Le 26.02.05 Par Anne Stolbowsky

Comme une image – Agnès Jaoui

Comme une image

Film français (2003) – Réalisé par Agnès Jaoui –

Avec Marilou Berry, Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri

Pourquoi ce film ici ? On nous aurait menti, vlr serait en fait un repère d’adorateurs de Jean Pierre Bacri ?

Et bien non, pas spécialement en fait.

Ce qui a d’abord attiré notre attention, c’est le parcours d’acceptation du personnage principal.

Lolita Casard vit dans l’ombre de son père (Bacri), un écrivain reconnu, étourdi-maladroit-cynique-bougon-mais-humain !(Bacri quoi !)

La plupart des gens qui gravitent autour de Lolita ne souhaitent qu’une chose, approcher enfin son « illustre » père et profiter de ses relations.

Pour comble de bonheur, Lolita est ronde et la manque d’intérêt général de son entourrage ne font que lui donner une image d’elle même négative, malgré

sa belle voix et sa passion pour le chant !

La vie de ces personnages s’écoule sans réelle surprise, dans ce portrait teinté d’auto-suffisance d’un univers gauche caviard…on ne doute pas que c’est du vécu, un vécu qui manque probablement du recul necessaire pour que çà pique et que çà croustille.

Si vous n’êtes pas saoulé par Bacri qui joue Jean Pierre Bacri, vous pourrez quand même apprécier quelques dialogues et situations parsemées dans un ensemble assez plat et monotone…comme si ils avaient voulu donner une impression de sobriété et de « silences qui en disent long », mais qu’ils s’étaient un peu plantés.

Si vous êtes un coeur d’artichaud, alors n’hésitez pas, louez la cassette ou le dvd : vous plongerez quand même dans ce film…

…a la découverte de Marilou Berry qui joue à merveille le rôle d’une ronde qui ne s’assume pas, dégoutée d’elle même, ayant une vision tellement « réaliste » qu’elle en devient négative, et pourtant Lolita est une jeune femme pleine de talent qui n’a besoin que d’un peu d’écoute et d’amour pour s’épanouir.

Synopsis:

Lolita Cassard, vingt ans, en veut au monde entier, parce qu’elle ne ressemble pas aux filles des magazines, et aimerait tellement se trouver belle, au moins dans le regard de son père, trouver son regard tout simplement.

Etienne Cassard regarde peu les autres, parce qu’il se regarde beaucoup lui-même et qu’il se sent vieillir.

Pierre Miller, un écrivain, doute de ne jamais rencontrer le succès, jusqu’au moment où il rencontre Etienne Cassard.

Sylvia Miller, un professeur de chant, croit en son mari, en son talent, mais doute du sien et de celui de son élève Lolita, jusqu’au moment où elle se rend compte qu’elle est la fille d’Etienne Cassard, cet auteur qu’elle admire tant.

C’est l’histoire d’êtres humains qui savent très bien ce qu’ils feraient s’ils étaient à la place des autres mais qui ne se débrouillent pas très bien à la leur, qui la cherchent tout simplement.

Site officiel du film

Parlez de ce film sur les forums

Retournez sur Films et Rondeurs


... Charger plus