Le 08.02.13 Par Anne Stolbowsky

12 ans d’échec de manger bouger et de lutte anti obésité. Et ils remettent le couvert !

5 fruits et légumes par jour. Ne mangez pas trop gras, trop sucré, trop salé… 12 ans qu’on gave les français de « manger bougisme » et de prétendue lutte contre l’obésité.
Dans les écoles, les publicités, dépliants, médecins… personne n’y échappe !

D’ailleurs les statistiques montrent que dans l’ensemble les gens suivent ces conseils.
Pourtant l’obésité n’a jamais cessé d’augmenter, comme les chiffres des organismes de santé le confirment tous.

Cette lutte anti obésité, ça n’a jamais marché, ça ne marche pas et ça ne marchera jamais !

L’obésité : une maladie de gens qui passent leur temps assis devant la télé à se baffrer.
Seule hypothèse retenue par l’Etat, évident comme 1+1 pour la population (et Karl Lagarfeld !).
ça coule de source ma bonne dame !

Pourtant l’obésité n’est pas une maladie en soi. C’est tout au plus un symptôme !
De même que la maigreur n’est pas une maladie en soi, bien qu’elle puisse être la conséquence de certaines maladies.

Imaginez un seul instant une lutte « anti-maigreur ». Ne trouveriez vous pas ça choquant, dérangeant et absurde ?
Vous auriez raison.
Combattre un symptôme, quel qu’il soit, est inéficace.
En plus de jeter l’opprobre sur une partie de la population, on passe évidement à côté des vraies maladies, on se coupe toute possibilité de raisonnement pour les comprendre.

Mais pourquoi se compliquer la vie et réfléchir quand on peut faire simple et se contenter de pointer du doigt une caractéristique bien visible, même si c’est faux ? Quand tout le monde gobe le truc sans sourciller en plus, avec des montagnes de pognon à la clé, pourquoi s’embêter ?

Logique donc que ces politiques ne résolvent rien !

manger-bouger-marc-moulin

Ça ne marche pas.
Mais pourtant on va nous en resservir une louche copieuse jusqu’en 2015 ! Après autocongratulation évaluation, il a été décidé de remettre le couvert !
Loin de remettre sa méthode en cause ou de prendre en compte les progrès scientifiques en la matière,
l’État se félicite de ce non résultat et décide de poursuivre en augmentant les budgets.
Apparemment se serrer la ceinture, c’est bon pour les autres.

Allez comprendre !

Note : cet article n'est plus à jour
Nous vous recommandons plutôt

Et bien justement je suis tombée sur un article remarquable, qui fait bien le point sur les raisons de l’échec de ces politiques sanitaires anti obésité en France.

Si le sujet vous interresse, allez y jeter un oeil c’est pas tous les jours que quelque chose de ce calibre sort !

//www.contrepoints.org/2013/02/06/113904-manger-bouger-12-ans-dechec-constant-des-politiques-publiques-de-prevention


... Charger plus