MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Votre réaction lorsque votre bébé se met à pleurer

34 ans Bruxelles 7458
C'est une question que je vous pose après après avec lu mon cours de psychologie du développement et je vous expliquerais plus tard pourquoi je veux le savoir ;) (si  
je le dis maintenant ça faussera pitêt les réponses :o )
34 ans Nancy Vannes 3418
Moi j'ai mis la deuxième. Quand une de mes anciennes "gardées" pleurait dans son parc juste après que je l'y ai mise, je regardais l'heure d'abord (vérifier que j'avais pas zappé le biberon), puis si son doudou n'était pas en dehors, sans pour autant aller la voir, juste jeter un coup d'oeil. Si il lui manquait rien, je laissais courir, autrement j'allais la voir.
Là où je montais sytématiquement, c'était quand elle pleurait au lit. C'était une petite très calme et loin d'être capricieuse, donc quand elle pleurait, c'était qu'il manquait Doudou, ou bien qu'elle faisait ses dents, à part ça elle se plaignait pas, elle attendait en parlant à ses peluches (cf post sur le sommeil de bébé, pour la lumière).
33 ans Rouen 2073
J'ai répondu aussi la 2eme, certes je n'ai pas d'enfant mais je me connais, je n'aime pas qu'un enfant pleure mais je n'irai pas le soir a chaque petite crise... si cela dure je v y aller mais c tout
7404
j'ai aussi opté pour la seconde mais il me manque une info pour être tout à fait honnête...on parle d'un bébé de quel âge????
à quelques jours, quelques semaines de vie je suis persuadée que la notion de caprice n'entre pas en ligne de compte donc j'y vais dès qu'il y a pleur.Ensuite quand ils sont un peu plus grand on reconnait les pleurs de colère, de tristesse, de faim, de mal être, etc et on agit en fonction.
Pour moi un bébé a le droit de simplement vouloir être rassuré et c'est en répondant à cette demande qu'on lui donnera confiance aux autres et donc qu'on lui donnera confiance en lui...
voilà mon avis. En tout cas merci mini ça m'intéresse ce sujet là je serais curieuse de savoir pourquoi tu nous poses la question ;)
46 ans BREST 3113
Moi j'ai voté la dernière. Je n'accourrais pas mes quand mes bébés pleuraient j'allais voir tout simplement j'ouvrais la porte, vérifiait que tout allait bien, mais par contre je ne prenais pas systématiquement dans les bras, je restais tenir la main ou caresser la tête. Parait il que ca calme les bébés de leur caresser la tête et oui !! Au bout d'un moment on sait bien sur si son bébé pleure parce qu'il veut un calin ou s'il n'a tout simplement pas sommeil. Mais dès qu'un bébé pleure, pour moi ca va de soi d'aller quand même vérifier que tout va bien.
45 ans grand liege (Belgique) 820
moi, la première parceque quand c'est un tout petit bébé (durant les 2 ou 3 premiers mois) c'est pas encore des caprices, c'est qu'il a besoin de quelque chose: faim, froid, soif, chaud, mal, position inconfortable, besoins des bras (faut pas oublier que durant 9 mois bébé est resté dans le ventre ou il était bien entouré, il y avait tout le temps du bruit, il était bercé,....)
D'ailleur, j'ai lu un bon livre sur ça, ça s'appelle :"pleurs et colères des enfants et des bébés".
Je saurais pas en dire plus car je l'ai prêté au parrain du grand.
35 ans Jura 431
moi ma fille est née le 28 aout et j'attent quand elle pleure je vais t je la regarde un monent
si elle pleure de trop je la prend dans mes bras
41 ans bordeaux 407
j'ai choisi la deuxieme proposition mais comme le souligne eve sans précisions sur l'age car un nouveau né ne fait généralement pas de caprices et un pleur signifie qqchose qui ne lui convient pas(comme le disais punchy)
44 ans 76 10598
moi, j'ai coché la derniére car il manque un detail important ( comme certaines l'ont précisé): l'age de l'enfant!!

lors des premiers mois (2-3), on allait tout de suite voir chloée dés qu'elle pleurait. Aprés avoir verifié si la couche était propre, l'estomac plein ect....., on la gardait dans les bras jusqu'a ce qu'elle se calme. Il faut savoir que les nourrissons, durant leurs 2 premiers mois de vie environ, ont des crises de pleurs sans raison apparente. La theorie veut qu'ils se dechargent d'un trop plein d'energie. Enfin, dans ces moments là, il n'y a rien d'autre à faire que le prendre dans ses bras et attendre.

ensuite, loorsque l'enfant grandit, on commence à reconnaitre les pleurs et on accoure moins vite, notamment au moment du coucher. Dans ces moments là, on peut laisser pleurer un peu.

Mais, pourquoi cette question? Je me permets juste une remarque. On n'apprend pas à élever un enfant dans un livre. Chaque enfant est différent et à mon avis, il n'existe aucune methode universelle sur le "bien éléver son enfant". Je crois plus à ce que m'avait dit le pediatre de chloée: " vous ecoutez tous les conseils qu'on vous donne, vous lisez tout ce que vous voulez et au final, vous faites ce que votre coeur vous dicte!" Pour l'instant, ça fonctionne!!!
34 ans Bruxelles 7458
chloeecamille a écrit:

Mais, pourquoi cette question? Je me permets juste une remarque. On n'apprend pas à élever un enfant dans un livre. Chaque enfant est différent et à mon avis, il n'existe aucune methode universelle sur le "bien éléver son enfant". Je crois plus à ce que m'avait dit le pediatre de chloée: " vous ecoutez tous les conseils qu'on vous donne, vous lisez tout ce que vous voulez et au final, vous faites ce que votre coeur vous dicte!" Pour l'instant, ça fonctionne!!!

Je vous dirais ce soir pourquoi cette question ;)
Sinon pour ce qui est d'élever ton enfant tu as tout à fait raison :)
Moi je ne compte pas en élever mais c'est le côté révélant les "stades" de l'être humain qui m'intéressent ainsi que... quelque chose dont je parlerais ce soir :lol:
Je ne compte pas donner de méthode pour bien élever son enfant mais expliquer ce qu'on a pu observer suivant les différentes méthodes utilisées :)
45 ans pépettesland 1803
Je n'ai coché aucune des réponses parce que cela dépend des pleurs.
Si il pleure parce qu'il s'est fait mal j'y vais tout de suite (et en courant).
Si c'est une colère, il va se calmer dans sa chambre et je ne vais le voir qu'après.
Si c'est dans la nuit (et après vérif qu'il n'est pas malade), j'applique la méthose des paliers d'attente, et je me contente de lui parler dans le noir sans le sortir de son lit.
Enfin bref, cela dépend énormément du contexte.
En tout cas, sans forcément me déplacer, je leur parle toujours pour montrer que je suis là.
45 ans grand liege (Belgique) 820
chloeecamille a écrit:
On n'apprend pas à élever un enfant dans un livre.!


Je suis d'accord avec toi, mais certains livres donnent de bonnes pistes. En fait celui dont je parle un peu plus haut, il déculpabilise de laisser parler son coeur : càd que on entand pleins de choses autour de soi, on sait plus très bien quoi faire car beaucoups de personnes disent laissez le pleurer alors qu'on a envie d'y aller, mais on ose pas écouter ce que dit notre coeur . Alors là on est mal parcequ'on se demande si on fait bien ou pas. Et ce livre va vraiment dans le sens que tout petit c'est pas du tout des caprices mais des BESOINS aussi importants que boire, manger, respirer...

Au fait, vous savez qu'un nouveau-né qui pleure durant 1/4 heure tout seul dans son lit (faim ou autre chose...) c'est comme si dans notre référentiel de temps à nous, ça durait 3JOURS :shock: Alors immaginez que vous avez un chagrin (même comme ça sans vrai raison) et que ça doit durer 3 jours, vous croyez pas que ce serait moins pénible à vivre en étant cajolé dans des bras aimants?
32 ans Rhône 333
tiens c marrant, on a aussi parlé de ça en psycho du développement ces 2 dernières semaines.
34 ans Bruxelles 7458
Bon voilà je vous dit pourquoi j'ai posé cette question ;)

Bon voilà Ainsworth et Bell dans "Mother-infant interaction and the development of competence" ont effectué une expérience relative aux rapports entre la rapidité avec laquelle la mère réagit aux pleurs de son bébé et l'évolution de pleurs et d'autres formes de communications de ce dernier au cours de la première année de la vie. Ici je m'intéresse à la compétence sociale (précose ici évidemment) du bébé. Comme vous l'avez souligné il existe effectivement plusieurs sortes de pleurs: les pleurs rythmiques, les pleurs fachés et les pleurs de douleur. Ces dernières pleurs (de douileur) sont inmanquablement suivies de la venue d'un adulte quel qu'il soit. Pour les 2 autres il en est tout autrement (il parait: moi je ne connais pas de bébé ;) ). les pleurs rythmiques entrainent la plupart du temps la nutrition ou le changement des couches du bébé mais comme elles arrivent souvent quand la maman estime que le bébé a déjà tout eu la réaction diverge mais j'y reviendrais ;)
On considère qu'au départ les pleurs ne sont que physiologiques et indifférenciées, le répertoire se diversifie par la suite et augmente donc le pouvoir communicatif du bébé.
Ainsworth et Bell examinent le rôle de la mère dans cette évolution de ces moyens de communications.
des couples mère-enfant ont donc été filmés pendant 4h toutes les 3 semaines pendant 1 an.
On a observé qu'au cours des premiers mois tous les bébés pleuraient autant quelle que soit la réaction de la mère(beaucoup s'en occuper ou pas) par vers la fin de l'année, les bébés qui ont eu peu de "réponse" de leur mère pleurent beaucoup plus que ceux dont les mères se sont beaucoup occupées. Ce qui montre bien que la pensée que l'enfant sera moins capricieux si on ne "cède" pas est entièrement fausse (ici il n'y a que 3 personnes apparemment qui pensaient que c'était pourtant le cas ;) ).
Comment ça se fait?
Et bien les pleurs (pas les premières semaines évidemment ;) ) servent au bébé, entre autre, de moyen au bébé de tester son influence sur le milieu. s'il n'y parvient pas (si on ne vient pas) il insiste désespérément et si ça ne fonctionne pas on observera un retard communicatif :?
Ce n'est pas dramatique évidemment ;)
L'enfant sera un peu moins communicatif, plus timide et aura plus peur des étrangers. Rien de dramatique en somme mais ça montre bien qu'il ne faut pas se retenir de s'occuper de son bébé quand on en ressent l'envie et ne pas avoir peur qu'il finisse capricieux :)

Maintenant que les mamans qui répondent peu aux pleurs ne se mettent surtout pas à penser qu'elles sont de mauvaises mères! Notre personnalité se construit petit à petit et la diversité c'est beau :)

Vala vala ai fini ;)


Par contre je n'affirme pas sur l'honneur que c'est absolument vrai même si je suis pratiquement sûre que ça l'est puisque l'expérience a souvent été recommencée ces 30 dernières années pour vérifier ;)

Vala a plus suspense :lol:
7404
:D waouh suis contente de voir où tu voulais en venir...
ai encore une question...
ce bouquin existe en français?
B I U


Discussions liées