MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Mise au point avec belle famille

32 ans 366
Cette histoire n'est pas vraiment la mienne mais celle de mon chéri.


Je suis assez bien acceptée par ma belle famille, ce n'est pas eux qui risqueraient de me faire des  
remarques sur mon poids étant donné qu'ils sont tous très ronds.

En les rencontrant j'ai été étonnée (positivement) par leur façon d'assumer entièrement leurs kilos et d'en être en quelque sorte "fièrs". Ils sont toujours en maillot de bain et ne regardent pas avec dégout le corps des autres... à une exception près malheureusement.

Mon copain à toujours été une brindille (52 kilos pour 1m78) et ça, ils ne l'ont jamais accepté. A chaque réunion de famille c'est la même chose, ça commence par des remarques comme :


"Mais qu'est-ce que tu es maigre mon pauvre!"
"Il faut manger, ça vas pas te tuer."
"Tu ressemble à une crevette."
"Vas au moins faire de la muscu."
"Tu as de la chance que ta copine ne soit pas exigeante."
"Si je te frappe tu vole à l'autre bout de la France."


... Et encore bien d'autres mesquineries dans ce genre.

Puis vient l'heure du repas et là c'est un calvaire pour lui. Il n'a même pas le temps d'avaler une bouchée qu'ils le resserve déjà. Ils le critiquent sur sa façon de manger, sur le fait qu'il mange lentement... ils sont persuadés qu'il est anorexique alors que NON c'est totalement faux. Ils ne cessent de lui redonner des tonnes de nourriture et quand il n'a plus faim ils disent "Tu vois, on avait raison, tu es anorexique!"

Quand il est chez lui juste avec ses parents, son frère et sa soeur il a aussi droit à de la méchanceté gratuite. Sa soeur se moque de lui, lui dit qu'il n'est pas un vrai homme, qu'il devrait se cacher car son corps fait pitié. Son frère qui n'a que 16 ans et qui pèse dans les 100 kilos se permet de le frapper pour "lui prouver qu'il est une lavette", et quand il se défends il se fait engueuler.

Tout ça il dit qu'il s'en fiche car il en a l'habitude. Le problème c'est que moi à chaque fois je ressort en larmes car je ne supporte pas qu'on rabaisse mon amour. Ca me fait super mal au coeur.

Je voudrais leur en parler, leur demander un peu de respect... mais je suis timide et eux c'est ce qu'on appelle des "grandes gueules". Ils sont bornés, colériques et ne laisse pas les autres s'exprimer. J'ai peur de me faire tout simplement écraser si je leur en parle.

Que me conseillez vous comme approche?
46 ans albertville 1799
Contrairement à ce que tu dis, je ne crois pas que ta belle famille assume tant que cela leurs rondeurs.

En effet, j'ai plutôt l'impression qu'ils se donnent des airs de "je m'assume rond" mais qu'en fait ils en souffrent et eprouvent une certaine jalousie vis à vis de leur seul enfant svelte.

A ta question concernant la façon d'aborder le sujet avec eux, malheureusement je ne vais pas aller dans ton sens car mon conseil est de ne pas t'en mêler, et ce pour plusieurs raisons:
- C'est "malheureusement" le problème de ton copain, pas le tien, c'est à lui de faire face. A lui et à personne d'autre.
- Tu es la pièce rapportée, ils ne comprendraient pas (je pense) que tu te mêles d'une affaire qui les concernent eux et ton copain
- Ils sont grandes gueules comme tu dis, tu risques donc de te faire écraser facilement surtout si tu es timide.
- Ils sont les plus nombreux à être dans cette situation, ils risquent de se liguer contre toi.

Tu risques donc purement et simplement l'exclusion si tu les attaques, surtout sur un sujet qui (ça c'est mon avis) les fait souffrir.

La solution serait surtout d'en parler à ton copain et de voir si vraiment ça le blesse ou alors si vraiment, il n'en a cure. Si ça le blesse, il faudra peut-être le soutenir pour qu'il aille affronter "seul" ses parents et frères/soeurs sur ce terrain.
S'il s'en fout vraiment, laisse tomber, vous allez tous vous faire du mal pour rien.

Bon courage.
32 ans 366
Ce qui me pose problème c'est que mon copain trouve ça presque normal d'être humilié par sa famille. C'est devenu une routine, une habitude...

Je lui en ai parlé à maintes reprises et à chaque foi il les défends, il dit que je suis trop sensible. Mais moi j'ai comme principe que personne devrait se laisser rabaisser en silence et que les personnes qui font ça doivent être remise à leur places. Parce que malgrés tout je suis sur que bien au fond de lui ça lui fait un peu mal.

La preuve c'est qu'il n'a pas confiance en lui et qu'il se trouve "nul et moche". Il m'assure que ça n'a rien à voir avec le comportement de ses proches mais moi je suis persuadée qu'il y a un lien.

Pour lui il est hors de question d'en parler avec eux, il a peur de créer un dialogue de sourds et une dispute destructrice. Mais moi quand je les entends le rabaisser j'ai envie de hurler, de pleurer, de leur renvoyer ce que je pense d'eux en pleine figure.

Bien que je sois une "pièce rapportée" (pas très flatteur comme titre...) je pense que j'ai quand même mon mot à dire. Ca fait 4 ans qu'ils me connaissent et m'on acceptée, il me semble qu'il est temps de mettre les choses au clair.


... Mais comment le faire sans créer une catastrophe?
B
34 ans quelque part ds le monde 595
cette situation est délicate, bien sûr cela te fait du mal et c'est tout à fait normal ...

Mais même si tu es acceptée par ta belle famille, ils peuvent t'en vouloir car ils se sentiront jugés.

Et puis, imagine que tu leur en parles et que ton copain se mette de leur côté, en te disant qu'il t'avait dit que ça ne lui faisait rien etc...

Donc pour résumer c'est très délicat ;) Tant que ton copain ne se plaint pas de leur comportement, laisse couler ... (peut-etre qu'il s'en moque car lui est bien dans sa peau et se trouve mieux physiquement que sa famille? ouh là je sais pas si je suis très claire :lol: )

Je ne sais pas si j'ai été claire dans mes explications, j'espère avoir pu t'aider à avancer en réflexion ;)

bises :kiss:
49 ans strasbourg 6049
mike a raison c'est à lui de réagir sinon il sera toujours la "lavette" du coin... on peut avoir de la répartie quelque soit son poids et selon moi c'est la seule chose à faire. si toi tu t'en mêles tu risques de voir surgir de sacrés soucis relationnels entre eux et vous.

la chose peut elle se résoudre sans clash? je ne crois pas. quand il y a humiliation dans le lot, en général faut être plus humiliant ou taper plus fort (au propre comme au figuré).

il peut éventuellement les ignorer, jusqu'au bout je veux dire. c'est à dire ne plus y aller pendant un long moment histoire qu'ils comprennent que ca le peine. mais je doute que ca marche sans la bonne engueulade qui va avec...
L
71 ans 7508
Comme ton copain est en plein dedans c'est comme un lavage de cerveau. Il a pris l'habitude et ne se rend pas compte que ce n'est pas normal.
D'ailleurs tu es bienvenue puisque tu seras ce regard extérieur dont il a besoin pour s'en rendre compte.

Par contre je n'ai pas trop de solution, il n'y a que lui qui peut intervenir.

On a aussi dans ma famille une personne comme ça pas maigre mais mince puis c'est encore plus voyant car on est quelques rondes dans la famille.
Une fois on était à une terrasse, genre 3/4 rondes et cette jeune femme.
Donc elles ont commencé à lancer le sujet sur sa prétendue maigreur et moi ça m'a tellement gavé que j'ai dit que c'était normal qu'on avait l'impression qu'elle était maigre puisqu'elle était entouré que de grosses et qu'en fait c'était nous qui avons un problème pas elle.
Au moins on en a plus entendu après. :lol:

Tu vois ça ne peut pas venir de toi et en même temps le mieux ça serait que ça vienne de quelqu'un qui fait partie d'eux et qui sait se faire écouter parce que pour l'instant c'est comme une meute. Tout le monde est autorisé à s'en prendre à lui.
32 ans 366
Merci pour vos réponses.

Je sais bien que la meilleure chose serait qu'il aille leur en parler mais il ne le fera pas. Pour lui ça fait partie du quotidien, c'est "normal" et il prends ça comme des banalités.

J'ai réussi à lui ouvrir un peu les yeux, il se rends compte qu'on lui manque de respect mais il est persuadé que ça n'est pas fait méchamment. Il ne veut pas leur en parler car il déteste les conflits de famille surtout il sait très bien qu'il sera seul contre tous.

Il est comme moi, quelqu'un de discret et calme. Il aime discuter pour régler les problèmes, il est très diplomate. Il sait donc très bien que contre sa famille la discution seraine sera innutile. Quand il y a le moindre désacord ils se mettent tous à hurler en même temps, ils se coupent la parole, ne s'écoutent pas, ne font aucun compromis... c'est celui qui aura la plus grande gueule qui aura raison.

J'ai peur qu'un jour il y ait une goutte d'eau qui fasse déborder le vase et que j'explose de colère devant tout le monde. Mon chéri n'est pas un sous-homme, il mérite le respect... j'en ai marre des stéréotypes du genre homme maigre=lavette! C'est aussi dégradant que ceux qui assimilent les ronds à des faignants.

Le problème c'est que comme il est de nature calme ça les conforte encore plus dans cette idée: homme maigre+réservé+pacifique= méga
lavette. Pourtant il exerce un métier de police, ce qui prouve qu'il est capable de faire règner la sécurité et de se défendre quand il faut. Je pensais que quand il aurai commencé cette carière il obtiendrais un peu plus de considération de la part de ses proches mais RIEN.
Bien au contraire ils se moquent de lui sur sa profession qui pour eux est incompatible avec son physique.

Voilà, désolée d'avoir été aussi longue mais j'avais besoin de vider mon sac. Pour l'instant je suis toujours dans cette impasse car d'après vous je ne peut rien faire pour arranger les choses.
L
71 ans 7508
Il ne vaut mieux pas intervenir parce qu'après en plus de continuer à le maltraiter et bah en plus de ça il détesteront sa femme.

Peut-être en lançant des piques de temps sur un ton d'humour par-ci par-là genre j'ai pas fait exprès. Ca peut déjà le faire.

Moi j'avais l'une des soeurs de mr Yub toujours dans la délicatesse. Genre me demander mon poids en pleine réunion de famile alors qu'elle même elle n'oserait pas afficher son poids exact ou se foutre de ma fatigue à cause de bébé, enfin des trucs cons comme ça que pour me chambrer et essayer de me blesser, c'est un sport chez elle.
Le truc est que non seulement elle n'aime pas qu'on fasse comme elle et en plus elle aussi est une cible facile.
Alors tu as genre le technique je ne rigole pas parce que je ne comprends pas ce qui est drôle et je retourne discuter avec les autres ou alors je tape au point sensible.
Elle s'est foutu de ma fatigue après 2 mois d'accouchement, je lui ai gentiment glissé quand est-ce qu'elle allait en faire tout en sachant que son mec ne veut pas.
Ca m'a pris des années quand même parce que chaque année il lui fallait une piqûre de rappel. :lol:

Parfois ça sert à rien de parler ça fait des histoires et l'autre il a rien compris. Donc faut prendre tout son temps et chercher la faille parce qu'ils ont tous leurs points faibles. :lol:
41 ans 417
il me semble que si ça te fait du mal de voir ton homme être rabaissé, il ne faut pas aller dans sa famille.

je crois qu'il ne faut pas que tu interviennes parce que c'est son histoire avec sa famille mais si tu toi tu souffres tu ne dois pas t'exposer à cette souffrance. et par contre tu seras bien légitime à dire si on te demande pourquoi tu ne les vois plus : "la façon dont vous traitez l'homme que j'aime me fait souffrir donc je ne souhaite plus assister à ça". si ça le ou les fait réagir tant mieux et sinon tant pis...

ma situation est un peu différente mais j'ai 2 expériences que je peux "mixer"...
d'une part je suis (je commence à pouvoir dire prudemment "j'étais") très mal acceptée dans ma belle famille pour des questions religieuses donc j'assure le service minimum : j'y vais quand c'est important pour mon homme et pour la famille en général (anniv, fêtes) et si je sens que ça peut aider à mettre de l'huile dans les rouages, mais faut pas exagérer non plus... du coup par exemple, ce we, mariage donc 4 jours de fêtes où j'étais là, puis ensuite des minis fêtes hier et avant hier. j'y suis allée avant hier, pas très à l'aise, mais hier non... et du coup j'ai pu mesurer qu'ils avaient remarqué et un peu regretté mon absence mais surtout ils ont mesuré le côté un peu lourd pour moi et ça met un peu de liant dans les relations... et en plus moi j'ai passé une meilleure soirée que si j'y étais allée donc je ne leur en "veux" pas ;-)
par ailleurs, mon homme est arbitre... dans le genre "voir son homme se faire insulter" c'est pas mal comme expérience... je m'oblige à aller le voir une fois par saison pour lui faire plaisir mais au-delà, sauf occasion spéciale, je n'y vais pas. c'est une souffrance que je ne veux pas m'imposer, même si je sais que lui ça lui ferait plaisir que je vienne plus souvent...

en conclusion, avant de te demander si ton homme est modelé par ces critiques etc tu devrais d'abord penser à toi... en plus ça pourrait faire évoluer la situation...
32 ans 366
C'est une bonne idée que j'ai déjà commencé à appliquer. Hier il y avait une fête d'anniversaire d'un de ses oncles et je n'y suis pas allée. J'ai prétexté que je n'était pas toujours très à l'aise en leur compagnie, j'ai attendu qu'ils m'en demandent plus mais rien...aucune question.

Je suis sure que si je leur refait le coup 2 ou 3 fois ils commenceront à s'intérroger sur le "pourquoi".

En tout cas merçi pour vos conseils, c'est très gentil :Fade-color
B I U