MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Hyperphagie - vos périodes de restriction ?

41 ans 04 5576
Bonjour,

je souhaiterai des témoignages d'hyperphages, au sujet de leurs périodes de restriction, vous savez, ces périodes où tout s'inverse, où on en arrive à ne plus rien avaler etc  
etc..

Qu'est ce qui les déclenche chez vous ?
Durent elles longtemps ?
Que se passe t il quand vous "revenez à la normale" ?
"Moralement", vous semblent elles plus dures à vivre ?
Quelle est la réaction de vos proches ?

Merci beaucoup ;)
109 ans Bretagne 1920
Calie-Toad a écrit:

je souhaiterai des témoignages d'hyperphages, au sujet de leurs périodes de restriction, vous savez, ces périodes où tout s'inverse, où on en arrive à ne plus rien avaler etc etc..


Je suis hyperphage depuis l'adolescence mais je n'ai jamais de périodes de restrictions.
Je n'en ai plus en fait depuis que j'ai arrêté les régimes. Sinon, en période de régimes, j'étais capable parfois de me contenter de 2 oeufs et d'une pomme par jour :roll:

Tu es actuellement dans une période de restriction où tu ne peux rien avaler ? Tu peux nous en dire plus ?
41 ans 04 5576
AnneOnedin a écrit:
Calie-Toad a écrit:

je souhaiterai des témoignages d'hyperphages, au sujet de leurs périodes de restriction, vous savez, ces périodes où tout s'inverse, où on en arrive à ne plus rien avaler etc etc..


Je suis hyperphage depuis l'adolescence mais je n'ai jamais de périodes de restrictions.
Je n'en ai plus en fait depuis que j'ai arrêté les régimes. Sinon, en période de régimes, j'étais capable parfois de me contenter de 2 oeufs et d'une pomme par jour :roll:

Tu es actuellement dans une période de restriction où tu ne peux rien avaler ? Tu peux nous en dire plus ?


J'en suis à ma quatrième ou cinquième en moins de six mois :roll:

cela me saoule...

avant je n'en faisais jamais (et pourtant hyperphage depuis pas loin de 20 ans)...

La dernière m'a vraiment fait peur, elle a duré plusieurs semaines. Et là je retombe là dedans...

pour une bêtise en plus...

C'est cela le plus rageant je SAIS que c'est une bêtise... tout simplement, au boulot, mon collègue de bureau a faim de plus en plus tôt à midi, parce que son petit le reveille tôt le matin et qu'il ne sait rien avaler a lever. Du coup, comme c'est un lent, c'est moi qui vais rassembler nos autres collègues... de plus en plus tôt, vers 11H30 quoi.
Les autres n'ont pas faim à cette heure là et j'ai fini par me faire vanner lorsque j'allais les chercher. Et je me suis mise à penser "Ils croient que la grosse veut aller manger"... :roll:

Je hais ces phases, le contrôle que j'ai sur moi même est grisant, c'est vrai, mais je sais trop ce qu'il y a derrière pour ne pas en avoir peur... et en même temps, je ne sais pas comment lutter...
41 ans 04 5576
Je ne repond qu'à moitié.

Ce qui déclenche : ben je l'ai expliqué. Je les attendais sur le parking, toute seule, je ne pensais à rien, et puis subitement j'ai fondu en larmes et je suis retournée me cacher dans mon bureau. Je ne suis pas allée déjeuner, ils ne m'ont pas trouvée et sont partis sans moi.

Durent elles longtemps ? quelques jours à plusieurs semaines. En bonne hyperphage, je ne parviens pas trop à dire combien, mais je crois que cela a duré cahin-cahant six semaines (pas six semaines sans RIEN manger du tout bien sur)

Le retour à "la normale" ? l'horreur. Shoots exacerbés, image de soi explosée, confiance en soi proche du point zéro.

Réaction de mes proches ? parfois de l'inquiétude, parfois des felicitations (oui oui y a des gens pour vous feliciter de "vous prendre en main" !)
109 ans Bretagne 1920
:? Ca a pas l'air d'être la joie.
Je serai à ta place, je cesserai de rassembler tes collègues comme tu le fais. Personne d'autre peut le faire ? Certainement que si... tant fait pas, quand ils auront faim, ils sauront aller à la cafét', sans que tu les appelle. Quand à ton collègue qui a faim à 11H30, ben il a qu'à manger un petit truc en attendant le repas. Pourquoi est-ce que tout le service doit se conformer à son rythme :roll: ?

Ta crise de larmes sur le parking, c'est aujourd'hui ? ou un autre jour ? Tu es en restriction depuis combien de temps ?

Je pense que tu devrai prendre du recul par rapport aux collègues : c'est pas parce que tu es ronde qu'il vont penser que tu ne pense qu'à manger. Tu pense qu'ils pensent ça et tu te fais du mal :?
54 ans 671
Calie-Toad a écrit:
je souhaiterai des témoignages d'hyperphages, au sujet de leurs périodes de restriction, vous savez, ces périodes où tout s'inverse, où on en arrive à ne plus rien avaler etc etc..

Calie-Toad : il me semble que la "période de restriction" dont tu parles n'est pas typique de l'hyperphagie.

Et si c'était lié à l'état amoureux ? Je me souviens qu'au début d'une histoire d'amour intense je n'ai plus faim du tout, je ne suis plus intéressée par la nourriture car trop occupée par mes sentiments, mon imagination, et cette impression de pétiller en tout.
108 ans 3096
Calie-Toad a écrit:

Les autres n'ont pas faim à cette heure là et j'ai fini par me faire vanner lorsque j'allais les chercher. Et je me suis mise à penser "Ils croient que la grosse veut aller manger"... :roll:


Au début je me disais la même chose mais finalement je m'en fiche ! C'est toujours moi qui fait le tour des labos à 12h en criant "à la souuuupe !!". Et quand je le fais pas on me dit "Bah alors ? On y va là ou quoi ?".

Je vois pas pourquoi je culpabiliserais puisque moi à 12h j'ai vraiment faim (donc si j'ai faim j'ai le droit de manger !), en plus le fait que quelqu'un prévienne tout le monde ça nous permet de manger tous ensemble, et moi j'adore manger avec mes collègues !
41 ans là 5969
VertFushia a écrit:
Calie-Toad a écrit:
je souhaiterai des témoignages d'hyperphages, au sujet de leurs périodes de restriction, vous savez, ces périodes où tout s'inverse, où on en arrive à ne plus rien avaler etc etc..

Calie-Toad : il me semble que la "période de restriction" dont tu parles n'est pas typique de l'hyperphagie.

Et si c'était lié à l'état amoureux ? Je me souviens qu'au début d'une histoire d'amour intense je n'ai plus faim du tout, je ne suis plus intéressée par la nourriture car trop occupée par mes sentiments, mon imagination, et cette impression de pétiller en tout.


ce n'est pas typique de l'hyperphagie, mais à mon avis, tous les tca ont cette phase d'hyper contrôle altenée avec les phases de "lachage"...
où on ne maitrise plus rien...

je ne pense pas que ce soit lié uniquement à l'état amoureux...

le hic, c'est que pour certaines c'est ce sentiment qui déclenche ça, mais faut déjà avoir un tca je pense)
50 ans Sud ouest 356
Calie-Toad a écrit:
Bonjour,

je souhaiterai des témoignages d'hyperphages, au sujet de leurs périodes de restriction, vous savez, ces périodes où tout s'inverse, où on en arrive à ne plus rien avaler etc etc..

Qu'est ce qui les déclenche chez vous ?
Durent elles longtemps ?
Que se passe t il quand vous "revenez à la normale" ?
"Moralement", vous semblent elles plus dures à vivre ?
Quelle est la réaction de vos proches ?

Merci beaucoup ;)


Je n'ai plus de période de restriction depuis la RA. Avant, je faisait des régimes dit "équilibrés" et encore avant des régimes draconniens. Mais c'était il y a longtemps. Maintenant je résiste pour essayer de casser le cercle infernal...mais même sans les restrictions il y a encore les crises
:(
S
97 ans 4480
J'alterne les épisodes de restriction et de crises hyperphagiques...

Par contre, pas de raisons particulières.. je peux rester plusieurs jours sans manger et reprendre les crises dsu jour au lendemain..

Actuellement, je suis dans une période plutot normale, avec cependant des repas sautés souvent..

Le plus dur pour moi est de manger en public et avec les collègues. Au boulot, on prend notre pause quand on peut et tout le monde mange.. Donc je me fais systématiquement remarquer car je 'navale rien et j'en ai marre de me justifier...
A
31 ans 1018
Je ne suis pas hyperphage et pourtant j'ai des périodes de restriction,(moi sa doit être encore une autre sorte de tca) plus ou moins longues, ou j'avale plus ou moins quelque chose et ou je culpabilise dés que j'avale quelque chose ou dés que je n'avale pas quelque chose et chez moi sa peu durer d'une journée, 1/2journée à 1semaine, 1mois...je mange un peu d'accord mais si une carotte et un yaourt par jour...sa nourrit pas beaucoup.
Pour moi c'est super difficile a vivre et comme je vit encore chez mes parents, sa les rend fou, avant que mon chéri reparte il me fesait tellement culpabiliser que je me forçais a longueur de temps de manger...et a cette période je pense que je suis tombé dans une période d'hyperphagie, il mangeait tout le temps, il me forçait a manger, je mangeait sans faim, tout le temps, trop, beaucoup trop et quand je rentrait chez moi, c'était restriction totale, "non ame tu manges plus sa, ni sa, ni sa, bon tu manges plus rien" et la sa durait longtemps...maintenant qu'il vit plus en france, c'est jamais revenu, mais je garde quand meme les périodes de restriction donc je ne pense pas non plus que sa soit lié particulièrement a l'hyperphagie.
B I U


Discussions liées