MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Assumer ses rondeurs devant son copain

18 ans 8
Bonjour (ou bonsoir :D )

Je viens de découvrir ce site il y a moins d'une heure et je pense pouvoir y trouver ce que je cherche.

Bon pour  
entrer dans contexte:
J'ai 16 ans et demi, mesure 1m60 et pèse 68 kilos, je suis donc plutôt ronde, des bras assez large, de bonnes cuisses, du ventre et BEAUCOUP de hanche (trop à mon goût) et je fais un 95C. J'ai un copain avec qui j'ai déjà fait les préliminaires, et j'ai déjà été me baigner avec lui.
Cependant je n'assume toujours pas mes rondeurs et j'ai toujours peur que lors de notre première fois mon corps soit trop moche à ses yeux. Je lui ai évidemment parlé de ce complexe, lui me dit qu'il me trouve très bien et même parfaite.

J'ai comment dire... Des problèmes de grignotage compulsif, que jai énormément de mal à contrôler, depuis quelques mois j'envisage sérieusement de changer, de perdre du poids, il y a quelques semaines j'ai commencé à manger un peu mieux mais il y a encore eu des grignotage ou des moments où je mangeais de mauvaises choses (pizza..)
Cela fait quelques jours que j'ai une réel motivation de changer, j'ai trouve un programme sportif ultra sympa que je teste pour voir si le résultat sera à la hauteur
Je sais que perdre du poids efficacement prend du temps, et ça me dérange de moins en moins, mais en attendant il faut que je continue d'assumer mon corps devant mon copain.

Il m'est arrivé durant une semaine d'être très très irritable sur le sujet de mon sur poids, n'importe quelle remarque à mon égard ou à l'égard de personnes rondes me donnait envie de pleurer et me rendait vide et triste toute la journée, ça a donc duré 1 semaine environ jusqu'à ce que je prenne une feuille où j'ai commencé à écrire toute les remarques que j'entendais, toute les choses méchante que je pensais de moi, depuis, quand je vois cette feuille j'ai envie de pleurer.

Mon copain ne veut pas que je change mon corps, je lui ai parlé de ma volonté de maigrir mais il ne veut pas, je ne sais pas s'il dit ça pour me faire plaisir ou s'il le pense réellement.
Comment assumer son corps ?
J'ai l'impression qu'être ronde ne me permet pas de m'épanouir.. Je ne vais pas à la piscine avec des amis, je ne porte pas tout les vêtements que j'aimerais porter..

J'ai besoins d'avis..


(Désolée si c'était très long ????)
83 ans 4491
En fait ce n est pas d etre ronde qui ne te permet pas de t epanouir mais le fait que tu ais honte de ton corps et que tu te juges tres durement la dessus.

Quand j avaia ton age j avais aussi un rapport assez complique avec mon corps et je m interdisais plein de choses, je me gachais la vie en somme.

Je faisais le meme genre de poids que toi pour la meme taille. Jamais je ne voulais me mettre en maillot.

J ai pris ensuite 50 kilos dans mon parcours de vie et paradoxalement j ai commence a m assumer quand j ai depasse un certain stade de poids. J ai fait un chemin de bienveillance envers moi. Ok, je suis grosse, voir tres grosse, mais en meme temps j ai chaud et j ai envie d aller a la piscine, j y vais. Les regards des autres ils sont la, mais certains sont indifferents et surtout si toi tu te donnes le droit de vivre ils n ont plus la meme importance.

Quand a ton copain, il n a aucune raison de te mentir s il ne te trouvait pas a son gout il ne sortirait pas avec toi. Tout le monde n a pas les memes gouts. Moi j aime bien les hommes ronds par exemple, meme si je pourrais tomber amoureuse de quelqu un de grand et mince puisque pour moia seduction est un ensemble de choses qui ne sont pas que physiques.

Pour les grignotages et les envies de regime et de maigrir, je t invite a aller lire en long et en large le site www.gros.org

C est un ensemble de reflexion sur le surpoids et l obesite qui peut etre interessant, personnellement cela a ete le declic pour beaucoup de choses parallemement a mon cheminement personnel de lacher prise et de bienveillance envers moi.
42 ans Barcelona (Espagne) 24102
Saralou a écrit:
J ai pris ensuite 50 kilos dans mon parcours de vie et paradoxalement j ai commence a m assumer quand j ai depasse un certain stade de poids. J ai fait un chemin de bienveillance envers moi. Ok, je suis grosse, voir tres grosse, mais en meme temps j ai chaud et j ai envie d aller a la piscine, j y vais. Les regards des autres ils sont la, mais certains sont indifferents et surtout si toi tu te donnes le droit de vivre ils n ont plus la meme importance.


Cela a été aussi le cas pour moi.

Pour ce qui est de mon corps face à mon copain, pendant des années j'ai tenté de camoufler tant bien que mal mes rondeurs et surtout mon ventre et mon estomac. Il m'en a fallut du temps pour comprendre qu'un homme aime une femme bien dans son corps et qu'il y a des hommes qui non seulement non pas de soucis avec notre poids mais aime vraiment avoir auprès d'eux une femme qui a beaucoup de formes. Il y a que cela rassure et qui nous trouvent sexy et cela leur fait plaisir à eux.

Pour les vêtements il y a des options, si cela peut te rassurer, quelque soit la taille il y a plus de femmes qui disent ne pas trouver ce qu'elles aimeraient que le contraire,il y a sans doute des boutiques dans tes prix que tu ne connais pas.

Souvent la sensation que le poids empêche de s'épanouir cache autre chose, et tu sembles assez mature pour essayer de faire ce cheminement personnel pour trouver d'où vient ton poids.

Pour ton copain, est-ce que tu as confiance en lui ? Vous êtes ensembles depuis combien de temps ?
18 ans 8
Merci pour vos réponse ^^

En ce qui concerne mon copain, je lui fais vraiment confiance, ça ne fait que quelques mois que nous sommes ensemble mais c'est vraiment une relation où je me sens bien.

Et j'ai tout de même envie de ?Voir ce que ça fait? d'être mince, mais c'est compliqué d'y arriver, je ne pensais pas que mon poids me rendrais autant triste. Il m'est arrivé d'en avoir des problèmes (une fille méchante lorsque j'étais au collège mais je ne l'écoutais pas, je m'en fichais même) et je me souviens que je ne me suis pas sentie à ma place plusieurs fois, ce qui m'a le plus marqué était qu'en CM2 je faisais du karaté, j'adorais ça, mais l'année suivante je n'ai pas voulu y retourner, malgré que ma mère ai insisté puisque c'était vraiment en sport que j'aimais. Je me souviens de cette phrase que j'ai dis en pleurant ?Le karaté c'est pas un sport de grosse, j'ai pas ma place dedans?
42 ans Barcelona (Espagne) 24102
Faustinedon a écrit:
Il m'est arrivé d'en avoir des problèmes (une fille méchante lorsque j'étais au collège mais je ne l'écoutais pas, je m'en fichais même) et je me souviens que je ne me suis pas sentie à ma place plusieurs fois, ce qui m'a le plus marqué était qu'en CM2 je faisais du karaté, j'adorais ça, mais l'année suivante je n'ai pas voulu y retourner, malgré que ma mère ai insisté puisque c'était vraiment en sport que j'aimais. Je me souviens de cette phrase que j'ai dis en pleurant ?Le karaté c'est pas un sport de grosse, j'ai pas ma place dedans?


Ah ben voilà, c'est pas ton corps qui te gêne mais les réactions des gens fassent à ton physique, et on a toute ressentie ça un jour.
C'est vraiment dommage que tu ne fasses plus de karaté, il n'est pas trop tard pour t'y remettre tu sais :)

En plus je t'assure, le poids n'est pas un souci pour le karaté si tu es en forme.
Que penses tu de reprendre ce sport ?

En tout cas je suis contente que tu es un copain en qui tu as confiance, la confiance c'est primordial.
18 ans 8
J'avais repris le karaté en fin de collège mais j'ai arrêté puisque je me consacre au théâtre et que je ne pouvais pas faire plusieurs activité (manque de moyens)

Le regard des autres c'est pas tant ça qui me gêne, c'est vraiment mon regard sur moi même, je n'ai jamais accepté mon corps
42 ans Barcelona (Espagne) 24102
Le théâtre c'est génial pour apprendre à gérer son corps dans l'espace et savoir parler en public :D

Je vais tenter de prendre le souci dans l'autre sens.
Qu'est-ce que tu aimes en toi, dans ta personnalité et dans ton corps ?
18 ans 8
Si je devais donner des points positifs physiquement Euh.. Je dirais mes yeux (bleus) et j'ai des lèvres dont je suis assez contente (pas trop fine ect)

Après niveau "mental" je dirais que je suis quelqu'un de très optimiste, mais j'ai quand même un caractère assez fort.

Après en ce qui concerne le théâtre j'aime ça mais je n'ai de toutes façons jamais eu de problèmes en rapport avec le fait de s'exprimer devant les autres, je ne suis absolument pas timide.
42 ans Barcelona (Espagne) 24102
Faustinedon a écrit:
Si je devais donner des points positifs physiquement Euh.. Je dirais mes yeux (bleus) et j'ai des lèvres dont je suis assez contente (pas trop fine ect).


Rien d'autre dans ton corps ?
18 ans 8
Pas grand choses d'autres non.. j'aime que certains petits détails, comme mes ongles, mes mains
Mais tout le reste de mon corps, j'ai l'impression que je ne devrais pas être dedans, qu'il ne me représente pas
42 ans Barcelona (Espagne) 24102
Faustinedon a écrit:
Pas grand choses d'autres non.. j'aime que certains petits détails, comme mes ongles, mes mains
Mais tout le reste de mon corps, j'ai l'impression que je ne devrais pas être dedans, qu'il ne me représente pas


Tes fesses, tes seins, tes jambes, tes épaules ? Rien de rien ?
18 ans 8
Je ne trouve pas mes fesses très belles
Mes épaules je les trouves trop larges
Ma poitrine je trouve que j'en ai trop
Je complexe beaucoup de mes bras
Je haïs mon ventre et mes hanches beaucoup trop dessinées
Je déteste mes jambes, surtout mes cuisses bien trop grosses
42 ans Barcelona (Espagne) 24102
Faustinedon a écrit:
Je ne trouve pas mes fesses très belles
Mes épaules je les trouves trop larges
Ma poitrine je trouve que j'en ai trop
Je complexe beaucoup de mes bras
Je haïs mon ventre et mes hanches beaucoup trop dessinées
Je déteste mes jambes, surtout mes cuisses bien trop grosses


Trop par rapport à quoi ou qui ?
18 ans 8
Trop pour être joli à mes yeux
83 ans 4491
Je n aimais rien en moi a part mes pieds quand j etais jeune.

Moi aussi je pensais que je n etais pas jolie selon mes gouts.

C est plus tard que j ai voulu me liberer de cette pression d etre jolie en fait. Cela a ete le premier pas dans le sens ou je me suis dit "cette fameuse beaute selon mes criteres, est elle si indispensable pour etre heureuse".

Pendant longtemps j ai pense que oui et j ai couru apres un ideal que je n arrivais pas a atteindre. Resultat, j etais malheureuse et je ne pouvais lacher prise sur le fait que oui mais moins de ceci ou cela je profiterais de ceci ou cela et je serais heureuse.

Mais quand meme je commencais a analyser certaines choses comme par exemple le fait que certaines stars tres belles et reconnues n avait pas eu une belle vie. Des relations amoureuses compliquees, des problemes de dependance, une enorme souffrance lors de la perte de leur jeunesse, etc.petit a petit je me disais "non, etre beau n amene pas systematiquement le bonheur.

De devenir tres grosse m a permis de me liberer puisque j etais de toute facons hors categorie. J etais devenue mere entre deux et je voulais que mes enfants puisse avoir une mere qui avait une bonne image d elle meme.

Et depuis que je ne recherche plus d ideal, cela va beaucoup mieux. Mon poids ne m empeche pas de vivre une belle vie qui correspond a ce dont je revais et ceci a ete obtenu sans un corps ideal.

Alors cela ne se fait pas en un claquement de doigt, il faut se forcer au debut a se dire, bon ca va je suis pas le canon que je voudrais etre , mais dans le fond c est pas aussi important que je le pense puisque des gens avec un physique tout a fait "banal" peuvent avoir une jolie vie.

Mais cela en vaut tellement la peine. Et pour moi qui ai 50 ans maintenant ce chemin fait auparavant fait que je ne souffre pas du vieillissement, de la perte de seduction (meme si t es mince passe un certain age c est pas considere comme beau par la societe).

Donc le travail fait plus jeune sert quand tu vieillis.

Je te souhaite de trouver en toi la voie de l apaisement.
B I U