MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Comment concilier vie de couple et TCA ?

S
97 ans 4480
Encore une question existentielle...

Voilà, actuellement, je suis célibataire.. Cependant, je me pose des questions quant à ma future vie de couple (si ça m'arrive un jour... :roll: )

Comment faites  
vous avec vos conjoints ? Leur en avez vous parlé ? Vous soutiennent ils ?

Je m'explique : je souffre d'hyperphagie depuis plusieurs années déjà et j'arrive à cacher tout ça à mon entourage.. Mais dans le cadre d'un couple, c'est plus compliqué. Rien que faire à manger nécessitera que je me fasse une énorme violence à moi même.. Sans compter que les crises sont parfois violentes et peuvent survenir n'importe quand...

J'ai peur et je pense que ça aussi ne m'incite pas à vouloir aller de l'avant et faire des rencontres...
38 ans au milieu des poissons 7816
Je suis avec zhom depuis 6 ans bientôt et nous vivons vraiment ensemble depuis bientôt 1 an.
Je lui ai parlé des mes crises avant qu'on ne vive ensemble. Ce n'était pas très clair pour lui encore, cela l'est devenu lorsque nous avons commencé à vivre ensemble.

Le plus important je pense c'est de mettre l'autre au courant, de l'impliquer, de lui faire prendre conscience de ton mal-être qui t'amène à faire des crises.

Cela a été très difficile pour moi de lui en parler, je lui en ai parlé au bout de deux ans de relation.

L'important c'est de le mettre au courant et d'en parler et de lui faire comprendre ce que c'est réellement.
37 ans 12494
je suis d'accord avec ce que dis ocean..
Le meilleur moyen pour que cela se passe bien est de l'inmpliquer de lui expliquer ....
Dans mon cas ce n'est qu'en me voyant faire une crise qu'il a compris..
Ce n'est qu'en le touchant du doigt en quelques sortes qu'il ne pourra le concevoir ...
Je lui ai également fait lire le gros et je lui en parle ou du moins j'essaie...
Mais pour cela il faut qu'il y ait une vrai relation de confiance à mon sens...
38 ans au milieu des poissons 7816
+1 Il faut vraiment une relation de confiance dans le couple afin de pouvoir s'ouvrir, parler de nos crises.
35 ans HS 173
C'est parfois difficile mais effectivement je pense que les tca ont une trop grande importance dans ma vie pour ne pas lui en parler.
Il ne comprend pas ce que je vis mais il me soutient ou du moins il essaie. C'est l'essentiel!
S
97 ans 4480
MErci pour vos réponses les filles ;)

Une relation de confiance est la clé en effet.. Mais en parler à mon zhom alors que meme ma famille proche et mes amis ne sont pas au courant.. ca me ferait peur je crois...

Pfff tellement marre de ces crises :cry:
38 ans au milieu des poissons 7816
Petitemiss a écrit:
MErci pour vos réponses les filles ;)

Une relation de confiance est la clé en effet.. Mais en parler à mon zhom alors que meme ma famille proche et mes amis ne sont pas au courant.. ca me ferait peur je crois...

Pfff tellement marre de ces crises :cry:



Ma famille n'est pas au courant car je sais qu'ils ne comprendraient pas. Ma meilleure amie est au courant.
En fin de compte, seules les deux personnes les plus importantes de ma vie sont au courant.

Je tiens à préciser que j'ai parlé à ma meilleure amie de mes crises que récemment, je craignais sa réaction et je n'osais pas lui dire auparavant.
37 ans 85
Pour ma part, j'ai découvert assez récemment que je souffrais d'hyperphagie, en vous lisant et en lisant le GROS. Et j'étais déjà avec mon chéri.

En fait, je lui en ai parlé au fur et à mesure que je comprenais mon trouble et surtout, avec la compréhension que je ne suis pas folle, mais malade, ni faible car je n'ai jamais réussi à garder la "ligne" ni à faire de régime efficace. Je pense qu'il comprends mon trouble, il l'accepte, et je pense qu'il ne veux pas me forcer à arrêter les crises, ni même que je le dégoute. Cependant, il ne m'a jamais vue faire de vraie crises.

Sinon, j'ai pris le décision d'en parler autour de moi, j'en ai beaucoup parlé avec ma mère, qui a compris que j'avais un problème plus grave que la gourmandise, parlé aussi à ma grand mère, et récemment, à ma tante pendant un trajet. Concernant mon père avec qui j'ai des relations difficiles et pour qui "la vie est une guerre, et un guerrier qui ne se bat pas est un guerrier mort", je pense pas que je le fait de lui dire que je ne peux pas me retenir de manger soit vraiment utile pour nos relations.

En parler aux personnes en qui on a confiance est une bonne chose, après, faire comme moi et en parler plus "largement" est une décision qui je pense bonne pour moi. Elle lève le voile de la honte que nous portons pour beaucoup d'entre nous.

Et je pense que je préfère lui en parler avant qu'il ne tombe pendant une de mes crises et qu'il soit effrayé, ou se pose des questions.
S
97 ans 4480
MErci beaucoup ;)

Je verrais le jour J, quand j'aurais enfin rencontré quelqu'un.. En meme temps, je pense que les gens s'en doutent autour de moi, surtout quand je dis que j'ai pris 40kg en qq mois, sans problème de santé...
B I U


Discussions liées