Le 24.11.05 Par ElodieG

Comment suivre une femme enceinte quel que soit son poids

« Grossophilie » : message aux praticiens

Comment suivre une femme enceinte quel que soit son poids

Par Dawn Mantas

Vous devez comprendre que, mieux que quiconque au monde, je sais quel poids je fais et je sais les conséquences que cela implique pour moi, ma santé et mon bébé. Écoutez-moi. Faites confiance à ce que je ressens dans mon corps et pour mon bébé. Félicitez-moi quand j’ai pris un kilo, cinq kilos : « C’est bien, c’est le bébé qui grossit » !

Auscultez-moi gentiment, avec respect et considération. Adressez-vous à moi comme à un égal. Respectez mon intelligence. Regardez mon corps comme un corps humain et non comme un corps horrible et répugnant. Accordez-moi de l’attention. Au fur et à mesure que mon ventre grossit, dites-moi ce que vous en pensez quand vous le mesurez, dites-moi que c’est merveilleux, que mon bébé sera un bébé en pleine santé.

Si vous avez du mal à trouver les battements de coeur de mon bébé, accusez l’appareil ou ce petit bout qui ne cesse de bouger, mais n’accusez pas mon ventre. Ne m’accusez pas. Ne me culpabilisez pas. Ne prenez pas de ton condescendant ou sarcastique lorsque je monte sur la balance. Sachez que vos yeux et votre visage en disent aussi long que des paroles.

Soyez conscient de vos propres partis pris et préjugés. Reconnaissez votre humanité autant que la mienne. Soyez attentif à moi. Faites mon éducation, mais laissez-moi faire la votre également. Soyez ouvert à de nouveaux points de vue, même si ceux-ci vous sont étrangers. Ne me rudoyez pas, ni verbalement, ni physiquement. La colère n’aidera personne, ni vous, ni moi.

Comprenez que je suis unique. Je ne suis pas comme « toutes les autres femmes obèses » dont vous vous êtes déjà occupé. S’il vous plaît, ne me traitez pas comme la moyenne nationale. Si à cause de mon poids, vous avez des préjugés sur moi ou quant à la façon dont mon corps va réagir pendant la grossesse, essayez de vous rappeler que je ne suis pas une statistique. Ne considérez pas qu’à partir du moment où elles ont été évoquées, les complications dues à la grossesse sont inévitables. Donnez-moi une chance de mettre au monde un bébé en pleine santé. Sachez que j’aime mon corps et que j’aime cette vie qui grandit en moi autant que n’importe quelle autre mère dont vous vous êtes déjà occupé.

Ne soyez pas distant et ne me jugez pas. Essayez plutôt d’établir une certaine relation avec moi. Je ne suis pas extraterrestre, je ne suis pas « autre », je suis juste humaine, comme vous. Ne me traitez pas comme une enfant et ne me parlez pas comme si j’en étais une.

Il y a certaines choses que vous POUVEZ tout de même considérer : Considérez que je sais déjà (ou que l’on me l’a déjà dit) que je perdrais du poids si je « faisais juste l’effort de diminuer mon apport en calories et si je faisais plus d’exercice ». Considérez que j’ai déjà eu droit « au topo » sur les « problèmes liés à mon poids » Considérez également que l’on m’a déjà suggéré d’aller voir un psychothérapeute pour mes problèmes de « troubles du comportement alimentaire ».

Je ne viens pas vous voir pour résoudre mon problème de poids. Je viens vous voir parce que j’aime mon bébé et que je veux qu’il naisse en pleine santé et entier. Je suis qui je suis, maintenant, à cet instant, et pendant les neuf prochains mois, ni mon poids, ni les problèmes psychologiques qui y sont liés ne vont changer comme par magie, du jour au lendemain. Ne me forcez pas à être quelque chose ou quelqu’un que je ne suis pas.

Essayez de me voir comme un être humain, comme belle, comme toutes les choses qui peuvent qualifier un être humain. Partagez les moments de joie avec moi, les battements de coeur, les mouvements. Soyez compatissant lorsque je ne me sens pas bien, lorsque le poids de mon ventre me gêne, lorsque j’ai mal aux ligaments, lorsque j’ai des nausées et ce, sans me juger s’il vous plaît. Mes maux et mes douleurs, mes joies et mes tristesses, sont les mêmes ET, en même temps, différents de ce que peut ressentir n’importe quelle autre femme au monde, quel que soit son poids. Apportez-moi votre soutien. Tendez-moi la main. Regardez-moi en face. Souriez. Nous vivons cette aventure ensemble et nous souhaitons exactement les mêmes choses.

Réagissez à cet article sur le forum !

© 2005 – Traduction française : Vivelesrondes.com – Élodie GuitteaudElodieG

© 2001 – Article original : »Size-Friendliness: A Message To Providers /How To Treat a Pregnant Woman – Regardless of Her Body Size/ »,www.plus-size-pregnancy.org

Copyright © 2001 Dawn Mantas. Tous droits réservés.

Le texte de cet article peut être reproduit à des fins non commerciales à condition que le nom de l’auteur soit cité et que la note de copyright soit conservée. Vous ne pouvez pas reproduire à des fins commerciales cet article, même partiellement, en tant que tel ou en tant que partie d’un ouvrage, sans la permission expresse de l’auteur. Cette restriction couvre l’ensemble des moyens de publication, qu’ils soient électriques, chimiques, mécaniques ou tout autre moyen de publication.


... Charger plus