MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Problèmes de poids dans ma tête.. (OU PAS, je sais plus.--')

J
23 ans 2
Voilà, je vais tout simplement me présenter, j'aimerais des conseils, si vous voulez bien.. Merci d'avance.
http://www.vivelesrond...um/images/smiles/icon_evil.gif
http://www.vivelesrond...m/images/smiles/icon_arrow.gif Alors voilà, j'ai 13 ans, et je me  
sens laide, affreuse, ce doit être l'adolescence, quelque chose du genre, mais le fait est que j'en ai vraiment marre, et que j'y pense à chaque fois que je respire, quand je marche, et surtout quand je mange..
A ma naissance, j'étais potelé, comme tout bébé à sa naissance, mais voilà, jusqu'à peu près mes 10 ans, on m'a appelé ' la boule', mignon, me direz-vous, mais ça m'a VRAIMENT MARQUE.. J'en ai très marre. Et puis à partir du Cm2 ou quelque chose comme ça, tout le monde me faisait souvent comprends que j'étais GROSSE. Alors, je ne sais comment, de la 6° à la 5°, j'ai beaucoup changé, d'abord les formes, et puis j'ai grandi, alors je me suis amincie, mais je me trouvais toujours aussi grosse, bien que je garde à l'esprit que je le suis beaucoup moins...
Et en ce moment,( Je suis en 4° ) entre copines, nous sommes 3 très bonne amies,et on s'est dit que l'on allait faire un régime.. Parce que toute les trois en se sent TRES MAL dans notre peau.. C'est vraiment insupportable à vivre, je pleure tout les soirs, à cause de tout ça, et je n'arrive pas à m'empêcher d'y penser 3 secondes..
Alors, je sais très bien, que je n'arriverai pas à arreter de manger completement, parce que je suis une tres grande gourmande. . . Et je sais aussi, que ce serai TRES mauvais pour ma santé, et que je pourrai risquer ma vie pour ça. Alors, je ne fais que me restreindre, et j'essaie de faire du sport, mais le moral n'y est pas, ce soir encore, parents absent, GROSSE ENGUEULADE avec des amies, et toute seule pour manger, je me suis fais des trucs, vite fait, grignote de poulet au micro ondes, et pates, je vais manger devant la télé, mais comme chaque soir, après 20h, je ne peux plus m'empecher, il faut que je mange, j'ai bu deux cuillères de sirop d'érable, pris pas mal de cuillères de benco, un orangina light 0 calories... ETC. Et là, j'ai le ventre PLEINS, je me sens encore plus mal, grosse, et tout ce qu'il faut.. J'ai envie de vomir pour arreter ça, mais après avoir lu quelques articles, je sais au profond de moi meme, qu'il ne le faut pas, mais je sais aussi que j'en ai tres envie ! Je ne sais plus quoi faire, du tout. Je vous en prie aidez-moi. Je n'en peux plus. [ Et voilà, je pleure. --' ] http://www.vivelesrond.../smiles/icon_redface.gif:oops: :oops:
40 ans Oise ( 60 ) 264
Je ne sais pas vraiment quoi te dire mais tu as l'air bien chamboulée... Ne pourrais-tu pas parler à ta mère voire à ton père des soucis qui t'habitent...ça va te paraitre incroyable mais les parents peuvent se révéler surprenants si on leur en laisse la possibilité... Ne te laisse pas t'enfoncer dans les compulsions alimentaire pour compenser ton mal être, parles-en !
40 ans Dans un arbre à Tecolotlan 962
Je sais rarement trouver les bons mots, alors je me contenterai de te dire ce que j'aurais voulu qu'on me dise à ton âge:
- dédramatise le fait de grignoter en continu : c'est l'angoisse qui fait ça, et culpabiliser fait encore plus angoisser et donc manger ; après tu rentres dans un mouvement sans fin "je me prive-je craque-je bouffe-j'angoisse-je bouffe-je pleure et j'angoisse-je me prive....".
- au delà du problème (ou du non-problème) de poids, il y a souvent une cause beaucoup plus profonde à ce type de mal-être. C'est cette cause qu'il faut trouver et arriver à exprimer.

Je crois que tu as besoin d'aide, c'est trop difficile de surmonter ça toute seule. Parfois, effectivement, la famille peut se révéler être un soutien(mais parfois non). Sinon, tu peux aussi te tourner vers des professionnels comme un psychologue. Est-ce que tu te vois en parler à l'infirmière de ton collège ? peut-être qu'elle peut t'aider de son côté.

Pour finir, tu ne vas sans doute pas me croire, mais tu n'as pas besoin d'avoir une taille et un poids standard pour réussir ta vie, accomplir tes désirs et être aimée.
De plus, je te trouve très mûre pour ton âge, alors prends confiance en toi, il y a peu de filles de 13 ans qui pourraient écrire un message aussi réfléchi.
107 ans 3096
Tecolote a écrit:
Pour finir, tu ne vas sans doute pas me croire, mais tu n'as pas besoin d'avoir une taille et un poids standard pour réussir ta vie, accomplir tes désirs et être aimée.
De plus, je te trouve très mûre pour ton âge, alors prends confiance en toi, il y a peu de filles de 13 ans qui pourraient écrire un message aussi réfléchi.


Exact ! C'est aussi ce que je me suis dit en lisant ton message.

Pour le reste, tu sais même en te restreignant "seulement" c'est quand-même mauvais pour ta santé. Tu as 13 ans, tu es en pleine croissance, c'est important de ne manquer de rien à ce moment précis.

Concernant ton poids, c'est clair qu'il faudrait que l'on t'aide, mais surtout dédramatise ! A ton âge j'étais pareil : je me trouvais horrible, je me faisais insulter... J'ai fais des tonnes de régimes, et aujourd'hui je suis réellement obèse. Et quand je regarde le peu de photos qu'il me reste de mon adolescence, je me dis : "merde ! j'étais pas si grosse que ça !". J'aurais aimé en prendre conscience avant. Bref, prends-en conscience maintenant.

Et comme le dit Tecolote, il n'y a pas besoin d'être mince pour réussir ta vie.
J
23 ans 2
Tecolote a écrit:
Je sais rarement trouver les bons mots, alors je me contenterai de te dire ce que j'aurais voulu qu'on me dise à ton âge:
- dédramatise le fait de grignoter en continu : c'est l'angoisse qui fait ça, et culpabiliser fait encore plus angoisser et donc manger ; après tu rentres dans un mouvement sans fin "je me prive-je craque-je bouffe-j'angoisse-je bouffe-je pleure et j'angoisse-je me prive....".
- au delà du problème (ou du non-problème) de poids, il y a souvent une cause beaucoup plus profonde à ce type de mal-être. C'est cette cause qu'il faut trouver et arriver à exprimer.

Je crois que tu as besoin d'aide, c'est trop difficile de surmonter ça toute seule. Parfois, effectivement, la famille peut se révéler être un soutien(mais parfois non). Sinon, tu peux aussi te tourner vers des professionnels comme un psychologue. Est-ce que tu te vois en parler à l'infirmière de ton collège ? peut-être qu'elle peut t'aider de son côté.

Pour finir, tu ne vas sans doute pas me croire, mais tu n'as pas besoin d'avoir une taille et un poids standard pour réussir ta vie, accomplir tes désirs et être aimée.
De plus, je te trouve très mûre pour ton âge, alors prends confiance en toi, il y a peu de filles de 13 ans qui pourraient écrire un message aussi réfléchi.



Merci, beaucoup.. Demain, je vais avec une copine voir l'infirmiere, si j'en ai le courage.. Je verrais après.. Mais je pense que c'est quelque chose plutot dans ma tete, enfin, tout se passe dans la tete [...]
Mais ce qui m'enerve le plus, c est de déprimer chaque soir, de pleurer tout les soirs toute la soirée, mais que la journée, au collège, je sourie tout le temps, je rie, je fais ma 'folle'... Je comprends pas. Je comprends plus.. Je suis un cas desespéré, ouais.
M
46 ans lyonnaise 41
Non tu es loin d'être un cas désespéré !
Tu es au contraire pleine de bon sens, tu te sens mal, tu en parles, tu cherches des solutions et tu agis !
Bravo j'espère que l'infirmière t'aura bien accueillie et qu'elle aura entendue tes souffrances !
coucou, je viens au nouvelle!!*
comment vas tu depuis?
en as tu parler avec l'infiérmier?
si oui que t'a t-elle dit?
gros bisous et prend soin de toi!!
S
97 ans 4480
juliajan a écrit:

Mais ce qui m'enerve le plus, c est de déprimer chaque soir, de pleurer tout les soirs toute la soirée, mais que la journée, au collège, je sourie tout le temps, je rie, je fais ma 'folle'... Je comprends pas. Je comprends plus.. Je suis un cas desespéré, ouais.


J'étais pareille (et je le suis toujours...). J'ai toujours montré le côté "heureuse de vivre" alors qu'au fond de moi, je n'avais qu'une envie : hurler et pleurer...
J'ai fait l'erreur de garder ça pour moi, et de n'avoir comme seul réconfort que la nourriture...
Aujourd'hui, mes problèmes se sont aggravés...
Si c'était à refaire, sans hésiter, j'irai chercher de l'aide auprès de personnes compétentes, quand il était encore temps de revenir en arrière... (infirmière du lycée, prof, etc...)
Bon courage miss et donne nous de tes nouvelles ;)
269
coucou, c'est trés courageux de venir en parler ici, avec tant de maturité, pour ton age!! courage j'éspére que tu vas mieux!!
B I U