Le 18.12.19 Par Anne

Court métrage contre la grossophobie : Des jeunes ont besoin de vous

La grossophobie, même si certains n’aiment pas le mot, on sait tous ici ce que c’est.
Une haine latente, un rejet violent, un jugement qui s’infiltre partout, un racisme qui nous touche dans tant de petites choses, tous les jours …
Le souci avec ce genre de pensée négative, c’est que cela vient souvent de l’ignorance, de l’incompréhension et parfois aussi d’un fort diktat de la minceur.
Pour ne pas être juste des victimes, il faut prendre les choses en main, ne plus nous cacher, le body positivisme aide beaucoup, mais il y a aussi d’autres solutions.

C’est là qu’interviennent Magloire et les jeunes de la ville de Tarnos qui ont eu l’idée de faire un court métrage.
C’est là que vous aussi pouvez agir en aidant ces jeunes à finir leur court métrage.

En effet, pour finit le court métrage Grossophobia, les jeunes de City@jeunes ont besoin de 10 000€.
Si chacun d’entre nous donne 1€, cela pourra les aider à monter ce petit film sur lequel ils ont travaillé pendant 10 mois à l’écriture d’un scénario, puis au tournage.
Le court-métrage sera alors grâce à vous présenté dans les festivals de courts-métrages, notamment jeunesse, en France, mais aussi en Espagne et dans les pays d’Amérique latine, puis pourra servir de support pédagogique dans les collèges et lycées, et aussi sur internet.

« Aujourd’hui, en France, les enfants en surpoids ont 80% de risque de l’être adultes s’ils sont discriminés. Être gros ou grosse est l’un des premier facteur de discrimination à l’embauche. Vêtement, sport, soins médicaux et même amour, la grossophobie est partout.

Racisme ordinaire et quotidien, cette discrimination considérée comme bon-enfant est banalisée, relativisée, moquée.
Le court-métrage vous met dans la peau d’une personne en surpoids à différentes étapes de sa vie. Le but est de montrer la souffrance, l’injustice et la solitude que peuvent ressentir notamment les jeunes femmes. Pour finir notre court-métrage et le présenter aux festivals, nous avons besoin de 10 000€.

Aidez-nous, participez et surtout : partagez !
Un gros merci !

Magloire et les City@jeunes (Ville de Tarnos) »

Synopsis
Le but est de faire prendre conscience au maximum de personnes de ce que vivent les personnes discriminées au quotidien.
Le court-métrage est tourné de manière subjective : la caméra est le personnage principal, à laquelle les acteurs (les jeunes eux-mêmes, ainsi que des enfants) s’adressent.

Production : Broadster
Réalisateur : Magloire

Pour les aider c’est par ici : Okpal.com/grossophobia


... Charger plus