MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

J'aime (trop ?) manger...

N
33 ans 30
Bonjour,

Ceci est mon deuxième post sur ce site, et je ne suis pas vraiment sure qu'il soit dans la bonne catégorie (si c'est le cas, je m'en excuse !!)...

Je  
suis en train d'essayer de changer mon comportement alimentaire (je ne pense pas avoir de TCA, mais je n'en suis pas sure... j'ai de gros craquages, par phases -bon, ok là ça fait 2 semaines que je fais des crises-, mais rien de "régulier", c'est surtout en période de stress) et donc d'arrêter de m'interdire certains aliments, notamment le N.....a.

Mon problème, c'est que je prends vraiment beaucoup (trop à mon goût) de plaisir à manger ces aliments (et surtout le fameux N....a) et qu'une fois que je commence à mettre le nez dedans, je n'arrive pas à m'arrêter ! J'ai beau essayer de ralentir le rythme auquel je mange, de savourer chaque bouchée, je ne me sens pas rassasiée !! Enfin, je n'ai plus faim, mais j'ai trop envie de continuer à manger... du coup je continue, jusqu'à en avoir le ventre distendu (et pour avoir le ventre distendu avec du N..... je vous assure qu'il faut en manger beaucoup!) ou être écœurée (même problème, il m'en faut beaucoup !)

Je ne sais pas si certaines d'entre vous ont ce souci (spécifique à certains aliments) et surtout, comment le gérez-vous, sans vous interdire ces aliments ??

Merci de votre aide :)
4240
Si c'est de Nutella que tu parles, tu peux citer la marque, ils ne t'intenterons pas de procès ;)
N
33 ans 30
:D exact !

Mais je ne savais pas si citer des marques était autorisé (c'est interdit sur certains forums) et je ne voulais pas commettre d'impair ! :)
4240
Non ne t'inquiètes pas, tu peux :D
N
33 ans 30
Alors allons-y gaiement :

J'aaaaaaaiiiimmmmmeeeee trop le Nuteeeeellllaaaaaaa !!!


Est-ce grave docteur ?? Comment me "raisonner" ??
48 ans 35 10308
J'avais un peu le même problème que toi (pas vraiment de TCA, mais quand même une grosse tendance à manger plus que ma faim, pas forcément des trucs sucrés d'ailleurs, mais je mangeais facilement une portion de pâtes fraiches pour 2, ou un fromage entier par exemple, parce que je trouvais ça bon).
J'ai pas mal réglé mon problème avec une démarche inspirée de la rééducation alimentaire (RA), tu connais? (voir la partie du forum consacrée à la RA, ou sur le site gros.org). Il faut essayer de comprendre pourquoi on mange et ce qu'on recherche en mangeant trop. Le fait de ne m'interdire aucun aliment et de me débarasser des culpabilités m'a bien aidée, parce que du coup quand je commence un aliment je ne me sens plus obligée de le finir, parce que je sais que je peux juste le ranger et que je le retrouverai plus tard. Et j'ai passé pas mal de temps à travailler sur mes sensations alimentaires, et je me suis rendue compte que, même si je mange un aliment qui me plait beaucoup, lorsque je dépasse ma faim, j'y prend beaucoup moins de plaisir, le goût n'est pas aussi agréable.
C'est un travail qui va être différent pour chacun, mais moi ça a vraiment réglé mon problème (mon péché mignon était quand même les bonbons genre Haribo, et maintenant je peux sans soucis ouvrir un paquet, en manger 2 et garder le reste pour plus tard, ce que j'étais incapable de faire avant).
Je précise aussi que ça s'est fait pour moi au même moment qu'un suivi psy pour une dépression (pas liée à ça, et on n'a d'ailleurs que très peu évoqué ce sujet avec le psy, ce qui est peut-être idiot) mais ça a correspondu à un moment où j'avais envie de changer pas mal de choses dans ma vie et j'étais "prête" à entamer cette démarche, du coup ça c'est fait très naturellement pour moi.
N
33 ans 30
Je me suis renseignée un peu sur la RA, et c'est d'ailleurs en voulant entamer une RA que j'ai "repris" le Nutella ! (en voulant justement arrêter de m'interdire des aliments, et essayer plutôt de modifier ma façon de manger, et d'une manière générale mon rapport/comportement face à la nourriture).

Je sais que la route est longue, et que je n'en suis qu'au début, mais le fait que j'ai tout de même réussi (et ce n'est pas un "exploit" dont je sois fière) à engloutir 2 gros pots en 3 semaines à peine (tout en essayant de faire attention à mes sensations) me fait un peu peur...
J'ai presque envie de re-bannir la chose de mes placards, mais ce serait un échec de ma (récente) tentative de RA... et je pense que ce serait dommage...

Car j'ai tout de même réussi à modifier un peu mon comportement d'une manière positive : j'arrive la plupart du temps à attendre la faim, et je suis consciente du fait que je prends plus de plaisir à manger en sachant que je le fais par faim (surtout que les sensations n'en sont que meilleures).
Mon problème est plutôt au moment d'arrêter de manger... Je prends tellement de plaisir à manger que je suis frustrée de devoir m'arrêter lorsque je n'ai plus faim (j'ai d'ailleurs constaté avec surprise que de petites quantités sont en général suffisantes, moi qui croyait avoir un appétit d'ogre...)
J'ai lu un post sur ce sujet (qui date de 2009, je n'ai pas osé re-publier dedans) où je me suis parfaitement retrouvée dans cette façon de penser : la frustration de ne finalement pas avoir assez faim pour "justifier" une énorme prise de nourriture...
C'est finalement assez paradoxal je trouve... Après, effectivement, il faudrait que je me laisse du temps.. Mais j'avoue que j'ai peur des conséquences sur mon poids... (je ne cherche pas particulièrement à perdre, mais certainement pas à prendre !!) Je veux juste me réconcilier avec la nourriture, sous toutes ses formes :)
48 ans 35 10308
Tu as peut-être besoin d'un encadrement plus "construit", avec un travail plus ciblé sur ce problème. Tu as essayé les bouquins? Il y a pas mal de filles aussi qui sont contentes du site "linecoaching.com" (tu trouveras une longue discussion là dessus avec une recherche sur le site), tu penses que c'est quelque chose qui pourrait t'aider?
Je pense aussi aux expériences de certaines filles ici, comme Poupoule par exemple, que tu peux peut-être contacter directement (ou regarde son blog). Je suis désolée de ne pas pouvoir te conseiller plus pratiquement, parce que pour ma part ça a été assez rapide et assez évident de réussir à m'arrêter de manger quand je n'avais plus faim. Si ça n'avais pas marché, j'aurais peut-être essayé de voir un praticien du GROS pour une aide plus personnalisée.
N
33 ans 30
J'envisage de lire les livres des médecins du GROS, par contre, le suivi en ligne, j'hésite un peu (notamment niveau financier, et j'attends aussi le bon moment, car je pense qu'en ce moment, ce n'est peut être pas le mieux pour moi, niveau sérénité du cadre de vie, je suis un peu en stress permanent :))

En tout cas, merci pour tes réponses et tes conseils !! Ça fait du bien de pouvoir parler et d'être écoutée :)
34 ans Paris 60
Coucou,

Je partage aussi ta passion pour le nutella et comme toi c'est en période de stress que je craque totalement( surtout en période d'exam). Le pire c'est que c'est mauvais pour la santé quand on en abuse mais aussi pour la peau! Pourquoi les meilleures choses nous font du mal parfois lol

Je ne pense pas que bannir des aliments de son alimentation soit la bonne chose. Ça risque de provoquer une sensation de frustration et puis un risque de craquer.

Je suis aussi en train de me demander si une RA serait pas la solution pour moi. Un régime , ça marche pas, j'ai tenté et plusieurs fois échoué, donc je vais tenter cette expérience mais j'ai pas trop envie d'aller chez une nutritionniste de peur d'être juger, est ce que c'est possible de faire une RA sans aide médicale selon vous?
N
33 ans 30
Je suis complètement d'accord avec toi, que ce soit sur les "bienfaits" du Nutella, le fait de s'en priver (qui n'est que frustration !!) et aussi sur les interrogations concernant la RA pratiquée en "solitaire" !!

Où je suis, je n'ai pas de médecin conseillé par le site du Gros et comme je le disais plus haut, je n'ai pas non plus les moyens d'entreprendre un suivi poussé en ce moment...

Je pense qu'il est fortement conseillé de se faire aider, mais qu'il est tout de même possible de faire des progrès par soi-même... A condition d'être vraiment motivée, et aussi de choisir le moment opportun.
En ce qui me concerne, et j'ai l'impression que toi aussi, pas une période de stress, je pensais profiter d'une période de vacances, pas d'horaires, pas de pression, seulement moi, et mon frigo -heu, pas que mon frigo, car le Nutella, c'est pas son milieu de prédilection !!;)-

Personnellement, les régimes, j'ai testé, j'ai plus ou moins réussi (toujours en fonction du moral, de la période, et de l'entourage...) mais ce n'est pas vraiment tenable à long terme... Moi ça m'a au final perturbée plus qu'autre chose vis-a-vis de la nourriture !! Si j'ai choisi de tenter une RA, ce n'est au final pas pour perdre (meme si j'avoue que je voudrais bien faire 5-6kg de moins...) mais pour me sentir bien avec la nourriture (j'ai un rapport vraiment particulier, j'ai même eu une période où je devenais quasi insupportable si on retardait l'heure de mon repas de 5min -par exemple quand je devais appeler 3 fois mon copain pour qu'il se pointe... c'est quand meme assez flippant !!)

Mais je pense qu'avec la RA, il y a de bons résultats, il faut juste que j'arrive à vraiment faire abstraction du "poids", car malgré mes bonnes résolutions, c'est quand même un sujet qui me préoccupe...
B
30 ans 48
Pour ma part, apres quelques années d'hyperphagie, j'ai fait un RA toute seule, sans vraiment mettre ce mot dessus. Ca a été une démarche longue : je dirais a peu pres 1 an pour m'impregner du concept (!! Je suis longue à la détente !) Puis encore 1 an pour me réconcilier avec la nourriture, et arreter définitivement, et progressivement les "crises". Pendant toute cette periode, merci VLR !

Je vous conseille vraiment le livre "maigrir sans régime". Pour moi il a été une révélation. Je vous conseille aussi, vraiment, de ne pas confondre RA et régime : on ne se met pas de pression et tant pis si ca prend du temps. Les nombreuses "crises" que j'ai faites en route, en dépassant donc laaaargement ma faim, ne m'ont pas empéchée au final d'arriver a mon but : je mange sans me prendre le chou !

Je suis maintenant en meilleure santé, je suis quasiment revenue au même poids qu'avant l'hyperphagie. Je ne mange plus un pot entier de nutella en 1h (a vrai dire l'idée même m'écoeure), j'en mange le matin sur mes tartines, des fois une cuillere si ca me tente, voila ! Pas d'aliments interdits, je me fais plaisir, je mange de tout, je suis redevenue gourmande et gourmet(te), ce que je n'étais plus du tout, car l'objectif principal était de me remplir le ventre.

Voila, bon courage dans votre démarche ca en vaut vraiment la peine.. Quelle libération !
31 ans Dans le sud ;) 5608
Je ne sais plus si c'est Apfeldorfer ou Zermati qui le disait dans l'un de ses bouquins mais il expliquait que bien sur , parfois ce que l'on mange est tellement bon qu'on va dépasser sa faim juste par gourmandise

Il disait clairement que ça n'était pas grave du tout , que de toute façon si l'on écoutait bien son corps on aurait forcement faim plus tard puisque le corps se régulerait de lui même , donc au final ça n'aurait aucune conséquence
31 ans Dans le sud ;) 5608
MademoiselleK a écrit:


Il disait clairement que ça n'était pas grave du tout , que de toute façon si l'on écoutait bien son corps on aurait forcement faim plus tard puisque le corps se régulerait de lui même , donc au final ça n'aurait aucune conséquence


Faim plus tard que si l'on n'avait pas dépassé sa faim à ce moment là je voulais dire
N
33 ans 30
Merci les filles pour vos messages,

En effet, je suis consciente que la route est longue, et qu'il ne faut pas se mettre de pression (ce n'est effectivement pas un régime !)!!

Et sinon, tout à fait d'accord avec MademoiselleK

Citation:
Faim plus tard que si l'on n'avait pas dépassé sa faim à ce moment là je voulais dire


J'ai pu constater cela par moi-même, car après chaque "crise", j'attends de voir revenir ma faim, et je me rends bien compte que mon corps régule (merci la nature de faire tout de même pas mal les choses, si on l'écoute!!) même si bien sûr, je suis consciente que le pot de Nutella ne va pas s'évanouir ainsi !!

Je suis tout de même bien contente des progrès énormes qu'il y a entre "je mange - j'ai honte - je m'en fous, et dans 2h, même si pas faim, je re-mange n'importe quoi pour oublier" et "je mange quelque chose que j'aime parce que j'ai faim - je ne sais pas m'arrêter, donc j'essaie de déguster encore plus lentement - je ne me dis pas que je suis une nullité (parce que c'est pas vrai, c'est juste que le gars qui a inventé le Nutella, il était trop doué dans son domaine!!) - j'attends d'avoir re-faim pour manger à nouveau (et encore un truc que j'aime tant qu'à faire :) )
La RA, c'est le pied !! Mais il faut vraiment jouer le jeu, et le lâcher-prise, c'est difficile !! (j'en ai même cauchemardé cette nuit, pour vous dire s'il y a du grabuge dans ma petite tête !!)

Mais j'ai confiance !! Et je compte aussi beaucoup sur VLR et toutes les VLRnautes, car je sais que le fait de parler est très important et que c'est aussi une façon de prendre du recul sur soi, et d'avancer dans sa démarche personnelle (je ne tiens pas de carnet alimentaire, qui deviendrait plutot un déversoir de réflexions, que je préfère partager sur ce site afin de les faire évoluer !!)
B I U