MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Rééducation : comment l'expliquer à son entourage ?

37 ans Paris 404
Hello

Voila ça va faire plusieurs jours que j'ai commencé ma rééducation alimentaire, et je peux vous dire qu'il y a des hauts et des bas (j'arrive à détecter ma faim,  
même si je ne l'écoute pas toujours, et j'ai toujours du mal avec la sassiété)

Une des choses les plus dures c'est expliquer à mon ami le pourquoi et le comment de cette rééducation : ne pas manger quand je n'ai pas faim (ça ça le dérange pas, il ne va pas se plaindre si je mange presque rien à un repas), et surtout manger quand j'ai faim !
Hier vers 17-18h je dit que j'ai faim, et il me dit "bah fallait mieux manger ce midi, tu vas devoir attendre jusqu'au repas du soir"
Bon finalement j'ai mangé quand même, mais j'ai eu du mal à lui expliquer que c'est important pour moi de pouvoir manger quand je veux.

Je pense que la plupart des gens qui ne se retrouvent pas face au probleme de dépendance alimentaire ont du mal à comprendre cette démarche, et voient ça comme "un moyen de ne plus faire attention, de se faire plaisir en mangeant n'importe quoi n'importe quand et donc de prendre encore + de poids à la longue"

Bref, comme il n'y a aucun sujet de clair là-dessus, je me demandais comment vous aviez expliqué votre démarche à vos proches (famille, conjoint(e), amis, ...) et comment ils vous aidaient ou au contraire vous critiquaient par rapport à ça
44 ans Salon de Provence (13) 617
J'ai expliqué à mon mari que je ne voulais plus faire de régime, parce que ça m'avait bouffé pendant plusieurs années. Il a très bien compris, parce qu'il me voit me débattre là dedans depuis longtemps. Je lui ai expliqué que je voulais me réconcilier avec la nourriture, être en paix.

La preuve de mon divorce avec mon corps et la nourriture c'est que je ne savais même plus ce qu'avoir faim voulait dire. Alors, j'allais entrependre quelques exercices pour retrouver mes sensations, et une relation normale. Pour cela, j'allais surement être décalée quelques temps, ne plus manger forcément en même temps que lui, et ne plus manger la même chose pendant les exercices de substitution. Ca n'aurait qu'un temps, et je reviendrais progressivement à une alimentation socialement acceptable.
Que ça me ferait surement perdre un peu de poids, mais surement pas autant qu'on pouvait le souhaiter.

De toutes façons, quand je fais des régimes et que je reprends, je suis grosse et déprimée. Là, je serais probablement encore grosse, mais un peu moins, mais plus du tout déprimée. Le choix est vite fait.
35 ans Paris 2114
Velvet pour moi aussi ce n'est pas évident... :?

J'essaye d'expliquer à mes proches,certains comprennent ma démarche et d'autres pas et on m'a même engueulé une fois (tu vas grossir comme tout en faisant ca :agrue: )
Mais heureusement que la personne la plus importante pour moi l'a compris (mon copain :oops: ) ,après les autres peuvent aller se faire bip

Et le pire c'est quand je vois des amies se faire du mal avec les régimes,j'essaye de leur expliquer mais on m'envoit bouler...Alors maintenant je fais mon ignorante,la gogole qui ne fait pas régime et qui s'en fiche du reste ;) J'en ai marre de passer pour la méchante jalouse donc voilà quoi ..."Pour vivre heureux vivons cachés" lol

J'ai remarqué qu'il fallait une certaine intelligence,ou plutot ouverture d'esprit pour ne serait ce qu'accepter le concept ...fin bref !!

A++ ;)
5030
ben moi j'en ai juste parlé a mon copain et a ma mère.. Et la 2 réactions différentes.
Mon chéri approuve tout a fait.. Ma mère critique tout. "c'est pas comme ca que tu vas perdre du poids", "c'est n'importe quoi ton truc tu manges de tout, du chocolat, du pain"...

elle veut pas comprendre que c'est pas un régime , que je souhaite pas de perte de poids (meme si depuis janvier et mon debut de reeduc j'ai perdu 9 kilos..) . elle m'enerve, les repas en sa compagnie deviennent un enfer..

si j'avais su, je ne lui en aurai meme pas parlé..
37 ans Paris 404
Je crois que c'est bien ça le pire : en parler à un proche qui ne comprend pas, et qui se met à nous critiquer au moindre aliment ingéré...
Du coup ça fait culpabiliser et hop! on repart dans les compulsions alimentaires :roll:

Audrey, si ta mère continue à ne pas croire que ça soit la bonne voie, pourquoi ne lui dis-tu pas tout simplement que tu as perdu 9kg, et que tu es SURE de ne pas les reprendre (car ils ne sont pas associés à une frustration qualconque) ?
25680
Pour ceux qui ne comprennent pas voilà ce que je leur ai dit au début :

"Ecoute,jusqu'à présent je ne sais pas ce qu'est avoir faim, et encore moins avoir plus faim !
Toutes les méthodes que j'ai testé ne m'ont pas aidé au contraire, aujourd'hui j'en suis à 135 kg !
Alors je peux ne rien faire, et continuer à prendre 1 à 2 kg tous les ans, ou alors tenter une rééducation !

Ben oui une REEDUCATION, pour sentir ma faim et ma satiete et pouvoir m'arreter de manger !

Donc soit tu me soutiens dans cette démarche, soit tu me laisses tranquille !
Et puis finalement cette méthode, c'est tout simplement un retour à ce qui a marché pour des milliard d'individus pendant des siècles ! C'est marrant plus il existe de méthode de régime, plus les chiffres de l'obésité augmente !

Si tu veux m'aider, ce serait génial, mais si tu veux critiquer prend au moins la
peine de tout lire pour savoir de quoi tu parles et après on verra !"

Heureusement David à compris tout de suite ma démarche, et je n'ai rien dit à ma mère !
40 ans 78 3901
J'en ai parlé à ma mère vu que c'est elle qui me dépose chez la diet régulièrement, donc elle a très bien compris et vois que ça fonctionne bien !

Par contre ma famille c'est autre chose, ma soeur ça passe bien aussi, mais elle a quelques fois tendance à me dire que je devrais pas manger ci ou ça donc je lui rappelle qu'on a le droit de manger de tout !!
Pour les autres, je leur ai dit un peu comme Anne, qu'avant je ne savais pas ce qu'étaient la faim et la satiété et qu'avec tous les régimes dont ils me parlaient ben ça n'avait pas marché... et puis ben ceux qui n'ont pas compris ben tant pis !
37 ans 4422
Velvet ,

Je me suis frottée au meme soucis que toi. D'autant plus que je viens de rentrer habiter à la maison avec mes parents. :evil:

Et ma mere est à des km d'une démarche de rééquilibrage alimentaire. J'ai essayé de lui en parler, et puis j'avais pas envie de tensions supplémentaires. Alors j'ai laissé tombé. :?
Je mange à ma faim, parfois bcp, parfois peu, parfois en dehors des repas. Avec le tps, ma faim s'est calée sur les horaires familiaux des repas, et c'est super. Mais j'ai du moduler, par exemple j'ai adopté le porridge au petit dej, qui me permet de ne pas avoir faim avant 11h30 au lieu de 10h30 :shock: avant. Et c'est un plaisir pour moi de trouver le matin ceque je me suis préparé la veille. ;)

L'autre matin, j'ai dit à ma mere que je m'étais levée en pleine nuit, que j'avais mangé un petit grillé car j'étais morte de faim. Et elle m'a dit "c'est bien, si tu avais faim". J'étais tres étonnée de sa réaction, son comportement évolue doucement. Je lui avais dit que je ne me privais plus de rien. Et au bout de plusieurs mois, elle ne peut que voir que je ne fais pas d'exces pour autant. :roll:

Par contre, j'ai aussi parlé de ma démarche à mon zom. Il est loin, mais me soutient bcp, et s'inquiete de savoir comment ca se passe avec ma mere. Et qd lui me dit "j'ai mangé des farises tagada alors que j'avais pas faim, c'est pas bien", je souris...

Voilà ma longue réponse,
pour te dire que tu dois le faire pour toi. Et qd les autres verront les résultats, ton bien-etre et le changement dans ton alimentation, ils ne pourront que te féliciter !

Bon courage à toi.
B I U