MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

les enfant et la phobie du noir

43 ans lille 167
voila j'ai mon petit frère qui vers c'est 6 ans avais une peur terrible du noir la nuit , pour le calmer 1 seule solution allumer la lumière et  
le consolais pendant des heures

je me suis documenté ai j'ai pu trouver que cette phobie exister dans toute les culture quelqu'elle soit

:arrow: 1 avez vous des enfants avec cette meme phobie :?:
:arrow: 2 si oui que faite vous pour les calmer :?:
:arrow: 3 avez vous garder vos enfants près de vous dans votre propre lit quand il etait petit :?: et pourquoi :?:

ont c'est tous qu'il faut qu'un enfant dorme dans son propre lit dés son plus jeune age
45 ans 17521
Je ne peux pas répondre à ta question sur la phobie du noir, je n'ai pas d'idée sur la question... par contre, concernant ta dernière phrase :

rafael-marion a écrit:

ont c'est tous qu'il faut qu'un enfant dorme dans son propre lit dés son plus jeune age


de plus en plus, d'après des lectures que j'ai pu faire, on est en train de revenir vers le co-sleeping, qui est préconisé à peu près dans tous les pays (sauf en france....), pas forcement dans le lit des parents, mais au moins dans leur chambre, les premiers temps...

je pense qu'un enfant qui ne dort pas seul dans sa chambre a surement moins peur du noir, dans la mesure où il sent la présence de ses parents et que ça le rassure... m'enfin, c'est juste une idée, je manque un peu d'expérience en la matière...
1830
Je vais te répondre, non j'ai pas d'enfants mais j'ai eu peur du noir pendant longtemps d'après ma famille... Qui ont trouvé un moyen comme un autre, une veilleuse. Au début apparemment ça a bien marché, puisqu'en suite j'ai pu dormir dans le noir sans problème... Je hurlais comme une folle dès qu'on éteignait la lumière, mais la lumière de la veilleuse près de mon lit ça me rassurait :). Je ne sais pas si cela va t'aider, ou si tu y as déjà pensé, mais ça vaut peut être le coup d'essayer.
45 ans 17521
15347 a écrit:
Je vais te répondre, non j'ai pas d'enfants mais j'ai eu peur du noir pendant longtemps d'après ma famille... Qui ont trouvé un moyen comme un autre, une veilleuse. Au début apparemment ça a bien marché, puisqu'en suite j'ai pu dormir dans le noir sans problème... Je hurlais comme une folle dès qu'on éteignait la lumière, mais la lumière de la veilleuse près de mon lit ça me rassurait :). Je ne sais pas si cela va t'aider, ou si tu y as déjà pensé, mais ça vaut peut être le coup d'essayer.


j'imagine également que la veilleuse est une bonne alternative, rassurante... ;)
43 ans lille 167
en fait je voulais juste des témoignages pas vraiment une aide mais merci quand meme les filles ;)
car cette phobie de la peur du noir on on la retouve uniquement chez les jeunes enfants et j'aimerais savoir vos opinions la dessus

d'apres vous d'ou vient cette peur si effrayante :?:
45 ans 17521
rafael-marion a écrit:
en fait je voulais juste des témoignages pas vraiment une aide mais merci quand meme les filles ;)
car cette phobie de la peur du noir on on la retouve uniquement chez les jeunes enfants et j'aimerais savoir vos opinions la dessus

d'apres vous d'ou vient cette peur si effrayante :?:


ok... :lol: je pense que cette peur du noir vient du fait que quand on est privé de vision, c'est l'imagination qui prend le relais... et on imagine pire que la réalité... surtout quand on se réveille brusquement, et qu'on ne voit rien... le cauchemar continue, quoi...

par ailleurs, je ne pense pas que cette phobie du noir se retrouve uniquement chez les jeunes enfants... des ados et des adultes peuvent en être affligés également... se sentant oppressés par les ténèbres qui les entourent... c'est peut-être une angoisse différente de celle des petits enfants, mais la cause est la même...
1830
Pour ce que j'en ai comme souvenir, ça me faisait la même peur que j'ai maintenant, de la mort. Je pense que j'avais la même sensation : je voyais rien, j'étais persuadée que j'allais mourir... C'était un peu un sentiment d'étouffement aussi, enfin c'est un peu confus mais c'était ça ; j'avais peur de tendre le bras par peur de ce que j'allais rencontrer (rien, mais bon...).

En tout cas je pense que ça passe forcément... La veilleuse m'a bien aidée, et sinon, d'être vraiment apaisée avant de m'endormir ça m'évitait de me réveiller trop tôt et de me retrouver dans le noir complet. J'avais aussi (je viens de m'en rappeler) une espèce de peluche nommée Luciole ché pas quoi, avec le bout qui fait de la lumière ^^ je sais pas si ça se fait toujours...
43 ans lille 167
le noir symbolise peut-etre le neant , le chaos, les tenebres , la fin de tout chez l'adulte.
mais chez un l'enfant c plus confus ,indicible ,et plus sombre car totalement inconnue.
47 ans 76 10598
rafael-marion a écrit:
:arrow: 1 avez vous des enfants avec cette meme phobie :?:


J'ai deux filles et aucune ne manifeste de phobie du noir. Mais dans le même temps, leurs chambres sont décorées avec des éléments phosphorescents et elles ont toutes les deux une veilleuse.
Cela doit aider. ;)

Citation:
:arrow: 3 avez vous garder vos enfants près de vous dans votre propre lit quand il etait petit :?: et pourquoi :?:
ont c'est tous qu'il faut qu'un enfant dorme dans son propre lit dés son plus jeune age


Elles ont toutes les deux dormi dans notre chambre, la première jusqu'à 1 an et la seconde jusqu'à 4 mois environ.
C'était bien plus pratique pour s'en occuper la nuit, pour les consoler, les réconforter.
En ayant bébé à coté, on désamorce très vite ce qui peut se changer en grosse crise de pleurs si on arrive trop tard. ;)
La seconde a même passé quelques nuits dans notre lit car c'était la seule façon de bien dormir.

Et je peux t'assurer qu'aujourd'hui à 7 et 3 ans, elles ont un sommeil d'ange et ne posent aucune difficulté à aller se coucher. ;)

Il faut faire ce qui convient le mieux à l'enfant, point. ;)
3712
Je me suis longtemps endormie avec une lampe de chevet que ma mère éteignait quand elle allait au lit ...


Lauric mon plus grand de 3 ans et des bananes, a de temps en temps besoin d'une veilleuse, parce qu'un peu angoissé, ou que sais-je.
Il n'a pas une peur bleue mais bon, j'ai pas envie d'attendre à côté de lui qu'il s'endorme en le rassurant, j'ai pas envie de l'habituer à ça.
La veilleuse (celle de chez ikéa) joue très bien son rôle :)

Quand au cododo... je suis ni pour ni contre. Chacun fait comme il le sent, avec ses besoins et celui de son enfant.
Même si dès le début nos fils ont eu leur chambre et leur lit, et qu'ils y ont dormit de suite, il nous arrive d'en prendre un (ou les deux) dans notre lit, parce qu'on a pas envie de passer la nuit à les rassurer et que nous aussi ont a besoin de sommeil :morning:
47 ans Nord 3084
Ma puce a dormi dans la même chambre que moi jusqu'à ses 3 mois environ.

Ensuite, c'est arrivé par période d'angoisse, qu'elle dorme avec moi, pendant des périodes de 1 à 2 semaines. Puis retour dans sa chambre.

Depuis que l'on a déménagé, il y a maintenant presque 6 mois, Melle ne dort plus dans le noir. Avant sans aucun soucis. Elle a une guirlande accrochée sur un mur dans sa chambre, elle est donc branchée toute la nuit.

Enfant, moi même je dormais avec la lumière du couloir allumée mais porte fermée, on voyait la lumière passée sous la porte. Pas par peur. Juste parce que ma maman est claustro. Du coup on s'habitue à dormir avec une lumière !
54 ans 251
Enfant, j'avais cette phobie du noir. Je ressentais le noir du coucher comme un abandon. Alors ma mère laissait le couloir allumé et la porte ouverte. Et j'aimais entendre le son de la télé tout au fond là bas dans le salon, ça me rassurait de savoir qu'ils (mes parents) étaient toujours là, qu'il y avait de la vie, que je n'étais pas abandonnée aux ténèbres. Et j'ai toujours dormi les volets ouverts, donc il y avait toujours une petite clarté si jamais je me réveillais en pleine nuit. Mais c'était surtout le moment du coucher qui me terrifiait, c'était là que je me sentais toute seule perdue abandonnée.
Tout toute petite, chez ma grand mère, je dormais avec mon cousin qui, lui, avait besoin du noir complet. En tout cas sa mère, ma tante, avait décidé que ce qu'il fallait pour les enfants c'était le noir complet. J'avais beau dire ma peur, la tante ne voulait rien savoir. Et ma mère ne disait rien, ne me défendait pas, je ressentais vraiment un abandon de ma mère. C'était la terreur d'essayer de dormir comme ça, j'entends encore la respiration de mon cousin et moi qui paniquait seule dans mon lit.
Adulte je ne panique plus, mais je n'aime toujours pas le noir. J'aime m'endormir quand le lampadaire de la rue est encore allumé (je dors les volets ouverts of course). Il m'arrive de me réveiller la nuit, et d'allumer la lumière pour pouvoir me rendormir. Ça ne s'en va pas complètement la peur de l'abandon ....
39 ans 3006
Quand j'étais plus jeune, je n'était pas rassurée. Mon frère était avec moi, heureusement. Je dormais dans le noir, mais après une bonne session de charades et d'histoires inventées par nous, chuchottées d'un lit à l'autre, dans le noir justement. Très bonne manière de se détendre avant de s'endormir, en plus je me mettais dans ma couverture d'une manière à me retrouver comme dans un sac, j'avais l'impression que ça me "protégeait" de tout ce que je ne voyais pas et qui pouvait "être là", comme les monstres, le néant, les fantômes... Bon, mon lit n'était pas présentable, mais au moins je me rassurais.

Maintenant, plus de soucis, au contraire j'aime beaucoup le noir, la nuit.. Le sombre.. L'impalpable..
M
38 ans 397
Quand j'étais petite, j'avais également une peur panique du noir. Même avec quelqu'un d'autre avec moi, le noir me terrorisait ! Mes parents avaient adopté la solution de laisser la lumière allumée dans le couloir et de laisser ma porte entrouverte.
Je me souviens même que je faisais des cauchemars où chez moi toutes les ampoules ne fonctionnaient plus et donc je me retrouvais sans aucune source lumineuse.

Aujourd'hui je ne vais pas dire que j'adore le noir. Quand je suis assez mon chéri, nous ne sommes jamais dans le noir complet mais toujours avec soit une petite source de lumière (par exemple l'éclairage lumineux du réveil) soit avec les volets pas entièrement fermés. Et quand je suis dans un lieu que je ne connais pas, j'ai souvent le besoin de dormir 1 ou 2 nuit avec de la lumière! (c'est dingue, a 26 ans...) Heureusement que ça ne dérange pas mon homme !
30 ans Lomme/Lille 661
Minicabe a écrit:
Quand j'étais petite, j'avais également une peur panique du noir. Même avec quelqu'un d'autre avec moi, le noir me terrorisait ! Mes parents avaient adopté la solution de laisser la lumière allumée dans le couloir et de laisser ma porte entrouverte.
Je me souviens même que je faisais des cauchemars où chez moi toutes les ampoules ne fonctionnaient plus et donc je me retrouvais sans aucune source lumineuse.

Aujourd'hui je ne vais pas dire que j'adore le noir. Quand je suis assez mon chéri, nous ne sommes jamais dans le noir complet mais toujours avec soit une petite source de lumière (par exemple l'éclairage lumineux du réveil) soit avec les volets pas entièrement fermés. Et quand je suis dans un lieu que je ne connais pas, j'ai souvent le besoin de dormir 1 ou 2 nuit avec de la lumière! (c'est dingue, a 26 ans...) Heureusement que ça ne dérange pas mon homme !


Même solution pour moi , c'etait la lumiere de la salle de bain sinon lol
Maintenant quand je suis dans mon lit y'a souvent la lumière de la rue et heureusement parce que même a 18 ans je suis incapable de dormir dans le noir complet.
B I U