MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

OUVRIR UNE BOULANGERIE

T
75 ans 907
Lalwende a écrit:
Je crois que la première chose avant de te lancer c'est de lister tes charges futures (eau, électricité, location du local, assurance, toutes les charges sociales,  
salaire des employés si tu en prends, ton salaire, stock, besoin en fonds de roulement, coût d'achat des matières premières, etc). Définir les coûts de production et la marge que tu appliqueras afin de savoir combien tu vendras tes produits. Et une fois le prix de vente défini, calculer combien tu devras vendre pour t'en sortir (sans penser aux bénéfices : inexistants la première année, bien entendu).

Il faut également définir une cible et faire une étude de marché pour savoir si ce que tu comptes faire s'accorde réellement aux besoins et au nombre de tes (probables) futurs clients et si tes prix sont adaptés à leur budget. Parce que si tes clients ne viennent pas parce que ça ne les intéresse pas ou parce que c'est trop cher, ça ne sert à rien de foncer tête la première dans le mur.



pour avoir travaillé dans un boulangerie qui a été vendu alors que j'étais en là : la liste des charges suffit de demander a l'ancien patron si elle prend poste dans une boulangerie en fonction.
pour l'étude de marcher c'est pareil, tu reprend les meme tarif que l'ancien, histoire de pas faire fuire les clients, demander les fournisseurs de celui ci.

Le ptit nouveau qui a racheté la boulangerie où je travaillais, a gardé le personnel qui voulait rester et a forcé un peu celle qu'il n'aimait pas histoire de caser les copines a sa p..asse, le matériel était également compris dans la vente. et en bientot 4 ans, il a repeind, amélioré l'état des lieux car y'en avait un serieux besoin, et forcement augmenté les prix de façon halucinante.

pi si la boulangerie est fermé depuis un moment suffit de regarder les prix dans les plus proche boulangerie pour voir les prix pratiqué, du genre si le croissant est a .70 cts a coté c'est pas la peine de le faire a 1€

mais parcontre il me semble que quand on achete un commerce, on achete les murs ou on les loues et on achete le fond de commerce (je crois que c'est le nom)

bon courage a toi
39 ans montpellier 518
salut!

je rajouterais à tout ce qui a été dit plus haut ( à moins que ça ai été dit et que je ne l'ai pas vu), dans ce cas la... sorry), le prix du bail ou du fonds de commerce que tu devras racheter. La location d'un local commercial n'est pas la plus cher, bien souvent le moindre droit au bail d'un local équipé correctement démarre entre 20 000 et 40 000€, et peuvent atteindre des sommes énormes. A cela il faudra rajouter les frais de notaire ou d'avocat pour l'acte de cession, les frais d'enregistrement d'acte auprès du greffe, les frais de publication boddac etc...
Concernant les diplômes, la boulangerie/pâtisserie dépend de la chambre des métiers et d'artisanat. Dans un premier temps tu seras obligé de faire un stage " créateur d'entreprise" ou l'on t'apprendra les bases de gestion, hygiène, juridique.. bref de quoi y voir plus clair. Quand je l'avais fait, nous avions fait un prévisionnel également.
En fonction du métier, tu peux ouvrir à condition d'avoir le diplome ou alors d'embaucher un diplomé.
Je pense qu'il faut un minimum d'aisance financière afin de payer tous les frais inhérents à l'activité.
si tu as des questions précises n'hésite pas.
47 ans 76 10598
Moni3, as-tu déjà travaillé? As-tu déjà travaillé dans une boulangerie? Enfin une patisserie parce que ce n'est pas la même chose.

As-tu déjà fait de la patisserie à grande échelle? Sais-tu tenir un livre de compte? Gêrer les fournisseurs, les charges, les employés etc...?

Désolée mais je ne pense pas que tu réalises tout le travail que nécessite la tenue d'un commerce, qui plus est un commerce de bouche.

Commences peut-être par chercher à travailler dans le secteur histoire de voir si cela te convient.


Citation:
C'est vrai que je n'ai pas d'expèrience mais ce n'est pas sorcier d'ouvrir un boulangerie.


Certes, avec un minimum de fric, n'importe qui peut ouvrir une boutique ... quand à la faire tourner, c'est une autre paire de manche.

Franchement, excuses-moi d'être directe mais savoir faire des gateaux dans sa cuisine ne permet pas de tenir une patisserie.
41 ans 04 5576
chloeecamille a écrit:
Moni3, as-tu déjà travaillé? As-tu déjà travaillé dans une boulangerie? Enfin une patisserie parce que ce n'est pas la même chose.

As-tu déjà fait de la patisserie à grande échelle? Sais-tu tenir un livre de compte? Gêrer les fournisseurs, les charges, les employés etc...?

Désolée mais je ne pense pas que tu réalises tout le travail que nécessite la tenue d'un commerce, qui plus est un commerce de bouche.

Commences peut-être par chercher à travailler dans le secteur histoire de voir si cela te convient.


Citation:
C'est vrai que je n'ai pas d'expèrience mais ce n'est pas sorcier d'ouvrir un boulangerie.


Certes, avec un minimum de fric, n'importe qui peut ouvrir une boutique ... quand à la faire tourner, c'est une autre paire de manche.

Franchement, excuses-moi d'être directe mais savoir faire des gateaux dans sa cuisine ne permet pas de tenir une patisserie.


CC je crois que la demoiselle ne veut pas entendre cela. Ce que je me dis c'est qu'aucune chambre des métiers ne la laissera faire, sachant que c'est un coup à s'endetter à vie. Peut être les croira t elle, eux.

elle me rappelle ma petite soeur qui à son age voulait prendre un appart en centre ville de lille avec sa voiture et ses sorties pour 800 F par mois.. elle ne voulait rien entendre quand on lui expliquait. Alors on l'a envoyée voir les agences et les aides sociales. Quand elle est revenue elle a fait la gueule à tout le monde pendant deux jours, mias on n'a plus jamais entendu parler de son projet.

autant que Moni se fasse sa propre experience sur le terrain. Sincerement, à moins qu'elle ne possède déjà les fonds et dans ce cas, elle ne perdra - si cela ne marche pas - que son argent, aucune banque ne la suivra là dedans.
47 ans 76 10598
toad a écrit:
CC je crois que la demoiselle ne veut pas entendre cela.


Je m'en doute bien qu'elle n'a pas envie qu'on lui dise tout ça ... et qu'elle n'écoutera certainement pas ou sortira X raisons qui font que ... mais j'aimerais être une petite souris quand elle va se pointer à la Chambre de commerce. :roll:
37 ans 5932
mAdEiN a écrit:
Lalwende a écrit:
Je crois que la première chose avant de te lancer c'est de lister tes charges futures (eau, électricité, location du local, assurance, toutes les charges sociales, salaire des employés si tu en prends, ton salaire, stock, besoin en fonds de roulement, coût d'achat des matières premières, etc). Définir les coûts de production et la marge que tu appliqueras afin de savoir combien tu vendras tes produits. Et une fois le prix de vente défini, calculer combien tu devras vendre pour t'en sortir (sans penser aux bénéfices : inexistants la première année, bien entendu).

Il faut également définir une cible et faire une étude de marché pour savoir si ce que tu comptes faire s'accorde réellement aux besoins et au nombre de tes (probables) futurs clients et si tes prix sont adaptés à leur budget. Parce que si tes clients ne viennent pas parce que ça ne les intéresse pas ou parce que c'est trop cher, ça ne sert à rien de foncer tête la première dans le mur.



pour avoir travaillé dans un boulangerie qui a été vendu alors que j'étais en là : la liste des charges suffit de demander a l'ancien patron si elle prend poste dans une boulangerie en fonction.
pour l'étude de marcher c'est pareil, tu reprend les meme tarif que l'ancien, histoire de pas faire fuire les clients, demander les fournisseurs de celui ci.

Le ptit nouveau qui a racheté la boulangerie où je travaillais, a gardé le personnel qui voulait rester et a forcé un peu celle qu'il n'aimait pas histoire de caser les copines a sa p..asse, le matériel était également compris dans la vente. et en bientot 4 ans, il a repeind, amélioré l'état des lieux car y'en avait un serieux besoin, et forcement augmenté les prix de façon halucinante.

pi si la boulangerie est fermé depuis un moment suffit de regarder les prix dans les plus proche boulangerie pour voir les prix pratiqué, du genre si le croissant est a .70 cts a coté c'est pas la peine de le faire a 1€

mais parcontre il me semble que quand on achete un commerce, on achete les murs ou on les loues et on achete le fond de commerce (je crois que c'est le nom)

bon courage a toi

Dans le cas d'une reprise d'entreprise, je suis d'accord avec toi. Encore que le "il suffit de" ça me semble un peu simpliste parce que si le patron vend son entreprise c'est qu'il y a quelque chose qui ne lui permet pas de la garder, il faut alors identifié quoi pour ne pas reproduire les mêmes erreurs. Bon, c'est sûr que s'il part à la retraite, en ayant 19 ans le problème est déjà réglé :lol: Mais si c'est un souci financier (d'où l'importance de ne pas oublier d'étudier sérieusement le livre de comptes), il faut savoir où il se trouve (ne pas se calquer sur des prix trop cher, ne pas reprendre le même fournisseur si un concurrent est moins cher, etc).

Et puis là elle dit qu'elle veut louer une boulangerie "abandonnée", comme elle le dit (donc, plus en activité), c'est différent. Reste à savoir depuis quand elle serait fermée, cette boulangerie. Parce que si c'est fermé depuis trop longtemps, le livre de comptes (si on peut l'avoir... ce qui n'est pas toujours le cas) ne reflète pas nécessairement la réalité du marché. De plus, les locaux et le matériel (si matériel il y a) demanderont peut-être à être "rafraîchis" un peu (remise aux normes de sécurité et d'hygiène, coup de peinture, rachat d'un matériel moins vétuste, etc).
Ce sont des paramètres à étudier sérieusement...

Il y a autre chose qui me fait tiquer... 500€ la location du local... c'est équipé ou non ? Et équipé correctement ? Dans un quartier où il y a de la clientèle ? Parce que ça me semble quand même peu, non ? Enfin, je ne sais pas, hein, mais je me demande si de ce côté-là il n'y a pas également besoin de creuser. Histoire de connaître un peu les prix du marché pour un local commercial équipé pour la boulangerie pâtisserie dans un quartier "correct" (au point de vue clientèle, j'entends).




Enfin, voilà... C'est chouette une idée de création d'entreprise, c'est bien d'avoir de l'énergie, d'y croire, etc. Le petit grain de folie c'est ce qui fait la différence entre quelqu'un qui va créer son entreprise et quelqu'un qui ne le fera pas. Ceci dit, il faut aussi avoir le petit quelque chose de lucidité qui fait qu'on cherche vraiment tous les éléments pour savoir si ce qu'on veut faire et faisable ou non.
2812
Je croyais que pour la boulangerie ou la pâtisserie, l'ouverture d'un commercer nécessitait soit le diplôme soit 5 ans d'expérience ?

Il est possible aussi, lorsqu'on n'a ni le diplôme ni l'expérience, de combler ce manque par l'embauche d'un professionnel. Mais une entreprise débutante a t-elle vraiment les moyens d'embaucher ? Il me paraît plus logique de commencer seul et en fonction de l'évolution du CA, d'embaucher si nécessaire et si les moyens sont là.
46 ans albertville 1799
Compte tenu du titre du topic, je me suis jeté dessus pour y répondre compte tenu de ce que j'ai appris sur la création d'entreprise mais vu le contenu du topic, je m'abstiendrai d'aller plus loin dans mes propos car il ne risquent pas d'être conformes à ce que tu veux entendre.

je résume:
- tu n'as pas beaucoup de moyens
- tu as peu (voire jamais?) travaillé
- tu n'as pas d'expérience de la patisserie industrielle
- tu n'as pas d'expérience de la gestion d'entreprise
Je te laisse toi-même en tirer les conclusions.
108 ans 6176
moni3 a écrit:
Pour la gestion, le chiffre d'affaire...je ne m'inquiete pas. ce n'est pas le plus difficile et ca ne me pose pas trop de problème.

si ce n'est pas si difficile, tu dois pourvoir établir un business plan avec facilité alors ...

moni3 a écrit:
Pour moi c'est logique que ca existe.J'ai fait des petites recherches dans le journal et j'ai trouvé des locaux commerciaux pour 500 € puis on monte selon l'endroit. Je n'ai pas parlé avec les proprios.
Puis je compte faire le statut de autentrepreneur, comme ca si je dois m'areter (ce que je n'envisae pas) je ca sera plus facile pr moi.
je compte egalement faire un petit tour du coté de la chambre des metiers et aussi du commerce


Un local commercial équipé au dernières normes en vigueur ( histoire de pas avoir de problème avec les services d'hygiene) ne se louera pas à mon avis 500€ par mois. Si tel est le cas, poses toi des questions quant à l'emplacement où il est car ça cache surement quelque chose ( quartier peu passant, mal famé, etc).

Quant au statut d'auto-entrepreneur, renseignes toi bien car ce statut n'est possible que jusqu'à hauteur d'un certain CA ( 80 000 euros HT dans ton cas puisqu'il s'agit d'une activité de ventes de denrées à emporter ). C'est un plafond bien vite atteint et au delà tu devras impérativement faire basculer ton activité dans une des structures traditionnelles ( eurl, entreprise individuelle, etc...) avec tout ce que ça implique en termes fiscales et sociales.
41 ans Nice 2811
Calista09 a écrit:
Je croyais que pour la boulangerie ou la pâtisserie, l'ouverture d'un commercer nécessitait soit le diplôme soit 5 ans d'expérience ?



j'ai demandais à mon zhom qui est du métier qui à confirmé qu'il fallait ou un diplôme ou une expérience dans le métier sans ça on ne pouvais pas ouvrir "comme ça" .

En mm temps ça me semble logique vu la somme de travail que demande ce genre de boulot.
41 ans 04 5576
cecilious a écrit:
.

En mm temps ça me semble logique vu la somme de travail que demande ce genre de boulot.


ben accessoirement aussi c'est un vrai métier qu'on n'improvise pas.

Faire du pain, il y a beaucoup de choses à savoir ce n'est pas immédiat.

Quant à la patisserie... les "outils" pour la fabrication artisanale ne sont pas les mêmes du tout que ceux d'une cuisine familiale, sinon ce ne serait pas rentable.
S
34 ans 1093
Pour t'installer en auto-entreprise Pâtisserie tu devras tout de même être enregistrée au registre des métiers et donc posséder un CAP pâtissier.

Un local + le matériel ce n'est pas 500E, si une affaire sombre en général on revend le matériel pour éponger les dettes, c'est même obligatoire dans le cadre des liquidations judiciaires, donc je pense que tu auras du mal trouver "une boulangerie abandonnée".

Sans formation pas sûr que sache faire tourner les fours pâtissier et le matériel de boulangerie, il faut aussi savoir si seule tu arriveras à gérer les quantités industrielles et la vente.

Ton projet mérite d'être murit, cependant si tu ne veux pas faire de formation et juste faire de la pâtisserie je te conseillerai de t'orienter vers un salon de thé ou tu servirai ces pâtisseries. Avec le régime AE tu es aussi bien limitée niveau CA donc tu ne pourras pas embaucher, ça veut dire TOUT faire seule, le ménage, la vente, les produits. Si tu veux gagner de l'argent et donc ouvrir du lundi au samedi de 10h à 18h tu devras travailler dans ces créneaux, autant te dire que ta formation à distance en prendra un coup.

Je te conseillerai de bien faire tes calculs et de consulter des sites et conseillers professionnels, parce qu'il y a énormément de choses auxquelles penser.
S
34 ans 1093
J'oubliais : tu dois aussi être au point sur l'hygiène, la chaîne du froid et du chaud, temps de conservation des produits, etc.
M
31 ans 8
Merci rooaa ( désolée pr l'orthographe) pr ta réponse.
C'est unesolution pr moi . Si on me bloquerai pour les diplomes je pourrai toujours faire un salon de thé ou un truc du genre qui ressemblerai beaucoup à une boulangerie.
Tous les détails que chacun dans ce forum a énoncé je ne les ai pris en considération.je sais ki il y a beaucoup de boulots et beaucoup d'obstacle mais ce n'est pas impossible. Il faut se lancer je epnse.
Si d'autres mpersonne ont des suggestions je suis ouverte.
Merci.
37 ans 5932
moni3 a écrit:
Tous les détails que chacun dans ce forum a énoncé je ne les ai pris en considération.

J'ai un doute, là... C'est une moitié de négation (le "ne" sans le "pas") ou c'est une erreur ?
B I U


Discussions liées