MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

cours d'un chirurgien sur la chirurgie de l'obésité

46 ans calvados 1616
bonsoir à tous,

je voulais vous faire part d'un cours que j'ai eu ce matin par un chirurgien spécialisé dans l'obésité.
Moi qui attendais ce cours avec impatience, parce que j'ai un  
tas de question en tète, qu'une intervention me séduit mais m'effraie aussi...ben j'ai pas vraiment avancé dans ma réflexion : je m'explique...
selon lui la seule opération efficace c'est le by pass, ça fait en gros 15 ans qu'il opère et a jusqu'ici un échec de 85% sur les anneaux à long terme, un peu mieux sur la sleeve mais transformée en by pass dès qu'il y a une reprise de poids.

Bref je lui ai demandé s'il y avait des effets néfastes à long terme avec le by pass parce que chirurgie irréversible donc ça fait un peu peur : selon lui c'est que tout bénèf pour le patient, pas de regret de la part de ses patients, ils viennent le voir plus minces et sont heureux. Il a malgré tout souligné l'importance d'un suivi dièt et psy au début.

Encore selon lui, pas de pb d'alimentation aprés qq mois : on mange ce qu'on veut mais de tte façon l'intervention en elle même fait que le patient n'a plus faim donc tout va bien...chuis un brin septique là!!

D'autre part, toujours selon ses dires la chirurgie est la seule et unique alternative à un amaigrissement important et durable : c'est clair qu'il vaut mieux ça que les médocs...

Enfin qu'à partir d'un IMC de 40 l'intervention est prise en charge ainsi que la future chirurgie réparatrice qui en découle : je suis pas certaine que la chir réparatrice soit prise en compte moi :-k

Aussi pendant que j'y pense il a soutenu que dans l'extrème des cas le by pass pouvait etre réversible : j'ai toujours entendu que cette intervention est irréversible...

Finalement, le by pass reste une solution efficace c'est certain mais je trouve qu'il n'a pas suffisament souligné les effets secondaires de cette intervention à court moyen et long terme, j'ai trouvé qu'il cherchait à vendre son produit et j'y crois qu'à moitié en fait.

hs : De plus si je dois décider de me faire opérer un jour ça ne sera surement pas par lui car il est réellement "imbuvable"

En tout cas je serais curieuse d'avoir vos avis, votre vécu par rapport aux infos que j'ai eu ce matin....curieuse d'avoir ton avis aussi Zeniba si tu passe par ici!!
33 ans Dans mon Antre 632
En effet, il a raison sur le fait que le bypass peut être réversible lorsque la nécessité s'en présente.
Mais ce n'est pas une intervention facile à réaliser, aussi aujourd'hui se pratique le "mini bypass" qui permet une réversibilité plus pratique on va dire.
Mais cette nouvelle façon de faire est source de nombreuses polémiques.

L'anneau présente beaucoup d'échecs, c'est vrai, sur long terme mais aussi sur le court terme. De nombreuses complications sont aussi fréquentes comme par exemple des dilatation œsophagienne ou des perforation de l'estomac par l'anneau ou encore des glissements de l'anneau,...
Avec le bypass les complications possibles sont surtout sur le court terme, sur le long terme à part de grave carence, une sous nutrition, je ne crois pas qu'il y ai autre chose ou alors dans de très rare cas.
En revanche cela m'étonne que la sleeve soit source de beaucoup d'échec sur le long terme...
Mais de toute façon, je reste convaincu que les échecs sont plus dus au mauvais suivi psy, qui au final est très rarement proposé...

Sur le fait qu'il n'y ai pas de regret chez certain patient, je pense que ce n'est pas la règle, il y des exceptions.
Par exemple j'ai rencontré un Monsieur qui après avoir perdu beaucoup de poids et une fois l'euphorie de cette perte de poids retombé c'est rendu compte qu'il regretté parce que ses motivations n'avaient été que coquetterie et qu'il regrettait son ancien style de vie qui, au final, ne lui posait pas de réel problème de santé.
Mais je suppose que la plupart des opérés sont tout de même satisfait... ou du moins qu'il devraient l'être si c'est un choix vraiment réfléchit.

L'absence de faim et d'envie par contre, c'est une pure légende! Personnellement je ressens très bien la faim (et heureusement! sinon comment travailler dessus?!) et j'ai toujours des envies et malheureusement des pulsions....
La faim met quelque temps à revenir c'est vrai, mais l'opération ne soigne en rien les compulsions et les (fortes) envies.... c'est le rôle du suivi psy!

L'opération est bien prise en charge à partir d'un IMC de 40 ou de 35 s'il y a co-morbidités et les opérations de chirurgie réparatrice sont également prisent en charge, du moins certaines d'entre elles, notamment le ventre (abdoplastie ou lipectomie) et il me semble que les bras et les cuisses peuvent l'être aussi.
Mais par contre les seins ne sont pas prient en charge ou seulement à condition que 300 gr de chaque seins soit retiré (critère que je trouve absolument aberrant et rageant!).

Après, le discours des chirurgiens est souvent plus rose que la réalité, ils essayent bien souvent de convaincre leur public!

Enfin, personnellement, je trouve difficile de donner un avis comme ça car beaucoup des informations que tu as donné sont justes, ou du moins, ne sont pas fausses... Après tout dépend aussi de la manière dont il les a annoncées.
L
71 ans 7508
Coucou doudounette14,
J'ai la même impression que toi qu'il a plus essayé de vendre un produit que de faire un cours. Je ne me ferais pas opérer par lui pas seulement car il est imbuvable mais en plus il a l'air d'être comme certains opérés, euphorique et donc détournant ou amputant certaines réalités, je ne trouve pas ça rassurant pour un suivi sérieux par la suite et j'ai bien peur que ça ne soit que pour son intérêt.
Je suis d'accord avec tout ce qu'à dit PaTaPouuuf et en plus elle écrit tellement mieux que moi. :D
Certes l'anneau peut amenés plus de complications mais je ne pense pas qu'il soit forcément voué à l'échec ou est une opération moins bonne. Le but n'est pas d'opérer et d'aller au plus "efficace" mais d'adapter au besoin de chacun et si possible de plutôt choisir le mode opératoire le plus léger car ces opération restent avant tout une aide et non un solution et qu'il y a quand même un travail à faire à côté sans oublier que après un by-pas, il n'y a pas d'autres opérations alors autant s'éviter le plus possible le définitif et s'atteler à la tâche puisqu'il le faut. Enfin j'ai peut-être une vision un peu trop comment dire dirigé parce que j'ai eu recours à cette opération quand j'ai vraiment pas eu le choix et qu'au jour d'aujourd'hui même si je ne la regrette pas bah si j'avais eu le choix, j'aurai préféré l'éviter donc je ne sais pas si mon avis est objectif ou s'il colle à la réalité de la chirurgie bariatrique. J'ai pas encore tout assimilé :lol:

Sinon j'aurai aussi envie de dire pour ce qui est des effets néfastes à long terme, il est vrai que l'opération en elle-même malgré ce qu'elle représente à savoir que c'est quand même une sorte de sabotage, donc quelques choses de négatifs que l'on fait à notre corps, cela n'a pas de conséquences flagrantes pour la majorité mais je pense quand même qu'il faut mentionné son impact, enfin c'est mon impression c'est comme si j'avais remplacé une maladie par une autre. Pour ma part je gère le by-pass au quotidien, il faut quand même être informé de ça.
Ce n'est pas une calamité mais ça reste présent.
Ce n'est pas on est opéré et c'est fini. Tous les jours le by-pass va se rappeler à toi quand tu dois boire de l'eau, quand tu dois manger pour certains quand tu vas au toilette et toute la fréquentation médicale qu'il va engendrer au début mais même sur le long terme. Puis en général ça rime aussi avec d'autres interventions car une perte de poids massive a des conséquences sur le physique. C'est un traitement à vie.
J'ai une hypothyroïdie et donc je suis traité et là j'ai l'impression comme si j'avais un peu une deuxième hypothyroïdie, puisqu'il faut traiter au quotidien ce by-pass, prise de suppléments, prise de sang, consultations pour les différents suivis, le travail sur soi c'est tous les jours. C'est vrai c'est bénef parce que je n'étais même pas sûre d'être encore là il y a un an mais mon quotidien, c'est moi, ma vie et mon by-pass que je le veuille ou non.
D'ailleurs je comprends pas pourquoi le suivi juste au début? Le suivi c'est jusqu'à ce qu'il y en ait besoin...

Enfin je suis toujours autant d'accord avec PaTaPouuuf, non cette opération ne va pas se mettre à contrôler ton alimentation. On peut même régresser. Oui j'ai faim aussi, oui j'ai des pulsions, des envies. Avec la perte de poids en plus j'ai déterré des trucs qu'avant je mangeais et que je n'ai pas forcément envie d'affronter mais comme ça fait partie du travail sur soi, on affronte.

Donc oui le by-pass peut sauver des vies mais ce n'est pas non plus la panacée. Je trouve à la limite qu'il n'a pas le droit de vendre comme ça un by-pass. C'est un peu comme s'il se couvrait les yeux parce que pour lui c'est tout benef finalement et après si ça ne marche pas, on parie combien que c'est la faute de l'opéré?

Sinon une info je trouve qui complète bien tout ce qui a été dit mais les effets du by-pass ne sont pas définitifs. Avec la possibilité de dilater son estomac, il y a aussi le fait que la nature est bien faite et que donc notre corps va apprendre à long terme à compenser le manque à gagner par les intestins en moins donc perte de malabsorption d'où vraiment l'intérêt de faire un suivi afin de travailler sur ce qui nous a fait prendre du poids afin que ça prenne le relais après. Sans oublier que le surpoids c'est rarement un problème juste alimentaire. Mais bon là je rabâche à la limite.

Enfin tout ça pour dire, que tu as en tout cas assez de recul pour voir qu'il tient un discours quand même pas mal dirigé, ce qui ne peut que t'être bénéfique.

Heu ça fait rabâchage si je dis qu'il faut que ce soit un choix personnel et qu'il ne faut pas qu'on soit influencer dans son choix par autrui? Vous saviez que le mot rabâchage existait? Moi qui croyait que je parlais mal :lol:
33 ans Dans mon Antre 632
Zeniba a écrit:

Je suis d'accord avec tout ce qu'à dit PaTaPouuuf et en plus elle écrit tellement mieux que moi. :D


:oops: :oops: Je suis flattée, mais souvent lorsque je post je me dis que je devrais m'abstenir et te laisser faire, pensant justement que tu écris tellement mieux que moi. ;)
46 ans calvados 1616
merci les filles pour votre intervention.
il me semblait bien que le bypass tout rose et merveileux c'était un brin too much!!
je me dis que c'est un changement radical de vie et d'alimentation...et que forcément il ne doit y avoir qq dommages collatéraux, par conséquent ça me semble important de pouvoir les mesurer avant (autant que faire se peut)et de bien mesurer ce que va signifier à long terme cette opération.
en ce qui concerne la prise en charge psy et diet il est clair qu'elle est nécessaire tant qu'on en eprouve le besoin.

J'avais par contre encore une question : etant moi mm gourmande et gourmet, je voulais savoir si aprés by pass on a toujours ce plaisir de manger (enfin qq mois post op j'imagine)je parle pas de compulsion heinnnn !! mais du plaisir de manger un truc qu'on aime et de le savourer...vu que ce prof nous disait que la sensation de faim était supprimée...ça m'a interpellée tout de mm!!

finalement je trouve ça plutot scandaleux de nous faire prendre des vessies pour des lanternes : nous sommes la en formation infirmiers et c'est nous qui seront devant les patients avant et aprés l'opération dans 1 an. Super avec un tel cours on pourra leur dire : vous inquiétez pas votre vie va devenir un rève aprés l'intervention!! :roll: :?
L
71 ans 7508
La dégustation, je dirais même le plaisir de manger font partie des clés de la RA: faim, plaisir et satiété.
C'est par la dégustation qu'on peut sentir que le plaisir de manger décroît, qu'il y a une modification du goût, ce sont des signes qui indiquent la satiété.

D'ailleurs c'est aussi avec cette dégustation que l'on peut faire la connexion entre les quantités enregistrées dans le cerveau avant l'opération et les nouvelles quantités.
C'est un travail, on doit réapprendre à s'écouter d'une manière différente. D'ailleurs je suis devenu encore plus exigente du coup parce que comme la satiété arrive plus vite, il fallait que j'ai la sensation de manger et non juste recharger les réserves donc écoute sinon frustration surtout que déjà avant l'opération j'ai toujours eu des problèmes de faim puisque apparement mon stresse s'exprime par une contraction de l'estomac et donc un manque d'appétit en journée. Dès que je me couche et que je me détends j'ai faim :roll:

Quel est vraiment l'intérêt d'amputer la réalité d'une telle opération. Je pense que ça peut même en rassurer beaucoup de savoir ce que ça sera tous les jours. Si c'est juste pour torcher vite fait le cours de chirurgie autant faire autre chose.

Puis petit HS parce que je suis étonné ce que tu dis PaTaPouuuf merci ça me touche parce que j'ai quand même des lacunes en langue française et un cerveau toujours fatiguée. Tes réponses sont bien construites, tes informations complètes, tu as une vision juste de la chirurgie donc n'hésite pas: Répond! Cela ne m'empêchera pas de faire ce que je sais le mieux faire partager mon expérience parce qu'il n'y a que ça que je maîtrise le mieux :lol:
33 ans Dans mon Antre 632
Et ce n'est surtout pas anodin la façon dont sont enseignées et vendues (puisqu'ici il s'agit de ça!) ce genre d'opération.

Je me souviens lorsque j'étais hospitalisée pour mon bypass, j'avais un des deux drains qui me faisait énormément souffrir (puisqu'il ma quand même déchiré un muscle...)et l'infirmière qui était alors de garde avait refusé de faire quoi que se soit car d'après elle j'étais une chochotte...
Et c'est exactement ce genre de comportement du personnel hospitalier qu'engendre des discours venus tout droit du pays des Bisounours!
Comment une infirmière peut prendre au sérieux une plainte si on lui apprend qu'une telle opération n'est "que du bonheur"...?

Zeniba : Je te rassure, ta maitrise de la langue est très bonne et te lire est sans exception un réel plaisir!
129
Zeniba a écrit:
Avec la possibilité de dilater son estomac, il y a aussi le fait que la nature est bien faite et que donc notre corps va apprendre à long terme à compenser le manque à gagner par les intestins en moins donc perte de malabsorption d'où vraiment l'intérêt de faire un suivi afin de travailler sur ce qui nous a fait prendre du poids afin que ça prenne le relais après.


Je n'ai pas compris ce que tu voulais dire, tu peux ré-expliquer s'il te plait ?
Le corps compense la diminuation de l'alimentation par les intestins ?
Ou manger sain et équilibré diminue les phénomènes de malabsorption du au by pass puisque certains aliments arrivent dans l'intestin avant pré-digestion par l'estomac ?
L
71 ans 7508
Heu en traduction ça donne que les intestins vont apprendre à compenser le travail des intestins et donc absorber de plus en plus les nutriments.
Est-ce que c'est plus clair? :lol:
L
71 ans 7508
Non me manque un mot je recommence :lol:
Les intestins qui restent vont de plus en plus absorber de nutriments afin de compenser la partie des intestins manquants.
Mieux?
Je suis tellement fatiguée et en plus il se pourrait justement que ça soit cette fameuse malabsorption :lol:
33 ans Dans mon Antre 632
Je me permet de répondre...

En fait, la mal-absorption est dû, en gros, à un raccourcissement de la longueur de l'intestin (c'est très schématique hein!).
C'est ce qui permet aux aliments de "descendre" plus rapidement, et donc de ne pas, ou peu, être digérés.

Au fil du temps, le corps va apprendre à compenser cette mal-absorption, notamment en faisant que l'intestin grêle, relié à l'estomac, va s'atrophier afin que les aliments restent plus longtemps à l'intérieur et soient pour le coup digérés totalement.

ça n'a rien à voir avec l'alimentation en soi, c'est le corps qui trouve des astuces pour contourner et compenser le manque à gagner.
Non seulement l'intestin s'atrophie en quelque sorte pour rallonger la digestion, mais le métabolisme (plus ou moins lent à la base) se régule de façon à pouvoir absorber le maximum de chose venant des aliments ingérés.

C'est pour ça qu'il est coutume de dire que la durée efficacité du bypass est d'environ un an et demi, car c'est le temps qu'il faut au corps pour s'adapter.

D'où (on ne le répétera jamais assez!) l'importance du suivi psychologique, qui est là pour aider à comprendre les causes de notre obésité, de nos compulsions, plus largement de notre comportement alimentaire, pour éviter de reprendre du poids une fois que l'opération aura perdu son efficacité.

Bref, le corps s'adapte, il est donc nécessaire de travailler sur son comportement alimentaire pour que les fruits de l'intervention soient bénéfique sur le long terme.

Je suis pas certaine d'avoir été très clair.... :lol:
33 ans Dans mon Antre 632
j'aurais vraiment dû m'abstenir de répondre!

Tu as été plus rapide que moi Zeniba... du coup désolé, ça fait une sorte de doublon... tant pis!
L
71 ans 7508
Non c'est très bien ça fait une réponse très complète, j'ai juste traduis mes propos avec beaucoup de mal d'ailleurs :lol:
En plus je n'avais pas d'informations sur le temps qu'il fallait pour la récupération de l'absorption. On me l'a dit il me semble mais moi ce n'est pas ce que j'ai enregistré :lol:
51 ans PAU 83
Alors moi je vais dire que vous êtes toutes les deux au top pour répondre aux différentes questions qui peuvent être posées.
Alors si une répond et que l'autre aussi c'est encore mieux pour nous tous.....A bientôt.
S
52 ans 5
bonjour,merci les filles car vos explications sont tres interessentes et vraiment bien decrites cordialement.sylvie
B I U


Discussions liées