toujours dit que je n'avai aucune volonté et que je n'arriverai jamais à rien comme ça.

à rien = rester grosse


et je n'aiùe pas que l'on me parle sur ce ton, même si c'est camouflé sous des fleurs... bien éphémères...

je sais aujourd'hui que je suis bien plus courageuse qu'eux.
ça peut paraitre immonde pour certains, genre je me trouve des excuses etc ùais pas du tout...
38 ans Montréal 1666
Ne pas vouloir maigrir en réaction aux autres, à mon sens, c'est leur donner beaucoup d'importance.

Je crois que tu es plus fragile que tu ne le montre, sinon pourquoi être une battante à ce point? Ça prends de la force pour se battre tout le temps, une grande force motivée par la vulnérabilité.

Ce n'est pas facile d'être traitée différemment ou rejetée parce qu'on est grosse, mais c'est plus facile d'être rejetée pour son gras que d'être rejetée pour ce que l'on est.

Ce que j'ai l'impression de lire entre les lignes, c'est que tu pourra maigrir quand tu n'auras plus besoin de te protéger des autres parce que tout le monde sera soudainement devenu gentil et humain. Ça n'arrivera pas.

Et si tu leur donnais moins d'importance? Être grosse, ça fait partie de toi, mais ce n'est pas toi, et tu as le droit d'être ce que tu veux, comme tu veux, tu sera toujours toi.

Se protéger par le gras, c'est tout à fait acceptable mais il y a aussi d'autres façons de vivre ou tu pourrais utiliser ta force et ton caractère pour créer plutôt qu'être en réactions.

Je suis peut-être intrusive, dure, ou encore peut-être complètement dans le champ, mais je crois te comprendre de vécu.
40 ans 77 5703
non Anick tu n'es pas dire...

ce que tu dis est vrai.

simplement, je me bats inconsciemment depuis petite... je ne me dis pas "aujourd'hui je me bats".

je ne me sens pas grosse. quand je larche, quand je fais n'importe quoi, je ne me sens pas grosse, je me sens femme dotée d'une personnalité plus poussée...

"les autres" ne font que me voir, normal,quand on se croise seulement.. certes ils ne vont pas devenir tendres du jour au lendemain...

mais lorsque je m'impose "les autres" s'écrasent et voient une personnalité, une attitude.

bien sur je suis extremement fragile d'un coté, j'en ai vécu des trucs loin d'être drôles. mais là ou certains ont baissé les bras, je ne l'ai jamais fait.
oui j'ai grossi, oui j'ai certainement cherché à me protèger oui oui...

c'est une energie folle que j'y mets...je sais que je pourrai utiliser cette force ailleurs, d'autant que je suis créatrice. mais rien à faire, je n'y arrive pas.

on croirait en moi un combat de tous les instants dont je suis aussi spectatrice!
entre ce qu'il vient de mon Père (négatif, parano,anxieux, peur de vivre...) et ce qui vient de ma Mère (positive, jusqu'auboutiste, surimaginative, soif de vivre, combative...) arbitré par Moi, tête de mule, hypersensible, incapable de faire un choix, etc...
38 ans Montréal 1666
Je te comprends, moi aussi je me bat depuis très longtemps et j'ai besoin de me battre dans la vie. Quand je me bas, je me sens vivante et en terrain connu. C'est une seconde nature. Je suis celle qui se bat au boulot, au syndicat, pour les autres, pour l'environnement, pour toutes les causes qui me touchent etc...

Je suis une battante et je tiens à ce que les autres le sachent tout en ne sachant pas vraiment qui je suis. C'est moins dangeureux...

J'en suis à un point ou je me dis qu'être vraiment forte, c'est de prendre le risque de m'ouvrir et de vivre pleinement. C'est aussi laisser vivre ce coté fragile. Pour plein de gens, ça à l'air simple mais pour moi, ça ne va pas de soi.

J'ai aussi des parents débousollants avec le même résultat que toi: tête de mule, hypersensible, incapable de faire un choix etc...

Ça chamboule une petite tête.

Je vis ça un peu différemment ces temps ci. J'ai envie d'être moi et au fond, je suis une personne que je ne montre jamais. J'ai envie de vivre mes émotions, mes frustrations et de ne plus me cacher des autres. En même temps, leur opinion a perdu de l'importance. C'est étrange.

Je suis un peu perdue dans tout ça mais je me sens mieux, et c'est la première fois ou j'arrive à maigrir doucement sans sentir en moi cette pulsion qui me commande d'engraisser au plus vite pour moins sentir, pour moins être vraiment vue. Je ne peux pas expliquer, c'est encore flou.

Je crois que ça vaut la peine de se poser toutes ces questions. Cibler le problème, ce n'est pas une réponse mais c'est une direction vers laquelle aller.

Tu as une force que plein de gens n'ont pas et la vie t'as imposée de développer des aptitudes que plein de gens ignorent. Ce n'est pas rien! Tu le dis, tu n'as jamais baissé les bras. Tu es maintenant devant le plus grand combat de ta vie, c'est à dire apprendre à doser ces forces qui peuvent devenir envahissante, et tu as tout en toi pour gagner.

Je me sauve, j'ai une entrevue cet après midi...

xx
38 ans 677
Anick a écrit:


Je suis un peu perdue dans tout ça mais je me sens mieux, et c'est la première fois ou j'arrive à maigrir doucement sans sentir en moi cette pulsion qui me commande d'engraisser au plus vite pour moins sentir, pour moins être vraiment vue. Je ne peux pas expliquer, c'est encore flou.



Je suis tout à fait d'accord avec ce que dit Anick, je ressens la meme chose, que je suis ronde et que ca me protege, tout en créant quand meme un sentiment de malaise. J'ai l'impression d'etre a vif, et je me dis que peut etre mon corps est ce qu'il est, parce qu'il protege ce qu'il y a à l'interieur.
B I U


Discussions liées