MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Comment savoir ce que l'on est...

1722
Voilà, je m'assume, du moins assez.

Certains auront vu ma photo, d'autre pas, je suis pas là pour m'exhiber :lol:

Ce qui me dérange et que je veux vous faire  
partager c'est mon mécontentement... Combien de fois ne m'a-t'on pas dit "tiens essaies ce vetement" alors que c'était un 44 et qu'il était évident que je savais pas le mettre...Combien de fois est ce qu'on m'a dit "TOI, PESER CE POIDS LA?! JE TE CROIS PAS"

J'imagine que vous allez trouver ca idiot, mais ca a créer chez moi un sentiment d'insécurité...J'ai l'envie de faire remarquer et faire comprendre que je suis en surpoids (+ de 100kg pour 1m75), je ne veux pas me retrouver la g**ule à terre parce qu'on m'aura fait m'asseoir sur une chaise qui supportera pas mon poids...J'en ai assez des potesses qui veulent me faire porter des vêtements que je saurais pas mettre...

Oui c'est bien gentil quand on me dit que j'ai pas l'air "grosse" mais en même temps...comment je peux savoir à quoi je ressemble à la fin? alors que moi je me vois comme je suis...

Ca veut pas dire que je réalise pas que je rentrerais pas dans les vêtements qu'on me propose...Mais imaginez (si vous n'avez pas vécu ca) qu'on critique des obèses devant vous...parce qu'on ne vous considère pas comme telle car on s'en rend pas compte...

Là je vais être opérée et j'ai eu peur car on m'avait dit (une chirurgienne) que mon poids pourrait poser problème pour une anesthésie...j'en ai parlé à mon ORL et elle m'a fait les yeux ronds en me disant que j'étais pas obèse...car j'étais grande...(comme si ca changeais quelque chose au final), pour finir elle m'a dit que j'avais pas de soucis à me faire et que si j'avais des craintes je n'aurais qu'à le dire à l'anesthésiste...

Je n'ai pas les moyens financier ou autre pour prendre soin de moi, je ne fais pas de régime et je déteste le sport...alors je vois pas pourquoi on réalise pas....(je veux dire qu'une femme qui prend soin d'elle est tout de suite plus radieuse qu'une fille qui se négligera...sans vouloir vexer qui que se soit)

Vous êtes dans le même cas que moi? Je dois faire quoi? Rester sans savoir à quoi je ressemble vraiment...je ne sais plus moi...

(je suis désolée si ca a l'air un peu brouillon mais j'ai voulu expliquer ma situation comme elle me venait...)
38 ans Nord-Est de la France 3285
C'est complexe mais ca existe...

Je le vivais a l'adolescence, je savais que j'etais en surpoids,je m'assumais, je prenais soin de moi, il y avait de grosses differences par rapport a mes copines, mais elles me disaient toujours qu'il fallait arreter, que j'etais pas grosse... C'est assez deboussolant effectivement...

Maintenant tant que toi tu te regardes dans la glace, que tu sais comment est ton corp c'est ta perception a toi qui compte... Plus qu'un poid sur la balance qui en fonction de la taille de toute facon ne donne pas le meme resultat chez les unes que les autres, et puis la facon d'etre faite aussi...

Il se peut justement que comme tu t'assumes, tu fait oublier aux autres aussi que tu es en surpoids ou je ne sais pas...

Je dirais que le principal et ta vision de toi, le reste laisse dire...De toute facon quand il s'agit de medical, les medecins ou anesthesiste savent ce qu'ils font, et la pour eux c'est ton poid et ta taille qui compte, pas leur facon de te percevoir...

Alors continue d'assumer, et ignore le reste ;)
1722
Merci pour ta réponse ca me touche.

Oui tu as probablement raison, mais on peut pas vraiment dire que je me trouve belle dans la glace...Je crois que je vais me fier à mon amoureux lol
A
31 ans 1018
Je répond peut-être un peu tard mais je viens tout juste de voir ton post...
Moi je suis plus ou moins dans la même situation que toi, on me dit que je suis pas grosse, on me tend un 40, on veux me porter dans ses bras, mon chéri crois que je fait 70kg :roll: ...je prend soin de moi, je m'assume plus ou moins ...
Après quand je me regarde dans une glace je ne me vois pas avec tous mes kilo, quand je me vois a côté de personne plus fines, la je voi la vrai différence...
et puis les autres n'ont pas la meme perception que celle que nous avons de nous, d'ailleurs moi je peux pas regarder quelqu'un dans la rue et me dire "tien lui il fait 84.25kg"
Si je doit prendre un exemple, pas moi :lol: parce que tout le monde sait que je me vois pas comme je suis mais je sais pas comment remédier a sa encore, mais une femme que j'ai eu en "consultation" pendant un stage ; elle fesait 1m65 pour 52kg, quand ont l'a pesée, elle nous a dit qu'il fallait enlever 1kg de vetements, 1kg de selles, et qu'elle voulait descendre a 45kg parce qu'elle se trouvait enorme...en bref elle avait des problèmes plutot psychologique que physio mais bon...elle ne se voyait pas comme elle était et pourtant elle était mince.
J'ai l'espoir de me voir un jour comme mon chéri me voit, parce qu'a ses yeux je suis une déesse 8) (je rigole hein :lol: )
3923
Si je comprends bien,ton drame,c'est que les gens ne voient qu'une fille très mignonne avec de délicieuses formes ?....
C'est si grave que cela que l'on te trouve craquante en t'épargnant les formules du style : " Ah,si seulement.." ou bien : " dommage que..." ?

* Pierre qui va lire un bouquin de Tolstoï pour se reprendre un peu *
L
40 ans 22
On reprends...parce que là je ne suis pas sûre d'avoir tout compris. Tu es énervée car les gens ne te voies comme tu es (ou comme tu penses être...)?

En somme, tu aimerais que les gens te voient comme une fille obèse, avec des problèmes de surpoids et toute la psychologie de comptoir qui en découle? (à ce propos si on considère ce genre de psychologues, je pense qu'il doit y avoir plus de psy que de gens à traiter...mais ou va t-on?)

Ceci dit, tu peux toujours trouver un chaise un peu fragile et t'assoir lourdement dessus en espérant qu'elle casse...à la troisième chaise cassée, promis on te traitera comme un paria en allant te chercher la chaise en fer forgé qui traine au fond du jardin...

Si les gens ont une image de toi plus positive, que ta propre vision? Pourquoi ne pas simplement accepter?
45 ans 17521
Je comprends ce que tu veux dire Izumi... il est effectivement problématique d'être en décalage entre ce qu'on voit de soi, et ce que les autres perçoivent de nous... c'est ça le vrai problême... dans l'autre sens ça marche aussi (je le dis pour les deux personnes qui m'ont précédée et qui semblent trouver une telle interrogation ridicule)...

Si on ne se voit pas comme les autres nous voit, comment savoir comme on est "pour de vrai" ? On a tendance à penser que la vérité "vraie", c'est nous même qui la détenons...C 'est vrai, quoi... on sait quand même à quoi on ressemble... mais au fond (et au risque d'énoncer un gros cliché), la beauté, c'est quelque chose de subjectif... et le surpoids aussi... dans la mesure où on ne se balade pas avec son IMC tatoué sur le front, il y a toujours des personnes qui te verront mince, ou "normale", en tout cas pas grosse... et d'autres qui te verront grosse. Toi tu te vois grosse... et ça t'énerve que les gens ne te voient pas comme ça... En fait, ça t'apporterait quoi, qu'on te voit comme tu te vois, toi ?

Cette concordance entre ce que je vois de moi, et ce que les autres voient de moi, je ne l'ai jamais connue non plus...

Je t'explique :

- au primaire, j'étais plus costaud que les autres gamins, qui se moquaient de moi "grosse vache, grosse patate", etc... et qui m'ont fait me sentir différente, alors que moi je me voyais normale...

- au collège, je suis quand même bien en surpoids, j'atteinds les 85 kg en 5e, pour 1m70... on me traite de "boudin"... je suis mal dans ma peau car les autres ont fini par me convaincre, mais je me vois quand même moins moche qu'ils ne le disent et je pleure parce que les gens sont vraiment méchants... mon médecin me met au régime, le premier et dernier de ma vie... en 1 an, je perds 10 kg... je suis super contente, je me sens toute belle...

- au lycée, je suis toujours bien balèze, mais j'ai grandi... je suis une "belle plante" comme dit ma mère, je suis "trop grosse" comme dit ma grand mère, je suis un "boudin" d'après les filles, mais quelques garçons s'interessent à moi.... moi je suis complétement larguée, je ne comprends pas comment mon corps peut être multiple, et je rêgle le problême en le dissimulant dans des vétements "sac à patate"...

- à la fac, j'habille du 42/44 je me sens énorme... ça ne va pas du tout... on me trouve bien, j'ai un sacré succès auprès des mecs, mais je suis vraiment, dans ma tête, immonde... je pleure sans arret, je ne sors plus dans la rue, si je vais en soirée, je me bourre la gueule pour oublier que je suis grosse et moche, et je me demande pourquoi les gens sont aveugles... je suis embarassée par ce corps qui me semble être trop grand pour moi, moi qui suis si petite dans ma tête, et qui me rêve frêle et chétive, comme me parraissent être les autres filles.

- à 23 ans, j'ai un déclic, j'ai continué à grossir au fil du temps, et je suis au 46/48... je me rends compte que c'est pas mon corps qu'il faut réduire, c'est ma personnalité qu'il faut laisser s'épanouir... et à partir de ce moment là, je me sens belle et j'assume ce que je suis.

Aujourd'hui ? aujourd'hui je fais un 52, et je me sens "normale", je veux dire, dans mon corps, je me vois comme si je faisais un 40... :-k je ne me sens pas lourde, ni handicapée, par contre, quand je me vois en photos, j'ai un choc : je ne me vois pas si grosse, même si je me trouve "belle grosse" :lol: , cette fille là n'est pas moi telle que je me pense et telle que je me sens... or c'est cette fille là que les gens voient... et ça me perturbe. Même si je ne ressens pas de pression, parce qu'on voit que j'assume, je n'ai pas de mérite à assumer, puisque dans ma tête à moi, je suis mince et qu'il n'y a rien à assumer du tout... :shock: Je suis donc bien dans mon corps, et j'aime aussi la grosse que les gens voient, mais ce sont bien deux physiques disctincts.

Il y a des problématiques qui ne sont pas miennes, parce que je me vois normale, et pourtant les gens me posent des questions concernant ma façon de m'habiller, de vivre mon surpoids... sauf que dans ma tête, je ne suis pas différente d'eux...

C'est une drôle de sensation, je comprends que ça te perturbe... Moi, finalement, je me suis scindée en deux, j'ai accepté que la fille que je sens dans mon corps, n'est pas celle que les gens voient, ou que même moi je vois sur les photos ou dans le miroir. Sur les photos, je suis grosse, et les gens me voient grosse mais il parrait que ça me va bien... :roll: Il a donc fallu accepter cette subjectivité, et le fait que je puisse être mince et grosse à la fois, belle et moche à la fois... même parfois intelligente et conne à la fois... :mrgreen:

L'image n'est pas unique, elle se transforme à travers le regard des gens... ce n'est pas grave, mais c'est effectivement curieux. Si tu prends deux personnes, une daltonienne et une qui ne l'est pas, et qui regardent le même paysage, elles ne verront pas du tout les mêmes couleurs, pourtant les deux visions appartiendront à leur propre réalité, malgré le fait que chancune pensera que l'autre se trompe... ;)

:kiss:
L
40 ans 22
Citation:
J'ai l'envie de faire remarquer et faire comprendre que je suis en surpoids (+ de 100kg pour 1m75), je ne veux pas me retrouver la g**ule à terre parce qu'on m'aura fait m'asseoir sur une chaise qui supportera pas mon poids...


Je répondais particulièrement à cette phrase qui m'a quelque peu interpellée.

Maintenant, je ne trouve pas ridicule d'avoir du mal à gérer l'image de soi, bien au contraire. Je trouve juste dommage, de voir Izumi chercher à montrer aux autres une vision d'elle négative, alors qu'autour d'elle les gens la voient de manière positive.

Je comprends qu'il peut être difficile de ne pas être en accord avec son image.
Mais a mes yeux, c'est plutôt à Izumi de faire un travail pour assumer son image de jolie fille avec des formes, plutôt qu'aux autres de se dire qu'elle est trop grosse pour s'assoir sur tel ou tel siège...

Ce n'est nullement par méchanceté ou cynisme, bien au contraire. Mais j'ai juste l'impression qu'Izumi prend le problème à l'envers.
3923
Je vois une jolie fille sur la photographie,c'est ce qui me saute aux yeux,
et comme bon nombre de personnes,je m'en tiens à cette première impression,
le plaisir suscité rendant incongrues d'autres considérations plus "techniques".
Quand je vois un beau gâteau,je ne m'interroge pas sur la recette,je le dévore du regard....

Donc aucune notion de ridicule dans ma remarque non plus,
je dis simplement que les réactions d'autrui ne m'étonnent pas.
Cela a de quoi déconcerter effectivement.


Bon,vous m'excuserez,j'ai une chaise de bureau à réparer....
54 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
j'ai eu l'impression en te lisant que tes copines te trouvent peut être belle
et que comme elles te trouvent belle elles te proposent des vêtements qui, pour elle, sont dans la norme parce que, puisque tu es belle tu ne peux que rentrer dans ces vetements n'est ce pas?
et comme elles sont bien sensibles au matraquage de la mode la taille qu'elles te presentent ne peut être la tienne
et la vos deux visions s'affrontent à la réalité
la tienne de tes kilos en trop
la leur de ta beauté qui ne rentre pas dans un 44 bizarre hein ;)

ajoute à ça le regard médical qui te classe dans les obèses à surveiller qui vont tomber malade et couter beaucoup en soins et en risques médicaux

alors c'est pas étonnant que tu te sentes écartelée :kiss:
C
50 ans 1965
Citation:
le plaisir suscité rendant incongrues d'autres considérations plus "techniques".


Moui enfin, le plaisir est aussi subjectif... et je ne pense pas que ça suffise à ballayer les interrogations...

Il y a juste un décalage entre l'image qu'elle se fait d'elle et l'image qu'elle renvoit aux autres... du moins, ce qu'ils appercoivent... ce qu'ils en disent...
Et je pense que ça suffit pour être un peu flippant...

Dans un autre registre...
J'ai souffert d'une terrifiante distorsion de la réalité pendant une sale période. Je ne me reconnaissais plus, je me considérais monstrueuse et comme les autres ne me voyaient pas horrible, je voulais montrer que je l'étais...
Donc, je me suis saignée le visage avec une lame de rasoir (heureusement pas de dommage visible, pas de cicatrice...ou faut vraiment être à 10 cm de mon visage et le détailler minutieusement ... ce qui arrive rarement faut l'admettre :lol: )...
Quand j'ai vu le sang couler, j'ai vraiment eu peur... j'aurais pu facilement tout bousiller... Alors une idée : je me suis forcée à prendre des photos de mon visage... je continue à le faire...
Moi ça m'a beaucouup rassuré... par contre, ce sont les autres qui ne me reconnaissent pas toujours sur les photos... :shock: :lol: ... J'exprime toutes les émotions, je les fige, je veux trouver tous ce qu'il est possible pour mon visage d'exprimer...

Tu ne peux pas demander aux autres de te voir différemment parce que toi tu te vois différemment... Tu peux tout juste accepter le fait que l'inteprétation est subjective... et donc plurielle.
1722
En fait, tout d'abord je l'ai dit je m'assume tout à fait, je ne me trouve pas laide..depuis que j'ai mon homme je me suis vue d'une autre façon...

Ce qui m'embete plus se sont par exemple les amies qui "complexent" et passe leurs temps à me survaloriser...au final quand on me fait "tu rentres dans ce pantalon voyons!" que je n'y rentre pas...ca me blesse...car je suis très difficile avec moi même...c'est pareil pour toutes ses petites choses semblables...

Ca me perturbe aussi dans la vision que j'ai de moi...d'un coté, la "belle" que je vois dans le miroir quand je me sens bien, et la moche quand je me rend compte que je rentre pas dans un pantalon, qu'une chaise veut céder...Au final je sais plus quelle vision est la bonne...la belle, la belle des autres ou la mal dans sa peau qui a bien raison...

Je sais pas si c'est clair...Je ne prend pas mal qu'on me voit différement, ca me perd tout simplement...
38 ans 22/29 2570
Ca m'arrive tout le temps avec mon meilleur ami. Il travaille pour un grossiste dans le sentier et il me ramène de temps des fringues.
Bon maintenant, il sait plus ou moins quoi me prendre car je lui ai dit ma taille mais quelle fût ma surpsire quand il m'a ramené une fois un vêtement de taille S!!!! :lol: J'ai ri et il me sort "ah bon, ça ne va pas t'aller, pourtant il avit l'air large." Pareil avec une jupe de taille 3 sans elasthane. Maintenant, il ne me ramène que des ponchos, comme ça il est sûr de ne pas se tromper.
Pareil quand je lui ai dis mon poids, il a halluciné. il pensait que je faisais 30 de moins.
Ca ne me dérange pas, je trouve ça drôle en fait.
B I U


Discussions liées