MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Troubles du comportement

43 ans Grenoble 148
Bonjour,

Mon fils va avoir 16 mois bientôt. Ça fait quelques mois que j'ai remarqué que quelque chose n'allait pas surtout depuis la visite des 12 mois chez la pédiatre  
où je n'ai fait que répondre "non à chaque question qu'elle me posait sur ce que mon fils faisait ou pas.
En plus de ça, il m'ignore complètement bien plus que son père ou tout autre personne.

Hier je l'ai amené à une consultation avec des spécialistes dans un service spécialisé. Ils ont bien que confirmé que mon fils avait un trouble du comportement et la psychanalyste m'a dit que mon fils semblait faire exprès de m'ignorer.

Au quotidien, il ne réagit jamais quand je le quitte ni quand je quitte la maison ni quand je le dépose pour le faire garder. Il ne me répond pas, ne me regarde pas plus d'une seconde. Il ne parle pas, ne montre pas les objets et ne sait pas se faire comprendre autrement qu'en criant ou en pleurant. Il ne fait pas attention aux autres. Il met à la bouche tous les jouets puis les jette puis va les chercher puis les rejette. Il pose le front par terre ou sur tous les objets.

Tout petit, il n'était pas comme ça, il me fixait, me souriait quand on jouait, suivait le chat des yeux et essayer d'attraper sa queue... Il avait l'air si éveillé !

J'ai eu du mal à arriver à m'occuper de lui tout petit après un accouchement horrible et un gros baby-blues. J'ai l'impression que tout est de ma faute, je suis tellement stressée ! Donc je l'étais pendant la grossesse après et toujours. J'ai également mal vécu l'arrêt progressif de l'allaitement : d'abord le tétouillage et la faible prise de poids dès ses 3 mois et demi puis l'allaitement mixte à ses 5 mois et demi puis l'arrêt définitif malgré moi car il me mordait sans arrêt.

Je ne fais que pleurer depuis que j'ai eu la confirmation de ce que je craignais. On doit s'organiser pour le faire suivre pour l'aider. Pour m'aider moi aussi.
tout ça me fait vraiment peur, je ne sais pas comment le gérer.
Depuis ses 13 mois je travaille à temps complet pour mettre du beurre dans les épinards et je culpabilise de le laisser. Et paradoxalement quand je suis avec lui, c'est tellement difficile que j'ai hâte qu'il soit couché. je le laisse souvant sous la surveillance de son père pendant que je m'occupe des tâches de la maison...

Je craque complètement et je suis sans anti-dépresseurs.

si vous avez des témoignages, des conseils,

Merci à vous

[Edit equipe d'anim : Message complet]
43 ans Grenoble 148
Mon 2ème message était complet mais c'est celui qui été supprimé... snif
47 ans Lille 7000
Ils auraient pu regarder avant de supprimer... je n'ai pas de témoignages à te donner ms je compatis ma belle, bon courage...
4467
peux tu refaire un message complet, car là c'est difficile de te répondre :)
1547
Si c'est toi qui a des troubles du comportement, je peux t'aider, je connais lol.

Si c'est ton enfant là ça va etre plus compliqué...
47 ans Lille 7000
c'est son bébéb de 16 mois qui a été diagnostiqué comme ayant des troubles du comportement, et audrina, comme nous pouvons toute l'imaginez, s'en est rendu compte depuis longtps et a bcp de mal avec ce diagnostique et elle demandait des témoignages et aussi du soutien de notre part je pense...
60 ans Région parisienne 2154
Difficile effectivement de répondre en en sachant aussi peu. Juste, ne reste ou ne restez pas seuls avec un tel diagnostic.

Votre, ton petiot, il est intégré dans une créche ?

Quel est le suivi ? Qu'est-ce qu'on vous propose ?

Est-ce que tu,vous, avez quelqu'un de confiance avec qui en parler ? Un médecin de famille ?

Et bien se dire que, quel que soit le diagnostic, on ne peut jamais augurer de l'évolution d'un enfant.
40 ans Orléans 908
Je travaille tous les jours avec des enfants qui ont des troubles du comportement, et effectivement ces troubles sont aussi variés que le nombre d'enfants en présentant... Chaque suivi dépend de la difficulté particulière de l'enfant.

Dans tous les cas, ce qui prévaut pour tous, c'est que plus la prise en charge est précoce, meilleur est le pronostic d'évolution.

Mon conseil : cherche un thérapeute (pédopsy) qui pourra te conseiller pour aider au mieux ton enfant, et qui pourra aussi éventuellement t'orienter vers d'autres professionnels de santé et/ou éducatifs et/ou sociaux. Pourquoi pas un CAMSP par exemple ? (Bien que je ne connaisse pas les difficultés particulières de ton petit bout, donc difficile de déterminer ce qu'il lui faudrait...).
43 ans Grenoble 148
Merci les filles,

Mon message étant définitivement effacé, j'essaie de reprendre.

Mon fils a 16 mois bientôt.

Ca fait longtemps que j'ai remarqué que quelque chose cloche. Surtout depuis la visite des 12 mois quand je n'ai pu répondre que "non" aux questions de la pédiatre au sujet de ce qu'il faisait ou pas.

Je suis une personne très stressée donc j'ai stressée pendant ma grossesse, après et toujours. Pourtant la grossesse s'est bien passée.
J'ai eu un accouchement horrible et j'ai mis du temps avant de pouvoir m'en occuper correctement seule. J'ai très mal vécu l'arrêt de l'allaitement : à 3 mois et demi il s'est mis à tétouiller, je me suis acharnée deux mois. A 5 mois et demi, on est passé à l’allaitement mixte puis un mois plus tard à l'arrêt définitif bien malgré moi car il me mordait. j'étais tellement contente de l'allaiter, du contact qu'on avait que j'ai été frustrée d'arrêter.

Mon fils ne parle pas, ne me regarde pas (ou une seconde), ne montre pas d'objet du doigt, ne nous imite pas ni n'essaie de se faire comprendre autrement que par des cris.

Avec les jouets, son rituel c'est de les mettre à la bouche, de les jeter d'aller les chercher et de recommencer. Il pose le front au sol et sur tous les objets. Il est très difficile d'attirer son attention.

Sinon il rit quand on le chatouille et après s'être assis seul sur le tard marche désormais tout seul.

Ce que je vis encore plus mal, c'est qu'il m'ignore complètement. Il n'est pas plus éveillé avec son père mais il ne pleure jamais si je le laisse avec d'autres personnes ou quand je le dépose à garder, même à la garderie. (Je travaille à temps complet, c'est ma mère qui le garde quand son père et moi travaillons et il va à la garderie depuis deux mois.)

Souvent il me repousse mais le plus souvent il m'ignore. J'ai toujours dit que mon fils ne savait pas qui était sa mère ! Tout le monde a essayé de me rassurer en vain.

Récemment, je l'ai amené en consultation dans une unité de soin spécialisée où on m'a bien confirmé qu'il avait un trouble du comportement. La psychanalyste présente m'a même dit qu'il faisait exprès de m'ignorer. Mon instinct de mère ne m'a pas trompée, je suis en colère contre ma famille qui ne me croyait pas. Les enfants aiment leur mère oui, normalement ! Mais en cas de trouble du comportement, ils ne le montrent pas... du moins c'est le cas pour mon fils et moi.

Je vois pour mettre en place son suivi en centre et/ ou par la psy mais ça me fait peur, c'est tellement lourd à gérer pour moi...

Evidemment je culpabilise de ne plus être avec lui à la maison (ça fait 3 mois que je bosse) mais quand on est ensemble je ne sais pas le comprendre et souvent je le laisse sous la surveillance de son père pendant que je m'occupe des tâches de la maison...

Je craque complètement et je suis sans anti-dépresseurs.
Si vous avez des témoignages, des conseils,

Merci à vous
S
89 ans 4951
Audrina je compatis à ta douleur de ne pas savoir ce qu'à ton fils.

Je ne suis pas du tout spécialisée mais j'ai une des mes amies qui a un enfant autiste et je perçois certaines similitudes avec ce que tu dis. Mais son fils a maintenant 10 ans et avec le travail mis en place entre les parents et les spécialistes il a fait d'énormes et gigantesques progrès.

La seule chose que je voudrais me permettre de te dire, c'est qu'il faut faire des bilans auprès des personnes spécialisées dans les troubles autitisques (je prendrais plutôt un pédopsychiatre qui connait ce genre de trouble) car la psychanalyse ne reconnait pas l'autisme comme une pathologie mais comme un dysfonctionnement de la relation mère enfant. Du fait du parcours de mon amie, je peux te dire que cela n'a jamais fait avancer aucun autiste de penser cela.

Dans les troubles du développement il y a plusieurs catégories. Je ne connais pas en france ce qu'il faut faire, mais je suis convaincue que sur internet tu peux trouver une association de parents qui pourrait te renseigner sur les bonnes personnes à consulter pour un bilan.

J'ai vu le fils de mon ami se développer au fil des années et il est parti à des troubles très envahissants du développement à être un garçon un peu étrange, mais très attachant, qui a réussi à sortir de son isolement et qui communique avec ses parents et qui est en train de réussir sa réintégration dans un cursus scolaire normal, si cela peut te redonner de l'espoir.

Courage en tout les cas, c'est une situation douloureuse que tu affrontes.
40 ans Orléans 908
Moi aussi je reconnais certains de mes petits patients... Je suis orthophoniste ;)

Il faut voir ça avec une pédopsy effectivement, mais des rééducations paramédicales pourraient sûrement aider ton petit garçon, je pense en particulier à de l'orthophonie (pour l'aider à communiquer et à s'exprimer) et la psychomotricité (pour être avec l'autre, apprendre à jouer...).

Attention, en libéral, la psychomotricité n'est pas remboursée !

En tout cas, je répète, plus tu fais un suivi précoce et régulier, et plus le pronostic sera bon...
40 ans ici et ailleurs... 1068
16 mois, c'est pas un peu tôt pour diagnostiquer des troubles du comportement ?
Dans mes études, on m'a toujours appris qu'on ne pouvait rien affirmer avant l'âge de 3 ans..
Après, il faut peut etre relativiser, tu as été voir un psy qui t'a affirmé le trouble, mais bon, essaye de prendre ça a la "légère" aussi.. Je trouve que c'est un peu trop devenu à la mode ces dernières années, ce genre de "classification"..
ton enfant est trop agité? ba, il est sûrement hyperactif, ou surdoué.
Ton enfant ne marche pas à 12 mois? il fait des mouvements de bascule ou des mouvements sytématisés? ba il est surement autiste...
C'est un peu trop simple de ranger par catégories en fonction des symptomes.. Bien sur qu'il existe des critères suivant l'évolution de l'enfant, mais bon, ca me perturbe quand même..
Mon neveu, quand il avait 15 mois, ne marchait pas. Il rampait tout le temps pour attraper les choses, et se balancait d'avant en arrière toute la journée.. Aujourd'hui, il a 7 ans, plein de vie, hyper dynamique..

Je n'essaye pas de dédramatiser ta situation, si réellement, ton enfant a un trouble du comportement, il est en effet, important de le faire suivre très régulièrement, et le plus tôt possible.. psychomotricien, orthophoniste, tous ces professionnels de santé t'aideront.. Courage en tout cas..
42 ans 4907
Je reconnais aussi beaucoup le fils de ma cousine dans ce que tu décris. Les trouble du spectre de l'autisme ne sont pas à prendre à la légère. Et contrairement à ce que dit neliii, plus c'est diagnostiqué tôt mieux c'est. Le fils de ma cousine à eu besoin de stimulation intense à 40h semaine pendant 2 ans pour finalement communiquer verbalement à 4 ans. Aujourd'hui il est scolarisé dans une classe régulière avec une personne pour l'aider.

Je te dirais qu'une chose que tu peux faire déjà est du coté alimentaire, éliminer le sucre raffiné et tous les colorants alimentaire. Donc pas de plats déjà préparés, cuisiner maison le plus possible, attention avec les jus qui contiennent souvent des colorants. Ce sont 2 items qui interfèrent avec les signaux nerveux et qui empire la situation.
43 ans Grenoble 148
Oui, on m'a dit que plus on s'y prenait tôt mieux c'était.

Je ne sais pas encore à quel degré mon fils est "atteint".

Nous avons rendez-vous avec la psy qui a vu Renan à l’hôpital, le 1er pas vers de l'info, les démarches. J'ai hâte mais en même temps pas vraiment. J'ai eu un très bon contact avec elle et Renan aussi, il n'a rien dit quand elle l'a pris dans ses bras presque en position foetale.

Merci les filles,
60 ans Région parisienne 2154
Surtout ne te culpabilise pas. Il n'y a pas d'explications à ce type de trouble.

Déjà, tu as eu le courage de voir les troubles de ton enfant et faire des démarches précoces.

La seule chose que je ne comprends pas, c'est qu'on ait pu te dire que "il faisait exprès de t'ignorer".

Trouver une asociation de parents me paraît aussi une bonne suggestion. Ne restez pas seuls avec votre histoire. Rencontrer d'autres parents dans les mêmes dificultés ne peut que vous aider.
B I U