MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Un maire paye les habitants de sa commune pour maigrir...

165
Je viens de voir à l'instant au journal de France 2 que le maire de la petite ville de Varalo en Italie a institué un système de prime pour  
les habitants qui perdent du poids.Ils s'inscrivent et lorsqu'ils perdent du poids ils reçoivent une prime.Plus on maigrit, plus la prime augmente, ça commence à 50 euros et puis 100, 150, 200, 250...Toutes les semaines il y a la pesée etc.
Je sais pas ce que vous en pensez mais moi je trouve ça scandaleux.C'est une stigmatisation des personnes rondes.Si ça continue, être mince sera bientôt obligatoire.
41 ans 04 5576
comme disait Coluche en parlant des voitures en carton vendues... "tant qu'il y aura des c*ns pour signer"....
109 ans Bretagne 1920
Et ceux qui prennent du poids, ils sont taxés ? C'est vraiment n'importe quoi :roll:
57 ans à la campagne 771
C'est pas une blague? :shock:
Parce que moi, j'instaure une prime à tous ceux qui ne votent plus pour lui.....
M
41 ans Rennes (35) 1304
Bah il suffit de boire 4litres de flotte avant la première pesée, et après à la seconde vous y allez sans rien boire ni manger, en tong, et vous empochez la prime, pas besoin de maigrir ^^
C
46 ans 27
J'avais entendu la rumeur mais j'étais loin de penser que c'était vrai. C'est hallucinant! :evil:
41 ans Rennes (35) 8666
minouchka a écrit:
Bah il suffit de boire 4litres de flotte avant la première pesée, et après à la seconde vous y allez sans rien boire ni manger, en tong, et vous empochez la prime, pas besoin de maigrir ^^


Je sais pas toi, mais moi si je bois 4 litres de flotte, je tiens pas jusque la pesée lol

Bon toute blague mise a part, je trouve ça scandaleux.

Par contre, je serai curieuse de connaitre la "suite" genre si on reprend du poids, on doit rembourser?? :roll:
41 ans 04 5576
Plus de détails :

(désolée, le seul journal que j'ai trouvé en parlant c'est le figaro):

Citation:
La mairie de Varallo distribue des primes à ceux qui perdent des kilos.

TOUT MAIRE, on le sait, se préoccupe de la santé de ses administrés. Et quoi de plus salutaire qu'une bonne diète ! Voilà ce que s'est dit Gianluca Buonanno, premier élu de Varallo, plaisante agglomération lombarde de sept mille âmes, avec une industrie florissante du cachemire et des trésors d'art comme le Sacro Monte, un beau sanctuaire marial.

Aussi a-t-il décidé de mettre ses concitoyens au régime en leur proposant de conclure un contrat original. S'ils perdent quatre kilos (trois kilos pour les femmes) en un mois, la mairie leur versera cinquante euros. S'ils n'ont pas repris de poids au bout de trois mois, la prime atteindra 300 euros. Et 500 euros après un an. « Nous ferons tout pour éviter la triche. Le poids devra être certifié par un médecin. Et un nutritionniste conseillera ceux qui se prêteront à l'expérience », affirme-t-il au Figaro.

L'idée lui est venue parce qu'il a lui-même six kilos de trop : « Je suivrai le traitement, mais bien entendu sans empocher la prime. » Le maire estime qu'il est plus facile de suivre un régime en groupe qu'individuellement : « Si de surcroît une institution l'encourage, c'est encore plus stimulant. »

Élu de la Ligue du Nord (droite populiste), maire de Varallo depuis 2002 et réélu avec un large score en mai dernier, Gianluca Buonanno (41 ans) est « flatté » de l'intérêt suscité par son initiative. Le ministre de la Santé, la postcommuniste Livia Turco, estime « positif et innovateur de voir une mairie se préoccuper de la santé de ses concitoyens ». Elle invite d'autres communes à l'imiter et se propose de reprendre l'idée au plan national.

Gymnastique collective

Non que les Italiens souffrent d'obésité. L'alimentation méditerranéenne, à base de légumes, de fruits et de produits frais est présentée par les nutritionnistes comme un remède contre les maladies cardio-vasculaires engendrées par le surpoids. À condition de ne pas abuser de « pasta » ou de friture. Une enquête à laquelle ont participé six cents médecins révèle tout de même que 28 % de leurs patients ont un tour de taille supérieur de 40 % à la normale. Et, selon l'Union européenne, 35 % des Italiens accuseraient un surpoids. Aussi Gianluca Buonanno promet-il de ne pas s'en tenir là. Il veut aussi promouvoir la gymnastique collective : « Il y avait les samedis fascistes. Il y aura les samedis salutistes. »

Ces initiatives ne déplaisent pas à Varallo. Le pharmacien Paolo Anselmetti se dit un peu sceptique, « mais si ça peut servir... ». Ornella, qui mitonne des tripes dans la cuisine de son restaurant Italia, y voit en souriant une « concurrence » mais n'a pas peur de perdre des clients : « Une nourriture de bonne qualité, avec un juste équilibre des produits, est un remède contre l'obésité. » Au centre de bien-être Villabecchi, la réceptionniste Elena s'en félicite : « Cela aidera les gens à mieux se porter, même si les habitants ont un poids dans la norme. » Les aspirants à la diète auront cependant une première épreuve à subir : un festival gourmand combinant art et gastronomie, qui se tiendra le dernier week-end d'août. Le maire s'est bien gardé de l'annuler.
57 ans à la campagne 771
Le maire n' a pas supprimé le festival gourmand ? :lol: "Mince" alors !!!!
57 ans à la campagne 771
H.S : pour Calie : je sais, je plaisante sur le poids des autres....
Mais je reste susceptible sur le mien !!! :lol: fin du H.S.
B I U


Discussions liées